Consultations pour cet article :

ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
Pour entendre le fond musical de cette page, prière de cliquer ci-dessous :
fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire un clic droit sur le disque du bas

Pour connaitre le code des couleurs, prière d'aller, SVP, à :
Avant-propos.html





Quand, la Chaine ARTE, zappe formellement les trouvailles d'ARTivision, concernant ses découvertes sur la Lune, et les déclarations hors-normes du célèbre Amiral Byrd.

      Cet article est la suite directe de la page :

http://www.artivision.fr/Quand-ARTE-zappe-formellement-les-trouvailles-d-ARTivision6.html

Septième et dernier volet :

      N'ayant obtenu aucune réponse au sujet du fameux nous de l'expression biblique de l' Ancien Testament tel que :

" Voici que l'homme est devenu comme l'un de nous "


      Laissons donc tomber, cette affaire pourtant cruciale, et démontrons plutôt, noir sur blanc, que certaines photos, venant des sondes spatiales de la NASA, sont épluchées et caviardées à souhait, par les sbires associés, et tous ceux qui, ce sont aperçus de cela, et qui n'ont rien dit, (en ces temps du Grand Déballage Cosmique), vont bientôt être montrés du doigt, même s'ils veulent ensuite raser les murs le soir, pour que l'on ne les reconnaissent pas...

        Mais, attention alors, car s'ils veulent prendre vite fait, le train en marche, ils risquent grandement de glisser, la tête première, sur le ballast et de se la fendre ainsi, sur les dures traverses, de la voie ferrée...

      A bon entendeur salut !!!

        Commençons si vous le voulez bien par cette affaire extraordinaire, qu'ARTivision a découverte dès Avril 2004. et qui a, comme point de départ, les deux revues anciennes, suivantes :

  

Dans le Sciences et Avenir n° 153 de Novembre 1959, placé à gauche, on trouve à la page 584, de cette revue, l'image du cratère Copernic, suivante :


     De même, à la page 68, du n° 559 de Science et Vie d'Avril 1964, on trouve alors la photo suivante, qui fut prise dit-on par l'Observatoire du Mont Wilson en Californie (Mais, hélas on ne donne pas la date de cette prise de vue):


     Ces deux photos se ressemblent, comme deux gouttes d'eau. Faites donc vous-même la comparaison (le Sciences et Avenir étant à gauche),

  

     En faisant un certain agrandissement, sur les deux photos, on voit apparaître en haut à gauche, une chaîne de montagnes, et pas loin en-dessous, le cratère Tobias Meyer, tel que :


     Mais juste à côté de Tobias Meyer, nous avons découvert, ce petit cratère, traversé diamétralement, par une sorte "de pont ou de muraille" :


  

     Notons en passant, que sur Google, on découvre que le diamètre de Tobias Mayer peut être évalué à 30,5 Km, alors le soi-disant "le petit pont ou la muraille en question", aurait selon nous, grosso modo, un diamètre voisin de 6 km. Merci mille fois à l'internaute béni, qualifié pour ce genre d'évaluation, de nous de préciser cela et aussi de nous dire surtout, le nom de ce curieux petit cratère .

       Inutile de dire ici, qu'à notre connaissance, qu'aucune revues d'astronomie ou même aucune sortes de revues médiatiques affiliées, toujours avides de scoops atypiques, n'ont présenté cela, dans leurs colonnes habituelles.

       Nous avons écrit, à une bonne demi-douzaine d' Observatoires Astronomiques, à qui nous avions demandé en partie, (Décembre 2017), un petit service en ces termes :

       " Pouvez-vous alors SVP me peaufiner une évaluation classiquement plus orthodoxe, et surtout me dire comment s'appelle sur vos cartes, ce petit cratère fléché en rouge, placé juste en bas à gauche de la photo ci-dessous..?"


       Il est presque vain, de préciser ici, que jusqu'à présent, nous n'avons reçu aucune réponse à ce sujet de la part de ces Observatoires astronomiques...

       Ce que les responsables et préposés travaillant dans ces Observatoires et mandatés par nos impots, ignorent totalement, c'est que nous avons la possibilité et le droit, d'utiliser dans ce cas, ce que l'on pourrait nommer, notre botte de Nevers, par analogie avec le célèbre roman de cape et d'épée de Paul Féval, de 1858 "Le Bossu", où il est précisé clairement : "...et, quand il sera temps, si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! ". ( voir au volet 6, l'affaire Haguesher).

     Mais, où l'affaire se corse, c'est que notre grande amie Aurélia (http://www.unepetitelumierepourchacun.com ),
nous avertit en Août 2016, que sur le site Wikipédia, on trouve la photo de Tobias Mayer, prise par la sonde Orbiter 4, telle que :


      Comme, on le voit, notre "le petit pont", est devenu un ensemble élargi plutôt complexe, en forme d'X,. tel que :


      Comparons de plus près ces structures:


      Donc, il y a bien une grosse anguille sous la roche, et le petit pont insolite, est devenu comme par enchantement, une sorte de montagne superbement assise, entre deux crevasses, toutes les deux bien banales, et il n'y a donc, , plus rien d'insolite à voir. Point Barre...


      Pour les puristes qui en veulent plus, on trouve aussi, sur le site :


cette image image :


        Et c'est sans doute la même sonde lunaire Orbiter 4, qui a pris cette photo agrémentée, bien sûr, de quelques manipulations propices de la NASA et consorts affiliés:

    La sagesse populaire antillaise prétend que ; "Sé vyé Cana-nari ki ka fè bon soup", qui signifie : "C'est dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleures soupes".


       Il semblerait donc que ce dicton, puisse aussi s'appliquer ici, à merveille, et c'est sans doute pour cela que le Webmaster d' ARTivision garde une remarquable méfiance, vis à vis des images prise par les sondes modernes de la NASA et en ce qui concerne ce webmaster, il est bien logique de penser qu'il préfère de loin, le petit pont vu ci-dessus bien raffiné de la page 564 de la revue Sciences et Avenir du n° 153 de Nov. 1959 donc obtenu très probablement, il y a au moins, plus de 60 ans , par le télescope du Mont Wilson, que cette montagne bien élargie et avachie, de la super carte moderne du site Wikipédia, et consorts affiliés telle que :



      De même le Webmaster d'ARTivision reste très méfiant vis à vis des images que nous présentent les logiciels comme Google Moon, Googles Mars, et même Google Earth. Point à la ligne...

      Par exemple, compte-tenu de cette photo de la Lune telle que :


vous n'avez aucune chance de découvrir sur Google Moon, sur la face cachée de la Lune, en-dessous du cratère Joliot-Curie, cette super-structure placée telle que :


et dont voici une fois encore, deux agrandissements très significatifs, qui ont pourtant laissé de marbre, les journalistes blasés d'ARTE, bien intégrés au Système actuel, qui part à vau-l'eau... :


      Mais ce 28 Août 2018, disons que le risque zéro, n'existe pas, et voyez donc d'abord cette photo très claire de la NASA, prise le 03/05/2000, sur l'astéroïde Eros, par la sonde Near, des américains :


    On pouvait voir cette photo, à l'époque sur les sites :


où l'on voit nettement, au fond, d'une petite excavation, une forme très bizarre et très structurée, que les sceptiques auront bien du mal à justifier, par l'explication habituelle d'une érosion naturelle, issue de phénomènes, dont l'existence dans la région, reste problématique. L'agrandissement, nous donne ceci :


       Le site ARTIvision, pense alors que, si les sbires de la NASA, n'ont pas réussi à camoufler cette surprenante image, venant de l'espace, cette affaire rejoint absolument, l'histoire de la photo ci-dessus, montrant la superstructure, publiée à l'époque, le 18 Janvier 1969 par le Paris Match 1028 en près d'un million d'exemplaires.

      Que vous le croyez ou pas, Messieurs les sceptiques irréductibles, de cette socièté bancale, cela prouve que le Temps du Grand déballage des choses cachées est bien arrivé ...

       Il y a une raison supérieure très mystérieuse à tout cela, car "rien n'arrive par hasard", comme le dit si souvent, le Grand Maître de Findhorn :

" Rien n'est le fruit du hasard.
Il y a un dessein et un plan parfaits sous-jacents à toute vie,
et tu fais partie de cette globalité;
***********************"

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 30 Mars, après adaptation d'ARTivision.

      Voilà donc des mots, qui vont certainement mettre très mal à l'aise, les bien-pensants affairistes et autres consorts philosophes, fervents adeptes de la prospective technologique débridée.

      Mais pour bien assimiller cette histoire fantastique, très peu dévoilée dans nos écoles et universités publiques, il convient alors ici, de reparler brièvement, de cette affaire de matrice vivante, si magistralement, exposée par l'entité transcendante Soria, et présentée, dans de très nombreux de nos articles, et en particulier à l' article (matrice vivante.html), et dont les prémices, nous sont dés lors, on le sait, présentées en douce, dans l'extraordinaire entrefilet moderne suivant :


       Ce communiqué de presse, n'est-il pas déjà, s'il en était encore besoin, une marche, vers l'avant-garde de la découverte du fait, prouvant que la Nature, n'est pas du tout un concept soumis aux tribulations d'un hasard aléatoire, comme on a voulu, nous l'enseigner, dans nos écoles et nos universités.

        Mais, il conviendrait aussi, de redécouvrir en passant, dans le même ordre d'idée, le super passage qui suit, et qui est tiré de l'ouvrage extraordinaire de Joseph Whitfield, ISBN 9.782880.580674, publié aux Editions Vivez Soleil en 1991, mais aux USA dès 1983, sous le titre : "The Eternel Quest" :

  

        Il importe aussi de savoir, que c'est une très forte intuition, qui nous a invité à commander ce livre, que nous avons reçu le 25/07/2012 :

    Voici donc, en page 185, le sublime passage en question :


        Comme cela est...tout à fait surprenant...n'est-ce pas !!!

      N'empêche que le site ARTivision, dès le 8 Juin 1999, il y donc exactement déjà, 20 ans de cela en 2019, avait pressenti que le contexte du vivant, était bien plus extraordinaire, que ne sauraient l'imaginer nos meilleurs maîtres de la science-fiction : Voir notre article clef, de l'époque qui prouve absolument tout ce qui précède, au grand désarroi des mécréants zététiques, de toute nature :
      Cet article s'intitulait :

Intercommunications naturelles spécifiques
chez les êtres vivants, et retour
à la dimension cosmique de l'humain.

      Des découvertes récentes, sont venues, bien sûr, confirmer cela, au-delà de toutes nos espérances :



      Mais, après cet interlude, à visées philosophiques cosmiques, revenons à l' affaire spatiale incroyable, que nous pose cette image insolite, (déjà vue plus haut), et un peu agrandie :


      En effet, voici encore, la preuve incontornable du passage de voyageurs inconnus dans l'environnement terrestre, et preuve qui est apparue très étonnament sur l'astéroïde Eros, un rocher en forme d'haricot, d'environ 33 km de long visité on le sait, le 14 Février 2000, par la sonde américaine Near, qui s'est satellisée à environ 355 km, de cet l'astéroïde, Cette sonde Near, a finalement réussi sur Eros, un atterrissage inouï, le 12 Février 2001 .

      Nous avons en effet, eu le grand bénéfice de découvrir ( Merci, une fois de plus à Super-Hasard, pour cette grande faveur ),, que l'on parle d'Eros , dans la revue destinée aux adolescents et merveilleusement illustrée Science&VieJunior n°139 d'Avril 2001, que voici :


      On découvre alors dans cette revue, ce super schéma, qui montre bien, la complexité de l'exploit qui a présidé à la descente finale de la sonde NEAR, sur EROS :


      Cet atterrissage inouï et inespéré, eu lieu , on le sait le 12 Février 2001. et, chose très bizarre, cette descente de Near sur Eros, a été anoncée par la NASA, au tout dernier moment, comme si cette manœuvre n'avait pas été préparée de longue date, alors que cela doit être prévu, de très nombreux mois avant le lancement.

      Que signifie donc ces cachotteries notoires de la NASA ? Avait-on, déjà les photos d'Eros, avant l'arrivée de la sonde Near ? A vous de juger...

   Une structuration en 3D, nous donne alors ceci :


    Puis aussi les autres vues suivantes :




    Et en tenant compte du relief et du bassin dans lequel est placée la structure, on a aussi :


     Merci donc, mille fois, au Webmaster de l' entreprise, qui a accepté, de nous structurer en 3D, cette surprenante image d'Eros.

    A vous de juger.

     Vous n'allez tout même pas nous dire, que cet artefact est venu là, sur Eros, par l'opération du Saint-Esprit, et ces Messieurs les sceptiques, vont encore toujours fourrer la tête sous le sable et se taire, mais, il ne pourront pas, nous dire, que c'est une illusion d'optique ou un trucage informatique, car c'est bien là, la NASA, elle-même, qui on le sait, nous a photographié avec sa sonde Near, cette structure bizarre sur l'astéroïde Eros, où d'ailleurs cette sonde s'est posée au grand étonnement de chacun, car cet exploit, n'a été révélé qu'au dernier moment. Pourquoi tant de cachotteries de la part de la NASA ?

     Mais ce jour, disons que cet astéroïde Eros, possède beaucoup de structures insolites inexplicables, que les spécialistes de l'astronomie et consorts affiliés, évitent soigneusement de montrer dans leurs revues et à la télévision : Voyez vous-mêmes :

    On découvre ceci :



    Mais regardons de plus près :



    On découvre alors qu'il existe de nombreuses zones d'une blancheur notoire inexplicable, et on voit ici, des rayures ayant des barres parallèles coupant à angle droit un axe central. Mais il semblerait que cette blancheur cache parfois (comme le montre la flèche de gauche de la photo précédente et avec une loupe bien sûr c'est encore mieux) des formes très régulières (sortes blocs parallèles et orthogonaux)

    Nous aimerions connaître l'explication des spécialistes sur la nature du phénomène qui est à l'origine d'une telle érosion du sol de cet astéroïde, où rappelons le, il n'y a sur Eros, ni air, ni eau, ni vent, ni volcan, etc..

    Voici d'ailleurs, <une autre photo, tout aussi insolite :


    Nous avons trouvé, cependant une tentative d'explication de quelques spécialistes en vulgarisation astronomique :

    En Avril 2000, la revue "Ciel & Espace" dans son n°359 publiait d'excellentes photographies de ce rocher, et en voulant commenter ces rayures insolites du cratère précédent, elle nous dit ceci : " Dès le 14 Février cette image du pôle d'Éros a montré des détails d'une trentaine de mètres . On y voit en particulier, à l'intérieur d'un gros cratère de 6 km de diamètre, des rainures parallèles qui sugèrent la présence de strates . C'est l'indice que l'astéroide est issu d'un corps différencié bien plus important ".

     Donc si nous savons lire entre les lignes, cela signifie qu' Éros, ne peut qu'être qu'un fragment d'un beaucoup plus gros rocher, détruit probablement par une collision gigantesque avec un autre corps céleste, et cela aurait été la raison de la présence de ces strates géologiques sur Éros. Le problème est que ces prétendues strates paraissent d'une fraîcheur inouie. A vous de juger tout cela....

      Mais pas besoin de dire que nous ne souscrivons pas du tout à cette explication magico-hasardeuse
, et que nous préférons de loin notre histoire des Aliens en vadrouille et à la recherche des métaux ou autres matériaux, utiles à leur civilisation Point à la Ligne...

    Mais, voici un autre spectacle tout aussi bien insollite :


ou encore :

    

    Il ne nous reste qu'à attendre aussi que l'on nous explique la nature du phénomène capable que créer dans l'espace, sur un rocher en forme d'haricot plein de rondeurs, une topographie aussi bien structurée.

      Le site ARTivision met alors ici, chacun au pied du mur ( écrivains, journalistes et consorts intellextuels blasés, scientifiques officiels, ecclésiastiques de toute obédience, souvereinement imbus de leurs cultures officielles traditionnelles) et alors ils seront bien obligés un jour proche de ne plus faire comme l'autruche :

et de tirer la tête sous le sable, pour analyser enfin ce fait implacable et très dérangeant>de notre environnement.spatial

    Notons en plus, que d'après notre ami Roch Saüquere, Directeur de la revue Top Secret, cette structure blanche,, au fond du cratère dejà vue plus haut :


devrait mesurer au moins 45 mètres. Faut-il encore y ajouter, 45 m, pour le bloc fin qui se déboîte en dessous ? Aux spécialistes de répondre !!

Nous attendons vos suggestions.

    Le 15 Octobre 2003, nous avons eu le grand privilège de recevoir de l'ami canadien Yves Vaillancourt le super message suivant, ayant trait, à l'étrange structure ci-dessus d'Éros :

>----- Original Message -----
From:Yves Vaillancourt
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Wednesday, October 15, 2003 3:50 PM
Subject: Éros Structure

    Bonjour Fred.

    L'adresse permettant d'obtenir une image mieux définie de la structure d'Éros n'est pas fonctionnelle.
    J'ai donc récupéré directement de ton site l'image en question et je suis tout même arrivé à des résultats probants.
    Si toute fois tu pouvais me faire parvenir un fichier de plus haute définition,
alors il serait possible d'aller plus loin au niveau précision.
    Ce qui veut dire, moins d'interprétations subjectives. Je n'avais pas encore fait la modélisation de cette structure, cependant c'était dans mes projets, ton courriel m'a donné le coup d'envoi !

    La modélisation géométrique est basée sur une perspective dite « cavalière » ou « isométrique ».
     Elle fut possible suite à une observation minutieuse, basée sur 3 éléments distincts d'observation :

1-Schématisation de la structure suite à la réduction maximal du flou. Le reste est fait mentalement de manière subjective.

2-La forme des ombres est très révélatrice. En effet, c'est grâce aux ombres qu'il est souvent possible de reconstituer une structure en 3D.

    Dans la revue « Science et Vie » de ce mois-ci, il y a un article très intéressant à cet effet.

3-Les jeux d'ombres et de lumières, plus la dénivellation du terrain.

    Cette projection géométrique n'est en fait, qu'une interprétation possible du réel. Par contre, mon expérience de la schématisation et la qualité des détails observés me permettent d'estimer que cette interprétation schématique n'est probablement pas très loin de la réalité.

    À bientôt

    Yves

    P/S: En passant, le dernier « Ciel et espace » mentionne que la structure hexagonale que j'ai remarquée sur Io, est un lac de lave.

Yves Vaillancourt
Designer, spécialiste en traitement d'images.




    Fin de message .

    Nous adressons nos vifs remerciements à Yves, pour ce travail remarquable.

     Décidément, comme ARTivision, s'évertue à le dire souvent, le "Temps des Révélations", est bien arrivé, et comme nous le révèle si bien l'ésotériste Jean Sendy :

  

     " Les descriptions de l'Age d'Or des idolâtres et celles des Temps messianiques des Hébreux, concordent sur un point fondamental :
          Quand on en sera là, nous rabâchent-ils depuis des siècles et des siècles, l'homme saura accomplir les actes attribués par les Mythes aux divers "dieux" , et aux Elohim par la Genèse.
" .

     Extrait de "Les temps messianiques", J'ai Lu A 381 page 33.

     Affaire à suivre donc ...et il ne nous reste qu'à mettre la main sur ces descriptions si étranges des idolâtres et des hébreux...n'est-ce pas !!!

       Mais de plus, il nous faut savoir que rien ne pourra arréter la marche de la Révélation cosmique en cours , car chacun le sait, (et on voit bien, la multitude des scandales révélés actuellement), puisqu' il a déjà des lustres, comme l'avait dit, en son temps l'initié MATTHIEU (Nouveau Testament X-26),
:

"Il n'y a rien de caché qui ne doivent être découvert, ni de secret qui ne doivent être connu"


       Mais, ce 30 Août 2019, disons que nous avons encore, pas mal d'anomalies, qui furent relevées, sur ce caillou rocheux EROS, qui en principe ne devrait subir aucune érosion, dans un contexte, où il n'y a ni vent, ni rivières, ni volcan pour éroder le sol :

       On y trouve aussi en effet, ces fameux blocs tout blancs, nommés "boulders" qui se dressent verticalement sur le sol uni d' Éros :


    Mais, voyons maintenant, la photo suivante, où nous avons placé des flèches pour mieux localiser certaines structures étranges et très significatives :



    En effet si vous scrutez le bout de la flèche n°1, vous apercevrez une structure très insolite en forme T, qu'il faudrait surtout bien analyser, tant elle est surprenante, ainsi que d'autres structures qui se trouvent en bout de la flèche n° 2, un complexe très extraordinaire de structures où règnent un bassin étrange ayant des angles droits et jouxtant un ensemble de blocs insolites presque cachés hélas par l'ombre formée dans grand cratère.

    En suivant la crête supérieure du paysage, les flèches 3 et 4, montrent aussi très nettement deux formations insolites formés de blocs très structurés avec bords apparemment parallèles. Le rocher en bout de la flèche n° 5, lui, par la projection de son ombre au sol, nous montre qui a une forme très géométrique.

    Il y a bien plus à voir dans cette image, (comme certains bassins rectangulaires ou presque carrés, rainures parallèles etc...), que nous vous laissons le soin de découvrir par vous même. Des agrandissements fidèles et un traitement informatique, faits par des spécialistes, pourraient s'avérer ici, très utiles pour révéler, enfin, ce que l'on nous cache depuis des lustres. Avis aux amateurs.

    Le 8 mai 2001, nous avons reçu du spécialiste en traitement photographique Yves Vaillancourt, du Canada, (déjà présenté, plus haut), l'agrandissement suivant :


    Il est donc curieux que cette structure très insolite ci-dessus, n'ait jamais été montrée en 3D par la NASA et les médias spécialisés si avides d'images chocs. Un grand merci donc à Yves Vaillancourt..., pour sa remarquable contribution aux recherches plutôt pointues, d'ARTivision.

      Jetons maintenant un coup d'oeil sur le site de l'ami Christian Macé à :


Vous y découvrirez cette très étrange sphère dans un cratère d'Éros :


Photo NASA de l'astéroïde ÉROS :
au fond du cratère, une sorte de bloc sphérique rocheux.

    Bien sûr les détrateurs endurcis auront vite fait de nous dire que sur Terre, on peut trouver des blocs de roches qui ressemblent à des sphères, quand on les regarde d'en haut, et qu'il n'y a pas de quoi en faire un plat.

     En effet, en agrandissant cependant, l'image en question, on découvre ceci :



    Nous ne comprenons pas d'ailleurs, que jusqu'à présent, aucun spécialiste de la 3D n'ait pas eu encore l'idée, de nous présenter, ce rocher en relief. A vous de juger.

    Mais ce jour,"comme il faut battre le fer pendant qu'il est chaud", pour ceux qui doutent encore, de la véracité des propos, vraiment hors-piste d'ARTivision, voici tiré du site :


, une photo en haute résolution, de l’astéroïde Cérès de 930 Km de diamètre, et qui est le plus gros représentant connu de la ceinture principale d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter, et alors là, Messieurs les sceptiques zélés, veuillez SVP, bien vous accrocher aux murs de votre environnement, car à l'altitude, où nous allons évoluer, il risque pour vous, d'y avoir de très fortes turbulences :

:

     Selon le chercheur Christopher Russell : "Les scientifiques de Dawn peuvent maintenant conclurent que la luminosité intense de ces zones est due à la réflexion de la lumière solaire par un matériau hautement réfléchissant sur la surface, éventuellement de la glace."

    "Il reste maintenant à confirmer qu’il s’agit bien de glace", dira ce chercheur...

     De la glace, sur ce corps céleste aride sans atmosphère, et ni eau, ni air ? Et bien sûr on nous dira, que cette glace, viendrait du comète...

     Mais ARTivision, se tord de rire à cette explication, car ces lumières possèdent une configuration ayant de nombreux angles droits, qui en aucune façon ne sauraient être, l'effet du hasard...


    Mais il y a mieux : On a repéré "une sorte de pyramide", sur le sol, pourtant désertique, de Cérès , et les mêmes scientifiques diront, vite fait, qu'il s'agit d'un monticule tout à fait naturel :


    Nous attendrons, n'est-ce-pas !! , sans doute longtemps encore, avant que, les astronomes, astrophysiciens et consorts assimilés, nous donnent une seule explication orthodoxe, des phénomènes étranges, étant à l'origine des configurations hallucinantes des structures fantastiques précédentes.

    Mais nous aurions vraiment aimé, découvrir avec la même résolution que celle de l'image précédente, cet autre aspect de Cérés :


, où apparait un extraordinaire disque lumineux au sujet duquel, les planétologues, ou les cosmologistes officiels et consorts affiliés, se taisent lamentablement, car ils ne peuvent l'expliquer :

     Bien sûr, vous trouverez l'explication du phénomène, dans de très nombreux articles d'ARTivision. Point à la ligne...

          Pour en savoir plus, prière SVP, de rejoindre notre volet ARTE: à :


    Nous pourrions, (et nous l'avons déjà fait, dans de nombreux autres articles), placer ici, beaucoup d'autres structures insolites, qui prouvent de manière incontournable, qu'il existe sur la Lune et dans les environs,des artefacts, prouvant dans le système solaire des manifestations de Génie Civil d' Aliens, technologiquement, très en avance sur nous, et pour ceux qui ont la mémoire courte, présentons ici, à la volée, ces images de pyramides lunaires déjà exposées, dans le premier volet .
:

  


         D'autre part, pour ceux aiment (comme nous, le faire, quand nous sommes en voyage), fureter dans les brocantes de livres et les vides-greniers, ne loupez surtout pas ce, désormais incontournable : Science et Vie n° 559 d'Avril 1964 (déjà présenté plus haut):


     Pour le puriste, qui aime à rechercher, la source d'un document, disons que dans ce n° 559, dans la rubrique L'UNIVERS, figure un article incroyable pour l'époque, jamais repris ensuite dans ce magazine, et intitulé : "Des lueurs étranges sur la Lune", Voici donc comment se présente le début de cet important article :


       Pour en savoir davantage sur cet article, prière de consulter notre article clef :



    Mais ces événements extraordinaires, qui sont, selon nous, par exemple, bien plus important que le passage une comète dans le ciel, ont été occultés et ainsi soustraits à la connaissance de l'Humanité entière (et le sont toujours), pour de vulgaires questions de prestige national, et de puissance technologique ou militaire, alors que ces événements portent en eux-même, la raison majeure d'unir cette Humanité, et d'en finir une fois pour toutes avec ces guerres dérisoires et calamiteuses, qui la déchirent depuis des siècles...


        Mais ce 2 Septembre 2019, pour les puristes passionnés, qui aiment remonter aux origines de notre si mystérieux passé, faisons ici, une autre digression importante :

        En effet, il nous semble bien utile de reprendre ici, un passage de notre article publié en date du 30/04/2012, placé alors à l'adresse :

http://www.artivision.fr/SirLaurenceGardner.html

Cet article avait pour titre :

Quand, le grand savant anglais
"Sir Laurence Gardner", nous parle des textes bibliques originaux, et de la signification ésotérique, des premiers termes employés, ainsi que de celle du vocable anunnaki.


       Et voici quelques bribes de l'introduction : :

      " Le 27/04/2012 , nous sommes tombés dans nos dossiers, sur un paquet de documents, contenant les premiers numéros, de la remarquable revue Nexus, qui présentait dans son n°4 un article d'un certain "Sir Laurence Gardner" de nationnalité anglaise, nom qui a tout de suite fait tilt, dans notre cerveau, car les amis d' ARTivision, se souviennent certainement d'un autre Gardner, Marshall B. Gardner, américain celui là, qui en 1920 a sorti un ouvrage inouï, qui a mis tout à fait mal à l'aise tant de géographes et aussi d'astronomes comtemporains et consorts... :

    Voici donc une photo de l'auteur, suivie de celle de la couverture de son incomparable ouvrage:

  


    En parcourant le début de cet article de Sir Laurence Gardner, de 15 pages, nous avons alors constaté qu'il présentait en somme, les prémices péremptoires des divers articles d' ARTivision sur le sujet, et articles qui sont, que l'on s'en intéresse ou pas, à la base de notre civilisation dite arabo-judéo-chrétienne :

http://www.artivision.fr/bible.html
http://www.artivision.fr/peupleciel.html
http://www.artivision.fr/DocumentsermentObama.html
http://www.artivision.fr/Elohimfeminin.html
http://www.artivision.fr/blaspheme.html
http://www.artivision.fr/Elohimamer.html

     Et le début de Genèse de l'affaire , est tel que ;

     Pour les puristes, qui aiment remonter aux sources d'une affaire, voici donc déjà la couverture de la revue Nexus n° 4 de Sep. Oct. 1999, en question :


     Voyons maintenant quelques infos sur Sir Laurence Gardner, qui est né le 17 mai 1943 et décédé le 12 Août 2010 à donc 67 ans :


     Voici maintenant, une photo du début de l'article en question, qui est issu d'une conférence faite par Sir Laurence Gardner, à Sydney en Australie, le 25 et 26 juillet 1998.


     Nous vous proposons alors seulenent, le debut texte en question :

LE FEU CELESTE
L'OR DES DIEUX


par Sir Laurence Gardner


     La vraie lignée du Graal a commencé avec les Dieux Anunnaki au sud du Pays de Sumer, il y a au moins 6000 ans et elle s'est perpétuée grâce à l'ingestion d'une substance appelée "le feu céleste".

     " Cela fait maintenant presque quatre ans que mon livre, Bloodline of the Holy Graal (titre français :Le Graal et la Lignée du Christ )-, a été publié, et pour ceux d'entre vous qui ne l'ont pas lu, l'étude porte essentiellement sur la lignée messianique telle qu'elle s'est perpétuée à travers la famille de Jésus-Christ jusqu'à aujourdhui. Elle se charge aussi de comparer les évangiles du Nouveau Testament avec les premiers comptes-rendus historiques de l'époque, tels qu'ils sont faits à la fois dans les archives romaines et juives. A cet égard, elle donne des détails sur la façon dont la Haute Eglise Chrétienne, venue par la suite, a altéré et manipulé les premiers documents pour les adapter à son propre programme politique.

     Malgré la doctrine imposée selon laquelle Jésus serait né d'une vierge et serait "le seul" et unique fils de Dieu (définitions qui ne figuraient pas dans les textes originaux préromains), les évangiles de Matthieu et de Luc du Nouveau Testament donnent en fait des détails sur le lignage de Jésus depuis David d'Israël et les Rois de Juda. Ceci a conduit à la question que l'on m'a le plus posée au cours de ces derniers mois (sous diverses formes) : qu'y avait-il de si spécial dans cette lignée au départ ?

     Etant donné que la succession dynastique à partir de Jésus a eu une nette influence dans les affaires monarchiques et politiques pendant 2000 ans - la famille soutenant toujours la démocratie constitutionnelle contre le contrôle de l'Eglise établie - son statut se base sur le fait que Jésus était un descendant du roi David ...."

      Fin de la digression, et pour en savoir plus, prière SVP, de consulter l'url en question


        Nous espérons que, vous avez bien retenu le fait, que ce savant Sir Laurence Gardner a bien mentionné l'affaire des les Dieux Anunnaki dont nous avons évoqué au volet 6, la présence dans notre opuscule de chevet.

     Disons en plus que ces Anunnaki, évitaient, étant donnée leur apparence pas très orthodoxe, de se montrer aux humains, mais l'on a pu tout de même, graver parfois, sur la pierre, leur aspect très particulier:

Tiré du livre de 1969 ( Présence des ETs) d'Erik Von Däniken (Biblio. des Grandes Enignes p.6)

     Notez bien surtout la sacoche, que l'entité porte à la main gauche, qui semble être d'une grande importance.

      Cette sacoche devait avoir de puissants secrets, car dans l'image suivante, deux entités la tiennent aussi de la main gauche:


     Vous avez bien noté, nous l'espérons, que l'éntité de gauche porte des ailes, comme la précédente, qui dans l'imagination populaire des historiens de l'époque servaient à voler dans le ciel, alors que pour nous, il ne s'agit que d'un dispositif technique permettant un déplacement aérien.

     Notez encore ici, la présence de la précieuse sacoche, toujours dans la main gauche de l'entité ailée,, et que l'on aurait, dit-on, aussi découverte dans un bas-relief de l'Amérique précolombiene. Merci à l'internaute béni, qui nous en trouvera, l'image et le lieu en question.

     Mais devant un Grand Palais bien connu, on touve aussi cette entité bien chouchoutée, telle que :


      Rien que cette sculpture pourrait faire l'objet d'un article entier, car comment expliquer que cet être ait été si bien reproduit et structuré, si l'on ne l'avait pas décrit son portrait dans un texte bien classifié..

    Mais ces aliens, qui étaient des sortes de géants, dont on nous parle dans de très nombreuses légendes (mot qui à l'origine signifie "ce qui doit être lu" ) , qui pour les tenants de la science actuelle, ne sont que des textes inventés, au sens banal du terme du terme "légende" .

    Allons cependant, plus loin, en demandant à E. Von Daniken , de nous en dire plus, dans son incontournable ouvrage de 1978 :

  

     Et, aux pages 258 et 260, on trouve ceci :

  

        Comme on n'a pas encore trouvé, de squelettes ou de fossiles bien cadrés de ces géants, les éternels détracteurs vous diront vite, que ces images sont truquées, ou que c'est de la pure Science-fiction... sans penser une seules fois, que ces êtres géants , ont pu simplement regagner la contrée d'où ils étaient en fait, originaires. Point Barre...

        Et, finalement, pas besoin d'aller fouiller dans les vieux grimoires, ou manuscrits poussiéreux pour trouver la trace péremptoire, de ces g2ants, et par exemple dans l'ouvrage déjà cité au volet 5 d'ARTE tel que :

     Et en pages 225-226, on trouve :



     Pas besoin de sortir de Polytechnique, pour comprendre, avec l'aide de tout ce qui précède, que, "ces groupes quelque peu particuliers", venaient ou bien de l'espace ou bien d'un trafic génétique des Maîtres sumériens...Attention il s'agit du "ou inclusif", c'est à dire que les deux propositions peuvent être envisageables simultanément.

     Voyons, cela d'une manière plus limpide, d'abord dans la Bible de 1939, du Chanoine A.Crampon en II Samuel ChapXXI vers-20-22 il y a :


     Comme on le voit, Jonathan frère de David tua cet être pourtant très suprenant ce qui prouve qu'à cette époque la vie d'un être humain n'avait pas non plus, une plus grande importance qu'à la nôtre, où les massacres sont encore légions..

     Voyons maintenant la version de Dhorme en II Chroniques Chap.20 vers.5-8 :


     Mais, pour les anglicistes, qui aimeraient avoir un son de cloche tiré d' un document d'origine, en voici un, venant d'une Bible très connue :


     Et en II Samuel-XXI vers.20-22 :


     Comme on le voit, il s'agit bien d'une espèce d'individus très spéciaux qui ne courent pas les rues sur Terre, et dont on ne nous dit pas hélàs, d'où ils provenaient...

     Nous attendons avec ferveur, l'avis des biologistes et consorts spécialistes de la génétique, sur cette affaire hors normes, qui défie les meilleures imaginations, de nos auteurs de Science-Fiction...


     Comme tout cela, est bien curieux....n'est-ce pas !!!.

      Pour en savoir bien plus sur ces étranges Anunnaki, prière SVP, de se reporter à notre article clef :


         Mais revenons maintenant à des considerations plus iconographiques et pragmatiques, et présentons alors les superbes découvertes d'artefacts faites sur la Planète Mars, et qui ont été caviardées par la NASA et ses sbires. lèches-bottes.

          Mais pour avancer tant soit peu, dans cette hallucinante affaire, il serait utile que les intrépides chercheurs, puissent se procurer d'abord, le remarquable fascicule américain, publié dès 1988, et intitulé "Unsusual Mars Surface Features" de Vincent DiPietro, Gregory Molenaar, et Dr John Brandendurg, par Mars Resaearch P.O. Box 284 GLENN DALE , MAYLAND 20769 :


, et où l'on découvre la photo claire et nette n° 76H593/17384 de la région Cydonia sur Mars, faite par la sonde Viking, le 31 Juillet 1976 :


      Nous ne nous éterniserons pas sur cette affaire de visage qui a fait couler beaucoup d'encre. Mais agrandissons plutôt un peu, si vous le voulez bien, la portion de l'image située à gauche :



       Le remarquable fascicule précédent, nous apprend en effet, clairement, que c'est sur le plateau de Cydonia sur Mars, que les sondes Vikings 76H593 et 17384, ont filmé en 1976 , ces structures surprenantes :

   Il n'est pas besoin en effet, d'être un cador en architechture officielle, pour relever le caractère tout à fait artificiel de cette structure gigantesque placée au centre de la photo et appelée par certains chercheurs, la "forteresse", et dont l'épaisseur des "murs", formant deux angles droits, dépasse les 300m. Le voisinage fait aussi apparaître une sorte de "pyramide" dont la hauteur dépasse le km. Bien évidemment, les revues spécialisées en astronomie, qui ont pignon sur rue, évitent soigneusement de parler de tout cela.

    Et on sait maintenant que la NASA et son complice un certain Michael Malin (et vous verrez que l'on devrait plutôt le nommer, plus diaboliquement parlant, Michael le Malin), ont trafiqué les photos pour en neutraliser les formes non naturelles. Voir pour cela absolument l'article incontournable de la revue Nexus n° 61 de Mars-Avril 2009 :


    Ces protagonistes pervers ont tout fait, pour maquiller sans scrupules cette admirable image.

       En effet, on a pensé, alors naïvement queMars Global Surveyor placée en orbite autour de Mars le 12 Septembre 1997, et dont les caméras auraient permis, de distinguer parait-il des objets de la taille d'une automobile, allait un jour, lever le terrible doute, qui nous assaille et divise les scientifiques, mais pas la NASA, qui elle sait parfaitement de quoi il s'agit, et camoufle tout.

      Voici d'ailleurs une récapitulation des modifications du visage en question :



       Mais regardez bien en effet le relief très caractérisé en 1976, du petit cratère à gauche en bas, et ce même relief très avachi filmé par Mars Global Surveyor en 1998. Autremendit en 1976, les appareils étaient plus performants qu'en 1998. Donc ici, on voit que la résolution de l'image est inversement proportionnelle au progrès réalisé en matière de photographie spatiale.

       Voici, oh désastre, ce qu'à donné la "Forteresse" en question, aux murs si nets de 300 m de large, et cela d'après le n° 18 de la revue Top Secret page 37, dans un dossier de Nicolas Montigiani :


    Le texte en blanc peu lisible, ci-dessus dit exactement ceci :

" Détail cliché n° 20020413a, sonde Mars Odyssey (13 avril 2002) : contrairement à toute logique, l'insolite structure de forme rectangulaire visible sur l'image Viking 1 n° 35A72 n'est plus visible ici. Comment une image d'une résolution de 19 mètres par pixel peut-elle faire disparaître des éléments visibles sur une autre, plus vieille et de, résolution moindre (47 mètres par pixel) ? C'est le paradoxe de la conquête martienne. À croire que plus les instruments embarquées sont précis, plus la lecture des images devient difficile, le résultat opaque."

      Soyons sérieux, et arrêtons d'agir comme l'autruche, en fourrant la tête sous le sable et en faisant confiance à ces Messieurs de l'Ombre. Chacun sait, qu'à notre époque, il est superbement facile de trafiquer une image avec les procédés informatiques dont on dispose.

    Tout cela est évidemment lié, aux magouilles des organismes souterrains, qui nous manipulent ouvertement. A bon entendeur salut.

      Mais, dans cette affaire scabreuse, le livre que tout chercheur en Astroarchéologie, devrait avoir en sa possession, est aussi le remarquable ouvrage de GUY GRUAIS et de GUY MOUNY paru en Avril 1997, et intitulé : "Guiseh, au-delà des grands secrets " :

  

, oú ces auteurs nous font part des recherches qu'ils ont effectuées sur près de 500 clichés de la NASA obtenus par le Service d'Imagerie Planétaire de la Faculté d' Orsay-Sud . Des agrandissements de diverses parties du site de Cydonia Mensaé autour des "pyramides" et du "fameux visage" montrent très nettement des alignements, des formes rectangulaires géantes ressemblant à des ruines anciennes de villes. Nous empruntons avec déférence , à ces auteurs le montage suivant très explicite à ce sujet :



       Et de plus, on y voit même une colline circulaire de 2200 m de diamètre à étages possédant un replat tout rond à mi-hauteur mettant bien en relief une coupole supérieure et supportant un gigantesque rectangle de près d'un km de long et le tout connecté à une sorte de rampe d'accès à bords parfaitement rectilignes de plus de 900 m. Voyez donc l'image  ci-dessous:


      Et tout cela est intégré dans un cadre géométrique où règnent le nombre d'or et les coudées égyptiennes .

      Ce qui est triste, c'est qu'à cause de ces manigances de la NASA, aucun infographiste qualifié, n'a eu le courage de tenter une reconstitution en 3 D, de cet artefact martien pourtant si bien structuré :


    Puis aussi, dans ce domaine, il y a le livre "Le mystère de Mars" de Graham Hancock, Robert Bauval et John Grigsby publié aux Editions du Rocher en Octobre 2000.

    Il y a aussi pour terminer cette affaire, le numéro spécial sur Mars d'Avril 2000 de la revue Science&Vie Junior page 57 et photo visible sur notre article, placé directement à :


et le nom de la photo est imcydonia1b.jpg . La voici :


    Cependant (Et voilà ici comment une revue importante, fait comme l'autruche) cette revue à grand tirage (réservée à la jeunesse) en présentant cette"forteresse" , (placée ici sur la gauche de la photo), n'a à aucun moment, donné la moindre information, et encore moins, une explication utile, à son sujet, même à titre de curiosité, et seul le prétendu, "visage", a fait l'objet de commentaires de cette revue, sous forme d'illusion d'optique, bien sûr.

    C'est une honte et un défi inadmissible, à l'esprit que nous montrent ces journalistes soi-disant curieux de nature.

        Mais restons SVP, encore un peu stoïque, car le plus fantastique, est encore à venir....

          Mais en ces temps de la Grande Révévélation, voilà que le Maitre de Findhorn, nous explicite une fois de plus, comment gérér la situation cosmique, qui se développe actuellement :

Si tu as le désir d'apporter la paix et l'harmonie dans le monde,
alors commence par trouver la paix et l'harmonie dans ton propre. cœur.

Parler de la paix est une perte de temps.

Tu dois chercher et trouver cette conscience de paix
que rien ni personne ne puisse troubler,
et demeurer en elle.

Dans cet état de conscience,
tu pourras être efficace et aider à apporter la paix et l'harmonie
dans la vie du plus grand nombre.

Aie consciemment connaissance de la paix et de l'harmonie
dans ta propre vie d'abord

et, comme une pierre jetée au milieu d'un étang,
les cercles s'élargiront,
toucheront et changeront la vie de nombreuses personnes.

"Tu récolteras ce que tu sèmes!"

Lorsque tu sèmes la discorde et la disharmonie,

tu récoltes la discorde et la disharmonie;
tandis que lorsque tu sèmes paix et l'harmonie,
la moisson de paix et d'harmonie sera grande,
pas seulement pour toi,
mais pour toutes les âmes avec lesquelles tu entres en contact.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 2 Septembre, après adaptation d'ARTivision.


         Certains bien-pensants, fervents d'un certain agnosticisme et plutôt adeptes de la technologie moderne la plus débridée, et du principe bien commercial "Otes toi de là, que je m'y mette", diront que ce sont des mots très usuels qui prônent une philosophie classique, que l'on a souvent entendue, autrefois dans nos écoles, et cela ne vaut pas la peine, d'en faire un plat.

         C'est bien vrai en effet, car il fut un temps, où, dans nos écoles, on enseignait, la Morale Scolaire, telle que, nous découvrons ce fait, à la page 4, de notre vieil ouvrage de 1946 :


, où l'on trouve, des trésors d'instructions permettant aux humains de mieux vivre ensemble, et de s'entendre entre eux.

         Mais, pour mieux aller plus au fond des choses, il aurait été préférable d'abord, pour ces bien-pensants zététiques, de lire, ce que le Maître de Findhorn, a écrit, pour le 17 Mai passé :

Toute chose fait partie du Tout,
et tu fais partie de ce Tout.
Lorsque tu t'en rendras pleinement compte
et que tu pourras l'accepter
,
tu ne ressentiras plus jamais la séparation.

Tu ne pourras plus jamais te séparer de cette globalité
parce que c'est le fait de vivre, de mettre en pratique
qui lui donne vie, force et réalité.

Commence dès maintenant à vivre et à mettre en pratique tout ce que tu as appris,
et ne laisse plus ces leçons demeurer en toi
comme des mots vides et sans réalité.

Une graine ne pousse pas tant qu'elle n'a pas été enfouie dans le sol
et qu'on ne lui a pas procuré le bon environnement.

Une âme ne s'étend pas, ni ne grandit, ni ne trouve son expression propre
tant qu'elle ne se trouve pas dans le bon environnement,
entourée d'amour et de compréhension.

Dans ces conditions, il commence à se passer des choses,
et très rapidement des changements surviennent.

L'ancien s'efface dans la lumière du splendide nouveau,
et la croissance et l'expansion de la conscience
peuvent se faire sans aucune restriction.


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 17 Mai, après adaptation d'ARTivision.

       Là, on voit déjà que l'expression se situe à un autre niveau, non stipulé dans nos écoles à savoir, qu'il existe bien une matrice cosmique appelée Le Tout et parfois aussi la Source, par ce Grand Maître, et matrice, que nos savants viennent à peine de découvrir, si l'on en juge le communiqué suivant, (déjà présenté plus haut), et dont la plateforme ARTivision, attend pour bientôt, des rebondissements spectaculaires...

NASAet-le-Baudrierd'Orion        Le corrolaire très important de tout cela, est que tout ce qui entraîne, animosité, division, séparation et compétition, au sein de l'espèce humaine, est à proscrire sans retenue. Point à la ligne...

      On comprend donc bien mieux maintenant, la raison pour laquelle le site ARTivision, a fustigé sévèrement, le comportement indigne, d'un certain auteur en voque, qui a "lamentablement loupé le coche", en critiquant amèrement la bonne ville de Niort (voir notre article AffaireARTE.html)


       Nous sommes en effet, particulièrement attachés, à cette ville de Niort, et l'on saura, un autre jour, pourquoi !

        Mais ce 6 Septembre 2019, voilà que le moment est venu, d'en dire plus, sur cette hallucinante affaire de la découverte sur la Lune, de cette photo hors-norme :


        Il est bien entendu que nous ne cautionnons ici aucune communauté ou secte, se réclamant de ce symbole de triste mémoire dans les événements affreux de la 2 e guerre mondiale.

        Nous demandons alors au novice ingénu, et même aux bien-pensants si fiers de critiquer habituellement notre propos, de bien s'accrocher au plus proche mur de leur environnement, car à l'altitude où l'on va évoluer, il risque, dès lors, d'y avoir, pour eux, de très sérieuses turbulences.

        Une représentation superbe en 3 D, nous est donnée telle que :


qui nous vient du site ami :


Il y a aussi, le site du sieur Vladimir Terziski :
qui expliquait cela fut un temps tel que sur Google on découvrait :


        Mais c'est surtout notre grande amie Aurélia (http://www.unepetitelumierepourchacun.com ), qui nous a transmis le Samedi 8 Août 2015 , la réponse du Grand Maître Dorian à la question suivante :

Question : Quand cette exploration cosmique de la Lune par des humains actuels a-t-elle commencé ?


Réponse du Maître : " Dans les années 1930. vers 1933 et l’apparition de la mystique nazie, avec la jeune femme blonde (MARIA ORSIC) de la société du Vril.


       Un programme secret, initié par les scientifiques Allemands, puis repris par Hitler, concourrait à mettre un véhicule sur orbite, cette tentative a été avortée. Hitler savait que les Hindous, avec leurs vimanas, avaient réussi.
       Les Allemands ont peiné pour reproduire la technologie alien suite au crash d’un ovni en Lombardie dans les années 1930.
       Plusieurs astronefs s’étaient crashés au 19ème siècle, mais celui-ci comprenait des pièces essentielles.
       Les entrepôts militaires des armées allemandes fourmillaient de technologies inattendues récupérées aux quatre coins du monde depuis des décennies.
       Ils n’ont eu d‘autres choix que de pactiser avec les gris, puis les Dracos, à distance. Ils auraient fait des prisonniers gris, et les aliens ont commencé à se manifester. Ils ne voulaient pas que les Allemands puissent maîtriser toute leur technologie.
       Alors ils leur ont procuré des véhicules “amoindris”.
       Les aliens, bien sûr, leur ont fait croire que ces véhicules étaient identiques aux leurs, mais ils ne comportaient pas de technologie transdimensionnelle, ne leur permettaient pas d’aller au delà du temps.
       Les aliens ont été sages. Mais ils ont aussi été rusés, ils ont choisi la puissance la moins grande. Ils savaient qu’un conflit éclaterait tôt ou tard avec les Américains et les Russes. Donc, ils se sont livrés à un jeu d’échecs.
       Vers 1938 (?), les Allemands auraient réussi à alunir, avec peine, en suivant les indications des aliens.
       Un contrôle mental a été exercé sur les nazis. Ils n’en savaient rien.
       Les premières explorations de la Lune commencent, avec la découverte de bâtiments abandonnés.

Vision d'Aurélia :Je vois de grandes installations sombres et sinistres. Un petit groupe d’hommes se pose effectivement. Je vois deux vaisseaux proches du type Haunebu 4, peu protégés des radiations. Ils explorent les fondations et les bâtisses en pierre désertes. La plupart des édifices font environ 60 mètres de haut et possèdent des toits vitrés fendus et couverts de poussière grisâtre. C’est sinistre à souhait, on s’est battu en cet endroit.

       Ils font un reportage photographique, puis repartent. Ils s’en reviennent en grand secret et rapportent ce qu’ils ont vu.

       Ensuite, les autorités allemandes décident de construire de nouveaux vaisseaux, bien plus grands, avec de nombreux hommes et du matériel. Cela est repoussé, car ils manquent de crédits. En 1942, après l’invasion de la Pologne, une seconde expédition a lieu.
       Les vaisseaux sont beaucoup plus massifs et envoient des esclaves juifs travailler sur la Lune....
       La suite, vous la connaissez, en particulier, ce qui est arrivé après la Libération. Le travail a continué...
       Des quartiers ont été construits pour les aliens, les nazis, ensuite, ils se sont chargés de tous ces malheureux prisonniers, le but étant de les faire émigrer vers une destination lointaine.
       Donc, pas de traces, difficile de prouver tout cela tant c’est monstrueux...
       Les Dracos sont habiles et agissent toujours par pions interposés. Demandez-vous pourquoi peu de clichés, de témoignages mentionnent des Dracos, mais presque toujours des gris. Ils n’ont le droit d’effectuer qu’un certain nombre de choses et préfèrent donner des ordres. Les Gris, eux, ne sont pas soumis aux mêmes obligations.
       D’autres essais encourageants ont lieu, avec une finalisation en 1947, par les Américains ... Le véhicule est peu maniable.

       Par les savants de Nuremberg émigrés aux Etats Unis, d’autres recherches sont engagées.
       Question d'Aurélia : Cette exploration spatiale est elle liée à l'affaire d'Adamski ?

       Adamski vient bien après.
       En 1951 a lieu la CECA, communauté du charbon et de l’acier, regroupant les puissances économiques européennes.
       Elles aussi voulaient avoir accès à ces découvertes, cela s’est fait par de l’espionnage au début.
       Adamski, au Mont Palomar, a eu vent de ce qui se passait sur la Lune par ses contacts avec les Vénusiens.
       Question d'Aurélia : Adamski a posé ces questions : " Comment les Russes avaient-ils gagné cette information concernant, la face cachée de la Lune ? Etait-il possible qu'un Russe eut fait une incursion comme-moi ?"
       Pas un Russe, mais des petits aliens, ceux que vous nommez petits gris, les bases lunaires d’Orion ont été appropriées par les Nazis, puis les Américains, en 1952 (?). Des Américains soigneusement masqués, qui ont pactisé avec le collectif d’Orion, comme on peut le voir sur le drapeau de la NASA qui représente la constellation d’Orion et sur les clichés lunaires Apollo 8, et Clémentine, semblables à ceux des sondes soviétiques.

      

Montage fait en exclusivité par ARTIvision,
et Il ne reste qu'à faire de même, pour la sonde Clémentine, et surtout pour les sondes russes. Avis aux amateurs
.

Les Dracos étaient les maîtres, les aliens des exécutants, les nazis ou les Américains, peu leur importait, étaient une couverture confortable pour continuer leurs extractions minières.
       Les aliens ne veulent pas que vous les voyiez, alors ils se déguisent. C’est leur faculté à passer inaperçus parmi vous, qui leur a permis de régenter votre monde un si grand nombre d’années. Soyez sûrs que nous, nous chargerons de ceux qui ne veulent pas revenir à la raison.
       S’étant vus chassés de l’Antarctique, les militaires officiels ont rattrapé leur présence dans ces incursions ultrasecrètes de l’homme sur la Lune qu’ils avaient manqué.
       D’où la campagne photographique mensongère de la NASA..
        Il fallait que le public sache, cela a été fait à la hâte, et Kennedy a découvert le pot aux roses.
       Ensuite, il a été assassiné. Il voulait parler au monde, parler de l’ancienneté de la présence humaine dans l’espace, mais aussi du complexe militaro-industriel nazi, complètement illégal, qui s’était étendu silencieusement comme une araignée.

      
      Dur... Dur, n'est-ce pas à encaisser ...cette affaire de Nazis sur la Lune. Mais mieux, attendons... la suite...

        Mais, ce 09/09/19, (pas mal n'est-ce pas tous ces 9), avant de poursuivre les révélations hors-normes du Grand Maitre Dorian précédent, faisons ici une importante digression :

       Au début de ce mois, nous avons reçu, de nos amis internautes, Armand D..... et Roger L......, très vigilants explorateurs du Web, (ce que nous ne sommes pas du tout), l'information capitale suivante à l'url ;


       On y découvre, les images plutôt renversantes suivantes :




        Il y a déjà 9 mois, que nous avions découvert cet article d'envergure :


       Et chose impensable, pendant ces 9 mois, pas une seule petite photo d'une base lumaire de cette face cachée n'a été montrée et cela nous decevait profondement et nous nous sommes alors dits, que les chinois comme les americains, les russes, et d'autres nations cachées, étaient aussi complices de la Magouille Spatiale des dirigeants de cette planète.

        Mais devant cette incroyable image, vue plus plus haut :


plus aucun doute n'est possible sur le fait que notre Lune, est habitée depuis des lustres, et que nos prétendus textes dits sacrés comme l'Ancien Testament, des Juifs, des Hébreux, le Kangyour et le Tèngyour des Tibétains, le Popol Vuh des Mayas quichés, le Coran des musulmans, les Védas, le Ramayana, le Mahabharata des Indes, l'Avesta des perses, le Tripitaka des bouddhistes... etc... sont donc des textes qui doivent, (quoi qu'en pensent les très fidèles adeptes), être relus avec une autre optique plus cosmique, car en fin de compte, ils ne sont que le condensé, du compte-rendu, du résumé, d'événements spatiaux extraordinaires, qui se sont passés dans les Temps Anciens, et qui ont été plus ou moins reproduits d'abord oralement, et puis ensuite transcrits et traduits de générations en générations avec toutes les lacunes, les erreurs, et omissions, voulues ou pas, par les transmetteurs et les vecteurs, des textes en question.

       En effet, depuis 2012, nous avions reçu cette image :


,image pourtant très significative, venant de la sonde chinoise Change-2 de l'époque , et pourtant les instances des médias, qui ont pignon sur rue, sont restées aussi silencieuses qu'une carpe paralysée, à la vue d'un proche requin, et la plateforme ARTivision, en a été très dépitée.

       Merci donc mille fois à ces aimables internautes pour, la si aimable participation aux recherches pointues d'ARTivision. Si les nouvelles images sont authentiques les zélés rationalistes vont là, mordent la poussière.

       Mais ces éternels détracteurs, vous diront vite fait, "que rien ne prouve, que ces images ne sont pas trafiquées avec les puissants ordinateurs qui existent actuellement, et donc, que la méfiance s'impose"

     En effet, c'est bien vrai car ARTivision, se souvient que vers l'an 2010, l' image surprenante suivante, nous est arrivée, et disait-on, elle representait un cratère prétendu placé, sur la face cachée de la Lune :



     Mais Le 14/12/2011, nous avons reçu de l'aimable internaute Fabien L...., la preuve absolue que cette image était truquée. En effet Fabien, nous a envoyé la photo du cratère Tycho de la Lune et les nombreuses correspondances avec le pseudo cratère ci-dessus montrent sans l'ombre d'un doute qu'il s'agit d'un montage bidon :


    Bravo donc à Fabien, pour son heureuse et efficace contribution aux recherches d'ARTivision

     Il est clair que, ce que cet hurluberlu, a élaboré pour la Lune, il y a plus de 10 ans il peut en faire pire, pour des images quotidiennes.

     Mais c'est vraiment lamentable que des infographistes gâchent leur temps, pour monter des canulars aussi inutiles, afin de se faire mousser dérisoirement sur le Web, alors qu'il y a tant de choses véritables à mettre en relief, comme par exemple, cette structure très insolite, située dans le cratère Copernic, et photo qui nous vient, de l'Observatoire français du Pic du Miidi, dans l'ouvrage très sérieux, bourré de formules mathématiques, de l'astronome Zdenek KOPAL. et ouvrage donc très scientifique, publié chez l'Editeur D. Reidel Publication à Dordrecht, en 1969, ( et déjà présenté dans le volet ARTE 3 ),


et visualisons maintenant, avec soin, la structure bizarre placée à l'intérieur du cercle :


      Et voici encore mieux :


    N'empêche, qu'il faut vraiment, vouloir imiter l'autruche, pour dire, que la structure qui apparaît dans ce cercle est tout à fait naturelle...

       Le Webmaster du site ARTivision, y voit clairement un engin excavateur gigantesque qui triture, le sol lunaire, sur un contrefort du cratère Copernic, déjà bien raboté, n'est-ce pas, sur sa droite.

     Disons de plus, que puisqu'il y a très peu d'atmosphère sur la Lune, mais il y en a bien une cependant. (voir, le communiqué suivant) :


        Cet engin excavateur gigantesque que nous reprenons, un peu plus élargi, vu son importance :


: ne peut donc utiliser un moteur thermique nécessitant une entrée précieuse d'air. Selon nous, cet engin se déplace certainement, sans roues, et par un moyen antigravitationnel, non connu de nous..., pour extraire du sol du cratère, des minéraux utiles aux occupants de la Lune
.

    N'empêche, qu'il faut vraiment, vouloir imiter l'autruche, pour dire, que ceci qui suit, est tout à fait naturel :

     Si l'on sait que ce cratère Copernic mesure environ 93 km, un calcul élémentaire donne pour la largeur de l'engin excavateur, près de 12,4 km, que nous arrondissons volontier, à cause de l'imprécision de nos mesures à : 12 km. Comment donc il se fait-il, qu' un engin de près de 12 km est passé totalement inaperçu dans les colonnes des revues d'astronomie et consorts analogues..? et nous demandons ici une fois encore, à tout planétologues et consorts cosmologistes affiliés, conscients de l'importance colossale de cette affaire tout à fait claire  et  nette
, donc dénuée de toute entourloupe de nous dire au moins deux petits mots sur le bidule en question, d'au moins 12 km de long, car il n'est plus temps, selon nous bien sûr, de se voiler la face devant ce fait lunaire époustouflant...

          Donc c'est pour cela que la plateforme ARTivision aime présenter des documents anciens, qui remontent avant l'invention des ordinateurs modernes car la manipulation des images était pratiquement impossible . C'est ainsi que nous été aussi, très choqué, , en face du document qui suit, tout à fait officiel, tiré la 3 ème édition de 1969, du livre de l'astrophysicien américain Robert JASTROW , en version de poche, et ouvrage publié par The New American library <(Signet Science book Y47410), et dont, voici les deux couvertures:

   


     En page 109, on trouve alors, cette image et en l'agrandissant, on a :


     La flèche rouge nous indique que le complexe très structuré de Rutherford, est toujours là. et on y voit bien une sorte d'obélisque surélévé sur une plateforme carrée. On y voit aussi cette sorte d'arche gigantesque en suspension sur du vide, puisque son ombre, apparaît en-dessous de son extrémité comme l'indique la flèche bleue. Notons toujours à droite de cette arche, de nombreux blocs à bords parallèles ou orthogonaux .

     Surprenant n'est-ce pas...que tout cela qui nous est caché mondialement, ( et pour en savoir plus sur cette affaire, revoir notre le volet ARTE 5 ),

      De même dans notre article :


, nous présentons en exclusivité les dcuments rares et assurément non trafiqués et placés ci-dessous :

      En effet, il se trouve que le Webmaster d'ARTivision, a eu aussi le privilège d'avoir en sa possession, le numéro 14 Hors-série d'Avril 1974 de la Revue Sciences et Avenir et numéro réalisé par le célèbre et regretté Albert Ducrocq.


    On découvre alors ce paysage, en page 49:


avec la légende : "La chaîne montagneuse, dont on voit ici les crètes bordes Coprates sur le versant sud on discerne les stries dues à des avanlanches de rochers vers le fond du canyon"

     Apparemment, rien de saillant ne semble retenir notre attention, dans cette photo. Mais si l'on observe l'ombre de la montagne en bout de la flèche n°1, et que l'on détermine ainsi, la direction des rayons du soleil, on comprend alors qu'au bout de la flèche n° 2, nous n'avons pas affaire à un cratère, mais bien à un dôme parfaitement circulaire. Mais ce dôme semble lui-même, surmonté de structures insolites peu nettes, On dirait un bourrelet de couleur verte :


    Mais, voici une autre image, encore plus surprenante, en page 53, où l'on peut voir deux autres dômes :


avec la légende : " Dans Tharsis, ce volcan (13°N,91°) portant le n°7 , présente une caldeira irrégulière. On notera la platitude de la bouche et les stries de la paroi dues à un ravinement intérieur après extinction : cette formation se trouve à proximité immédiate de la chaine des grands volcans"

     Comme on le voit aussi ici, le bout de la flèche 2, présente en effet encore un dôme avec des structures insolites tout autour. Mais regardez bien le bout de la flèche 1. Notre ami Michel Girard (hélas décédé le 30 Janv. 2003), y découvrait une sorte de structure carrée sombre. Evidemment les détracteurs nous diront qu'il s'agit d' une illusion d'optique, due au positionnement de la sonde spatiale, qui a pris cette photo.

     Mais voyons cela, de plus près :

  

    Cette sorte de structure carrée donne l'impression d'être une porte d'entrée d'un souterrain, comme d'ailleurs, nous le montre le dessin voisin, qui est tiré du Science&Vie n° 625 d'octobre 1969, d'un article intitulé "Comment on vivra sur la Lune.".

     Tout cela meriterait bien une reconstitution en 3 D n'est-ce pas !!

       Donc finalement seuls les vrais négatifs de la NASA, nous permettraient sans doute de mieux visualiser tout cela. (Merci à l'internaute béni, qui nous fournira déjà, le nom officiel, de cette extraordinaire photo que nous nommons imarsportecar2bis.jpg ).
La question qui se pose est donc de savoir comment expliquer la présence de ces dômes en ces lieux, sur Mars? Dans les légendes présentées ci-dessus pour ces photos pas une seule ne parle de dômes. .. A vous de juger ....

       Mais faisons ici un peu de politique fiction (ce qui peut parfaitement arriver, et on va voir plus bas, pourquoi !!).

       Commençons notre propos, en présentant les entrefilets désastreux suivants, montrant que certains humains sont encore loin d'avoir compris, qu'ils ne sont que des 3 m (minus, minables, misérables), sur cette planète qui va bientôt remettre les compteurs à zéro :

  

       Et tant que ces jihadistes, et consorts anarchistes"va-t-en-guerre", ne pourront pas expliquer à leurs adeptes, les constructions vues plus haut, qui existent sur la Lune, ils ont intérêt, (on va le voir plus bas), à fraterniser avec les autres humains, tout aussi insignifiants, qu'eux mêmes.

      Tout le monde a en effet, entendu parlé de cette affaire de déluge, qui a eu lieu sur Terre, il y a des milliers d'années, et sans vouloir jouer les oiseaux de mauvaise augure, nous invitons les internautes curieux à retrouver, notre propos présenté, dans notre article clef :


      Tout ce qui précède, nous invite à croire, qu'il est grand temps que, nos dirigeants avouent au monde entier, qu'il existe bien des entités intelligentes sur la Lune ou dans les environs, qui sont bien plus avancées que nous, nous le sommes par rapport aux fourmis ou aux termites.

       On sait maintenant, le fait , que ces entités qui nous surveillent depuis des siècles et qu'elles seront totalement à l'abri, si un immense déluge arrivait sur Terre, comme cela est raconté dans la Bible et dans d'autres textes sacrés.

     Imaginons alors, que lors du 26 Décembre 2004 en Indonésie, le Tsunami avait été lègèrement plus fort, ou plus près, et avait noyé totalement, la centrale atomique de Fukushima, et que celle-ci avait explosé, le japon serait probablement sous le eaux en ce moment, avec les conséquentes inimaginables qui s'en suivraient ...

      Mais allons plus loin cependant, et disons en plus, que rien dans l'univers n'est statique, et qu'il serait aussi bon de se souvenir par exemple, que l'on a assisté en direct, au mois de Juillet 1994. à la dislocation cosmique de la comète Shoemaker-Levy 9, ( en abrégé SL9) qui est alors entrée en collision, avec la planète Jupiter :



    Ce spectacle a émerveillé de très nombreux astronomes et consorts, mais, imaginons que cette comète au lieu de se fracasser sur Jupiter, avait touché, plutôt la Terre, qui, est du point de vue cosmique, à moins, de l'épaisseur d'un cheveu de cet astre Jupiter.

      Alors, les décérébrés ci-dessus, n'existeraient probablement plus,( et ARTivision, non plus bien sûr), pour épiloguer sur tout ce qui précède...Et donc, on le sait, tout est relatif dans ce monde, et il convient de s'en souvenir régulièrement..
.

    Et, c'est donc bien ici, le moment de redire, avec insistance, qu'il n'est pas besoin d'être un docteur en Philosophie, pour savoir, que chacun situe son appréhension des choses et ses priorités, en fonction de ses préocupations immédiates. Cependant, il arrive souvent que quelques temps plus tard, (pour les textes bibliques, par exemple, il faudra attendre des siècles), ces préoccupations se révèlent n'avoir été, que des futilités, qui n'apportaient rien, à la compréhension de notre environnement, et à notre intégration dans la communauté humaine de cette planète en grande évolution .


Fin de la digression.

        Mais le Maître Dorian a aussi dit :

      " La Lune a été espionnée psychiquement par un grand nombre de médiums Russes. Ils savaient ce qui se tramait là bas, un peu avant le début de la guerre. Ils ont attendu la fin officielle du nazisme pour revendiquer des territoires lunaires.

       Les Russes s’en sont très tôt mêlés, alliés des Allemands, ils ont exigé eux aussi qu’une base leur soit allouée pour leurs travaux, dès 1948/ 1958 (?). Les goulags miniers de Sibérie seraient un tribut versé aux aliens et aux Dracos, en échange d’un peu de technologie..

      . Les Allemands leur ont concédé une base secondaire, à une latitude peu propice (brûlante ?), les Russes étaient dépendants de la technologie allemande pour venir étudier la Lune. Ensuite, ils ont eu leurs propres vaisseaux, et leurs propres torpilleurs, une bataille a éclaté en 1962 ou 1964, lorsque les Américains ont vu les Russes débarquer chez eux.

       Les quartiers russes étaient insuffisamment grands. Donc, une bataille s’est ensuivie avec les aliens et les Américains pour le contrôle de ces installations.

       Ensuite, la paix est revenue. Les Russes sont restés bien tranquillement dans leurs bases, sur la face cachée. Chacun avait son propre territoire.

       Le matériel est très coûteux à produire sur la Lune et un traité de non-ingérence réciproque a été signé.

       Les Russes ont perdu beaucoup de matériel et d’hommes, beaucoup de leurs travaux, lors de ces affrontements. Le Kremlin a décidé d’y mettre un terme et d’engager une mission russe plus ambitieuse vers la Lune, donc, avec les satellites Zond. Mais bien des clichés sont des faux. La loi martiale agit sur les clichés lunaires et prend tout son sens sur la face cachée. Il n’est pas question de révéler tout cela au public. D’où cette lune en carton-pâte des clichés Zond en 1962-1970 (ZOND 8) et des clichés Apollo/Clémentine
.
       Cela fait beaucoup de choses.

       Adamski dérange, on le fait passer pour fou. Il présente une Lune non militarisée et aussi atmosphériquement viable, ce qui est très dérangeant, puisque cela fait craindre de révéler les cultures et les infrastructures humaines établies à sa surface. La vie d’Adamski a été menacée de très près. A aucun moment il n’a été autorisé à parler d’installations terriennes sur la Lune, car cela aurait été son arrêt de mort.

       De plus le Vénusien Orthon voulait se concilier les Américains.

       Il a tenté un rapprochement qui fut un échec (avec Eisenhower semblet-il bien). Ce n’est que bien plus tard, que ce rapprochement a été effectif avec "l'Alliance des Sphères (cinq sphères ? )

       Il souhaitait que les Américains, face à la montée des nazis, de la NASA, (les deux mots sont presque semblables), craignent la puissance aérospatiale supérieure des Allemands et réalisent leur erreur.

       Les militaires américains (Mac McCarthy 1950) ont préféré la main des gris, moins contraignants et n’exigeant pas de démantèlement atomique."

              A suivre...

      Mais poursuivons nos révélations transcendantes, ce 11 Septembre 2019 (date si cauchemardesque pour les USA, en raison, on le sait, des terribles attentats de 2001),

     Mais ce jour, rappelons, pour les gens très pressés, qui survolent en diagonales la plateforme très ésotérique, d'ARTivision, que cette plateforme est de nature mystico-rationaliste, (mot que vous ne trouverez dans aucun dictionnaire), et pour cela, cette plateforme intégre pleinement des textes dits transcendants, qui nous viennent d'entités dites ascensionnées, comme par exemple : Sananda, Ramtha, Dratzo, SaLuSa, Mikaël, Dorian, Soria, Saint-Germain ...etc...

     Ces textes, pourtant, d'un très haut niveau de connaissance, ne sont jamais discutés, en public sur les plateaux des télés,qui ont pignon sur rue, et pourtant ces textes nous invitent à méditer sur le devenir de cette planète Terre, en très grande mutation.


     Ces textes, à coup sûr, font souvent, grincer des dents, de dépit et d'amertume..., bien des technocrates, philosophes, psychologues, psychiatres et consorts intellectuels affiliés blasés.

        Mais, le Temps des Révélations est, on le sait, bien arrivé, et c'est, le rôle d'ARTivision, de démontrer pourquoi !

         En effet, Nul n'a en effet le droit de prétendre, que sa Vérité, est la seule acceptable, et un peu de modestie de la part de ceux qui nous dirigent, dans ce monde, au bord de l'asphyxie, aurait sans doute éviter, bien des drames...

       En ce qui concerne, les événements tragiques du 11 Septembre 2001, (il y a exactement 18 années de cela en 2019), disons déjà, que dès fin Août 2005, le Très Grand Maître, auteur du texte inouï intitulé :

" Vue d’ensemble des changements importants de la civilisation mondiale",

que l'on peut encore avoir peut-être, la très grande chance, de retrouver à l'url :


      nous avait, trève de bavardage, écrit ceci :


        Mais, "comme il faut battre le fer pendant qu'il est chaud", pour ceux qui doutent encore, de la véracité des propos ci-dessus, voici un petit plus, pour la route, venant de l' entité transcendante nommée SaLuSa (déjà présentée plus haut ) :

    En effet à l'url : http://galacticchannelings.com/francais/mike01-08-11.html

, on voit que, SaLuSa précise, au début, que :

      " La porte du changement est en train de s'ouvrir et comme vous commencez à le réaliser, il ne peut y avoir de retour en arrière".

       Il y a aussi ceci ces paroles très rassurantes :

     " Vos forces des ténèbres peuvent s’illusionner de vouloir bloquer nos progrès, mais franchement, ils n'ont pas la moindre idée à quoi elles font face. Elles peuvent être arrêtées dans leurs manœuvres grâce à nos technologies qui sont de loin supérieures, donc il n'y a aucune crainte à avoir, car rien d'autre ne peut arriver, si ce n’est la victoire de la Lumière. "

     Voyons alors maintenant les 5 paragraphes qui suivent :

     " Nous nous rencontrons régulièrement en conciles pour débattre de votre situation et nos plans sont ajustés si nécessaire. Cela a pu prendre beaucoup de temps d’en arriver à ce point particulier, mais il y a une satisfaction globale à l'idée de pouvoir vous porter de l’avant. Beaucoup de choses se passent juste en ce moment, et les forces des ténèbres commencent à se lasser de leurs échecs. Là où elles se sentaient à bien des égards invincibles, elles ont été les architectes de leur propre chute. Leurs complots si évidents contre vous, comme celui du 9/11, ont témoigné de leur arrogance et mépris pour la vie humaine. C’est incroyable de croire qu'ils imaginaient que leurs mensonges et tentatives de dissimuler leurs actes, seraient gobés par les professionnels qui ont pu voir ce qui s’y dissimulait.

     Il ne reste donc qu’à prendre des mesures juridiques contre les Illuminati (Note du Webmaster: les revoilà en piste...Mais leur temps est désormais compté) pour les retirer de leurs positions de pouvoir. Cela arrivera et nos alliés sont largement avancés dans leur intention d’entreprendre de telles actions.

     Nous avons commencé notre plan de permettre que de plus en plus de gens soient mis au courant de notre présence, en nous voyant dans votre ciel. Cela signifie davantage de survols et une concentration sur des régions où nous ne nous sommes montrés que rarement. Il y a des moments où vous ne nous prêtez pour ainsi dire aucune attention, ce qui montre combien vous êtes devenus familiers à notre flotte spatiale . Notre présence est devenue plus tolérée et est perçue comme des visites amicales à votre Terre et toute peur totale à notre égard est maintenant plutôt insolite. (Note du Webmaster: Nous sommes étonnés par cette déclaration, car très peu de gens connaissent cette affaire de Fédération Galactique et vont vraiment paniquer à la vue de nombreux vaisseaux apparaissant dans le ciel . A moins qu'il y ait une préparation télépathique secrète mondiale). Depuis la campagne, qui vise à nous dépeindre comme de méchants extra-terrestres, il y a eu d’immenses progrès faits pour neutraliser cette image, grâce au travail de ceux qui s’y consacrent. Il est très important que les gens gardent à l'esprit que lorsqu’ils entendent parler des Gris , qu'ils comprennent que ceux-ci ne comptent pas parmi la Fédération Galactique. Ils sont sur la Terre sur invitation des Etats-Unis , qui ont travaillé avec eux pendant de nombreuses années dans un échange de technologies.

     Quand nous arriverons sur Terre, ce sera également sur invitation parce que nous avons parlé avec votre Président (Obama) (Note du Webmaster : Autrement dit, tout passe par les USA, et les autres petits pays sont à la traîne), et la nécessité d'aller de l'avant avec le plan de l'Ascension, qui a été compris et accepté. Nous serons clairs quant à nos intentions, et vous saurez exactement ce que nous faisons en tout ce qui vous concerne. En fait, nous parlerons à la nation afin qu'elle sache pourquoi nous sommes ici, afin qu’il n’y ait aucun malentendu. Nous allons obtenir une couverture médiatique, et il y aura liberté de presse à reporter honnêtement, sans aucune censure. À cet égard, vous êtes à l'heure actuelle, dans une large mesure entre les mains des Illuminati, qui contrôlent toujours la quasi-totalité de vos nouvelles Vous avez été dupés, trompés et comme vous le dites, menés par le bout du nez pendant de nombreuses années. Vous aurez un gouvernement ouvert et des reportages fiables qui vont restaurer votre confiance dans la liberté de parole...


      Fin de citation.

      Que dire de plus encore ici, sinon ce que disent on le sait, les anglos-saxons, lorqu'ils sont embarrassés : No Comment...
.

     Que celui qui a bien lu, tout cela avec attention, en tire les éclaircissements, qui s'imposent, et surtout, le désir latent d'en savoir plus...

        Revenons donc maintenant, aux révelations du Maître Dorian, concernant de spationaute non officiel nommé George Adamski, dont voici deux photos rares :


  

Question d'Aurélia : Que peut-on dire au sujet du satellite russe Lunik 1 lancé le 2 janvier 1959 et qui devait rejoindre la Lune mais qui est passé à environ 6500 km de notre satellite ?

      " Le satellite a eu des problèmes, il n’a pu s’approcher suffisamment, car une technologie militaire l’empêchait de filmer la face cachée. Il a été troublé. Un autre a été détruit par une ogive lancée depuis la Lune.
      C’est de l’espionnage militaire, non de l’exploration lunaire que de filmer la face cachée...
      D’où cette fausse Lune montée de toutes pièces, moins dérangeante.

      ( Photos du Webmaster montrant cette reconstitution en carton-pâte, de la NASA :

  

     Pour en savoir bien plus, prière de consulter le site :


Les accords de non-ingérence prennent tout leur sens.
      Adamski a été convié à une entrevue militaire officieuse; on le menaçait de chantage. Soit il devait se taire définitivement, soit on le faisait passer pour fou. Bien sûr, on lui a proposé une carrière, de nombreux avantages, il en savait trop.
      Mais, il a refusé, il voulait faire paraître son livre, alors, il a été exposé à la calomnie.
      Pourtant, dans son livre, il n’a point parlé des mondes creux, du soleil froid, et des bases lunaires. Cela est essentiel, puisque sa vie était menacée.
      Il a aussi réalisé que les gens n’étaient pas prêts à en apprendre trop d’un coup, ainsi que lui ont patiemment exposé les militaires. Ces derniers considéraient que le principe de précaution s’imposait, lorsque la chasse aux sorcières a commencé (1950-1954), et tout particulièrement en 1962.
      Les Vénusiens, lui ont aussi recommandé la prudence, car chaque chose en son temps doit éclore. Il est des fleurs qui brillent trop pour que l’on ait envie de les contempler. En particulier les soleils intérieurs des mondes.
      Ces soleils ont leur volonté propre, ils choisissent eux-mêmes de se révéler. Adamski a senti qu’il n’était point temps.
      Les militaires de l’Us Navy ont menacé Adamski, il a réalisé qu’il en avait trop vu. Au départ, il ne s’intéressait à la Lune que comme un astronome. Il a vite du déchanter en raison des convoitises minières aigües à cette époque.
      Byrd et Adamski ont des histoires qui se ressemblent de manière troublante. En comparant ces deux destins, on s’aperçoit que la langue de plomb était une obligation vitale à cette époque. Hélas ...
      Maintenant la vérité fait son chemin.
      Les clichés Apollo et Zond émanent de la même Lune en carton-pâte. C’est donc la même autorité Draco, au sommet, qui a choisi de distiller cette fausse information dans l’esprit des hommes : Que la Lune serait un monde désertique, vide, glacé et non habitable.
      Et voilà qu'Adamski, arrive, et décrit les ceintures de Van Allen !
      L’existence de telles ceintures détruit complètement l’hypothèse des programmes spatiaux Apollo, aux LEMS tellement fins, tellement légers pour résister aux radiations.
      C’était le meilleur moyen de démasquer cette imposture pour les générations à venir, en particulier de dénoncer l’emploi indispensable d’une technologie alien bien supérieure.

      Fin provisoire, des Révélations du Maître Dorian..

       Mais ce 13 Septembre 2019, expliquons plus précisément, ces mots ces mots clefs, utilisés ci-dessus, par le Grand Maître Dorian :

"C’est donc la même autorité Draco, au sommet, qui a choisi de distiller
cette fausse information dans l’esprit des hommes :
Que la Lune serait un monde désertique,
vide, glacé et non habitable
.
"

     Dur... Dur, n'est-ce pas à encaisser ...cette affaire de Lune morte, admise jusqu"à présent par les les béni-Oui-oui, de la culture scientifique officielle.

      Pourtant le spationnaute non officiel, Adamski, souvent nommé ci-dessus, avait, dès 1955, pris à rebrousse-poil (et il fallait vraiment être gonflé à bloc, pour le faire en ces temps-là), la communauté scientifique de l'époque, dans son ouvrage renversant, suivant et souvent présenté par ARTivision :


      Voila donc le récit d'un quidam, qui a refusé absolument que son propos, soit écrit sous la forme d'un récit de science-fiction,
ce qui à l'époque, lui aurait assurément, rapporté un bon paquet de dollars.

    Cet ouvrage, on le sait, ne sortira en français, que 24 ans plus tard, chez Moutet Editeur en 1979 :


         On peut alors lire à la page 81, ce passage ahurissant :

" - Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée, que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons, nous mêmes, un grand laboratoire, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps."


      Incroyable. n'est-ce pas !! cette énorme affirmation, qui dit qu'avant Juillet 1969, il y avait bien déjà, des humains sur la Lune.

      Et ce grand laboratoire, n'est-il pas ce surprenant artefact, si souvent nmontré par ARTivision, et jamais étudié, ni exposé, dans les médias actuels ?


      Rappelons pour les puristes, qu'en 2017, une traduction du troisième livre d'Adamski est sortie, telle que :


      Mais, pour mieux saisir cette affaire de Dracos, vue plus haut, il importe d'abord, de reprendre ici l'extraordinaire affaire Barboto;, présentée dans de très nombreux articles d'ARTivision, dont celui-là par exemple :


      Mais, revoyons surtout ce passage inouï :

     Début de citation :

     " Mais le mieux pour nous, est de présenter ici à nouveau, l'excellent article paru dans le Nexus n° 51 de Juillet-Août 2007:



et surtout, une restructuration du début des deux premières pages de cet article :



     " Du point de vue chronologique, l'événement qui a déclenché la création du SIV ( en italien, Service d'information du Vatican), s'est produit aux États-Unis en Février 1954. Ce fut la rencontre à Muroc Airfield (future Edwards Air Force Base), en Californie, d'une délégation d'aliénigènes (Note du Webmaster: On peut aisément supposer qu'il s'agit là, des Dracos en question plus haut, et aussi des petits Gris ), avec le présidentDwight D. Eisenhower, en présence de l'évêque de Los Angeles, James Francis Mclntyre. La rencontre fut filmée par des militaires, utilisant trois caméras 16 mm, placées en des endroits différents et chargées de pellicules couleur "."

     Fin de citation et voir la suite, dans l'article sus-nommé, où l'on parle justement aussi du fameux Adamski...

     Puis, n'oublions pas que l'on peut aussi encore trouver le Paris Match n° 1242 du 24 Fév. 1973, où figure l'article intitulé :"Ils sont encore dans la Lune", et où, l'on tombe déjà à la renverse, en apprenant que Buzz Aldrin, le second astronaute à prétendre avoir posé son pied sur la Lune, aurait été interné deux fois : Voici une photo de lui, déjà présentée par ARTivision dans d'autres articles :


     Vous avez bien lu cette phrase très insolite :

"On nous croit des héros, mais la Lune nous a brisés".

      Quelle joie, ce devrait être au contraire pour lui, d'atteindre la Lune, (comme la joie profonde d'un alpiniste arrivant, après bien des efforts, au sommet d'une haute montagne), et, on voit mal, alors,pourquoi il en a été brisé...

       Mais ce 16 Septembre 2019, expliquons un peu mieux, le fait, qu'à un certain moment, "Toute vérité n'est pas bonne à dire", et que cela dépend, du niveau d'évolution culturelle et psychique de l'interloculeur, à qui l'on doit confier cette vérité... C'est assurément ce principe, qu'appliquent nos pervers gouvernants, adeptes d'une stricte diffusion de certaines informations hors normes.

      Imaginons par exemple, que vous avez inventé un procédé génial, permetant de voyager dans le Temps, comme l'indique, ce petit opuscule fantastique et amusant, de Germaine Pelletan de 1941 tel que :

  

       Et, que l' homme en question, se fait malencontreusement, attraper par les sbires ignares de l'Inquisition, qui le 5 Mars 1616, venait de mettre à l'index le système de Copernic, qui expulsait la planète Terre, hors de sa position privilégiée au centre de l'Univers, et niait ainsi le Géocentrisme prôné par Ptolémée du 2ème siècle après J.C, et dont le principal ouvrage intitulé "l'Amalgeste" restera, pendant près de 14 siècles, le recueil de référence pour les astronomes et des savants.

          La condamnation du système de Copernic, (on le sait bien déjà, voir, par exemple ARTE5),
fut ainsi rédigée :

"Le Saint-Office considère qu'affirmer que le soleil est immobile au centre du Monde est absurde, faux, hérétique, et nettement contraire aux Écritures. De même affirmer, que la Terre n'est pas le centre du Monde, qu'elle n'est pas immobile, et qu'elle tourne sur elle même, est une opinion absurde et erronée du point de vue théologique" .


     On sait maintenant que tous les mots péremptoires prononcés, ci-dessus, dans cette déclaration officielle du Saint-Office, sont archi faux, et donc notre voyageur temporel en question Mr Jean Delbielle risquerait assurément sa vie, sur le bûcher de l'époque, en affirmant l'exactitude de l'héliocentrisme, qu'il connait bien, comme ce fut, le cas du philosophe et humaniste,Giordano Bruno, qui fut, on le sait aussi, brûlé en l'an de Grâce 1600, (donc déjà 16 ans plus tôt avant le communiqué officiel du Saint Office en question), par la Sinistre Inquisition, pour ses idées tout à fait admises actuellement, mais qui étaient hors-normes pour son temps, car il affirmait tout simplement que l'univers était infini, et contenait sans doute des galaxies peuplées comme la nôtre...

Dessin tiré du n°13 de la revue Maths&malices Sept-Oct 1993

    Ce dessin pourtant admirable est incomplet, car les tortionnaires de l'Inquisition ont en plus, traversé la langue du supplicié d'une tige métallique, pour bloquer ses lèvres, et l'empêcher de hurler ses dernières volontés.


     Mais, (On le sait aussi et on évite soigneusement d'en parler dans la sphère réligieuse en question),
ce Giordano Bruno, n'a jamais, à notre connaissance, été réhabilité, ou même canonisé, ce qui n'aurait pratiquement rien coûté moralement actuellement, à l'Église qui l'a brulé.

     Certains bien-pensants zététiques et consorts intellectuels blasés, vous diront vite fait :

      "Vous oubliez simplement, le fait qu'en l'an 1600, c'était la préhistoire de la démarche scientifique, et que maintenant, on a des moyens plus avancés, pour découvrir les lois de la Nature, et que de plus, l'on ne brule plus les gens pour imposer une idée...
"

      Cela est vrai, mais hélas la situalion est, à un certain niveau, la même, car certains anarchistes et consorts révolutionnaires religieux ou pas, veulent, on ne le sait que trop, imposer leur point de vue :

  

(entrefilets déjà vus plus haut),
les armes et des bombes
, alors qu'en réalité, ils ignorent que l'on leur cache au plus haut niveau, le fait, qu'ils ne sont que des minables minus, par rapport à d'autres intelligences qui visitent la Terre, depuis des lustres, et qui sont bien installés sur la Lune et dans ses environs. Point Barre...

      Arrivés, à ce niveau, de notre propos, nous ne résistons pas au grand plaisir de vous présenter ce passage très significatif du maître de l'humour ésotérique : Jean Sendy :
       Ce passage important est tiré des pages 86 et 87 de son livre clef , publié chez Robert Laffond en Juin 1969 :

  

        Ce laïus, très didactique de Jean Sendy, concernant notre enseignement cosmologique de l'époque sera étudié plus bas.

       Mais à propos de cette affaire de Science pure, évoquée ci-dessus par Jean Sendy, nous n'avons jamais reçu la moindre explication de ces Messieurs du sérail scientifique et académique, sur cette déclaration hallucinante, du sieur Howard Menger, tirée de son ouvrage incontournable , comme ceux d'Adamski :

  

où l'auteur, affirme noir sur blanc, au début de la page 150, qu'il est passé en soucoupe volante au large du Soleil tel que :


,et, qu'après traduction cela donne :

      "Ma première réaction, quand je me levai, fut d'aller jusqu'au hublot et de regarder à l'extérieur pour voir où nous étions. Des sortes de boules de couleurs étaient partout visibles, ainsi qu'une boule rouge de dimensions gigantesques, qui semblait être une énorme planète. Ils me dirent plus tard que c'était le Soleil; je ne sais pas pourquoi, il n'était pas brillant. "

       Cette traduction est tirée, de l'ouvrage que nous avons acquis à Lyon en 1966, tel que :


paru aux Editions DERVY-LIVRES en Juillet 1965.

       Notons déjà, que la phrase précédente témoigne aussi de la grande modestie de l'auteur (ce qui manque grandement à ces bien-pensants et consorts intellectuels blasés, qui aiment à nous dicter notre cursus culturel) . Là, Howard Menger nous raconte, un voyage qu'il aurait fait autour de la Lune en Septembre 1956, ( cela fait donc 63 ans 2019, et ARTivision démontre que le sieur Howard Menger, a dit la vérité), car à l'époque, il était pratiquement impossible
, qu'il puisse inventer une telle phrase),


     Surprenant n'est-ce pas !!! surtout pour quelqu'un qui n'avait justement, rien des qualités d'un astrophysicien. Rappelons aussi, que cet Howard Menger, a produit dans son livre, des photos de la Lune, dont celle-ci, un peu colorisée, mais qui est normalenent en noir et blanc :


         Cette photo, a d'ailleurs été très étudiée par le brillant chercheur actuel, Georges METZ déjà présenté dans le volet 5, de cet exposé.

      Autrement dit, selon nous, cette déclaration hors-norme confime ce que disait plus haut le Maitre Dorian, quand il a parlé des mondes creux, du soleil froid, et des bases lunaires.


      Et le site ARTivision, attend avec ferveur, qu'un Scientifique audacieux, démontre enfin, que le paysage suivant de Titan :


  

, ne présente pas du tout un paysage glaciaire, correspondant à cette température de -180°, prônée actuellement par les savants officiels, mais plutôt, correspond à un paysage d'une zone désertique très chaude, comme celle du Sahara.

       Avis aux amateurs, et pour connaitre vraiment, les tenants et les aboutissants, de cette affaire hors-norme de soleil non brulant, prière de se reporter aux 17 focus de notre article placé à :


        Venons en maintenant au texte très didactique, de Jean Sendy présenté plus haut et tiré des pages 86 et 87, de son livre de Juin 1969.

       Disons d'emblée que ce texte admirable, n'aurait jamais vu le jour autour de 1968, si les autorités françaises avaient osé avouer dés 1960 au moins, l'existence des entités aliens (Il y en a beaucoup d'autres qui visitent notre Terre), nommées Ummites, tout à fait pacifiques, et entités venues sur Terre, en simple mission d'exploration.

       Voici à nouveau le passage clef, de notre opuscule de chevet (en qui nous avons, une grande confiance), déjà présenté à notre article ARTE 5 :


       Ce passage est, pour nous bien sûr, une preuve notoire, (parmi tant d'autres que), ces ummites sont vraiment en visite culturelle sur notre planète.

       Ces Ummites, qui prétendent venir d'une étoile nommée Wolf 424, située à 14,6 années-lumière de la Terre (Voir le volet 3 de nos articles sur ARTE), (et pour ceux qui ignorent tout de cette incroyable affaire, prière SVP de consulter le récent petit fascicule d'Octobre 2018, tel que :


qui y consacre 12 pages)
,

       Ce fascicule, nous donne des détails très minutieux sur leur débarquement en France (Cocorico) le 28 Mars 1950 entre Digne et la Javie, dans le département des Basses-Alpes. Ils affirment alors : "avoir creusé dans le sol à huit mètres de profondeur, une mini base dont l'accès est parfaitement camouflée et qui est en forme de galerie de 4 métres de longueur, étayée par des cintres extensibles modulaires, faits d'un alliage de magnésium et se trouvant dans l'un des contreforts montagneux de la région à proximité du Pic du Cheval-Blanc dont le sommet culmine à 2323 mètres "
.

       La galerie en question qui représentait une sorte de mini base
(que nos dirigeants de l'époque ont parait-il, retrouvée vite fait très tôt)
entre Digne et la Javie, dans le département des Basses-Alpes .

     Un jour proche sans doute un audacieux militaire, ou un autre, à l'article de la mort, confirmera, ce fait.

      Que de drames et de tueries, auraient pu être évités, si les autorités avaient révélé cela à l'époque...
Et c'est pout cela que le site ARTivision reparle ici de cette vieille affaire, qui est encore valable, près de 70 ans après...

      Rappelons aussi que ces ummites qui n'nterviennent pas dans nos occupations quotidiennes, (Donc tout risque d'espionnage et de captage de secrets militaires est exclus), affirment, entre autres choses extrordinaires, pouvoir résoudre vite fait et bien fait, nos problèmes d'élimination des déchets, en utilisant un appareil de leur fabrication, capable de casser toute matière pour la transformer en oxygène ou hydrogène. Mais, cet appareil ne peut, étant donné notre caractere belliqueux et va-t-en-guerre, nous être confié actuellement. Point à la ligne...

        Nous l'avons souvent expliqué, que nos gouvernement nous cachent au plus haut niveau l'existence de ce dossier Ummite, (et beaucoup d'autres), où d'extraordinaires secrets cosmiques sont décrits, car lorsque ce dossier sera révélé au grand jour, cela bouleversera totalement l'équilibre déjà précaire, des hégémonies politiques, économiques et surtout militaires, de cette planète...

        Or, malgré un dossier en béton, (Voir les ouvrages de : Jean-Pierre Petit, d'Antonio RIBERA, et le livre des auteurs: Martine Castello-Philippe Chambon-Isabelle Blanc, intitulé "La conspiration de étoiles" ...etc...), cette affaire ummite, n'a jamais été discutée dans les médias, qui ont pignon sur rue, ce qui prouve, une fois de plus, que sont à proscrire des voies de l'information habituelle, tous les éléments vraiment importants pour l'humanité, qui bouleverseraient, le circuit économique mis en place par les magnats actuels de l'énergie et de la géopolitique...


        Finalement, comme vous le voit une fois de plus, sur le site ARTivision, chaque petit détail a son importance, et doit être exploré à fond, pour en tirer sa substantifique moelle, en temps utile.

       A suivre...

                    Fred IDYLLE

    Article mis en page le 10/01/2019, et revu le 12/01/2019, et revu le 14/01/2019, et revu le 15/01/2019, et revu le 16/01/2019, et revu le 18/01/2019, et revu le 20/01/2019, et revu le 23/01/2019, et revu le 25/01/2019, et revu le 27/01/2019, et revu le 29/01/2019, et revu le 30/01/2019, et revu le 08/02/2019, et revu le 10/02/2019, et revu le 13/02/2019, et revu le 15/02/2019, et revu le 17/02/2019, et revu le 19/02/2019, et revu le 20/02/2019, et revu le 21/02/2019, et revu le 23/02/2019, et revu le 26/02/2019, et revu le 27/02/2019, et revu le 28/02/2019, et revu le 01/03/2019, et revu le 04/03/2019, et revu le 05/03/2019, et revu le 07/03/2019, et revu le 09/03/2019, et revu le 11/03/2019, et revu le 12/03/2019, et revu le 15/03/2019, et revu le 16/03/2019, et revu le 17/03/2019, et revu le 18/03/2019, et revu le 19/03/2019, et revu le 21/03/2019, et revu le 22/03/2019, et revu le 24/03/2019, et revu le 26/03/2019, et revu le 27/03/2019, et revu le 28/03/2019, et revu le 31/03/2019, et revu le 03/04/2019, et revu le 05/04/2019, et revu le 07/04/2019, et revu le 11/04/2019, et revu le 12/04/2019, et revu le 15/04/2019, et revu le 17/04/2019, et revu le 18/04/2019, et revu le 20/04/2019, et revu le 22/04/2019, et revu le 24/04/2019, et revu le 28/04/2019, et revu le 03/05/2019, et revu le 09/05/2019, et revu le 10/05/2019, et revu le 12/05/2019, et revu le 13/05/2019, et revu le 14/05/2019, et revu le 16/05/2019, et revu le 18/05/2019, et revu le 20/05/2019, et revu le 22/05/2019, et revu le 23/05/2019, et revu le 24/05/2019, et revu le 26/05/2019, et revu le 27/05/2019, et revu le 29/05/2019, et revu le 30/05/2019, et revu le 31/05/2019, et revu le 01/06/2019, et revu le 03/06/2019, et revu le 04/06/2019, et revu le 06/06/2019, et revu le 10/06/2019, et revu le 11/06/2019, et revu le 12/06/2019, et revu le 14/06/2019, et revu le 15/06/2019, et revu le 17/06/2019, et revu le 18/06/2019, et revu le 05/08/2019, et revu le 07/08/2019, et revu le 10/08/2019, et revu le 12/08/2019, et revu le 14/08/2019, et revu le 16/08/2019, et revu le 19/08/2019, et revu le 22/08/2019, et revu le 24/08/2019, et revu le 26/08/2019 , et revu le 28/08/2019, et revu le 30/08/2019, et revu le 02/09/2019, et revu le 03/09/2019, et revu le 06/09/2019, et revu le 09/09/2019, et revu le 11/09/2019, et revu le 12/09/2019, et revu le 13/09/2019, et revu le 16/09/2019.



Pour tout contact : fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil