Consultations pour cet article :

ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
Pour entendre le fond musical de cette page, prière de cliquer ci-dessous :
fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire un clic droit sur le disque du bas

Pour connaitre le code des couleurs, prière d'aller, SVP, à :
Avant-propos.html





Quand, la Chaine ARTE, zappe formellement les trouvailles d'ARTivision, concernant ses découvertes sur la Lune, et les déclarations hors-normes du célèbre Amiral Byrd.

Premier volet : Les preuves incontournables de la magouille des missions Apollos de la NASA.

I Introduction.

       Le Mardi 8 janvier 2019 , nous avons eu l'opportunité un peu tardivement certes, de visualiser, une serie de documentaires de la Chaine de Télévision ARTE, et série, qui se présentait telle que :


II Genèse de l'affaire.

     S'il n'y avait pas eu cette mention du concept "du Huitième continent", nous n'aurions même pas souligné les travers habituels, de ce genre d'emission, qui s'aligne sur des tas d'autres, de même gabarit, où l'on prétend, que la Lune est un corps mort et sans aucune vie actuelle et que les dénommés Neil Armstrong et Buzz Albrin sont les premiers américains, à avoir mis le pied sur la Lune le 21 Juillet 1969... Point Barre :

   

       Heureusement qu'il existe au moins une chaîne courageuse, qui n'a pas froid aux yeux, et qui ose en dire plus, sur cette affaire scabreuse lunaire, qu' ARTivision, a si souvent mise exergue :


        Dans le même style, nous avons le bénéfice d'avoir sous la main, ce communiqué du journal local, venant probablement de l'Agence France-Presse :


      Comme tout cela est bien envoyé... mais vous ne trouvez pas dejà, très bizarre que le satellite chinois baptisé Quequiao, qui est en rotation autour la Lune, depuis, Mai 2018 à Janvier 2019, soit près de 9 mois , n'ait pas balancé, une seule petite photo, de cette face cachée ...

      Il semblerait en effet, que plusieurs sondes lunaires aient survolé cette face cachée, Mais, que les photos en sont très rares.

        Voici donc, en préliminaires de cette affaire, un premier focus, plutôt historique.

Premier focus : Récapitulation des premières images venant dit-on de la face cachée de la Lune.

        En effet pour les puristes, voici déjà, ce que nous trouvons dans le numéro 154 de la revue Sciences et Avenir de Décembre 1959, qui se présente ainsi :


     A la page 641, on découvre alors cet article, très significatif :


     Mais, voyons les images de plus près :


      Bien que la résolution de l'image soit faible, pas besoin de sotir de Polytechnique, pour découvrir que dans la portion d'image suivante, on voit pourtant pulluler, des blocs à arrêtes rectilignes parallèles de plusieurs kilométres de longueur, et des angles droits à profusion...


     Cette photo prise par Lunik III lancé 4 octobre 1959, donc il y a déjà, 60 ans en 2019, ne semble pas avoir fait tilt, chez les observateurs et autres astronomes de l'époque.

    Pour toujours les puristes, qui aiment partir des documents sources, voici d'abord la couverture du Science et Vie 507 de Décembre 1959, qui parle de cet exploit soviétique de Luna III :


     Et voici la page 93, qui annonce l'exploit :


      Et enfin, voici les pages en question, montrant la photo de la face cachée de la Lune, prétendue photographiée pour la première fois, par les soviétiques :


      Mais voici un super petit plus, concernant aussi cette face cachée, que les médias en vogue (toujours à l'affût du moindre petit scoop dérisoire), évitent soigneusement de montrer :


     On n'a même pas besoin d'une loupe pour apercevoir, au bout de la flèche rouge, une extraordinaire structure, présentant l'aspect d'un demi porte-avions, qui a en arrondissant, prés de 30 kilomètres de long, et dont la partie centrale serait constituée de sphères de près de 4 km de diamètre, apparemment surmontées d'une sorte de" flèche gigantesque". Voici alors, deux agransisssements de cette fantastique structure :


      Cette photo fut prise, dit-on, par l'équipage d'APOLLO 8, en fin de Décembre 1968, et publiée dans le n°1028 du Paris Match du 18 Jan. 1969 :


     Pour en savoir plus voir notre article clef :

http://www.artivision.fr/match.html

     Nous avons alors reçu le 27/05/2010, du Service de Création d'une entreprise spécialisée dans la 3D, cette structuration imaginée assez remarquable :


     Merci donc, mille fois, au Webmaster de cette entreprise, d'avoir accepté très courageusement, de nous structurer en 3D, cette surprenante image du Paris-Match 1028, en question...

        Mais ce 12 Janvier 2019, voyons de plus près, dans un deuxième focus, certains éléments surprenants, qui ont précédé, cette incroyable découverte, faite sur le Paris Match 1028.

Deuxième focus : Quand on découvre que 14 ans plus tôt, le spationaute non officiel George Adamski, avait averti les autorités de la présence d'une structure artificielle sur la face cachée d la Lune.

         En effet, voici ce que nous dit ce George Adamski, dans son ouvrage de 1955, publié chez Abelard-Schuman :


    Et ouvrage qui ne sortira en français, que 24 ans plus tard, chez Moutet Editeur en 1979


         On peut alors lire à la page 81, ce passage renversant :

"- Peut-être puis-je illustrer ceci un peu plus clairement", continua le Saturnien. "Vous avez sur Terre une petite île dans un océan. Aussi loin que la vue peut s'étendre, il n'y a pas d'autre terre. Cependant, des hommes peuvent vivre sur cette île aussi bien que sur les vastes masses que vous appelez continents. Dans l'espace, les corps sont comme des îles; certains sont grands, d'autres petits., tous sont entourés et supportés par la même force qui leur donne la vie.

- Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons nous-mêmes un grand laboratoire, juste au-delà du bord de la Lune, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps."

     Je demandai si le vaisseau passerait assez près pour le permettre de voir la surface notre satellite de mes yeux.

     Il sourit et dit : " Ce ne sera pas nécessaire. Venez et regardez; avec cet instrument, nous pouvons rapprocher la Lune à une très petite distance de l'endroit où nous nous trouvons de sorte que vous serez capable de la voir aussi clairement que si vous vous y promeniez."

     Je lui demandai à quelle distance nous étions à présent de la Lune et il me répondit: "A environ cinquante mille miles".

     J'espérai beaucoup que nous pourrions tourner autour de la Lune afin que je puisse voir par moi-même ce qui se trouvait de l'autre côté, dans, la zone tempérée qu'il avait mentionnée. Au même moment, je réalisai qu'il pourrait y avoir là des choses qu'ils n'aimeraient pas que j'observe. Cette pensée reçut une prompte confirmation du pilote saturnien...

"- Nous devons vous éprouver d'abord à propos des renseignements déjà donnés, avant de vous révéler diverses choses. Nous réalisons peut-être mieux que vous la faiblesse des hommes, même celle de ceux qui ont un grand désir de bien agir. Nous devons faire attention de ne pas ajouter la destruction terrestre..." "


     Fin de citation.

      Mais ce jour, nous aimerions à présent, que ces messieurs les Psychologues, Psychiatres et consorts bien-pensants de cette socièté en grand mouvement, puissent nous expliquer, par quelques mots pragmatiques et non fantaisistes, pourquoi ce fameux George Adamski, (et ses virulents détracteurs se taisent lamentablement à ce sujet), qui connaissait très bien les théories officielles, concernant la Lune et les autres planètes de notre système solaire, qui étaient diffusées dans nos universités, a pris carrément le contrepied, des déclarations officielles à ce sujet..., et contre toute attente, a horripilé les astronomes et consorts affiliés, en les carressant totalement à rebrousse-poil.

      Mais faisons ici une importante digression, pour les puristes, qui aiment remonter aux sources d'une information, et sortons alors, de nos dossiers la revue Sciences et Avenir n°153 de Nov. 1959, telle que :


      Et aux pages 562 et 563, on trouve déjà ce titre très significatif :


        En effet, il est quasi certain qu'aux USA, il existait aussi de nombreux magazines comme celui-là, ( en particulier le magazine "Sky and Telescope", paru dès Nov 1941), qui publiaient régulièrement des informations classiques sur notre satellite comme la NASA et ses Sbires continuent à les diffuser, et informations qui s'opposent catégoriquement aux données avancées par les spationautes non officiels, comme George Adamski et Howard Menger.

    Mais, pour être plus explicite, voyons brièvement, ce que l'on nous dit, au sujet de la Lune, dans ce Sciences et Avenir n°153 Nov. 1959 :

Début de citation, page 558 :

Futures visions Lunaires ?

    ....C'est le moment de nous préparer à la première grande révélation astronomique. Ce que des esprits scientifiques pouvaient refuser d'imaginer gratuitement nous devons le regarder bien en face: Que seront les paysages lunaires?
    ...Jusqu'ici, c'est comme par jeu que certains astronomes se sont plus à les concevoir. Sur quels éléments certains pouvaient-ils raisonner ?
    D'abord la nudité du sol est évidente, ni fleuves, ni mers, ni forêts. Pas de nuages. Un monde strictement minéral
.      D'autre part , la certitude de l'absence d'atmosphère. D'où découlaient de nouvelles certitudes : toute érosion aussi bien éolienne que fluviales, est à exclure : la lumière du soleil ne pouvant se diffracter sur les molécules atmosphériques comme elle le fait chez nous, en donnant au ciel son apparence azurée, le ciel est noir , même en plein jour, et les étoiles y scintillent sans cesse; le fait que toute diffraction est impossible mène à comprendre que tout objet est divisé en deux moitiés bien opposées, l'une franchement éclairée l'autre franchement dans l'ombre, sans que des molécules gazeuses donnent un certain moelleux aux ombres portées; enfin, élément décisif pour compléter notre tableau, la lumière est terriblement forte, terriblement crue car les feux du soleil ne sont filtrés par rien.

        Fin de citation.


     Nous avons, comme à notre habitude, mis en évidence, en rouge, les mots clés à prendre en considération avec attention, dans cette déclaration.

    Nous avons aussi, à part du magazine en question, cet ouvrage qui nous parle de la Lune, dans les mêmes termes. ( Bien sûr, il parle aussi des autres planètes) :

  

     Nous gardons précieusement, avec une certaine nostalgie, cet ouvrage, édité en Octobre 1947, car il nous avait été offert, il y a bien longtemps déjà, à la Distribution des Prix en Terminale. Il résume toutes les connaissances astronautiques et planétaires de l'époque, qui, on le sait, sont contredites par les sieurs George Adamski, et aussi Howard Menger, déjà évoqués ci-dessus.

     Et voici donc, ce que l'on peut y lire, en page 112 :

     " Chaque monde, chaque projet de voyage porte avec lui une tare principale qui, dominant toutes les autres, représente la difficulté caractéristique à vaincre. Nous avons de nombreuses fois indiqué que l'aéro-astronef ne pourrait être remplacé par l'astronef tripode que le jour où nous aurions trouvé le moyen de résorber l'énorme dégagement de chaleur produit. Et en attendant, l'aéro-astronef ne saurait nous conduire dans un monde sans atmosphère. Or la Lune ne posséde pas d'atmosphère : là est sa première tare. Une autre, non moins sérieuse, c'est la trop longue durée des jours et des nuits.

     Quant au spectacle du monde lunaire, il a mille fois été imaginé. Donc, ici encore, inutile de nous attarder. Ni air, ni eau, ni la moindre trace d'une vapeur quelconque : ce ne sont vraiment pas des pespectives de villégiature bien souriantes. La Lune est, de plus, le royaume de l'éternel silence par suite du manque d'agent transmetteur des sons. Un panorama curieux sera certes celui d'un ciel tout noir dans lequel le disque solaire apparaîtra sans rayons et où les étoiles et la Terre seront visibles en plein jour....Etc...
.

     Un grand merci donc à l'internaute qui nous découvrira, le nom d'un ouvrage américain, qui dans le début les années 50, nous parlait du système solaire de manière semblable.

     Fin de la digression.

     Mais pourquoi ne pas placer aussi, ici, cet extraordinaire entrefilet publié en page 8 du Nostra n°405 du 10 au 16 Janv. 1980 :


     Alors Messieurs les journalistes avides de scoops souvent dérisoires, soyez assez aimables pour tenter d'approcher vos scientifiques qui se disent à l'affût de la Lune, et, pour leur permettre de gagner un temps précieux, invitez-les alors à contacter au moins ces scientifiques de l'époque soviétique M.V. KELDITCH et A.P. VINOGRADOV ( leurs collegues plus jeunes bien sur, s'ils sont décédés ), et vous aurez alors directement accès à un dossier hors normes, qui ne circule pas encore dans le grand public.

     On se demande d'ailleurs, pourquoi des périodiques, à l'époque, dits haut de gamme, comme "le Monde" , "Science&Vie", "Science et Avenir", "La Recherche", ..etc..., n'ont pas publié, ( à notre connaissance bien sûr, et nous publierons alors toute information à ce sujet), une seule ligne, sur cette conférence de presse scientifique soviétique. Il faut aussi remarquer que ce genre d'information venant des soviétiques, était chez Nostra, sous le regard scrutateur du savant atomiste, Jacques Bergier, l'homme phénomène, qui était un lecteur rapide hors normes, et cela en plusieurs langues, dont le Français, l'anglais, le russe, l'espagnol, l'hébreu, le tchécoslovaque, le polonais, l'italien et deux ou trois autres langues encore. Donc côté russe, il avait certainement quelques amis fidèles pouvant lui transmettre en "temps réel", des données sensibles. D'où est sorti, sans doute, le communiqué ci-dessus.

     Mais, nous l'avons dit souvent, puisqu'il faut dit-on,"battre le fer pendant qu'il est chaud" , voici en plus, extrait du n°586, du même périodique NOSTRA, en date du 1er Sept. 1983, une de nos lettres, qui a été publiée, avec un grand courage, et aussi chose unique à l'époque, avec la photographie de la "superstructure", du PM 1028 :


     Mais ce 14 Janvier 2019, avant d'aborder les facéties iconographiques de la NASA, qui nous ont permis de conclure, que cette affaire lunaire, n'était en fin de compte , qu'un gigantesque canular médiatique, pour glorifier les ressorts sociétaires, économiques, et surtour militaires d'un pays, nous pensons alors d'abord, qu'il est peut-être utile, de présenter ici, l'information très recente, que nous adresse, la virtuose des recherches troublantes sur le Web notre grande amie Aurélia (http://www.unepetitelumierepourchacun.com )
:

      Sur le site, que nous ne connaissions pas, à l'adresse suivante :


,on trouve ceci de très significatif :




      Bien que l'image soit un montage flagrant, nous pensons que cet article, ne fait pas partie des "fake news" qui prêchent le faux, pour connaitre le vrai, car le site ARTivision, a avancé, la même idée dès le 30/04/2000
(donc il y a déjà 19 ans en 2019), dans notre timide article de l'époque :

http://www.artivision.fr/lettreouverteSA.html

      Mais exposons aussi, ici maintenant le passage qui suit du site :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo

     " Lorsqu'en 1961, le président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy, fixe comme objectif à l'agence spatiale américaine d'envoyer des hommes sur la Lune avant la fin de la décennie, le programme spatial américain est encore balbutiant. Après avoir étudié plusieurs configurations pour le vaisseau spatial, la NASA choisit en 1962 d'avoir recours au LEM, module destiné au débarquement sur la Lune, malgré les interrogations que suscitent à cette époque le recours au rendez-vous orbital lunaire (LOR) que sous-tendait ce choix. Seule cette solution permettait en effet de tenir l'échéance fixée, en réduisant la masse à satelliser et en limitant les coûts et les risques techniques.

     Le LEM comporte deux étages : un étage de descente, dont le rôle principal est de faire atterrir verticalement le module lunaire grâce à un moteur à poussée variable et un étage de remontée doté de son propre moteur et dans lequel se situe la cabine pressurisée où séjournent les astronautes. Malgré la complexité de sa mission et une contrainte de masse très sévère (15 tonnes), le LEM a réussi à six reprises à amener sans défaillance grave, et faire séjourner deux hommes dans un environnement lunaire particulièrement hostile et à l'époque mal connu. "


     Fin de citation.


     Vous avez bien noté, nous l'espérons, le fait que des spécialistes de l'espace, affirmaient que le rendez-vous lunaire avec l'affaire du LEM, posait déjà, de notables interrogations, malgré la complexité de la mission, et pourtant, on a tout de même pu, réussir sans embages, 6 jonctions ( et on pourrait aussi ajouter celle d' Apollo 10, donc cela fait 7 en tout), entre un étage de remontée du LEM, avec le Module de Commande d'Apollo, tournant autour de la Lune.


   Alors, on se demande maintenant, comment ces mêmes américains, ont pu réussir (comme dans un fauteuil) 7 rendez-vous lunaires, (Apollo 10 compris) sans aucune anicroche, à environ 400 000 km de la Terre, avec des ordinateurs très primitifs, qui n'avaient même pas à l'époque la puissance d'une calculette actuelle de lycéens. Et cela en plus, malgré le terrible cône d'ombre électromagnétique, que représentait la Lune, vis à vis de la Terre, en fonction des positions des éléments des vaisseaux à joindre.

   Ces rendez-vous lunaires extraordinaires sont donc là, l'un des moments les plus cruciaux de la trajectoire, suivie par ces "astronautes", revenant de la Lune et, c'est aussi là, que nous avons le moins d'informations et aucune image de cela ...

     Voir l'affaire escamotée du retournement du module de commande qui doit étre retourné pour obtenir un freinage adéquate satifaisant :

http://www.artivision.fr/CaviardageNASA.html

http://www.artivision.fr/AstoundingMystery-of-the-WBSS-Agency.html

http://www.artivision.fr/FlashbacksurApolloXIII.html

      Mais voici un petit plus qui concerne la mission Apollo 10 :
      En effet, le site :
http://phil.ae.free.fr/astro/espace/precurseurs4.html

, on peut lire ces phrases très significatives :

La mission Apollo 10.

     "Finalement, Stafford, Young, et Cernan décollèrent le 18 mai 1969 et, après avoir passé quelques heures en orbite terrestre en vérifiant le vaisseau et les systèmes, ils allumèrent le troisième étage du lanceur Saturn 5 pour partir en direction de la Lune. Comme pour Apollo 8, leur trajectoire était "à retour libre", c'est-à-dire qu'elle les emmenait autour de la Lune, et en cas d'échec à l'allumage du moteur principal, elle les ramenait directement sur Terre. Cependant, comme lors de toutes les missions Apollo, ce moteur fonctionna parfaitement.

     Contournant la Lune à 110 km au-dessus de la face cachée, l'équipage alluma le moteur pendant quatre minutes pour freiner et entrer en orbite lunaire. Vingt minutes plus tard, le vaisseau émergea du limbe oriental de la Lune, retrouvant le contact radio avec la Terre. L'heure de la réapparition du vaisseau était suffisante pour confirmer qu'il était sur l'orbite prévue. Pendant les heures suivantes, Stafford et Cernan vérifient le LM. Après un repos nocturne, ils se séparent de Young et, au-dessus de la face cachée, ils allument le moteur de descente pendant trente secondes pour se placer sur une orbite qui les amène à 14 500 m d'altitude au dessus d'un point situé 480 km à l'est du site prévu pour Apollo 11.

     En approchant du point bas de leur orbite, ils se trouvent assez près du sol pour tester le radar d'alunissage du LM et procéder à une inspection visuelle de la zone au cas où un site de rechange soit nécessaire lors du premier atterrissage.

     Ensuite, au lieu d'allumer le moteur de descente pour freiner leur course et atterrir, ils accélérent et prennent une nouvelle orbite qui, passant à 350 km au-dessus de la face cachée, les amène cette fois juste au dessus du site prévu pour Apollo 11.

     Deux heures plus tard, à la fin d'une autre orbite lunaire, Stafford et Cernan sont prêts à répéter la manoeuvre d'ascension et de rendez-vous. Après avoir survolé une nouvelle fois à basse altitude le sud-ouest de la mer de la Tranquilité, ils éjectent l'étage de descente et allument le moteur d'ascension pendant environ 15 secondes. Peu après, ils effectuent un parfait rendez-vous avec Young. .

     Presque tout s'était passé parfaitement, à part un moment d'anxiété quand l'étage de remontée, à peine séparé, commença à tourner et rouler follement sur lui-même. Il fallut près de huit secondes à Stafford pour reprendre le contrôle du vaisseau. Un simple interrupteur actionné une fois de trop avait provoqué la remise en route du système de fusée d'attitude.

      Deux orbites après cet épisode "à dresser les cheveux" (dixit Stafford), le rendez-vous avec le CSM s'effectue. Une orbite plus tard, Stafford et Cernan rejoignent Young à bord du Module de Commande. Le LM est alors largué et Houston l'envoie sur une orbite solaire par un dernier allumage de son moteur.
"

     Fin de citation .

      Nous insitons une fois encore, sur le fait surprenant, que dans le texte précédent, il n'est jamais question du processus obligatoire de retournement du Module de Service, pour réussir à freiner convenablement le vaisseau, et entrer ensuite, en orbite lunaire.

     Quant à nous faire croire que les deux excursionnistes : Gene Cernan et Thomas Stafford, vont pouvoir partir en ballade avec le LEM, jusqu'à aller contempler la Lune à 15,6 km de sa surface, puis revenir sans aucune anicroche, rejoindre au mm près, John Young, par le sas de jonction du Lem et du Module de Service, (sans de plus, qu'une seule petite photo ne nous soit présentée, de ce rendez-vous si périlleux), tout cela relève pour ARTivision, de la pure et insolente fantaisie ...

     Nous voilà donc arrivés maintenant au cœur du probleme évoqué ci-dessus, et pour répondre ces bien-pensants zététiques, qui nous accusent parfois de ne délivrer que des "Fake News", alors que site ARTivision, depuis 22 ans en 2019, est l'un des sites les plus pragmatiques du Web français, ne se basant que sur des documents indiscutables, souvent anciens, nous allons une fois de plus, les mettre au pied du mur, en leur demandant de repondre enfin, (ce qu'ils ont toujours soigneusement, évité de faire) , à la question claire et nette  exprimée ci-dessous


      Voyez donc, cette photo largement commentée, et tirée de la revue Ciel&espace n° 391 Décembre 2002, qu'il convient d'avoir absolument sous la main, afin que l'on ne dise pas, que nous avons tout inventé, et qu'il s'agit encore d' images manipulées:

      Voici donc, l'image en question, qui concerne le prétendu voyage d'Apollo 17 sur la Lune à partir du 11 Décembre 1972


      Cette photo porte le n° AS17-137-20979, que l'on peut trouver sur le site quasi officiel :

http://www.apolloarchive.com/apollo_gallery.html

     La question clef suivante, n'a jusqu'à présent pas reçu ,la moindre explication, de ces Messieurs astronomes, astrophysiciens et consorts cosmologistes béni-oui-oui de la NASA...et à cet autre citoyen romancier en vogue qui ose, par exemple, critiquer méchamment la ville de Niort, au lieu de s'en prendre à cet organisme NASA, plus que suspect, dans son affaire des apollos lunaires .



   Notons d'abord ici, que le site ARTivision, n'a jamais bien su, comment le garde-boue de la jeep lunaire a été cassé. Mais, on dit tout de même, que cela a eu lieu lors de la première sortie des "astronautes".

    Donc, on devine que les "spationautes", d'Apollo 17, ont effectué après leur premier périple mouvementé, sur des "km de sol lunaire", une réparation de fortune du garde-boue de la roue arrière droite du LRV (Lunar Roving Vehicle), et ils ont fait rouler la jeep jusqu'à son emplacement actuel. Comment ont-ils pu l'amener ici, sans qu'elle laisse des traces sur le sol ?

    Donc là, tout est clair, comme de l'eau de roche, et ce LRV, n'a pu être placé ici, qu'avec un élévateur bien terrestre, mais cela, dans un centre de simulation du Névada ou de l'Arizona, où l'on avait reconstitué l'apparence du sol lunaire
. Mais, on a oublié de faire rouler un peu la jeep, avant de faire la photo. C'est le très petit détail qui, comme dans le célèbre film d'Alfred Hitchcock, sorti en 1954 : "Le crime était presque parfait", a confondu le coupable...Point barre...
"


     Bien sûr, nous avons beaucoup d'autres anomalies du même gabarit, dans nos dossiers, et ce qui précède, est la preuve absolue, qu'il y a eu, une magouille ahurissante, dans l'affaire très scabreuse, des Apollos de la NASA...

         Pour en savoir plus, prière de consulter, par exemple, notre article placé à :

http://www.artivision.fr/Legendes-lues-avec-respect.html

         Mais pour éviter qu'un novice (découvrant ARTivision par cet article), aille s'égarer dans les multiples arcanes du site ARTivision, voyez aussi cette image très parlante :


         Cette affaire est encore (comme la précédente) une exclusivité d' ARTivision, qui n'a jamais reçu, la moindre explication, de ces Messieurs, les béni-oui-oui de la NASA...

       Regardez en effet, cette image, d'Apollo 11, nommée AP11FR11, et surtout l'ombre, du drapeau :

         Voyons cela de plus près :


         Et maintenant voyons, cette autre photo très connue, de la même mission Apollo 11, montant dit-on, les évolurtions sur la Lune en 1969, de Neil Armstrong et Buzz Aldrin.

        Cette image est nommée ap11-S69-40308, et c'est elle, que toutes les télévisions du monde entier, et les journaux d'astronomie en vogue, nous ont galvaudée, à souhait :


       On voit alors, qu'étant donnée la position de la hampe du drapeau, au pied de "l'astronaute" , ce drapeau devrait se projeter sur "l'astronaute" de gauche grosso modo, comme le montre notre modèle grossier, un peu trop foncé :


      (Merci mille fois à l' infographiste passionné, qui pourra mieux réaliser cela que nous, et avec les couleurs requises )...

     Pourquoi donc ce drapeau n'a-t-il pas d'ombre sur l'"astronaute" en question ?

     Certains, vous diront, vite fait, que c'est le blanc du scaphandre, qui a saturé le flaiblard noir de l'ombre du drapeau. Point barre...

      Nous avons démontré dans pas mal d'articles, que c'était faux, et voici par exemple, deux images, tirées du site, quasi officiel :


montrant nettement que le blanc ne gêne pas trop, la croix :

   

     Reprenons maintenant, l'image bien connue d'Apollo 11, vue ci-dessus :


      Il n'est absolument pas besoin, en effet, de sortir de Polytechnique, (et de très nombreux sites, ont soulevé cette aberration), pour s'apercevoir que l'ombre de l'astronaute de droite, est bien plus longue, que celle de son confère. Les rayons du soleil venant de l'infini et en plus ce Soleil étant assez proche de l'horizon, les deux ombres doivent être parallèles et surtout de même longueur, car les "astronautes", ont des tailles très voisines, et comme on le voit, ce n'est pas du tout, le cas ici, pour la longueur des ombres en question.


     Pour vérifier cette affirmation, nous avons réalisé la modeste expérience suivante :

      Un jour, vers 16 h 20 locales, nous avons simplement placé dehors, deux bouteilles identiques d'eau minérale, et nous avons constaté de visu, que les ombres étaient parfaitement parallèles, et que l'ombre portée mesurait 98 cm, pour chacune d'elles.


       En conséquence, il s'en suit que :

- Soit que les deux astronautes sont éclairés (sur Terre évidemment, par de puissants et différents projecteurs dans la zone de simulation du Névada ou de l'Arizona)...

- Soit que pire encore, il s'agit d'un montage de deux photos différentes prises pour chaque astronaute séparément et, bien entendu, sur Terre.


     Mais, il y a aussi ce point, qui n'a jamais reçu de réponse claire, ni de la NASA, ni de ses émules asservis :

      En effet, on ne nous a jamais présenté le trépied ou la fixation, qu'auraient utilisés les prétendus "astronautes", pour répondre à la question qui consiste à simplement dire : Qui donc, a pu filmer et prendre ces images, si bien agencées des deux prétendus,"astronautes", évoluant côte à côte, sur la Lune ?

      On sait en effet que le troisième confrère nommé Michael Collins, était très éloigné en haut dans le ciel lunaire, et dirigeait, dit-on le Module de Commande. Il ne pouvait donc, en aucune manière, prendre ces photos si claires !!

      Où était donc fixée la caméra en question ? A-t-elle été commandée automatiquement à distance, ou a-t-elle filmé en continu, quitte à gaspiller de la pellicule, pourtant si précieuse en ce lieu ?

      La même question se pose, pour les photos suivantes concernant Apollo 16:

  

      Qui a pris cette photo coincée entre les gros rochers, que l'on aperçoit à l'avant plan ? Le LRV ne semble pas pouvoir s'y intercaler. Où était donc déposée la caméra, qui ainsi a pu permettre de faire les photos en question ? On ne nous a jamais présenté le trépied pouvant permettre d'y placer une imposante caméra !!! Nous attendons encore une réponse orthodoxe et officielle des béni-oui-oui en question.

         Mais, voyons pour clore cette affaire, un petit plus, concernant aussi le mission Apollo 15, affaire decouverte par nous, en Février 2015 :





      Mais, en y regardant de plus près, il semblerait même, que ce ne sont pas des pas d'un éventuel astronaute, mais la trace camouflée d'une roue jeep Willys, bien connue dans les films de guerre américains :

  



       Mais ce 16 Janvier 2019, passons à notre troisième focus qui va nous éclairer encore plus sur l'étendue du canular lunaire des Apollos :

Troisième focus : Quand on découvre l'affaire du gnomon qui a des ailes, et celle de la combinaison fantastique des télescopes VLT du Chili et du fameux instrument Gravity, qui permettent de voir une balle de tennis sur la Lune .

     Analysons si vous le voulez bien, l'environnement immédiat du petit appareil nommé gnomon, soi-disant destiné à donner l'échelle de la photo et servir pour l' étalonnage des couleurs :

  

          Mais voici mieux :

AS17-146-22365.jpg

     , une petite explication s'impose : En effet, nous aimerions ici savoir si les astronautes utilisaient, une perche de plusieurs mètres de long, pour déposer le petit appareil nommé gnomon, soi-disant destiné à donner l'échelle de la photo et servir pour l' étalonnage des couleurs. On voit en effet, ici, qu'il n'y a aucune trace de pas à ses pieds. Comment a-t-on fait pour mettre en place ce gnomon ?

    Même topo, pour l'image suivante AS15-85-11500:


     On voit alors, sur la gauche, apparaître clairement l'empreinte d'un pas du spationaute, mais il n'y a aucune trace de pas, au pied du gnomon. Comment a-t-on fait pour le mettre en place ? A-t-on utilisé une perche télescopique, jamais montrée au commun des mortels ?

     Même topo pour Apollo 17 pour l'image AS17-146-22365 suivante


      A vous donc d'en tirer, les conclusions qui s'imposent...

      Mais ce jour disons aussi que, pour aller dans le sens du comminiqué du site Réponse Rapide, vu plus haut, il y a aussi les sites :

https://stopmensonges.com/la-chine-na-trouve-aucune-trace-datterrissage-americain-sur-la-lune/

http://www.social-consciousness.com/2017/03/chinas-lunar-rover-finds-no-evidence-of-american-moon-landings.html

, qui vont assurément mettre mal à l'aise certains beni-oui-oui de la NASA,, comme ceux qui ont dépensé, hélas temps et argent, pour oser faire publier à la page 119 du Sciences et Avenir de Décembre 2018, ces ouvrages désormais désuets, qui n'auraient certainement pas vu le jour, si les auteurs ou l'Editeur en question, avaient lu au moins un article d'ARTivision, qui parle de ce canular, et cela, depuis l'an 2000. :


      les auteurs qui précèdent, sans bien sûr, sans répondre aux questions épineuses d'ARTivision vont considérer tout ce qui précède, comme des "fake news", alors que, nous le répettons à dessein, le site ARTivision, depuis 22 ans en 2019, est l'un des sites les plus pragmatiques du Web français, qui ne se base que sur des documents indiscutables, souvent anciens qu'il a la grande chance de possèder venant d'une époque ou les ordinateurs étaient plutôt balbutiants et ne pouvaient pas être utilisés pour le traitement et la manipulation d'images ,

     Mais ce jour, l'image moderne qui suit, va pourtant (sans que l'on puisse parler de manipulations iconographiques) mettre une fois de plus au pied du mur ces bien-pensants serviles du présent système en grande mutation.

      ll s'agit d' un entrefillet à carractère très cosmique, publié par France-Antilles le 27 Juillet 2018. Cet entrefillet, les fera d'abord bondir de satisfaction, car ils doivent admirer les progrès scientifiques de haut niveau ...

     Mais, hélas pour eux, seule une très petite portion, ce cet entrefilet intéresse le site ARTivision :


      Nous n'avons alors souligné en rouge, que les lignes, qui pour nous, bien sur, ont fait Tilt.:


     Nous savions déjà, que le VLT: (Very Large Telescope), au Chili, avait la possiblilité de voir des objets mesurant près de 10 métres sur la Lune, et que , on pouvait donc, assurément, apercevoir les diverses configurations des LEM ( Lunar Excursion Module) , dont l'empattement faisait 9 m 45, posés sur la Lune, d'Apollo 11 à 17 (moins Apollo 13, bien sûr).

      Voilà donc en effet , que le CNRS français ( Le Centre National de la Recherche Scientifique), nous affirme que désormais grâce à l'instrument nommé Gravity, plus les VLT, on pourrait voir, "une balle de tennis posée sur la Lune".

      Comme cette affirmation est incroyable, n'est-ce pas !!! ?.

      Or chacun le sait, les Directeurs et ingénieurs des VLT et autre Gravity, en question, n'ont rien fait pour cela...

      Très bizarre que ce comportement, n'est-ce pas !!! C'est comme s' ils étaient de connivence, avec les autorités de la NASA. Ils s'en mordront les doigts qu'à l'os, car la Vérité, est en marche, et rien ne pourra l'arrêter.

     Mais cependant, cette fois-ci encore, pour l'instant ce sera de la part, de ces factieux cosmologistes, le silence glaçant de la pierre tombale, concernant la vérité au sujet des prétendues expéditions lunaires de la NASA, de 69 à 72. Point Barre...


Mais faisons aussi ce jour ici, un court retour en arrière en mettant en relief, une fois de plus, quelques informations significatives, que vous trouverez sur notre page :

http://www.artivision.fr/NouvellecoucheApolloS&V.html

      Voilà ce que l'on peut y lire en deux parties importantes:

Première partie :

      Début de citation


VI Quand la NASA fournit de prétendues photos, de certains sites d'alunissage( le 19/09/2014).


      Certainement embarrassée par les très nombreux sites du Web, qui parlent de canular au sujet de ses missions lunaires, la NASA, a réagi, dès le lancement en Juin 2009 , de sa sonde LRO ( Lunar RecionnaissanceOrbiter), dont la masse totale fut de 1 916 kg, et qui embarquait sept instruments scientifiques de haut niveau, et sonde qui fut placée sur une orbite particulièrement basse de 50 km autour de la Lune, qui lui permettait d'effectuer des observations extrêmement détaillées de la surface, avec une résolution de 50 cm dit-on .

      Sur le site :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lunar_Reconnaissance_Orbiter

, on peut lire cette admirable affirmation :

" ...Les instruments optiques de LRO ont fourni des images détaillées des sites des missions lunaires du programme Apollo et les déplacements des astronautes à la surface de la Lune ont pu être repérées sur les photos prises.... " En effet, visible sur le site :
http://www.nasa.gov/mission_pages/LRO/main/index.html

, la phrase précédente, si l'on sait lire entre les lignes, pourrait correspondre à ce genre d'image de LRO:


      Et, comme on le voit, aucun instrument d'Apollo 15, n'est visible ici, et encore moins, les traces laissées au sol, qui sont simplement imaginées.

      Mais pour Apollo 16, c'est un peu mieux :


      Comme on le voit, il n'y a pas de quoi sauter au plafond, comme preuve de la présence des instruments.

      Même topo, pour Apollo11, tel que :


      Et en résumé, on trouve aussi :


      Comme, on lave bien blanc les LEM à la NASA, et que l'on voit qu'ici, ces LEM, brillent formidablement, sur fond noir.

      Mais, avec une résolution de 50 cm, ( le LEM fait environ 9,40 m avec ses pieds déployés) , on aurait pu faire bien mieux, n'est-ce pas :::.

Fin de citation .

Deuxième partie :

     Mais, il y a encore plus fort dans cette affaire, où la NASA exprime, ses vélléités, à devoir se justifier.

      Cela nous vient du numéro n° 391 de la revue suivante :


      En effet, cette revue a présenté en Décembre 2002, un dossier central de 8 pages, consacré à "l'exploit", d'Apollo 17...,

.................................................................................................................................

     Maintenant, voyons finalement cette image, très surprenante du Ciel&Espace n°391 de Déc. 2002 en question :


     En analysant l'image intitulée "La mission de Ron EVANS", on ne distingue pas grand chose du prétendu LEM, bien placé sur le sol lunaire, et même en agrandissant 3 fois, le coin :


rien, de très significatif n'apparaît. C'est du n'importe quoi, et on se demande comment une revue qui a pignon sur rue, a osé imprimer une telle image , en Déc 2002, sans en vérifier la configuration.

     De toute façon, cette image n'a rien à voir, avec celle qui suit, et qui fut montrée par la suite, par la NASA, en guise de site d'alunissage pour Apollo 17 :


     Cette affaire, nous avait été envoyée le 6 sept 2011, par l'ami Christian, et était alors placée sur le site qui a disparu bizarrement :

http://www.suivi-soleil.com/article-enfin-des-images-credibles-des-sites-d-alunissages-83547505.html

     Heureusement que l'on peut retrouver cette image, sur le site béni :

http://web.archive.org/web/20120325222723/http://www.suivi-soleil.com/article-enfin-des-images-credibles-des-sites-d-alunissages-83547505.html

    Pour les puristes, on trouve aussi cela en anglais, directement sur le site de la NASA à :

http://www.nasa.gov/mission_pages/LRO/news/lro-briefing-20110906.html

     Mais, voyons de plus près, de quoi il s'agit :


     Nous avons ici, heureusement, l'échelle, et on découvre que sur notre figure 100 m correspondent à 45 mm, et on voit aussi que la largeur du cratère noir, ou de la crique noire, où est posé le LEM tout blanc, fait approximativement 5 mm. La largeur réelle de la crique est donc donnée en mêtres, par l'expression ( 100 X 5)/45 = 11,1111.. Pour plus de simplicité, et en raison de l'imprécision de nos mesures, arrondissons à 11 m. Et donc, on admettra aussi que la crique, a presque la forme d'un disque de 11 m de diamètre.


     Alors, le Webmaster, du site en question : "www.suivi-soleil.com", aurait pu se poser, au moins la question de savoir, quelle fut la prouesse technique, à accomplir, pour poser avec une marge infime, (à l'époque en Déc 1972, il y a donc 42 ans, en 2014) , le LEM Challenger, juste au centre de la crique en question parfaitement noire, et cela pour mettre en relief les caractéristiques bien blanches du LEM, (alors que l'on n'a jamais vu les constituants d'aucun LEM d'une telle blancheur). En effet, on s'interroge sur le fait, que si le prétendu LEM, d'Apollo 17, a "aluni" en Décembre 1972, alors à l'époque pouvait-il descendre dans une crique, d'à peine 11 m de large. D'ailleurs, on apprend que le LEM avait un écartement des pieds , que l'on appelle l'empattement de 9,45m . Voir en effet le site :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo

, on découvre ceci :


     Donc ce train d'atterrissage, dont l'écartement est donc de 9, 45 m, comporte quatre jambes largement séparées, pour procurer la meilleure stabilité à la pose au sol. De plus, chaque jambe se termine par une semelle incurvée d'un diamètre de 94 cm, qui doit limiter l'enfoncement du LEM, même dans un sol très meuble.

      Un calcul élémentaire donne alors : 11 - 9,45 = 1,55 m  de battement à diviser encore par deux, donc 0,77 m de chaque côté, pour éviter de chevaucher le bord de la crique, sans doute un peu surélevé, comme on le voit sur l'image.

     Pourquoi prendre à l'époque, un tel risque inutile à 0,77 m près ?

     De plus, comment savoir, avant la descente sur le sol lunaire, si le fond très noir de cette crique , était parfaitement plat, et non en forme d'entonnoir, ou bosselé , pour prendre le risque de s'y poser, alors que le champ immense d'à côté, offrait beaucoup plus de garantie pour la pose au sol. Quand aux rayures avoisinantes, n'importe quel infographiste qualifié, peut en réaliser de bien meilleures.

     Pour ARTivision, cette affaire de crique super providentielle, prouve que tout cela est encore bidon.

      Il y a aussi l'éventualité que cette crique noire ait été purement et simplement ajoutée, autour du prétendu LEM tout blanc, pour mieux le mettre en relief... et là encore, c'est une manipulation dérisoire, montrant que tout est faux dans cette affaire.

     A vous, une fois de plus, de juger tout cela, compte tenu de nos petits moyens du bord...

Fin de citation .

     Allons, pour terminer le commentaire de ce 16 Janvier 2019, voici un petit plus du meme article, mais passage situé beaucoup plus haut :

     Début de citation :

      Si vous étudiez en plus le comportement aberrant de certains astronautes, on reste sidéré devant une telle attitude, car cela ne cadre pas du tout avec le stoïcisme et le caractère avenant que l'on prête en général à un héros de la nation et nous avons même invité, dans de nombreux articles, et en particulirer l'article sorti le 31/08/2012 placé à :


, les internautes curieux, à analyser, avec le plus grand soin, les quelques lignes suivantes extraites d'un vieux Paris Match n°1242 du 24 Février 1973:


et dans l'article concernant LaMerLibreduPoleNord.html, qui vient d'être cité, on peut lire surtout :

     " Là, comme on le voit, nous passons d'une extrémité à l'autre. Où l'émotion bien humaine s'exprime avantageusement, selon nous, pour Hayes, voici que pour Armstrong décédé le 25 Août 2012, qui, dans une situation encore plus extraordinaire, puisqu'il s'agissait de débarquer sur un autre astre, (et là, il serait tout naturel, à notre avis, d'avoir à cet effet, le souffle coupé devant un tel paysage d'outre-terre), ce dernier, en véritable robot, refuse même de dire devant ces interlocuteurs seulement que la Lune est belle. Voilà, Messieurs les journalistes intrépides, un sujet d'article passionnant, que représente ce parallèle à faire entre deux explorateurs si opposés dans la conception de la Vie. Il y a là, même pour des étudiants en Psychiatrie, Psychologie ou autre Philosophie, une thèse toute trouvée et surtout jamais réalisée à notre connaissance, sur une étude comparative de ces deux modes d'expression, des explorateurs précités... "

      Rappelons aussi au novice, que dès le 30/04/2000 dans notre article :


      Nous avions écrit ceci, qui est d'une très grande importance :

      " Mais il y a de plus, dans toute cette affaire, au moins une vérité indiscutable, c'est le fait que certains astronautes sont revenus de la Lune, totalement déboussolés et en particulier le premier d'entre eux Neil Armstrong, qui est comme "un ours en cage" , et ne veut, parait-il, plus entendre du tout parler de la Lune et surtout le second Buzz Aldrin, qui aurait été interné deux fois et qui de plus aurait prononcé cette phrase très insolite, lors d'une interview : "On nous croit des héros, mais la Lune nous a brisés". Voir à ce sujet la page 79 de l'exceptionnel Paris Match n° 1242 du 24 Fév. 1973 dont le titre de l'article est à notre avis déjà, en lui même, très explicite : " Ils sont encore dans la Lune " :



      Mais, il y a mieux que chacun peut vérifier lui-même, et que nous transmet, notre si fidèle amie Nicole ( Les couleurs et la forme, sont bien sûr, d' ARTivision) :

----- Original Message -----
From: Nicole
To: fred idylle
Sent: Monday, September 08, 2014 10:43 AM
Subject: Apollo

            Cher fred

      En ce qui concerne Apollo, il y a l'exceptionnel lapsus de Dan Goldin, chef de la NASA,, concernant l'impossibilité pour l'homme de traverser la ceinture de Van Allen. En effet sur le site http://apollotruth.atspace.co.uk/, lors d’une interview en 1994, par Sheena McDonald, une journaliste de la TV britannique, ( He said that mankind cannot venture beyond Earth orbit, 250 miles into space, until they can find a way to overcome the dangers of cosmic radiation. He must have forgot that they supposedly sent 27 astronauts 250,000 miles outside Earth orbit 26 years earlier), ce qui signifie en substance que l’homme ne peut pas s’aventurer au-delà de l’orbite terrestre, c'est à dire au-delà de 250 miles dans l’espace, tant qu’il n'a pas trouvé comment se proteger des radiations cosmiques...

     Donc finalement, je pense qu'il est extrêmement malhonnète (en 2014), de continuer à berner l'humanité avec la relation d'événements qui n'ont jamais pu avoir lieu pour des raisons scientifiques. L'objectif des revues de vulgarisation est d'expliquer des faits scientifiques, avec un langage à la portée de tout un chacun, et pas de donner des interprétations douteuses à des événements dont on sait qu'ils sont sujets à caution, dans le monde entier. Peut-être qu'ils n'ont jamais entendu parler de la ceinture de Van Allen.


     Fin de citation.


      Mais ce 18 Janvier 2019, ( il y a exactement 50 ans que le Paris Match 1028 avait tout révélé) même si cela entraine quelques répétitions d'images, (qui méritent bien d'ailleurs, d'être revues avec soin), expliquons un peu mieux, cette affaire de thèse (jamais élaborée, à notre connaissace, bien sûr), que des étudiants en Psychiatrie, Psychologie ou autre Philosophie pourraient entreprendre, concernant les déclarations hors-normes précédentes induites par l'article du Paris Match n° 1242 du 24 Février 1974, qui selon nous bien sûr, est tout aussi incontournable, que celui souvent cité, dans nos pages sous le n° 1028 du 18 Janvier 1969 dont voici, une fois de plus, la couverture :


      Mais pour le novice ingénu, qui découvre ce jour, le site ARTivision, par cet article, voilà ce que montre (image déjà vue plus haut), cette revue PM, à la page 33 :


et, que la Chaine ARTE, et ses consœurs médiatiques, évitent soigneusement, depuis des années, de discuter dans un débat télévisuel, alors que des informations notoires et incontournables à ce sujet, existent depuis 50 ans :

     Il faut en effet, savoir que, c'est dans le courant du 2e trimestre 1974, que la revue OURANOS organe du CFRU (Cercle Français de Recherches Ufologiques ), a publié grâce à notre initiative, la première photographie très nette de ce que nous appellerons désormais "la superstructure "du n°1028 :

     Voici la couverture de la revue et cette image d'Ouranos d'Avril 1974 :

  

     Et voici le texte de présentation :

  

     Ces derniers temps, disons que c'est par le plus grand des hasards, que nous avons feuilleté dans la Grande Surface voisine de chez nous, au début du mois de Février 2018, la revue ésotérique intitulée : "Monde Inconnu", n° 390 de Février-Mars 2018 , dont voici pour les puristes, la première couverture :


        Nous y avons d'abord découvert, avec un grand étonnement, aux pages 30 et 31, ceci :


qui n'est, qu'un court résumé, (où le vocable ARTivision, n'est jamais cité), de notre article publié sur le Web, dès le 28/08/98 ( il y a donc de cela 21 ans en 2019) à l'adresse :

http://www.artivision.fr/match.html

        Et nous avons aussi déjà vu plus haut, que la revue NOSTRA, dans son n°586, en date du 1er Sept. 1983, avait bien avant "Monde Inconnu", publié avec un grand courage, une de nos lettres, et aussi chose unique à l'époque, , avec la photographie de la "superstructure", du PM 1028 ...

      Et voici maintenant aussi, la couverture remarquable de ce n° 1242, pour les puristes, qui verraient cette couverture, dans une brocante, ou un vide grenier quelconque :



      Et voici en plus, le début de l'article, tout à fait incroyable, que l'on y trouve et dont on reparlera plus bas :


      Mais, certains scientifiques et bien-pensants zététiques, pour noyer le poisson très embarrassant, vous diront, qu'ils n'accordent aucune attention à cette revue people nommée Paris-Match, et qu'ils préfèrent prendre leurs informations, par exemple dans les revues "La Recherche" ou "Sciences et Avenir"... etc....

      Nous répliquerons en disant que :

a) : A chacun ses goûts qui en principe correspondent à son niveau d'évolution, sur cette planète en grande mutation.

b) : On sait aussi déjà. (voir notre article : Legendes-lues-avec-respect-Suite.html) que :

    L'Axe Nord-Sud de la Terre, lorsque celle-ci tourne autour du soleil , n'est pas perpendiculaire au plan de rotation, mais il est incliné d'un angle voisin de 23°26 . Cet axe ne reste pas immobile et fait un tour complet qui dure 25920 ans (d'après Jean Sendy, auteur de l'ouvrage incomparable : "La Lune clé de la Bible" ) , et que ce tour s'est achèvé, ces temps-ci. Alors, puisque, le Temps des Révélations est bien arrivé, bientôt l'on ne pourra plus cacher grand chose aux communs des mortels...

     Soyons plus précis encore et expliquons cette affaire ésotérique, de "l'ére du Verseau" que nous venons d'aborder, durera 2160 années, et donc implique un changement total du contexte vibratoire de la planète Terre et de ses occupants, et de ce fait sur cette planète, chacun à son rôle à jouer, si petit soit-il, comme chaque petite roue dentelée, d'une horloge mécanique, et cela, juste au moment voulu ...

      c) : Paris Match a eu un rôle important à jouer comme d'ailleurs chacune des nombreuses revues que nous avons le privilège de posséder, comme par exemple les revues Ciel&Espace, Science&Vie , Sciences et Avenir, La Recherche, Pour La Science, Planète, Science&vie Junior, Nexus, Occulture, L'Autre Monde, Le Monde de l'inconnu, L'inconnu, Ouranos, Trait d'Union, Ça m'intéresse, Lumière dans la Nuit, Ondes Vives, ....etc... Nous avons aussi la chance de possèder, tous les exemplaires de la revue Nostra du n° 1 d'Avril 72 au n° 535 de Juillet 82.

      Toutes ces revues, ont bien sûr eu, à jouer un rôle important dans ces Temps de la Révélation. Point Barre.


d) : On sait aussi désormais que le site ARTivision, n'est pas un site scientifique, mais est avant tout, un site mystico-rationaliste, (mot que vous ne trouverez dans aucun dictionnaire), et pour cela, il intégre pleinement ces affaires transcendantes surprenantes, que préfèrent vite oublier les rationalistes irréductibles et consorts intellectuels blasés...


      Son Webmaster une fois de plus dit, qu'il ne se préoccupe pas du tout du prétendu caractère sérieux, tout à fait relatif d'une revue car, ce qui est sérieux aujourd'hui, peut paraître totalement insignifiant plus tard,(voir par exemple au début du 20e siècle, les démonstrations mathématiques de ceux qui ont voulu prouver que le plus lourd que l'air ne volerait jamais. )

      Nul n'a en effet le droit de prétendre, que sa Vérité est la seule acceptable et un peu de modestie de ceux qui nous dirigent dans ce monde au bord de l'asphyxie, aurait sans doute éviter, bien des drames.

      e) : L'histoire des Sciences, nous permet de savoir que les scientifiques n'agissent qu'en fonction des informations admises par leurs mentors universitaires, et si par exemple, on leur apprend que l'énergie du Soleil, est due à des réactions atomiques basées sur le noyau de l'hélium, ils s'en tiendront là, et feront leurs thèses et leurs calculs sur l'équation fondamentale tirant l'énergie de l'hélium. Ils en resteront là, jusqu'à l'apparition d'une nouvelle théorie plus générale.

     Il n'y a pas en effet, si longtemps avant la découverte de la célèbre formule E=MC² d'Einstein, on admirait "la théorie de la contraction du Soleil", proposée par le savant allemand, Hermann Ludwig von Helmholtz, qui dès 1854, supposait qu'il y avait transformation de l'énergie de gravitation en énergie thermique, et que le Soleil devait se contracter, par simple effet de l'attraction gravitationnelle vers son centre, et produire ainsi de la chaleur par compression des masses gazeuses.

     Eh bien, on le sait maintenant, cette superbe théorie, n' a vécu que, ( comme le dit si bien le poète François de Malherbe)
, " L'espace d'un matin", et celle, que l'on applique actuellement, ne sera pas plus durable...


     Voir à ce sujet notre article, très corsé sur le fonctionnement de notre Soleil :


f) : D'ailleurs chacun sait, que le site ARTivision fait souvent appel, par exemple, dans ses articles autant à la revue Nostra disparue et qui était considérée à l'époque comme une vraie feuille de chou, par les prétendus cultivés de cette société, qu'à la revue La Recherche, plutôt bien vue en moment par la communauté scientifique. Alors ce n'est plus la peine d'avancer dans le discours actuel, la question du sérieux d'une revue quelconque. Point à la ligne...

    Mais revenons à notre affaire, concernant l'américain Neil Armstrong :

    Voici d'ailleurs quelques phrases tirées de la page 99 de l'ouvrage très documenté de Pietro Banucci intitulé "La Lune" publié aux Éditions Bordas 1989 :

    "Après son débarquement légendaire, sur la mer de la Tranquillité, Armstrong se replie sur lui-même et évite, dans la mesure du possible, de parler du passé. Séjournant dans un quasi-exil à Cincinnati, il évite les journalistes et se contente d'un poste d'enseignant en technologie aérospatiale dans une université locale... A plusieurs reprises, il émet des opinions négatives sur la NASA. En Décembre 1972 après la mission Apollo 17 qui marque la fin de l'exploration humaine de notre satellite,il refuse une invitation de la NASA, à une cérémonie au cours de laquelle il aurait dû poser pour une photo avec les onze autres astronautes du programme Apollo. La photo de groupe est donc incomplète. En Juillet 79, il refuse de se rendre à une "party" à laquelle l'a invité le Président Nixon... Il snobe également une réception donnée par l'ex-président en l'honneur des astronautes du programme Apollo dans sa villa du Pacifique en Californie...".

    Mais il y a aussi, le témoignage encore plus direct de David Adair, un ingénieur de réputation internationale spécialisé dans l'aéronautique, et ayant travaillé pour l'Air Force et la Navy des USA.

    Le 12 Mars 2006 l'internaute Jean B.... a eu la gentilesse de m' envoyer l'adresse du site suivant :


où nous lisons la phrase importante de David Adair :

    " Je connaissais Von Braun quand j'étais gosse parce que je travaillais déjà très jeune sur des fusées au début des années 70 au moment où des hommes marchaient sur la lune. A une heure et demi de voiture de chez moi vivait Neil Armstrong qui habitait à Wapakenneta. Sa mère - Viola elle s'appelait - et moi, nous nous sommes liés d'amitié. Elle était une sorte de seconde mère pour moi, on se voyait tout le temps et je pouvais donc voir Neil également. Souvent d'ailleurs, je me rendais chez eux, je passais devant Neil sans y prêter attention parce que c'est Viola que je venais voir. Et Neil appréciait cela, le fait que je ne sois pas intéressé par sa célébrité et que j'aimais tout simplement sa mère. Neil était un homme très renfermé qui vivait comme un ermite... car lorsqu' il est revenu de sa mission sur la lune, il avait d'une certaine façon littéralement disparu."


    Arrêtons là, voulez-vous, ces propos significatifs, qui justifient parfaitement,  à notre avis bien sûr, l' expression "ours en cage", citée ci-dessus, et propos qui s'expliquent parfaitement en admettant le fait qu'Armstrong a été blessé dans son orgueil d'être humain, devant toute cette mascarade du Gouvernement américain et de la NASA sa complice.

       A vous donc de juger, tout cela...

       Mais uniquement, pour le novice ingénu qui découvre le site ARTivision par cet article concernant la Chaîne ARTE, voici en direct, les propos très significatifs qui expliquent clairement, ce qui précède, et propos extraits pour cela spécifiquement de notre arcticle clef :

http://www.artivision.fr/AstoundingMystery-of-the-WBSS-Agency.html

       Début de citation :

" Cependant, il nous est possible ici, de montrer que d'après leurs conportements, vis à vis de leur interlocuteurs, certains spationautes comme Neil Armstrong (le premier dit-on à avoir foulé, le sol de la Lune), et bien d'autres du même acabit, n'ont peut-être, jamais quitté la banlieu terrestre, pour redescendre ensuite, comme vient de le faire le célèbre spationaute français Thomas Pesquet..

       Pour ARTivision , cette affaire commence, lors de la réception des missives suivantes :

Première missive :

       En effet, le 27 Janvier 2011, nous avons reçu la missive suivante du Canada :

----- Original Message -----
From: Jean R......
To: Fred Idylle
Sent: Thursday, January 27, 2011 3:01 PM
Subject: TR: ... DIE NASA-MOND-LANDUNG ... IM STUDIO ON PLANET ERDE
accompagné d'un petit film


       Deuxième missive :

From: Maryse B................
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Sunday, August 14, 2011 6:02 PM
Subject: moon rising "montée de lune"

          Bonsoir/jour Fred,

     Juste au cas, où vous l'aurez pas vu, une petite vidéo



     Amicalement, Maryse


    Troisième missive : (il y en a eu bien d'autres):

----- Original Message -----
From: chanal S...
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Thursday, December 15, 2011 8:27 AM
Subject: Les américains n'ont pas été sur la Lune

      Bonjour Fred,

     Je sais que vous prenez du repos et j'espère que tout se passe au mieux.

    Je suis tombée sur une séquence relativement courte mais étonnante.
Sur le site www.moontruth.com. Je vous la mets par hasard en pièce jointe.
Et encore merci pour tout votre immense travail accompli.
C'est un vrai plaisir sans cesse renouvelé que d'aller sur votre site.
     Bonne continuation.

Chantal......


    Nous avons bien sûr, répondu à ces aimables intenautes à l'époque, en disant que nous connaissions le petit film en question, depuis au moins 2005, et cette courte vidéo s'appelait autrefois "Moontruth". On pouvait la voir à l'époque sur près d'une demie douzaine de sites, et actuellement il reste encore celui là, sans doute pas pour longtemps :

http://www.youtube.com/watch?v=7_GzwzaJuwY


    On y voit donc un système de projecteurs qui dégringole à côté de "l'astronaute".

    

    Cela surprend évidemment, mais les détracteurs français zététiques et autres debunkers anglosaxons, vous diront que ce film provient effectivement du centre d'entraînement, où l'on était entrain de préparer les gestes précis à faire, et donc que ce film a bien été tourné sur la Terre et probablement ce n'est même pas Armstrong, qui descend de l'échelle et qui prononce le phrase clef. Point Barre.

    Mais, ce que ces détracteurs zélés ignorent, c'est que nous avons assisté à l'époque, à la télévision, aux déclarations en direct d'Armstrong lors de l'emission de FR3 "Les Dossiers de l'écran", le 10 Juillet 1979, et à un moment donné Armstrong, a affirmé devant des millions de téléspectateurs, grosso modo, que sa phrase fut spontanée et non prévue à l'avance, lors de son débarquement sur la Lune. Cette vidéo prouve donc qu'il a berné tout à fait, les journalistes de l'émission, alors que le premier quidam rencontré après cette émission, sans être docteur en psychologie, vous dirait d'emblée, que cette phrase ne pouvait, en aucune manière, avoir été spontanée, pour quelqu'un debarquant sur une autre planète pour la première fois dans l'histoire de l'Humanité. Chaque mot et chaque pas, devaient assurément, être étudiés à l'avance :

    Merci mille fois à l'internaute qui retrouvera sur Google, l'url où le DVD, de cette émission des "Les Dossiers de l'écran", pour bien analyser dans le détail, les propos d'Armstrong, correspondant à sa célèbre phrase. Nous avons nous-mêmes écrit , à la revue Nostra à propos de cette émission . Voici la lettre en question :


    La vidéo MoonTruth, (que l'on a intérêt à enregistrer rapidement, car elle pourrait disparaître comme par enchantement), prouve sans contestation, que la phrase d'Armstrong, prononcée solennellement en posant le pied sur le sol, avait bien été calibrée d'abord, et donc Armstrong, devait savoir cela : Pourquoi a-t-il menti ? Aux spécialistes de répondre...Nous attendrons avec ferveur, leurs conclusions pour les publier joyeusement...

    Mais, puisqu'on est certain ici, qu'il a menti, nous pouvons lui appliquer sans réserve, l'aphorisme célèbre :

"Qui vole un œuf, peut voler aussi un autre jour, un bœuf".

    Et, alors on peut dire que, si Armstrong, a menti une fois, il peut très bien le faire en mieux, une autre fois. On pense même que ce film aurait été tourné en Angleterre sur le plateau de cinéma, où fut réalisé le célèbre film de Stanley Kubrick : " 2001 l'odyssée de l'espace" :

      Un documentaire ironique, nous explique tout cela d'une manière très ambigüe :


      Si en plus, on étudie le comportement aberrant de ce prétendu "spationaute", on reste sidéré devant une telle attitude fallacieuse, car cela ne cadre pas du tout avec le stoïcisme et le caractère avenant que l'on prête en général à un héros de la nation, et nous invitons maintenant, les internautes curieux, à analyser avec le plus grand soin, les quelques lignes suivantes extraites d'un vieux Paris Match n°1242 du 24 Février 1973, où figure un article courageux, tout à fait hors-normes, et intitulé :



     Le langage est donc clair : les "astronautes" sont devenus "les désaxés" soit, les "misfits" de la NASA.

  


     Mais, tout à l'intention du novice en question, et pour mieux analyser cette affaire, rappelons ici les propos très poétiques de l'explorateur américain Israel Isaac Hayes "La mer libre du Pôle" de 1877:


    On trouve alors ceci, aux pages 188 à 189 :

" Tout le démontrait: j'avais atteint les rivages du bassin polaire. L'océan dormait à mes pieds.... il m'était donc impossible d'aller plus loin. La crevasse dont j'ai parlé eût déjà suffit pour nous empêcher d'atteindre le nord de la baie; mais, au large, les glaces paraissaient encore en pire état. Plusieurs flaques d'eau s'ouvraient près du littoral, et sur l'une d'elles venait de s'abattre une bandes de "dovekies" ou de guillemots à miroir blanc. En remontant le canal kenedy, j'avais reconnu nombre de leurs stations d'été; cependant j'étais assez surpris de voir les oiseaux eux-mêmes à une époque si peu avancée de la saison. Les mouettes bourgmestres volaient au dessus de nous, se dirigeant vers le nord où elles cherchaient les eaux libres pour leur nourriture et leur demeure... "

    et le 19 Mai 1861:

" Cette note placée dans une petite fiole apportée tout exprès, fut soigneusement déposée sous le cairn, puis nous poursuivîmes notre route en nous tournant vers le sud; mais je quittais avec répugnance ce lieu qui exerçait sur moi une fascination puissante, et c'est avec des sensations inaccoutumées que je me voyais seul avec mon jeune camarade, dans ces déserts polaires que nul homme civilisé n'avait foulé avant nous. Notre proximité de l'axe du globe, la certitude que de nos pieds, nous touchions une terre placée bien au delà des limites des découvertes précédentes, les pensées qui me traversaient l'esprit en contemplant cette vaste mer ouverte devant nous, l'idée que peut-être ces eaux ceintes de glaces baignent des rivages d'îles lointaines où vivent des êtres humains d'une race inconnue: telles sont les considérations qui semblaient donner je ne sais quoi de mystérieux à l'air que nous respirions... "

      Fin de citation

    Tout ce qui est raconté ci-dessus, est superbement rassemblé dans une gravure montrant ce fantastique paysage, qui à juste titre a suscité beaucoup d'émotion chez Hayes et son compagnon. Voici à nouveau cette gravure sublime :


     Et en aquarelle en couleur, c'est mieux :


    Cette émotion toute naturelle, n'a pourtant pas plu aux bien-pensants explorateurs modernes des pôles, comme un certain Paul-Emile Victor.(Voir notre article : )

http://www.artivision.fr/LaMerlibreduPoleNord.html


    En comparant cette déclaration de I. I. Hayes avec le comportement d'Armstrong, on voit alors, que nous passons d'une extrémité à l'autre. Où l'émotion bien humaine s'exprime avantageusement, selon nous bien sûr, pour Hayes, voici que pour Armstrong, décédé on le sait, le 25 Août 2012, qui, dans une situation encore plus extraordinaire, puisqu'il s'agissait de débarquer sur un autre astre, (et là, il serait tout naturel, à notre avis, d'avoir à cet effet, le souffle coupé , devant un tel paysage d'outre-terre), ce dernier, en véritable robot, refuse même de dire devant ses interlocuteurs seulement, que la Lune est belle et même, il agit comme si la lune lui avait donné "le dégoût de la Terre" . Mais relisez donc à nouveau, bien ce passage :


     Voilà, Messieurs les journalistes intrépides, un sujet d'article passionnant, que représente ce parallèle à faire entre deux explorateurs si opposés dans la conception de la Vie.

     Il y a là, même, pour des étudiants en Psychiatrie, Psychologie , Philosophie et consorts Sociologiques, une thèse toute trouvée et surtout jamais réalisée à notre connaissance, sur une étude comparative de ces deux modes d'expression, des explorateurs précités...

     On voit donc clairement dans le texte du Paris Match 1242, présenté ci-dessus, que "le Spationaute" Neil Armstrong, est brusquement devenu comme "un ours en cage", et on dit, parait-il, qu'il ne voulait plus entendre du tout parler de la Lune. Le titre même de ce Paris Match 1242 , est déjà à notre avis, en lui-même, très explicite: "Ils sont encore dans la Lune".

     Il y a donc bien "anguille sous roche", pour cet "explorateur", qui est devenu après son prétendu "voyage", vers la Lune, un obscur professeur d'université, face à des étudiants, ignorant de lui, tout ce qui précède et ce qui va suivre.,

      Mais relisez bien ces quelques lignes déjà vues plus haut


      Vous avez donc bien lu, nous l'espérons, que le nommé Neil Armstrong aurait pu amplement tirer, de grands profits par les contrats publicitaires faramineux qui lui ont été proposés . Connaissez-vous en effet, cher internaute, un américain qui refuse de ramasser des millions de dollars qu'on lui offre sur un plateau d'argent, comme certains footballeurs français ou étrangers, bien connus, l'ont honnêtement bien fait ?

      Et bien oui, il en existait au moins un, ce fut Neil Armstrong, l'homme qui, on le sait, fut dit-on, le premier, parait-il, à mettre le pied sur un autre "astre que la Terre"


     Mais, il y a aussi ceci : Lorsque l'astronaute Armstrong, a soi-disant débarqué sur la Lune et cela, ( 5 heures avant l'heure prévue, ce qui a désorganisé tous les programmes des médias qui suivaient l'événement ), il a flanqué la caméra dans une direction, et elle n'a plus bougé ...

     Jamais, il n'a fait (à notre connaissance bien sûr, et nous aimerions avoir la preuve du contaire), un panorama du paysage, comme le ferait tout alpiniste, qui arrive au sommet d'une montagne...

     C'est inadmissible, au prix, où l'on avait soi-disant payé cette caméra... Des spécialistes ont démontré d'ailleurs, que la caméra n'avait aucune protection contre les dures conditions et radiations, qui règnent sur la Lune, et que par conséquent, les films obtenus auraient été tous "brulés"...

    Arrêtons là, voulez-vous, ces propos significatifs sur Armstrong, qui justifient parfaitement, à notre avis, notre expression "un ours en cage" citée plus haut...

      Voilà donc, quelques éléments très prosaïques et il y en a d'autres, qui nous invitent à croire qu'Armstrong qui, on le sait, a passé l'arme à gauche le 25 Août 2012, n'a probablement, jamais mis les pieds sur la Lune, et pour cause....

      Donc ce n'est pas comme le pense le France-Antilles du 27 Août 2012, présenté ci-dessous, une affaire d'Humilité,



qui a présidé au comportement aberrant, d'Armstrong, mais, pour nous, la seule façon de comprendre ce comportement, c'est de se dire qu' Armstrong, a eu un sursaut évident, de dignité et de moralité, et il a donc refusé de participer à cette mascarade cosmique, montée par son gouvernement et la NASA, pour de vulgaires questions de prestige politique, économique et militaire de sa nation. Point-Barre...

     Mais, dans ce même numéro 1242 de Paris Match, il y a aussi cette incroyable page 79 :



, où l'on apprend que, le second "voyageur de la Lune", d'Apollo XI, Buzz Aldrin, qui aurait été interné deux fois, a prononcé cette phrase très insolite :

" On nous croit des héros, mais la Lune nous a brisés".

     Il y a donc bien quelque chose d'incroyable qui s'est passé au sujet de la Lune également pour Aldrin, n'est-ce pas !!

     Mais parlons aussi un peu de, Mikael Collins (le troisième larron qui a seulement tourné en rond autour de la Lune dans le Module de Commande, quand ses camarades étaient "descendus", sur le sol lunaire), et qui parait-il a été si choqué, par son "aventure lunaire", si bien qu'il ne participera plus à aucun autre vol spatial. Voir à ce sujet, la revue "Valeurs Actuelles" n° 1725 de Déc. 1969 page 22:




     Que celui qui a bien su lire tout qui précède, en tire les éclaircissements qui s'imposent, et surtout, le désir latent d'en savoir plus, documents à l'appui.

     Mais il y aussi le cas, où l'on découvre que Neil Armstrong, a refusé de jurer sur la Bible, qu'il a vraiment mis le pied sur la Lune

     Voici une image qui prouve que l'on a bien mis Armstrong au pied du mur dans cette affaire :


     Si en France, cette affaire de jurer sur la Bible, n'a plus cours devant nos tribunaux, aux USA, où le puritanisme est encore vivace, il n'en est pas de même. Dans l'mage précédente, on voit un journaliste très intrépide et audacieux, qui interroge Bible en main Armstrong ( pour ARTivision, ce genre de journaliste hélas, ne court pas les rues) . Voir le reste de l'affaire sur la vidéo :


      Sur Google, vous trouverez près de 11000 documentaires sur cette affaire .

      Le Webmaster du site ARTivision, pense lui, qu'Armstrong, avait tout intérêt à dire simplement "Je le jure", au lieu de faire tout le tralala, qu'il a si malencontreusement exécuté.

     Fin de citation

     A vous donc de juger, maintenant tout cela, documents à l'appui...

      Mais ce 18 Janvier 2017, il importe aussi de transcrire ici, les paroles relatives à cette date, du Maître de Findhorn, afin qu'il nous ouvre un peu plus les yeux, sur tout cela :

Il ne tient qu'à toi de faire de ce jour
le plus merveilleux que tu aies jamais vécu,
par ton attitude juste
et grâce à ta pensée positive. Considère ce jour
comme celui de La Source
un jour pleinement béni par Elle,
et vois-le se dérouler en une vraie perfection,
sans jamais avoir une pensée de déception qui le gâcherait.

Pourquoi serais-tu déçu par quoi que ce jour puisse apporter?

Souviens-toi que tu le contrôles totalement.

Tu es maître de la situation;
donc, la manière dont ce jour se déroule dépend de toi.

Face à un problème, sache qu'il y a une réponse,

ne le laisse jamais t'accabler
Vois-le comme un seuil;
vois-le comme un défi,

et la solution se révèlera.

Ne permets jamais, jamais au problème de te contrôler.

Tu dois faire l'effort de penser positivement,

de penser grand,

de penser réussite.

Puis regarde-la arriver

pas à pas..


La petite voix : Eileen Caddy Le Souffle d'or (1989).
Méditation pour le 18 Janvier, après adaptation d'ARTivision.


      Si l'on sait lire entre les lignes, cette méditation nous invite à tirer le maximum de bienfait dans l'instant présent, sans penser au lendemain, pour que l'esprit domine véritablement la matière qui n'est somme toute, qu'une condensation de l'énergie cosmique . A bon entendeur salut !!!


        Mais, ce 20 Janvier 2019, nous allons augmenter considérablement le niveau ésotérique, de cet exposé, ce qui ne manquera pas, de faire courir des frissons glacés le long de l'épine dorsale des bien-pensants et consors intellectuels blasés, bien blottis dans leurs cocons moelleux de cette société en pleine mutation.

        Il est en effet bon de redire ici que beaucoup de journalistes, éditorialistes, et autres consorts chroniqueurs zélés, ont lamentablement loupé le coche de cette affaire lunaire, en ignorant de plus, le fait, qu'en plein système moderne, analysé par toutes sortes de médias prétendus évéillés, on nous a parfaitement et sournoisement mystifiés, dans de nombreux cas, comme par exemple, l'affaire très scabreuse du débarquement bidon des américains sur la Lune, (dont on vient justement, de présenter ci-dessus, certaines prémices), ou encore l'affaire du Crash de Missouri en Mai 1941, l'affaire de Pearl Harbor en Déc. 1941, l'affaire du crash de de Roswell en Juillet 1947, l'affaire de l'assassinat du Président Kennedy en Nov. 1963, l'affaire de la destruction des tours jumelles de New-York en Sept. 2001, l' incroyable affaire Barboto révélée aussi en 2001 etc..., et bien d'autres affaires, encore cachées...

      Nous ne pouvons ici reprendre tout cela, mais, pour le novice ingénu, présentons seulement quelques éléments significatifs de cette affaire tout à fait navrante de Pearl Harbor :

     Pour ëtre plus clair encore, lisons maintenant bien attentivement, ce petit texte tiré, de notre Petit Dictionnaire Larousse en couleurs de 1988 :


      Bien sûr, les mots clefs ici sont soulignés en rouge. par surprise, et de très nombreux livres scolaires, ont repris cette expression.

     Et même, un film spectacuaire de 2001, nous en parle aussi :


      Cependant, nous avons aussi dans notre bibliothèque, les ouvrages intitulés Quid 1997 et Quid 2002, où l'on découvre en pages 1997 et 1080, à peu près, dans les mêmes termes, ceci :


      Autrement dit, si cela est vrai, le film en question et le Larousse de 1988, ont loupé le coche lamentablement, car nous avons bien la preuve que les Américains ont berné le monde entier en 1941, pour cette affaire de Pearl Harbor, et donc, il n'est pas étonnant , qu'ils aient récidivé, plus tard, pour d'autres affaires notoires...

     En effet, nous savons maintenant que les américains n'ignoraient pas du tout, que les japonais avaient décidé d'attaquer Pearl Harbor, le 7 Décembre 1941, car les Services Secrets Américains, aidés en douce par ceux de la Grande Bretagne, avaient cassé, quelques temps au paravent, les codes de communications ultra-perfectionnés des japonais.

     Toujours à l'affût des mystifications, que nous opèrent ceux qui nous dirigent, nous allons exposer ici un fait relatif à un documentaire vu le 25/12/2015, (par le plus grand des hasards), sur la Chaîne Histoire, à 23 heures.

     En effet, il s'agit du documentaire intitulé "Histoire de comprendre", un volet toujours très bien fait du grand historien Alexandre ADLER, et où ce dernier affirme que les américains savaient parfaitement que les japonais allaient attaquer Pearl Harbor le 7 Décembre 1941, et donc ils ont préféré laisser détruire pas moins de 15 navires et 188 avions, et surtout laisser massacrer près de 2403 (chiffre du Quid 2002 page 693b), de leurs concitoyens, pour simplement justifier ensuite, leur entrée dans le conflit de la deuxième Guerre Mondiale, et mettre ainsi ouvertement en branle leur industrie d'armement, pour enrichir davantage les "marchands de canons", qui soutenaient, évidemment en douce, cette opération.

     L'émission Histoire de comprendre est, nous dit-on, sur le site https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_comprendre , une émission courte (10 minutes environ), produite et diffusée par la chaîne française La Cinquième de 1997 à 2001, puis rediffusée sur la chaîne Histoire., présentée par Alexandre Adler, traitant de sujets historiques controversés du XXe siècle.

     Et voici ce qu'on dit d' Alexandre ADLER à https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Adler


     C'est donc pour nous, une sérieuse référence, et nous pensons que cet historien sait de quoi il parle, en déclarant cette forfaiture de 1941, des dirigeants américains.

     Mais c'est le Dimanche soir du 23 Juillet 2017, que nous avons eu la grande opportunité, de visualiser le documentaire suivant :


     Nous y avons appris, qu'environ une heure avant l'attaque de Pearl Harbor du 7 Décembre 1941, un destroyer de l'US Navy, avait coulé un mini submersible japonais, qui circulait dans la région.

     Ce documentaire de La National Geographic, nous montrait qu'avec des moyens très sophistiqués, l'on avait retrouvé ce mini sous-marin, avec un trou de 10 cm environ, dans sa coque. Ce documentaire insistait aussi, sur le fait historique très important, de cette découverte, et surtout on apprenait que pourtant, La Base de Pearl Harbor, n'a pas été immédiatement avertie, alors qu'elle aurait due être placée en alerte maximum...


     Et ce matin, en cherchant sur Google cette affaire de mini sous-marin de Pearl Harbor, voici ce que nous avons trouvé sur le site :


Un sous-marin japonais découvert à Pearl Harbor

Par Jean-Dominique Merchet ? 30 Août 2002 à 00:47

     Par 366 mètres de fond au large de l'île hawaïenne d'Ohau, une équipe de chercheurs américains de l'Hawaii Undersea Research Laboratory vient de retrouver l'épave d'un sous-marin de poche japonais, coulé lors de l'attaque de Pearl Harbor. Cette découverte est historique, car ce submersible a été coulé par un destroyer de l'US Navy, une heure avant l'offensive aérienne japonaise du 7 décembre 1941. Il s'agit donc du tout premier acte de la guerre du Pacifique. En plus de l'aviation, la marine japonaise avait envoyé cinq mini sous-marins dans la rade de Pearl Harbor. Ces «Type A», qui mesuraient à peine 24 mètres de long, n'embarquaient que deux hommes d'équipage. Leur mission fut un échec total, puisqu'après avoir échoué dans leur action, aucun ne put regagner le large où les attendaient leurs sous-marins de transport. Trois d'entre eux avaient précédemment été retrouvés, dont un échoué sur une plage. Il en reste donc toujours un au fond.
Jean-Dominique Merchet


     Que dire de plus, sinon que de prononcer, les mots des anglo-saxons, quand ils sont embarrassés par une situation : No Comment.

      Nous pouvons alors, très honnêtement, désormais appliquer, une fois encore ici, le dicton, que chacun connaît, et qui a déjà été, présenté plus haut :

"Qui vole un jour un œuf, peut aussi voler un autre jour un bœuf. "

      Cela signifie aussi en clair, que, si les américains nous ont bluffés pour Pearl Harbor, alors il n'y a aucune raison de ne pas croire, qu'ils l'ont aussi fait pour l'affaire Roswell en Juillet 1947, ou encore pour l'assassinat du Président Kennedy, le 22 novembre 1963 à Dallas au Texas, ou encore pour leur prétendu débarquement sur la Lune en Juillet 1969, ou encore pour l'affaire du 11 Septembre 2001... etc.. ..

     D'ailleurs voici un autre son de cloche, en la matière du site suivant, qui confime aussi l'information de Pearl Harbor:


     " Cet événement provoqua l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale aux côtés des Alliés. Aux États-Unis, il est commémoré chaque année par la mise en berne du drapeau. Les historiens ont mis en évidence l’audace du plan de l’amiral Isoroku Yamamoto,, le manque de préparation et les négligences américaines. On dira diplomatiquement que le rôle du président Roosevelt reste un sujet de polémique: les Services Secrets américains étaient parfaitement au courant de l'attaque, et seules d'anciennes unités avaient été laissées dans la base navale, et n'avaient jamais été alertées de l'attaque en cours de préparation. Les unités modernes - dont les 3 porte-avions de la flotte du Pacifique, étaient "étonnamment" absentes du port. En mer sans la protection de leur "groupe naval", et donc des vieux cuirassés, le contraire de toute logique navale.. Enfin, si il n'y avait que ça. Et le choc fut tel que tout le pays accepta de quitter la "neutralité" qui leur permettait de vendre des canons aux 2 camps (Liberty Ships aux Anglais, et aux Allemands de quoi fabriquer des torpilles pour couler les Liberty Ships...) et entra presque comme un seul homme dans la guerre qui déchirait la planète."

     Fin de citation.

     Pour avoir quelques détails de plus prière de consulter notre page :


       Nous venons donc, une fois de plus, noir sur blanc , de démontrer que, l'on a intérêt à tourner 7 fois sa langue dans notre palais, avant de sortir des mots blessants, que l'on prononce parfois inconsciemment, sans savoir que nous pourions faire de la peine à notre vis à vis.

       Tout cela nous donne raison, d'avoir stigmatisé sévèrement, ceux qui condamnent leurs proches citoyens lambdas, frères de misère sur cette planète à la dérive, et citoyens toujours un peu plus manipulés en Haut Lieu, par les magouilleurs de haut vol, et nous pensons bien sûr, ( nous l'avons dejà mentionné plus haut), à cet écrivain en vogue ces temp-ci qui s'est permis de critiquer méchammentla charmante ville de Niort, au lieu de s'en prendre, à ces conjurés haut-placés et, qui nous considèrent comme des misérables, minables, minus que l'on doit trainer par le bout du nez...

       Mais ce 23 Janvier 2019, pour avancer dans notre grave exposé, il est bon de passer à un quatrième focus.

Quatrième focus : Quand l'on découvre que la chaine ARTE, en remet une couche notoire dans un long documentaire "L'homme et la Lune", où l'on parle, entre autres choses banales, de la théorie scientifique très discutable disant que la Lune, est le fruit d'une collision entre la Terre et un autre corps céleste, et qu'elle est toujours, un corps mort, sans atmosphère et qu'il faut y retourner, pour y installer, une vraie base.

       Voyez alors, cette image de circonstance :


      Il en est de même, pour cet autre image, en provenance probablement des protagonistes de L'Agence France-Presse :


      Là, on est vraiment dans le vif du sujet, et ce qui est très regrettable, c'est que cette chaine ARTE, et les initiateurs du communiqué précédent parlant de ESA, évitent soigneusement, malgré les gros moyens qui sont à leur disposition ( et qu' ARTivision n'a certainement pas), de montrer images suivantes, et surtout d'en analyser l'authenticité, dans un débat public :


et qui est tirée de la page :


        Mais ensuite, il y a aussi l'image qui suit et la missive de notre ami de très longue date au nom si "prédestiné", Pierre Lux, qu'il nous a transmise récemment, dont voici juste le début (Les couleurs et les polices sont de nous bien sûr) :

----- Original Message -----
From: Pierre Lux
To: Fred Idylle
Sent: Sunday, April 08, 2018 4:58 AM
Subject: photos


Des photographies de la NASA montrent qu'il y a des "Pyramides" à la surface de la Lune


      Avril 07, 2018

        Des informateurs aux scientifiques et même aux anciens astronautes, de nombreuses informations sur la Lune ont été divulguées au public ces dernières années. Des photographies de la NASA qui ont été gardées au secret, montrent qu'il y a des "Pyramides" à la surface de la Lune.

        Beaucoup sont d'accord sur le fait que le monde doit savoir une fois pour toutes la vérité sur l'existence de structures pyramidales spectaculaires sur la surface lunaire. Les théoriciens du complot s'accordent à dire que pendant de nombreuses années les agences spatiales et les grandes puissances de notre monde sont restées silencieuses sur la vérité derrière les structures extraterrestres sur la lune. Heureusement, un groupe d'anciens ingénieurs de la NASA a publié une série d'images qui exposent les mystères incroyables derrière les structures supposées à la surface du satellite naturel de la Terre.



... Voir la suite des images, à la vidéo :


et la suite du texte à :


         Comme on le voit ici, il s'agit d'une photo d'une forteresse lunaire très structurée et qui est voisine d'une autre construction qui a été très maladroitement caviardée d'une couleur blanche très lumineuse :


        De plus, nous l'avons déjà vu plus haut, le 18 Janvier passé, il y a eu exactement 50 ans que le Paris Match n° 1028, avait tout montré à ces protagonistes blasés, en publiant ce jour là, dans près d'un million d'exemplaires, ce qui suit, et que personne n'a vu à l'époque, car l'on n'était pas du tout, préparé à recevoir une telle information, et même les journalistes pointilleux de Paris Match, à l'époque, n'y ont vu que du feu... :

Structure placée sur la face cachée de la Lune.

        On peut à juste titre se demander, où est passé le négatif de l'époque utilisé par la revue, et montrant cette super structure, de la face cachée de la Lune?

    Le grand ufologue Jean SIDER, auteur de plusieurs ouvrages très documentés sur les ovnis (et en particulier "ULTRA TOP-SECRET: ces ovnis qui font peur" préfacé par le Pr Rémy CHAUVIN aux Editions AXIS MUNDI 1990) a fait des pieds et des mains pour retrouver ce négatif à Paris et à la NASA et a, finalement dû abandonner ses recherches.

    En janvier 1987, le Chef des Archives Photos de Paris Match que Jean Sider a interrogé à ce sujet, n'a pas su donner des détails sur les références codées de ce négatif, ni même sur la destination précise qui lui a été octroyée après son utilisation par sa revue et Mr Sider a été aiguillé vers l'Agence Scoop (Service de diffusion d'articles) qui ignorait également ce qu'est devenu cet important négatif, qui aurait été la propriété de l'Agence World Book Science Service qui hélas n'existe plus.. (Voir les missives en question dans notre article):


Comme tout cela respire, la super magouille, au plus Haut Niveau .. N'est-ce pas !!!:

       Les protagonistes blasés de tout cette scabreuse affaire, vont porter une très lourde reponsabilité, quand elle va éclater au grand jour, ce qui ne saurait tarder. Les actuels gilets jaunes, en France, sont les prémices annonçant l'imminence de ce super déballage cosmique, et il n'est jamais bon de prendre le train en marche, sous peine, de glisser la tête première sur le ballast et de tomber sur les dures traverses, de la voie ferrée.

       A bon entendeur salut !!!


       Mais rappelez-vous ce qu'avait écrit la revue Nostra n° 381 du 25 Juillet 1979, à la suite de notre lettre présentée plus haut :


       Nous pourrions bien sûr commenter, largement, cet entrefilet, mais nous laisserons ici ce soin à notre ami Alfred Nahon qui a quitté hélas, ce monde en 1990, et voici donc sa missive très osée, pour l'époque :


     Et pour les puristes, qui veulent retrouver les vraies sources d'une affaire, voici les couvertures du remarquable ouvrage d'Alfred NAHON, "La Lune et ses défis à la Science ", paru en 1973 aux Editions Mont-Blanc, en Suisse.

  

     Alors Messieurs les journalistes et vos consorts scientifiques, n'oubliez pas que des intrépides précurseurs, vous ont déjà offert les éléments principaux de votre éventuelle quête actuelle, concernant la Lune, sur un plateau d'argent...Tirez-en alors, dès maintenant, sans tergiversations, les conclusions hors normes qui s'imposent. Point Barre... Mais attention, le plus incroyable, vous attend encore au tournant, et le Webmaster du site ARTivision, va, ci-dessous , vous en présenter quelques éléments tangibles, qui devront être (comme pour l'affaire de Pearl Harbor vue plu haut ) soumis à une insvestigation pointue pour en établir l'authenticité incontestable...

      Nous n'allons pas redévelopper ici l'affaire du Missouri en mai 1941, et nous vous invitons alors de la consulter à notre page :


      En ce qui concerne la fameuse affaire Roswell, faute de place, nous n'y reviendrons ici, car nous y avons déjà, fait état, dans de très nombreux articles, et en particulier à :


      Venons en alors, à l'affaire clef, dite de Barboto, dont certains éléments figurent aussi dans de nombreux articles, et en particulier dans celui-ci :


      Mais revoyons surtout ce passage inouï :

     Début de citation :

     " Mais le mieux pour nous, est de présenter ici à nouveau, l'excellent article paru dans le Nexus n° 51 de Juillet-Août 2007:



et surtout, une restructuration du début des deux premières pages de cet article :



     " Du point de vue chronologique, l'événement qui a déclenché la création du SIV ( en italien, Service d'information du Vatican), s'est produit aux États-Unis en Février 1954. Ce fut la rencontre à Muroc Airfield (future Edwards Air Force Base), en Californie, d'une délégation d'aliénigènes avec le président Dwight D. Eisenhower , en présence de l'évêque de Los Angeles, James Francis Mclntyre. La rencontre fut filmée par des militaires, utilisant trois caméras 16 mm placées en des endroits différents et chargées de pellicules couleur "."

     Fin de citation et voir la suite dans l'article sus-nommé

     Nous voila donc, de plein pied, dans cette affaire de complot du Gouvernement Américain avec les Aliens, dont certains sont basés sur la Lune depuis des lustes...

     On commence donc à mieux comprendre la phrase électrisante de Buzz Aldrin, vue plus haut :

" On nous croit des héros, mais la Lune nous a brisés".

     Mais attendez donc SVP, de voir la suite ...

      Mais ce 25 Janvier 2019, poursuivons notre exploration pointue, du document extraordinaire de l'affaire Barboto, qui remet en question toute notre conception conventionnelle des affaires spatiales. On y parle aussi en des termes très officiels et même diplomatiques du nommé George Adamski, ( le spationaute non officiel des années 1955 et plus, que nous avons très souvent, mis en exergue, dans nos articles, malgré les dires désastreux et désobligeants des journalistes et écrivains ignares de l'époque)

     On apprend ainsi que, George Adamski, avait bien rencontré, le 31 Mai 1963, le pape Jean XXIII, à la grande déconvenue des irréductibles détracteurs, dont les écrivains Jean S.... et Marc H....., avec qui, pour tous les deux, nous avons été en correspondance, il y a bien longtemps. Ces écrivains avaient fait d'Adamski, leur bête noire, et affirmaient sans retenue, que puisque le pape étant mourant, il ne pouvait donc recevoir de visites, et ils en déduisaient alors, avec une assurance à toute épreuve, qu'Adamski, avait menti une fois de plus, comme il l'avait fait en disant qu'il était passé très près de la Lune, en soucoupe volante.

     Voici deux photos, du Sieur Adamski, en question :

  

     Notons aussi en passant, que l'on nous parle aussi dans un laïus très complaisant de cet d'Adamski dans le Paris Match n° 287 de Septembre 1954, incontournable pour les passionnés des affaires d'ovnis :

     Les anti-soucoupistes et consorts intellectuels blasés actuels, devraient lire avec une attention toute soutenue, le passage suivant très significatif :

     Nous expliquerons, cela plus bas.

     Mais disons aussi ce jour, que nous avons reçu le 23 Janvier 2019 de notre ami Xavier de longue date, la missive suivante, qui illustre bien notre propos :

" Très cher Fred,

     Au moment de l'éclipse de lune du 22 janvier, l'observatoire Griffith a photographié un flash lumineux sur la lune que l'on attribue à une météorite.

     Voir par exemple sur Sputniknews :


     Je voudrais bien que l'on m'explique comment une météorite tombant sur la lune qui n'a pas d'atmosphère (ou si peu) donc sans frottements qui auraient pu l'échauffer, pourrait provoquer un flash lumineux visible depuis la terre.
     Pour moi, c'est encore de l'enfumage pour éviter de se poser la question de nos frères extra-terrestres qui sont installés sur la lune depuis longtemps et y ont une importante activité, voire nous envoient des signaux de temps en temps pour essayer de réveiller les humains qui ne pensent qu'à la guerre.

          Avec toutes mes amitiés
     Xavier


     Pour les puristes, voici donc, quelques infos et images que nous avons pu tirer du site en question:

:



       Fin de citation de la missive de Xavier.

.       Cette affaire nous rappelle, celle tout à fait extraordinaire, que vous pouvez découvrir à notre article :


      Cette affaire hors-normes nous avait été présentée par le Science et Vie d'Avril 1964, n° 559, de la belle époque, et (actuellement cette revue n'aurait jamais évoqué ce sujet de la même manière).



       Voici alors, la couverture de cette revue, pour les puristes qui pourraient avoir la grande chance, de l'aperçevoir dans une brocante ou un vide-grenier :


      Voici donc, comment se présente le début de cet important article qui n'est pas signé, ce qui est déja très significatif :


.       Mais rappelons les dernieres phrases de cet article incroyable :

     "Rien enfin n'empêche, d'imaginer - mais ici nous tombons quelque peu dans la science-fiction- que les taches brillantes apparues aient eu une origine artificielle, témoignant de l'activité d'êtres intelligents à la surface de la Lune.

      La vie n'a certainement pas pu se dévélopper sur notre satellite, mais si une expédition d'astronautes extraterrestres venus des espaces intersidéraux explorait le système solaire, on peut supposer que ces astronautes établiraient une base sur la Lune, ne serait-ce que dans le but d'étudiier la terre à faible distance sans être repérés. Dans un récent article sur les voyages intersidéraux publié dans la revue Planetary and Space Science, le très sérieux astrophysicien américain Carl Sagan a froidement envisagé une telle possibilité, qui soulève cependant encore les plus grandes réserves chez la plus part des astronomes...

     Comme on le voit, l'exploration de la Lune, nous réservera sans doute bien des surprises...
"
"

Fin de l'extrait.

     Comme on le découvre ici, ce dernier passage, mis en gras, de l'article en question, (qui ose parler de Science-Fiction) est pourtant exactement, la conclusion à laquelle est arrivée, le Webmaster d' ARTivision, qui l'avait déjà fait savoir, dans une lettre envoyée au journal France-Antilles, qui fut publiée, dès le 14 Février 1975, (il y a donc 44 ans déjà, de cela, en 2019), et dont voici quelques éléments du journal, restructurés par nos soins :


     Bien sûr, il y a eu, d'autres lettres envoyées à ce journal...

     Notez-bien que France-Antilles, n'a pas jugé bon de publier la photo de la superstructure en question, et c'est nous-mêmes, qui l'avons ajoutée pour faire des photocopies pour nos amis, en aménageant, pour cela les colonnes d'origine du dit journal. Nous n'avons d'ailleurs, jamais su pourquoi la super-structure, n'a pas ici été publiée, car elle est bien présente sur le N°586 de la revue du NOSTRA en date du 1er Sept. 1983, dans une image déjà montrée plus haut, et que nous avons le plaisir de vous représenter encore ici, et pour cause:


     Mais ce 27 Janvier 2019, nous allons d'abord, une fois de plus, expliciter le fait, que le site ARTivision est vraiment un site mystico-rationaliste, (mot on le sait, que vous ne trouverez dans aucun dictionnaire), et cela, en présentant ici, le sublime propos dit transcendant, du Grand Maitre nommé Dratzo, qui est une entité ascensionnée, dont l'extraordinaire texte, nous est arrivé dès Juillet 2011 et, nous prions très aimablement, donc ici, les novices ingénus, de bien attacher leur ceinture, car à l'altitude, où nous allons évoluer, il risque d'y avoir pour eux, de très sérieuses turbulences :

July 26, 2011
8 Manik, 0 Pop,


      Dratzo ! Une nouvelle année a commencé ! Nous l’accueillons et célébrons sa naissance avec le message d’aujourd’hui ! Tout autour de vous, une nouvelle réalité commence à s’éveiller, clamant que vous n’êtes pas seuls. Vos familles spirituelles et stellaires sont arrivées et sont très occupées à changer votre monde. Le gouvernement sombre a commencé à disparaître, tandis qu’un nouveau système monétaire se prépare à faire son entrée rapide et propice. Nous vous avons vu si nombreux à souffrir et à accepter le pouvoir apparemment sans fin et illusoire de la force sombre. Ce monde fallacieux est prêt à laisser tomber cet immense rideau et à vous révéler enfin la merveilleuse vérité (Note du Webmaster. Il semble en effet que sous la pression d'En Haut, ces usurpateurs, lachent la bride. Voir plus bas). De même, nous sommes prêts à nous révéler à vous, (Note du Webmaster : Nous sommes impatients de voir cela arriver), et à vous aider à laisser tomber une de vos grandes folies scientifiques qui stipule que votre planète est un orbe solide. En fait, elle est creuse. (Note du Webmaster : Le site ARTivision a publié déjà plus de 100 articles sur cette extraordinaire affaire, liée aux phénomènes polaires, que Jules Verne connaissait).

     Ce mensonge est au sommet d’autres mensonges qui énoncent que vous êtes seuls et que la vie, dans votre royaume est le fait d’un miracle unique, ce qui est faux aussi. (Note du Webmaster: voir le paragraphe III, très osé, concernant les exoplanètes de notre article : http://www.artivision.fr/FlyingSaucersDec59.html). En fait, toutes les perceptions centrales dont on vous a nourris depuis votre naissance doivent être mises au rebut, autant que les autres ( et nombreux ) mensonges qui vous ont, littéralement, gardés dans l’obscurité.

      Les mensonges, que vous avez ingurgités entiers depuis votre naissance, ont été créés, il y a longtemps, en tant que vérités à être transmises d’une génération à l’autre. Lorsque toute cette chaîne de mensonges sera brisée, vous serez libérés des liens utilisés, premièrement, par les Annunaki, ensuite par leurs subalternes (Note du Webmaster : probablement ceux appelés Illuminati, et nous parlerons de tout cela, plus tard), et qui avaient pour but de prendre votre pouvoir et de garder pour eux les biens mal acquis qu’ils vous ont volés, il y a presque 13 millénaires. La conscience limitée a transformé votre soi souverain en un être rempli de doutes. Vous devenez alors complaisants à abandonner ce que vous ne comprenez pas en échange d’une sécurité qui semble apaiser vos doutes intérieurs et semble vous permettre de continuer votre vie. Il y a autre chose qui vous effraie et qui fait en sorte que vous vous soumettez à ce contrat et c’est la mort. Les Êtres pleinement conscients ne meurent pas. Ils ascensionnent, au moment divinement juste.

      Cette toute nouvelle réalité de la mort était, pour vos ancêtres éloignés, quelque chose qu’ils étaient initialement incapables de comprendre. Cela les rendait perplexes et les plaçait dans un embarras terrible. Les Annunaki ont exploité cette peur et leur succès a rapidement mené au monde dans lequel vous vivez.

      Appliquant ce succès fourni par ce mauvais usage de la “mort”, les Annunaki ont ensuite implanté l’idée que les humains devaient les vénérer comme étant des “dieux” immortels. Cette réalité a, éventuellement, mené à des guerres, à des religions diverses , et à des haines illogiques qui ont divisé l’humanité depuis 8 000 ans. ( Note du Webmaster: L'entité, qui selon les Bibles choisies, que l'on a choisi d'appeler selon divers vocables :Dieu , YHWH, Iavhé, Yahveh, Adonaï, l'Éternel, le Seigneur, Jéhovah, the Lord..., et dont le comportement est souvent inqualifiable Voir notre article : Elohimamer.html, faisait-il partie de ces Anunnaki? On est bien obligé de se poser cette question ...)

      Les Annunaki vous manipulent et obligent leurs subalternes à appliquer des tactiques qui ne font qu’élargir ces différentes perceptions fabriquées. Le résultat, c’est que vous êtes pris au piège, dans une société largement au service des riches et puissants, au détriment des pauvres et des masses opprimées. Cette obscurité a produit un royaume qui contrarie tout le monde et ne laisse que quelques élus exploiter le pouvoir et les biens mal acquis accordés par les Annunaki. Cette réalité est présentement en retraite active, au fur et à mesure que la Lumière continue sa lancée avec son plan complexe de transformation de votre royaume, qui est plongé dans l’ignorance, vers un monde baigné dans les doux et purs rayons de la Lumière. Vous serez libérés de ce royaume faux et ombrageux et, avec l’aide des Cieux, vous irez dans un monde où vous pourrez, à nouveau, vous transformer en Êtres de Lumière pleinement conscients. !

      Dans cette nouvelle réalité, vous reprendrez votre position, en tant qu’Êtres vraiment souverains. Vous êtes alors constamment en contact avec votre conseil spirituel et avec votre communauté. Cet état continuel de connaissance est normal pour vous. Lorsque vous êtes en pleine conscience, vous accomplissez vos objectifs les plus élevés, ainsi que votre contrat de vie et vous pouvez résoudre tous les problèmes non résolus des vies antérieures. De plus, vous travaillez de très près avec les différentes Hiérarchies Spirituelles de votre système solaire, gardant chaque planète et votre soleil le plus près possible de la perfection, car vous et vos compagnons, vous pouvez collectivement manifester et permettre à la vie de prospérer dans tout le système solaire ! Votre mission est de remplir votre contrat de vie et de répandre la Lumière dans votre nation stellaire, la galaxie et, bien sûr, la physicalité. Vous partagez ce travail sacré avec votre groupe, votre clan et votre nation stellaire. Chacun de vous réalise l’immense joie que ce travail vous apporte chaque jour. Nous sommes ici pour vous conseiller dans ceci et pour vous voir vous épanouir dans ce que vous êtes vraiment !

      Nous vous bénissons ! Nous sommes les Maîtres Ascensionnés ! Nous vous apportons aujourd’hui quelques renseignements sur les événements qui se déploient dans votre monde. L’Organisation qui a dominé votre monde pendant des millénaires est sur le point de l’implosion. Les différents accords, que l’Obscurité a récemment été obligée d’accepter, constituent l’étape suivante. Au moment présent, cette organisation est déchirée sur la façon d’implanter ces différents accords. La confusion qui en résulte a créé de nombreuses factions à l’intérieur de la cabale ( Note du Webmaster: chose curieuse le Dr Michael Wolf (voir le site ; Dr Michael Wolf ) parle aussi de cette cabale :

"la Cabale a recours aux armements dits Guerre des étoiles, y compris un faisceau de particules neutres pour abattre des vaisseaux spatiaux et emprisonner ses survivants pour en extraire des renseignements par la force. "La technologie qui nous a été offerte par les ETs est maintenant utilisée contre eux". Détestée par plusieurs membres du gouvernement satellite, la Cabale , emploie également des méthodes agressives contre ceux et celles qui tentent de mettre fin au cover-up, et on soupçonne qu'elle intensifiera cette répression au fur et à mesure que se rapprochera le jour du grand dévoilement. " .. Mais s'agit-il de la même cabale ?)
, et qui recherchent une nouvelle ronde de négociations. Cette approche est inacceptable, pour nos associés, qui ont demandé à la Fédération Galactique de démontrer à la cabale que l’intention de ces accords doit se manifester immédiatement. Ces accords impliquent qu’une nouvelle économie globale et un nouveau système politique doivent naître. L’Obscurité veut préserver quelques éléments de la réalité économique et politique présents. Le moment présent est alors le dernier moment possible avant que l’annonce formelle d’une nouvelle réalité, incluant la Divulgation, soit rendue publique et solennellement appliquée par tous !

      Durant les 13 derniers millénaires, nous avons observé l’Obscurité manifester des politiques pour détruire la Lumière et formellement vous nier vos droits inaliénables de souveraineté. Le moment présent ne fait pas exception. L’hésitation de plusieurs gouvernements sombres à signer les accords qui mettent fin à leur légitimité, n’est qu’une continuation de la conviction profonde qu’ils ont le droit de maintenir ce pouvoir. Nos frères galactiques et ceux de la Terre Intérieure se sont énergiquement avancés et ont expliqué, en termes très clairs, que leur intransigeance doit se terminer maintenant ! À présent, nous aidons les Cieux à manifester le réseau de notre nouvelle réalité. Cette tâche est complétée et nous utilisons les merveilleuses énergies Lumineuses qui émanent de ces nouveaux réseaux pour accélérer la grande transformation que vous expérimentez maintenant. Le temps du règne de l’Ombre en est à sa fin ! Un nouvel Âge de Lumière se manifeste maintenant pour Gaia ( La Terre) et ses enfants.

      Vous passez maintenant par les derniers grands stades de votre transformation. Par le passé, cette tâche sacrée n’était accomplie qu’après plusieurs vies passées à préparer le corps physique et le corps spirituel pour leur grande intégration. Une fois ce moment arrivé, vous pouviez faire usage de la vaste gamme de connaissances et de sagesse que vous aviez acquises. Chacun d’entre nous a passé par ces préliminaires très spéciaux avant d’accéder à l’immortalité. L’Esprit sait à quel moment vous êtes vraiment prêt à recevoir ce cadeau divin et il sait comment vous pouvez l’utiliser au mieux. Vous vous préparez présentement à ce qui nous a pris tant de temps à accomplir. Les Cieux vous ont accordé la grâce d’utiliser les Chambres de Lumière spéciales, qui peuvent compléter cette tâche sacrée en quelques jours seulement. Cette transformation prendra place dans un endroit également sacré, les cités de cristal d’Agartha. (Note du Webmaster : Voir à ce sujet notre article http://www.artivision.fr/Agartha.html ).

      Aujourd’hui, nous avons discuté de quelques événements qui arrivent dans votre monde. Ce message a été présenté, de façon similaire, plusieurs fois auparavant. Nous faisons cela pour vous implanter une vision et pour vous fournir une base pour vos propres pratiques de visualisation spirituelles. Les temps approchent où une nouvelle ère d’illumination se lèvera sur la Mère-Terre. Sachez, Chers Êtres, que les ressources innombrables et la Prospérité infinie du Ciel, sont réellement vôtres ! Que cela soit ! Selamat Gajun ! Selamat Ja ! ( en sirien : Soyez Un ! Et Soyez Joie ! )


      Website :  Planetary Activation Organization

      Traductrice : Michelle.
    Fin de citation.

      Dur Dur... n'est-ce pas !!! que ces propos qui, selon ARTivision, sont d'un très haut niveau, et propos, qui devraient intéresser, les étudiants en sciences politiques, psychologie, psychiatrie, sociologie, ethnographie, et bien d'autres disciplines qui sont reliées à l'étude de notre planète, mais hélas, nous le supposons volontier, pas un de ces étudiants ne participera à un débat sur ce sujet, organisé par leurs mentors.

         Vous avez cependant, nous l'espérons, bien noté cette phrase du Maitre Dratzo :

" Le résultat, c’est que vous êtes pris au piège, dans une société largement au service des riches et puissants, au détriment des pauvres et des masses opprimées."

         Curieux n'est-ce pas... que c'est justement, 7 ans plus tard, le discours du Maitre Dratzo, qu'empruntent actuellement, les très actifs, gilets jaunes, en France.


      Rappelons à toutes fins utiles, que nous avons aucun moyen d'authentifier ces propos, du Maitre Dratzo, comme d'ailleurs ceux des autres Maitres comme SaLuSa, Mikaël, Dorian, Soria, Saint-Germain ...etc... et, à ce propos, comme chacun est libre de croire ce qui lui plait, disons une fois encore, que le site ARTivision, ne soutient aucun mouvement religieux, de quelque nature que ce soit. Son rôle, ne se résume qu'à presenter des textes et des images hors-normes, qui n'ont pas reçu, des médias ayant pignon sur rue, la diffusion et l'amplification, qui leurs revenaient de droit, à l'époque de leur sortie sur le marché.

      Nous possédons bien sûr, dans nos dossiers, d'autres textes du même gabarit, et par exemple, même si nous n'avons jamais su quel était le nom de l'entité transcendante, qui avait éleboré l'extraordinaire texte, que nous avons reçu dès le 29/08/2005, de l'ami Jean-Philippe G.........., intitulé :

VUE D’ENSEMBLE DES CHANGEMENTS IMPORTANTS DE LA CIVILISATION MONDIALE

      Ce texte figure en intégralité dans notre article clef placé à :


      C'est dans cet article et aussi dans d'autres, que vous trouverez le passage incroyable suivant, spécifiquement commenté pas nos soins :

      " Une certaine information est difficilement acceptable, il en est ainsi du fait que notre Terre est creuse, et aussi du fait que les anciennes civilisations, y résident encore. (Note du Webmaster : Il n'est pas besoin ici de préciser qu' ARTivision en a fait justement une spécialité, et que dans de très nombreux articles, on y parle des ouvertures polaires, de la Terre creuse et des intraterrestres). Il en est même du fait que plusieurs personnes ont voyagé en remontant le temps afin de modifier le futur de cette planète et de cet univers, il y a de cela des éons. Il en est ainsi de même du fait que nous avons découvert comment fabriquer les vaisseaux de guerre invisibles, et comment, depuis 1843, effectuer à nouveau le voyage dans le temps . (Note du Webmaster : Voir justement notre article :PreuvesFlagrantesII.html où, nous présentons Andrew D.Basiago et Laura Magdalene Eisenhower, qui ont confirmé l'existence d'une colonie secrète de survie de l'humanité sur Mars. Il y a aussi notre article qui parle clairement du voyage dans le temps : temporellementvotre.html) . Et comment le programme spatial Apollo fût une couverture pour dissimuler une technologie bien supérieure. (Note du Webmaster: Là, nous sommes totalement soufflés, par cette révélation et nous aimerions en savoir vraiment plus ). Des voyages secrets ont eu lieu pour établir des bases sur la Lune et Mars, et explorer d’autres parties de notre système solaire depuis le début des années 60. ( Note du Webmaster : ARTivision, a bien parlé de l'utilisation de tunnels temporels, pour visiter certaines planètes et cette révélation sensationnelle, est confirmée par certains ouvrages.) Finalement, pour stimuler un peu plus votre appétit, ou pour vous rendre plus incrédule, selon votre chemin d’éveil, il est prévu que la Terre ralentisse sa rotation, s’arrête, et inverse son sens giratoire, sans catastrophes, et qu'elle soit déplacée dans l’espace ( OAAh...-la Terre déplacée dans l'espace- voir alors notre article: RoseC.html ) avec les restes du système solaire pour faire partie du système des étoiles de Sirius ! "

     Fin de citation.

      Ne trouvez-vous pas alors, que ce texte reçu, il y a déjà 14 ans (en 2019), dépasse de loin, les meilleurs imaginations, de nos auteurs, bien en vogue, de la Science-Fiction ?

      Mais, ce 29 Janvier 2019, les circonvolutions plutôt fantastiques des textes précédents, nous amènent aussi à considérer la Lune, avec une attention toute particulière, et pour les puristes qui veulent aller aux sources d'une affaire, présentons d'abord ici ce court panorama d'actualités cosmiques, qui nous vient de notre ami de longue date Pierre Lux au nom on le sait, si prédestiné :

----- Original Message -----
From : Pierre Lux
To : Fred Idylle
Sent: Tuesday, August 21, 2018 6:58 PM
Subject: Confirmation de la présence de glace à la surface de la Lune

Confirmation de la présence de glace à la surface de la Lune

     On savait déjà qu’il y avait beaucoup d’eau sur la Lune, notamment en sous-sol, mais des scientifiques de la Nasa ont confirmé mardi la présence d’eau glacée en surface, la rendant potentiellement disponible pour de futurs astronautes.

     Cette observation, publiée en détails dans la revue scientifique américaine PNAS, s’ajoute à plusieurs études passées sur la présence d’eau sur la Lune.
     La glace se trouve aux pôles nord et sud du satellite naturel de la Terre, dans des cratères où les rayons du soleil ne pénètrent pas. La température n’y dépasse jamais environ -150 degrés Celsius.
     «Avec suffisamment de glace à la surface, sur quelques millimètres, l’eau pourrait peut-être devenir une ressource pour les futures expéditions d’exploration ou de séjour sur la Lune, potentiellement plus facile d’accès que l’eau détectée sous la surface lunaire», avance la Nasa.
     Les chercheurs ont obtenu la preuve grâce à un instrument envoyé en 2008 à bord d’une sonde indienne, et qui a mesuré directement la façon dont les molécules de glace absorbaient la lumière infrarouge.
"C’est la première fois que des scientifiques obtiennent une preuve irréfutable de la présence d’eau glacée à la surface ", dit à l’AFP l’auteur principal, Shuai Li, de l’Institut de      Selon lui, la seule manière de savoir si cette eau est exploitable pour l’homme est d’envoyer des robots afin de prélever des échantillons. La Nasa a comme projet de renvoyer des humains sur la Lune, pour la première fois depuis décembre 1972.
     En 2008 déjà, des chercheurs avaient trouvé des molécules d’eau à l’intérieur de magma ramené plusieurs décennies auparavant par des astronautes des missions Apollo dans les années 1960. L’an dernier, des chercheurs avaient conclu que les profondeurs de la Lune étaient riches en eau, sur la base de données satellitaires.
     L’eau est également présente sur Mercure et Mars. Un lac souterrain d’eau liquide a récemment été détecté sur la planète rouge.


         Fin de citation.


       Inutile de préciser ici, que le Webmaster du site ARTivision, sait lire entre les lignes de ce communiqué de la NASA, et qu'il sait, depuis des lustres, que la Lune posséde de l'eau à gogo, et aussi des occupants, pour l'utiliser.

       Revoyons alors, avec une attention toute soutenue, les affirmations d'un très grand lanceur d'alerte, (en anglais : Whistleblower), nommé Milton William Cooper, au sujet de ces affaires spatiales camouflées à l'humanité entière, en très Haut Lieu.

       Les déclarations extraordinaires de Milton William Cooper, faites dans son ouvrage (paru en anglais en 1989, et en français 10 ans plus tard en 1999) dépassent de loin les inventions nos meilleurs ouvrages de science-fiction et sont des déclarations vraiment hors-normes (Âmes sensibles s'abstenir) :

  


       Rappelons brièvement que Milton William Cooper, a été assassiné (sans doute par les forces de répression américaines ou autres) le 5 Novembre 2001, à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona.

       Milton William Cooper, a servi dans la Marine américaine la Navy, dans un sous-marin d'abord, puis, il a été affecté sur un pétrolier, et peu après, au Vietnam lors de la guerre. Après quoi, il a été affecté à un travail de côte aux quartiers généraux du Commandeur en chef de la Flotte Pacifique.

      Voyons, ce qu'il nous dévoile sur cette affaire spatiale de son époque aux pages 31 et 32 de son livre :

       "C'est le président Kennedy, qui a lancé le programme spatial "officiel" quand, dans son discours inaugural, (En fait il s'agit d'un discours prononcé le 12 Septembre 1962 au stade de l’Université Rice près de Houston au Texas : note du webmaster), il a confié aux Etats-Unis le mandat d'envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Malgré l'honnêteté de ses intentions, ce mandat permit néanmoins aux responsables de couler des sommes gigantesques vers les projets clandestins tout en détournant le peuple américain du véritable programme spatial. L'Union soviétique élabora un plan similaire qui visait le même objectif, car, en réalité, au moment même où Kennedy s'adressait à la nation, les deux superpuissances, de concert avec les aliénigènes, avaient déjà installé une base conjointe sur la Lune. Le 22 mai 1962, une sonde spatiale atterrit sur Mars et confirma que l'environnement y était propice à la vie. Il n'en fallait pas davantage pour qu'on s'y rendit aussitôt fonder une colonie. Il s'y trouve aujourd'hui des villes peuplées d'individus spécialement sélectionnés pour leurs compétences particulières, et provenant de toutes les cultures de la Terre. Si l'Union soviétique et les États-Unis ont, durant toutes ces années, affiché publiquement des politiques soi-disant antagonistes, c'était simplement pour avoir le loisir d'élaborer des projets de ce genre au nom de la Défense nationale, puisque, au fond, ce sont les plus grands alliés du monde..."

      " Depuis que nous avons commencé à pactiser avec les aliénigènes, nous avons acquis une technologie qui va bien au-delà de nos rêves les plus fous. Nous possédons et faisons voler actuellement au Nevada des engins de type anti-gravité alimentés à l’énergie nucléaire. Nos pilotes ont déjà fait des voyages interplanétaires dans ces engins et sont allés sur la Lune, Mars et d’autres planètes. On nous ment au sujet de la vraie nature de la Lune, des planètes Mars et Venus, et de l’état réel de la technologie que nous possédons aujourd'hui, à ce moment même."

      Il existe des régions sur la Lune où se développe une vie végétale (Note du Webmaster: Adamski, ne disait pas autre chose. Voir notre article :FlashbackAdamskien1955.html ). Les plantes y changent de couleurs avec les saisons, car il y a aussi des saisons sur la Lune puisque la Lune ne nous présente pas toujours exactement la même face, comme on le pense généralement [NDT: c’est le mouvement de précession de la Lune, qui la fait légèrement osciller sur elle-même, nous découvrant un peu plus des bords de sa face visible]. Il y a aussi des lacs artificiels ainsi que des étangs sur sa surface, et des nuages ont été observés et filmés dans son atmosphère. La pression atmosphérique lunaire étant beaucoup plus faible que sur la Terre, les cosmonautes doivent s'y adapter selon une technique de dépressurisation analogue à celle des plongeurs de profondeur. Cette pression est néanmoins suffisante pour qu'il ne leur soit pas nécessaire de revêtir une combinaison spatiale. Grâce au champ gravitationnel de la Lune, ils peuvent se maintenir à sa surface, munis simplement d'une bouteille d'oxygène comme des hommes-grenouilles.

      J'ai personnellement des photographies officielles de la NASA à ce sujet. Quelque unes sont publiées dans le livre de Fred Steckling intitulé We discovered Alien Bases on the Moon, et dans Someone Else is on the Moon. (Note du Webmaster : Nous avons déjà présenté ces ouvrages que nous posédons, dans d'autres articles). En 1969, une confrontation eu lieu entre les soviétiques et les américains sur la base lunaire. Les soviétiques ont essayé de prendre le contrôle de la base et ont pris les scientifiques américains et le personnel en otage. Nous avons pu restaurer l’ordre après pas moins de 66 morts. Les soviétiques ont suspendu leur programme pendant une période de 2 ans. Il y eu finalement réconciliation et nous avons recommencé à agir ensemble...
"


       Fin de citation.


      Curieux n'est-ce pas..!!! Et il fallait vraiment être gonflé, pour oser sortir à l'époque, de telles informations qui pourraient donner le tournis à nos meilleurs auteurs de Science-Fiction.


      En effet, où le bât blesse, c'est comment expliquer que les spécialistes soviétiques de l'Espace, qui ont dû aperçevoir, dès Juillet 1969, les truquages notoires des missions Apollos, (comme ARTivision, le démontre incontestablement)..., des prétendues évolutions sur la Lune des américains, n'ont pourtant, absolument rien dit... depuis.

     C'est donc, qu'ils étaient parfaitement complices de cette macarade, et le concept de Guerre froide, qui battait son plein à l'époque, n'est qu'un autre bluff, mis au point par les soviétiques et les américains, pour noyer le poisson, et poursuivre en douce leur scélérate collaboration avec les Aliens, dont nous avons parlè, ci-des dans l'affaire Barboto.

     De plus, on imagine très bien que les soviétiques n'auraient jamais abandonné, leur dur système politique, sans , une raison d'Etat supérieure, à tout ce qui est économiquement et socialement valable. S'ils ont laché prise, c'est parce qu'ils connaisaient l'existence effective d'un troisième larron, plus puissant que les américains et les soviétiques, et donc que ces deux derniers pays, n'avaient plus aucune raison de se taper dessus. Point à la ligne...

     Peut-être comprendrez-vous dès lors, un peu mieux, le dénouement surprenant, le 26 octobre 1962, de l'affaire des fusées de Cuba.

      Donc dès le 12 Septembre 1962, il y avait déjà sur notre satellite, une base Russo-américaine, et on peut donc admettre sans risque d'erreur, que le 19 Mai 1959... le jour où George Adamski, a entendu le communiqué hors normes de la BBC... (Voir notre article : NouvellecoucheApolloS&V.html ), les conjurés avaient déjà posé le pied sur la Lune, pour y étudier et entamer, les prémices de l'installation de cette base. Donc bien que George Adamski, n'ait pas expliqué, comment il a obtenu cette incroyable information, nous devons ici, lui tirer notre chapeau, pour nous avoir permis au moins 28 ans, (en partant de Janvier 1961, sortie du dernier livre d'Adamski), avant la sortie en 1989 du livre en anglais de Cooper "The Secret Government: The Origin, Identity, and Purpose of MJ-12 ", de toucher du doigt, subrepticement, les ressorts, d'un complot planétaire à l'égard de la catégorie de l'humanité, où le commun des mortels est exclus impitoyablement.

      Dans notre article déjà évoqué plus haut, (Ameriquechocretournote.html)... on peut lire ceci déjà cité, d'exceptionnel et d'incroyable :

      " Et comment le programme spatial Apollo fût une couverture pour dissimuler une technologie bien supérieure" . (Note du Webmaster: et nous avions bien spécifié là, que nous sommes totalement soufflés, par cette révélation et nous aimerions en savoir vraiment plus).

     Hélas, nous avons fait chaque fois chou blanc en essayant de contacter un certain Australien nommé Tony Wicks, qui est à origne de ce texte tout à fait incoyable, que vous pouvez peut-être encore trouver, en français à :


et en anglais à :

     La phrase en question en anglais :

" ..And how the Apollo Moon Program was a cover-up of higher technology"

, pourrait peut-être signifier que les américains sont bien montés sur la Lune, et pas avec le LEM, la jeep lunaire et le vaisseau Apollo, mais avec les soucoupes ou navettes des Petits Gris leurs complices, comme on le prétend si bien, dans l'affaire Barboto déjà signalée ci-dessus.

     Comme nous ne maîtrisons pas suffisamment la langue de Shakespeare, nous invitons tout internaute qui parle couramment l'anglais, à écrire à Monsieur Tony Wicks dont voilà l'url de l'époque du site :


(Nous avons trouvé son e-mail de 2005 sur un vieux disque dur externe : andaw@ecn.net.au), et afin de lui demander d'être assez aimable pour se rapprocher du channel qui lui a transmis le texte extraordinaire en question, afin qu'il ait la gentilesse de préciser, lui même, cette phrase insolite : "...And how the Apollo Moon Program was a cover-up of higher technology."
     Seule la réponse de ce channel, , est à prendre en considération et non les commentaires d'une tierce personne quelconque.

     Il est ici, aussi à noter dans ce texte extraordinaire, que ce channel, a bien spécifié en 2005, à deux reprises (en mettant assurément en danger sa vie ), que ce ne sont pas des terroristes qui ont fait sauter les tours du WTC à New York (probablement les fameux illuminati), mais, il est hélas passé un peu trop vite, sur cette affaire de technologie secrète pour Apollo, affaire incroyable, qui à notre avis, fait aussi partie du Grand Bluff.

       De plus lisez donc ce communiqué qui affirme bien le point de départ de l'affaire Roswell :


     Bien sûr, les détracteurs zélés, vous diront que le gouvernement a par la suite publié un net démenti, mais on n'est pas tenu de croire à ce démenti ...

         Mais, il faut aussi savoir que ce cher William Milton Cooper, nous affirme dans son ouvrage, qu'il y a eu deux autres crashs après Roswell, l'un le 13 Février 1948, et l'autre le 25 Mars également en 1948, et donc nous sommes aussi persuadés que ces crashs de soucoupes volantes, qui eurent lieu avant le 14 Mai 1948, date de la création de l'Etat d'Israël, s'ils avaient été révélés au monde, auraient déterminé la Société des Nations remplacée en 1945 par l'ONU, à agir autrement, et, par exemple en créant un état provincial juif, dans l'immense Australie, ou, ailleurs, et donc cet état d'Israël, n'aurait probablement pas été créé à l'endroit, où il se trouve actuellement au beau milieu des pays arabes, et cela évidemment, aurait évité tous les conflits désastreux ultérieurs de la poudrière du Proche et Moyen Orient, ainsi que le prouve, notre France-Antilles du 17 Nov 2012, qu'il ne serait même pas utile de montrer ici, tant l'on en parle souvent dans les médias, qui adorent nous abreuver de ces tristes et très décevantes nouvelles :

:


      Mais voyez donc cet entrefillet, qui nous montre que l'on pouvait parfaitement créer Israël ailleurs :


     Donc, comme on le voit, on aurait pu tout aussi bien installer Israël, au Tanganyika, bien que des animosités avec les pays voisins, se seraient certainement, tout de même déclarées, et cela serait certainement mieux, que de l'avoir installé, au beau milieu des pays arabes. Mais, on le sait bien, la devise scélérate, de ceux qui nous gouvernent est : " Diviser, pour régner ".

.      Mais à côté de Milton William Cooper, ces temps-ci, on a vu apparaître d'autres lanceurs d'alertes , tels que les nommés, McClelland, Johnston, Musgrave, Andrew D. Basiago, Michael Relfe, Arthur Neumann, Henry Deacon, et surtout Carolyn Hamlett, qui dit avoir vu une base de la Lune, où elle a été emmenée, après avoir été enlevée, et il y a aussi Niara Terela Isley ( et cette dernière a même publié un ouvrage intitulé Facing the Shadow, Embracing the Light (2013)). Il y a aussi Laura Magdalen Eisenhower (petie fille du Président bien connu), qui parle de bases installées sur Mars, depuis belle lurette.

      Mais, il y a encore mieux, quand les Corey Good, et Vladimir Terziski, parlent de consortium astronautique de diverses flottes militaires de terriens, utilisant des énergies inconnues ici bas comme l'antigravitation, et expliquant l'arrivée des allemands sur la Lune, dès 1942, puis des russes et des américains dès les années 50.

Dur... Dur, à encaisser n'est-ce pas !!!, que toutes ces incroyables révélations..., qui montrent que nos actuels gilets jaunes et consorts affiliés , en France, ont bien au moins, 50 ans de retard, dans leurs justes revendications...


        Mais ce 30 Janvier 2019, appliquons le principe que : "chose promise, chose due", car plus haut on avait écrit :

" ....par les Annunaki, ensuite par leurs subalternes (Note du Webmaster : probablement ceux appelés Illuminati, et nous parlerons de tout cela, plus tard)"

    Il nous faut d'abord savoir, qu'il y a des différences d'écriture du vocable "Annunaki", pour les uns, et "Anunnaki", pour d'autres, et même "Anounnaki", pour certains.

    Ce dernier terme, nous est présenté par le très grand spécialiste des civilisations mésopotamiennes Zecharia Sitchin, et dans son incontournable ouvrage :


, à fin de la page 160, voici ce que nous avons trouvé :


, puis au début de la page 161, on trouve aussi :


    Comme vous le voyez, Zecharia Sitchin parle des "Anounnaki", et pour lui, ce ne sont, en plus, que des dieux subalternes ...

    Nous pensons cependant que ces différences d'écriture d'un même mot, ne sont que des déformations dues à l'époque, et au lieu d'utilisation, du vocable, exactement comme l'entité première de l'Ancien Testament, a vu son nom s'écrire progressivement : Iavhé, Yahveh, YHWH, Jéhovah ... dans diverses bibles.

    Donc ici, on peut supposer qu'il s'agit des mêmes entités que l'on écrit soit Annunaki, soit Anunnaki, soit encore Anounnaki...A vous de juger !

     La deuième écriture, apparait dans un texte surprenant de 6 pages, publié en 2009, par la revue Nexus, où un certain Bob Dean, nous parle justement de ces fameux "Anunnaki", mot écrit tel quel .

      Pour les puristes, voici la couverture de la revue en question, et bravo à l'internaute qui possède ce précieux document :


     Et voici la photo du Sergent-Major américain Bob Dean, auteur de l'article :


     Et voici maintenant la première page, qui débute ce texte surprenant :


     Bien que nous pensons, que le Sergent-Major Bob Dean, n'ait pas pu obtenir le niveau d'habilitation, donnant accés aux endroits et documents Ultra-Top-Secrets, qu'avait le Dr Michael Wolf (voir plus haut), Bob Dean, nous apprend tout de même, dans cette première page, des choses inouïes :

      D'abord il nous dit :

" En fait si je parviens à révéler progressivement ce qui est officiellement dissimulé, c'est que quelqu'un, quelque part veut que je le fasse sinon, on m'en aurait empêché"

     Ce quelqu'un, n'est-il pas justement comme il est dit plus haut, un membre des Illuminati sous-fifres des Anunnaki, qui doit se plier désormais, aux injonctions impératives de la Fédération Galactique, qui impose dès lors la divulgation publique, des termes des accords.

     Nous n'allons pas ici évidemment vous détailler les autres pages de ce texte, qu'il convient pourtant de lire avec attention, car ce Bob Dean, nous avoue tout de même dans cette page 53 que :

- La Lune abrite d'immenses structures construites par des extraterrestres (voir l'affaire du PARIS-Match 1028)
- Le Département de la Défense US, a pris, avec la sonde Clementine, des milliers de photos de la Lune, et n'en a diffusées qu'une douzaine.
- Le Programme spatial de la NASA, n'est qu'une facade pour dissimuler d'autres activités.
- Les Anunnaki sont à l'origine de certaines constructions sur la Lune, mais, il y a d'autres intelligences extraterretres qui y habitent.
- Etc...

     Pour accéder aux articles du Nexus n° 60, on pouvait, fut un temps, aller sur la page :


     Pour accéder à l'article de Bob Dean, de ce Nexus n° 60, prière de descendre sur la page précédente jusqu'à l'inscription :

BOB DEAN : « LES ANUNNAKIS NE VONT PAS LAISSER DÉTRUIRE LEUR PLANÈTE, LA TERRE »

puis cliquer sur "télécharger au format PDF". Et surtout bonne lecture...

     D'autre part, nous avons vu, dans le reste du texte de Bob Bean, de la revue Nexus n° 60, que ce dernier n'y va pas de main morte, avec les astronomes et consorts . Voyez vous-même, ce qu'il en dit, page 56 :

Une intense activité sur la Lune.

    "Ces édifices lunaires et martiens et l'arrivée de Nibiru auraient bien été repérés par plusieurs observatoires sophistiqués, et certains astronomes, mais ces derniers préfèrent conserver le silence. Dean, les accuse sans détours et les traite de criminels :

     " Mon Dieu, les sociétés d'astronomie, les astronomes professionnels de ce pays se rendent coupables d'activités criminelles. Vous pouvez me citer. Ils sont coupables de ne pas avoir révélé la réalité de ce qu'ils ont pu constater sur la Lune. ( Note du Webmaster : Ce mot criminel, semble bien audacieux. Mais en y réfléchissant davantage, on voit que, si la vérité avait été révélée à l'époque, les Djihadistes et autres consorts fanatiques, n' existeraient certainement pas actuellement, car pourquoi tuer son frère de misère, quand on sait que l'on est considéré comme une négligeable fourmi, par d'autres êtres très voisins de nous). Il y a sur la Lune des installations massives et une activité de grande ampleur et permanente. Non seulement cela, mais il y a aussi de l'eau sur la Lune. Cette eau est-elle le résultat d'un processus naturel du satellite qu'est la Lune, ou y a-t-elle été stockée artificiellement pour un certain usage ? Il y a des traces vaporeuses qui signalent la présence d'une forme d'atmosphère au sommet de certains cratères. Les astronomes ont vu ces clichés et cette bande de malhonnêtes se refuse à en parler. Ils ont peur, et vous savez pourquoi? Plus de 90 % de leurs revenus proviennent de subsides gouvernementaux. Lorsqu’il s’agit de votre source première de revenu, vous lui obéissez quelle que soit sa demande. Quoi qu’il en soit, il y a une forme d’atmosphère sur la Lune et à tout le moins, il y a de l’eau au fond de certains cratères assez larges… De plus, une importante activité y règne. Je veux parler d’activités technologiques. Il y a des vaisseaux géants qui vont et viennent et des lumières tout le temps. Ils ont remarqué qu’il y avait des ponts qui apparaissaient et qui disparaissaient… Et c’est la même chose sur Mars ! Et même plus : il existe sur Mars une ville souterraine de la taille de Chicago qui génère tellement de chaleur qu’on la décèle sur les photographies en infrarouge. "
".


      Dur Dur... n'est-ce pas !!! que ces propos qui ne vont pas manquer de chiffonner grandement ceux qui lisent les textes d'ARTivision, en diagonales, pour aller vite les oublier, et se blottir ensuite, dans leurs cocons moelleux et protecteurs, de cette société en très grande mutation.

       À vous de juger...encore une fois, tout cela, documents incontournables à l'appui.


       Mais arrêtons là, SVP, ce premier volet, de l'article et, pour éviter un trop long délai de chargement, plaçons la suite à :


       A suivre...


                    Fred IDYLLE

     Article mis en page le 10/01/2019, et revu le 12/01/2019, et revu le 14/01/2019, et revu le 15/01/2019, et revu le 16/01/2019, et revu le 18/01/2019, et revu le 20/01/2019, et revu le 23/01/2019, et revu le 25/01/2019, et revu le 27/01/2019, et revu le 29/01/2019, et revu le 30/01/2019.

Pour tout contact : fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil