Quand-la-chaine-Discovery-Science-elle-auusi-va-louper-le-coche-cosmique.html
Consultations pour cet article :

ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision

fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
Pour entendre le fond musical de cette page, prière de cliquer ci-dessous :
fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire un clic droit sur le disque du bas

Pour connaitre le code des couleurs, prière d'aller, SVP, à :
Avant-propos.html





Quand la chaine Discovery-Science, elle-aussi,
a loupé, le coche cosmique
.


I Introduction.


     En Août 2021, nous avons eu le grand privilège, de visualiser par hasard, (mais il faut savoir que rien ne se passe par hasard sur ARTivision), de visualiser, quelques volets télévisuels de la chaine Discovery Science, tels que :


, volets qui, comme ont le voit bien , prétendent répondre à certaines interrogations dites complotistes concernant la NASA, et en particulier la mission Apollo 11. En réalité, il s'agit en douce, d'une tentative de neutralisation (faits par ceux que l'on appelle aussi les mythbusters: béni-oui-oui de la NASA), de nombreuses affirmations, dites "fake news", circulant à ce sujet sur les missions lunaires Apollo, et de choisir un prétendu novice de service, qui pose des questions banales bien galvaudées, mais jamais très pointileuses, comme l'a toujours fait, depuis plus de 10 ans, le site ARTivision, qui, on le verra bien, est une sorte d'antiquaire, collectionnant, depuis des lustress, les faits très insolites du domaine spatial, et faits, que les prétendus spécialistes, évitent soigneusement de mettre en exergue sur les nombreux plateaux médiatiques actuels.

     Voici donc le dernier volet, très significatif de l'émission en question que nous avons pu visualiser avec beaucoup d'intérêt :


     Comme nous n'avons pas réussi à trouver un email quelconque, pour joindre ces mythbusters, voilà donc un article, qui doit leur permettre franchement , d'exercer leur art critique si didactique.

II Genèse de l'affaire.


     Cependant, il est du devoir d'ARTivision, d'avertir ces internautes bien intentionnés, qu'il existe, une loi cosmique, qu'ils ignorent très probablement, à savoir :

"Celui qui croit devoir informer un quidam, d'une connaissance culturelle, (qu'il croit être bien assise), doit obligatoirement, permettre aussi à ce dernier de répondre, aux allégations avancées ".

     Ces bien-pensants, ont parfaiement le droit, de n'accorder aucun crédit à toutes les informations hors normes, qui vont suivre, mais le site ARTivision, les considérera alors, comme des blagueurs et des blogueurs fantaisistes, tant qu'ils ne se seront pas prononcés ouvertement , sur les spécifiques interrogations pragmatiques, voire très prosaïques, qui vont suivre ...

     Montrons d'abord quelques images, de l'affaire en question, présentée, disons le, avec une grande sensibilité, par la chaine Discovery :

        


     Il nous reste à démontrer que, les "grandes réponses" de "Discovery Science", ont elles-aussi, quelques failles notoires. Point à la ligne

      Mais, voici d'abord que le candide de service de l'emission :



,pose la question clef suivante :

" Comment se fait-il , (avec tous les puissants télescopes modernes que l'on posséde actuellement), que l'on n'ait jamais réussi photographier, un seul des modules lunaires restés, sur le sol après le départ, (si bien réussi), des divers astronautes ? "


      Après avoir visité divers observatoires astronomiques et une spécialiste du télescope Hubble, les protagonistes de l'émission, en ont conclu, que du côté des télescopes,c'est "niet...", pour photographier un quelconque LEM sur la Lune.

     Mais ce jour, l'image moderne qui suit, va pourtant (sans que l'on puisse parler de manipulations iconographiques) mettre une fois de plus au pied du mur ces bien-pensants serviles du présent système en grande mutation.

      ll s'agit d' un entrefillet à carractère très cosmique, publié par France-Antilles le 27 Juillet 2018. Cet entrefillet, les fera d'abord bondir de satisfaction, car ils doivent admirer les progrès scientifiques de haut niveau ...

     Mais, hélas pour eux, seule une très petite portion, ce cet entrefilet intéresse le site ARTivision :


      Nous n'avons alors souligné en rouge, que les lignes, qui pour nous, bien sur, ont fait Tilt.:


     Nous savions déjà, que le VLT: (Very Large Telescope), au Chili, avait la possiblilité de voir des objets mesurant près de 10 métres sur la Lune, et que , on pouvait donc, assurément, apercevoir les diverses configurations des LEM ( Lunar Excursion Module) , dont l'empattement faisait 9 m 45, posés sur la Lune, d'Apollo 11 à 17 (moins Apollo 13, bien sûr).

      Voilà donc en effet , que le CNRS français ( Le Centre National de la Recherche Scientifique), nous affirme que désormais grâce à l'instrument nommé Gravity, plus les VLT, on pourrait voir, "une balle de tennis posée sur la Lune".

      Comme cette affirmation est incroyable, n'est-ce pas !!! ?.

      Or chacun le sait, les Directeurs et ingénieurs des VLT et autre Gravity, en question, n'ont rien fait pour cela...

      Très bizarre que ce comportement, n'est-ce pas !!! C'est comme s' ils étaient de connivence, avec les autorités de la NASA. Ils s'en mordront les doigts qu'à l'os, car la Vérité, est en marche, et rien ne pourra l'arrêter.

     Mais cependant, cette fois-ci encore
, pour l'instant ce sera de la part, de ces factieux cosmologistes, le silence glaçant de la pierre tombale, concernant la vérité au sujet des prétendues expéditions lunaires de la NASA, de 69 à 72. Point Barre..

     C'est alors que les protagonistes de l'émission de la chaine Discovery-Science, nous sortent ces photos prises parait-il par le satellite lunaire Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO), en 2009 tel que :

  


      Donc ce serait dit-on, des photos très superbes, de la zone où le LEM d' Apollo 11, aurait posé ses 4 pattes.

      Mais faisons alors ici un court flash back, en mettant en relief, une fois de plus, quelques informations significatives, que vous trouverez sur notre page :
http://www.artivision.fr/NouvellecoucheApolloS&V.html
      Voilà alors ce que l'on peut y lire en deux parties importantes :

Première partie :

      Début de citation :


VI Quand la NASA fournit de prétendues photos, de certains sites d'alunissage (le 19/09/2014).


      Certainement embarrassée par les très nombreux sites du Web, qui parlent de canular au sujet de ses missions lunaires, la NASA, a réagi, dès le lancement en Juin 2009 , de sa sonde LRO ( Lunar RecionnaissanceOrbiter), dont la masse totale fut de 1 916 kg, et qui embarquait sept instruments scientifiques de haut niveau, et sonde qui fut placée sur une orbite particulièrement basse de 50 km autour de la Lune, qui lui permettait d'effectuer des observations extrêmement détaillées de la surface, avec une résolution de 50 cm dit-on .

      Sur le site :
, on peut lire cette admirable affirmation :

" ...Les instruments optiques de LRO ont fourni des images détaillées des sites des missions lunaires du programme Apollo et les déplacements des astronautes à la surface de la Lune ont pu être repérées sur les photos prises.... " En effet, visible sur le site :
, la phrase précédente, si l'on sait lire entre les lignes, pourrait correspondre à ce genre d'image de LRO:


      Et, comme on le voit, aucun instrument d'Apollo 15, n'est visible ici, et encore moins, les traces laissées au sol, qui sont simplement imaginées.

      Mais pour Apollo 16, c'est un peu mieux :


      Comme on le voit, il n'y a pas de quoi sauter au plafond, comme preuve de la présence des instruments.

      Même topo, pour Apollo11, tel que :


      Et en résumé, on trouve aussi :


      Comme, on lave bien blanc les LEM à la NASA, et que l'on voit qu'ici, ces LEM, brillent formidablement, sur fond noir.

      Mais, avec une résolution de 50 cm, ( le LEM fait environ 9,40 m avec ses pieds déployés) , on aurait pu faire bien mieux, n'est-ce pas :::.

Fin de citation .

Deuxième partie :

     Mais, il y a encore plus fort dans cette affaire, où la NASA exprime, ses velléités, à devoir se justifier.

      Cela nous vient du numéro n° 391 de la revue suivante :


      En effet, cette revue a présenté en Décembre 2002, un dossier central de 8 pages, consacré à "l'exploit", d'Apollo 17...,

.................................................................................................................................

     Maintenant, voyons finalement cette image, très surprenante du Ciel&Espace n°391 de Déc. 2002 en question :


     En analysant l'image intitulée "La mission de Ron EVANS", on ne distingue pas grand chose du prétendu LEM, bien placé sur le sol lunaire, et même en agrandissant 3 fois, le coin :


rien, de très significatif n'apparaît. C'est du n'importe quoi, et on se demande comment une revue qui a pignon sur rue, a osé imprimer une telle image , en Déc 2002, sans en vérifier la configuration.

     De toute façon, cette image n'a rien à voir, avec celle qui suit, et qui fut montrée par la suite, par la NASA, en guise de site d'alunissage pour Apollo 17 :


     Cette affaire, nous avait été envoyée le 6 sept 2011, par l'ami Christian, et était alors placée sur le site qui a disparu bizarrement :


     Heureusement que l'on peut retrouver cette image, sur le site béni :


    Pour les puristes, on trouve aussi cela en anglais, directement sur le site de la NASA à :


     Mais, voyons de plus près, de quoi il s'agit :


     Nous avons ici, heureusement, l'échelle, et on découvre que sur notre figure 100 m correspondent à 45 mm, et on voit aussi que la largeur du cratère noir, ou de la crique noire, où est posé le LEM tout blanc, fait approximativement 5 mm. La largeur réelle de la crique est donc donnée en mêtres, par l'expression ( 100 X 5)/45 = 11,1111.. Pour plus de simplicité, et en raison de l'imprécision de nos mesures, arrondissons à 11 m. Et donc, on admettra aussi que la crique, a presque la forme d'un disque de 11 m de diamètre.


     Alors, le Webmaster, du site en question : "www.suivi-soleil.com", aurait pu se poser, au moins la question de savoir, quelle fut la prouesse technique, à accomplir, pour poser avec une marge infime, (à l'époque en Déc 1972, il y a donc 42 ans, en 2014) , le LEM Challenger, juste au centre de la crique en questionparfaitement noire, et cela pour mettre en relief les caractéristiques bien blanches du LEM, (alors que l'on n'a jamais vu les constituants d'aucun LEM d'une telle blancheur). En effet, on s'interroge sur le fait, que si le prétendu LEM, d'Apollo 17, a "aluni" en Décembre 1972, alors à l'époque pouvait-il descendre dans une crique, d'à peine 11 m de large. D'ailleurs, on apprend que le LEM avait un écartement des pieds , que l'on appelle l'empattement de 9,45m . Voir en effet le site :


, on découvre ceci :


     Donc ce train d'atterrissage, dont l'écartement est donc de 9, 45 m, comporte quatre jambes largement séparées, pour procurer la meilleure stabilité à la pose au sol. De plus, chaque jambe se termine par une semelle incurvée d'un diamètre de 94 cm, qui doit limiter l'enfoncement du LEM, même dans un sol très meuble.

      Un calcul élémentaire donne alors : 11 - 9,45 = 1,55 m de battement à diviser encore par deux, donc 0,77 m de chaque côté, pour éviter de chevaucher le bord de la crique, sans doute un peu surélevé, comme on le voit sur l'image.

     Pourquoi prendre à l'époque, un tel risque inutile à 0,77 m près ?

     De plus, comment savoir, avant la descente sur le sol lunaire, si le fond très noir de cette crique, était parfaitement plat, et non en forme d'entonnoir, ou bosselé , pour prendre le risque de s'y poser, alors que le champ immense d'à côté, offrait beaucoup plus de garantie pour la pose au sol. Quand aux rayures avoisinantes, n'importe quel infographiste qualifié, peut en réaliser de bien meilleures.

     Pour ARTivision, cette affaire de crique super providentielle, prouve que tout cela est encore bidon.

      Il y a aussi l'éventualité que cette crique noire ait été purement et simplement ajoutée, autour du prétendu LEM tout blanc, pour mieux le mettre en relief... et là encore, c'est une manipulation dérisoire, montrant que tout est faux dans cette affaire.

     A vous, une fois de plus, de juger tout cela, compte tenu de nos petits moyens du bord...

      Fin de citation .

      Mais ce 28 Août 2021, que dire de plus après le terrible attentat organisé par ces djihadistes radicalisés décérébrés, (et qui ont en plus revendiqué l'attentat), et qui ont tué en Afghanistan, des dizaines de citoyens et 13 militaires américains qui, à une semaine près auraient pu quitter en vie ce territoire, qui est, on le sait, est totalement à la dérive.

      Une fois de plus, le Webmaster du site ARTivision, affirme que l'on ne peut pas combattre des pensées archaïques séculaires, moyennageuses , avec des armes classiques, si puissantes soient-elles.

      Faisons alors ici pour le novice ingénu, qui decouvre à peine le site ARTivision par cet article de synthèse, une nouvelle et très importante digression :

      En effet la situation actuelle, est en Afghanistan, quasiment identique, à celle qui prédominait à l'époque où l'église officielle, avait institué la très triste Inquisition, tribunal ecclésiatique, qui brulait vifs des gens innocents, comme Jeanne d'Arc et Giordano bruno, en les qualifiant de prétendus sorciers et d'hérétiques.

     Revoyons alors le passage très significatif que nous a présenté, le chercheur Yvan Diagérine à son sujet, dans le n° 16 de la revue Le Monde Inconnu de Mars 1981 :

     Début de citation :

"... En 1593, le Vatican qui a obtenu l'extradition de l'ex-Dominicain le tiendra désormais prisonnier des cachots du Saint-Office à Rome.

     Pendant ses sept années de captivité, Bruno aura le temps de préparer sa défense contre les accusations d'hérésie.

     En 1597, c'est Robert Bellarmin, un théologien redoutable, qui s'occupe personnellement du procès de Bruno. Malgré les protestations de l'accusé, le pape Clément VIII décrète hérétiques huit propositions tirées des œuvres du philosophe. Bruno refuse d'abjurer.

     Le 8 février 1600, il est condamné. I1 monte sur le bûcher du Campo di Fiori le 17 Février. Giordano Bruno sera encore brûlé en effigie à Rome au XIXe siècle.
"

Fin de citation

     Un dessin superbe, résume tout cela tel que :

Dessin tiré du n°13 de la revue Maths&malices Sept-Oct 1993

    Ce dessin admirable est pourtant incomplet, car >les tortionnaires de l'Inquisition ont en plus, traversé la langue du supplicié d'une tige métallique, pour bloquer ses lèvres, et l'empêcher de hurler ses dernières volontés.

     Et ce Giordano Bruno, n'a jamais, à notre connaissance, été réhabilité, ou même canonisé, ce qui n'aurait pratiquement rien coûté, actuellement à l'Église qui l'a brulé.

     Nous l'avons souvent exprimé, dans nos causeries à batons rompus, la seule façon d'arrêter ces djihadistes décérébrés, c'est de leur montrer qu'ils ne sont, (et nous aussi bien sûr), que des minus insignifiants, vis à vis de peuples évolués, qui sont installés sur la Lune et dans les environs, depuis des lustres, et peuples aimables ou hostiles, qui ne veulent pas ouvertement ces temps-ci, (ils le faisaient bien sûr, autrefois), intervenir directement, dans nos scabreuses affaires, car ils savent aussi qu'il existe des lois cosmiques, qui remettent toujours les compteurs à zéro, quand le Temps est venu, , ce que justement ce qui est entrain d'arriver en ce moment...

      Nous sommes alors obligés ici, de reprendre notre très élémentaire, allusion à la colonie de termites , qui en ce moment s'est instalée dans notre garage et que nous ne sommes pas encore décidés à détruire en y perçant quelques petits trous et en y projetant simplement un jet d'un puissant insecticide.




     Ces termites, (qui ont rappelons-le près de 50 corps de métiers dans la termitière et qui pourtant ne se détruisent jamais entre eux, comme les humains savent si bien le faire), pourraient parfaitement, en effet, aller s'installer et s'épanouir dans un champ tout à fait abandonné et en friche , et très voisin (autour de 15 m) , de notre garage. Mais, hélas, nous ne savons pas encore, prendre dans la colonie, une sorte de "Moïse", pour lui dire de convaincre son peuple menacé de la destruction, de partir s'installer à quelques emcablures de là, pour être sauvé... Mais attendons dès lors, un peu encore , car la Nature, elle-même, pourrait se charger de ce travail.

     Fin de la digression.

      Alors Messieurs les éditorialistes, les chroniqueurs et autres journalistes zélés de toute nature, qui aiment fréquenter les plateaux de Télé,s pour nous noyer d'information bien serviles, allez-vous enfin une fois pour toutes, mettre ces révolutionnaires attardés et cosmiquemrent déphasés, au pied du mur, en leur demandant impérieusement, de nous dire , si dans le Coran, ils trouvent la moindre ligne, nous expliquant, qui a construit sur la Lune, ou ailleurs ces artefacts gigantesques, dont voici quelques échantillons élémentaires :

     Commençons alors d'abord, svp par ceci :


, et qui est tirée de la page :


      Poursuivons ensuite par cette autre configuration :


      Voir la suite des images, à la vidéo :


et la suite du texte à :


         Comme on le voit ici, il s'agit d'une photo d'une forteresse lunaire très structurée, et qui est voisine d'une autre construction qui a été très maladroitement caviardée d'une couleur blanche très lumineuse :


       Mais les autruchards qui appliquent sytématiquement la politique suivante :

A identiifier Vous diront que ces photos n'on aucune valeur et ne sont que des "fakes-news" habituels du Web . avons ons que nous ne sommes pas outillés pour trancher l'affaire. Que les spécialistes qui ont des logiciels performants pour agir nous disent ce qu'il en est vraiment.

       Mais, il y a mieux encore, si l'on considère ceci, qui fait près de 30 km de long,(et, nous ne donnons pas volontairement sa hauteur, pour éviter de créer des vertiges instantanés, chez les bien-pensants et voir nos références à match.html ), et artefact qui est placé sur la face cachée :


et voici deux agrandissements élémentaires :


      De plus, nous avons alors reçu, le 27/05/2010, du Service de Création d'une entreprise spécialisée dans la 3D, et dès lors, la structuration imaginée en 3D, devient la suivante :


     Merci donc, mille fois, au Webmaster de cette entreprise, d'avoir accepté de nous structurer en 3D, cette surprenante image du Paris-Match 1028.

       Parlons maintenant de la découverte faite tout à fait par hasard par le Webmaster du site ARTivision, d'artefacts très structurés, dans le cratère Rutherford, de la Lune, sur un bord du grand Clavius...

      Toute cette affaire a démarré, vers la fin de l'année 2001,., quand nous avons feuilleté l'ouvrage de notre bibliothèque intitulé : "Des Astres, de la vie et des Hommes", de l'astrophysicien américain Robert Jastrow, ( 7 Sept 1925 - 8 Février 2008), et publié en 1972 par les Editions du Seuil à Paris, sises à l'époque au 27, rue Jacob, Paris 6e :

  

     Et à la page 86, de cet ouvrage, on découvre cette image :


     Et si nous agrandissons, la partie encadrée, on obtient en page 87:


     Mais voyons cela de plus près :


     Jetons maintenant un rapide coup d'oeil sur le grand cratère Clavius, où nous apercevons une étrange configuration dans le petit cratère Rutherford (61 ° S, 9 ° W).

      Et voici maintenant un agrandissement de la zone cerclée de rouge :

  


     Selon nous bien sûr, on y découvre, une profusion des formes géométriques spéciales, avec de nombreux blocs à bords parallèles et à angles droits. Tout cela ne laisse, aucun doute, sur le caractère artificiel des structures que l'on y voit, et cependant Mr Jastrow, n'y fait nullement allusion dans son ouvrage, et c'est , pour un quidam bien candide, vraiment, fourrer la tête sous le sable, comme l'autruche, pour n'y voir que des formes naturelles...

     En effet, voici un petit plus, en noir et blanc cette fois :



     Cette image nous vient de la revue"Pour La Science N° 270 d'Avril 2000", et contrairement à ce que déclare aussi, la revue en question, ce cratère du dessus nommée Valhalla ( dont le diamètre est d'environ 1500 km , donc bien plus grand que la France),ne peut en aucune manière, être un cratère d'impact, car on y voit très bien en son centre, une structure phénoménale quasi hexagonale , (jamais mise hélas en 3 D par les infographistes qui se prétendent dans le vent), et structure où figurent des formes géométriques classiques et des angles droits à profusion.

      Mais, ce 01 Sepembre 2021, disons, comme le disent parfois les anglo-saxons : "Let us make hay, while the sun shines" (faisons du foin, quand le Soleil brille), et appliquons sans hésitation ce précepte de la sagesse populaire antillaise qui prétend que :

"Sé vyé Cana-nari ki ka fè bon soup ".
"C'est dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleures soupes".


      En effet voyons alors dans la foulée, une autre affaire inouïe, véritable exclusivité mondiale, du site ARTvision, et affaire qui a dû déjà mettre très mal à l'aise, ces Messieurs les astronomes, astrophysiciens, et consorts éditeurs de revues sur l'espace et les planètes.

      Cette affaire incroyable, a démarré, quand nous avons eu, la surprenante idée, d'analyser à la loupe, la page 564, de notre n°153 de "Sciences et Avenir" de Septembre 1959, dont la couverture est telle que :


      On y découvre, une superbe photo du cratère Copernic :


      Notons aussi que, cette photo est aussi présentee de l'exceptionnel Science&Vie de l'époque d'Avril 1964, dont la couverture est telle que :

  

     Juxtaposons alors les deux images, celle de Science&Vie étant à droite:

  

     Hélas le Sciences et Avenir (de gauche) ne spécifie pas clairement de quel télescope est tirée cette image, mais d'après le Science&Vie d'Avril 1964, la photo du cratère Copernic, fut aussi prise, par l'observatoire du Mont Wilson en Californie, observatoire très cher à notre site, et on expliquera une autre fois pourquoi... (hélas on ne dit pas quand) . Aux spécialistes de répondre, car l'image semble être la même, plus ou moins agrandie sur les bords :

     Sur les deux photos, avec une loupe, à notre grand étonnement, on découvre, en haut à gauche, une chaîne de montagnes et pas loin en dessous, le cratère Tobias Meyer, il y figure, le petit cratère que nous nommons X par commodité, et cratère qui est traversé diamétralement par une sorte de pont, tel que pour les deux revues en question, on ait :

  

     Notons en passant, que sur Google, on découvre que le diamètre de Tobias Mayer, peut être évalué à 30,5 Km, et alors, le soi-disant "le petit pont", aurait selon nous, grosso modo, une longueur voisine de 6 km.

     Merci mille fois à l'internaute béni, qualifié pour ce genre d'évaluation, de nous de préciser la longueur exacte de ce surprenant petit pont.

     Mais, où l'affaire se corse, c'est que notre grande amie Aurélia (http://www.unepetitelumierepourchacun.com ), nous avertit que sur le site Wikipedia, on trouve la photo de Tobias Mayer, prise par la sonde Orbiter 4, telle que :




      Comme, on le voit, notre "le petit pont", est devenu un ensemble élargi plutôt complexe, en forme d'X. tel que :


      Comparons de plus près ces structures:


       Donc, on voit ici que la topographie du lieu, a été totalement changée comme après le passage d'un puissant cyclone, sur nos îles de la Caraïbe. Mais hélas, il n'y à pas de cyclone sur la Lune, et tout cela prouve irréfutablement, qu'il y a eu un quelconque magouillage, à un certain perfide niveau, et le petit pont insolite, est devenu comme par enchantement, une sorte de montagne superbement assise, entre deux cressasses, toutes les deux bien banales, et il n'y a donc, , plus rien d'insolite à voir. Point Barre...

       A vous de juger...une fois de plus, tout cela, document à l'appui.

      Pour les puristes qui en veulent plus, on trouve sur le site :






         Mais ce jour, nous allons en dire bien plus, sur cette affaire très insolite, du cratère X traversé par le petit pont en question, et cratère X dont nous cherchons toujours à connaître le nom. En effet, nous avons écrit, à une bonne demi-douzaine d' Observatoires Astronomiques, à qui nous avions demandé en Décembre 2017, un petit service en ces termes :

..........................................................................................
Sur Google, j'ai découvert que le diamètre de Tobias Mayer, peut être évalué à 30,5 Km, alors le soi-disant "petit pont", aurait selon moi, grosso modo, un diamètre voisin de 6 km.

        Pouvez-vous alors SVP, me peaufiner une évaluation classiquement plus orthodoxe, et surtout me dire comment s'appelle sur vos cartes, ce petit cratère, placé très visiblement sur la photo de droite, ci-dessous...

  

       Je vous enverrai immédiatement un chèque, pour couvrir tous les frais relatifs à vos recherches.

        Vives cordialités tropicales.

                  Fred IDYLLE

       Il est presqu'inutile de préciser ici, que jusqu'à présent, nous n'avons reçu aucune réponse à ce sujet, de la part de ces Observatoires astronomiques...

       Ce que les responsables et préposés travaillant dans ces Observatoires et mandatés par nos impots, ignorent totalement, c'est que nous avons la possibilité et le droit, d'utiliser dans ce cas, ce que l'on pourrait nommer, notre botte de Nevers, par analogie avec le célèbre roman de cape et d'épée de Paul Féval, de 1858 "Le Bossu", où il est précisé clairement : "...et, quand il sera temps, si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! "

       Voir en effet, à ce sujet nos articles révélateurs :



     D'autre part pour ceux qui traiteraient, le petit pont en question, d'illusion d'optique, disons aussi, que c'est le 22 Mars 2009, que nous avons reçu une missive très intéressante de l'aimable internaute Mike, qui nous invitait à prendre connaissance de la superstructure suivante découverte, il y a déjà quelques temps, dans cratère Copernic de la Lune ( 9.3° N, 19.25° W / Eastern Oceanus Procellarum, Mare Insularum), et nous avons été particulièrement surpris d'admirer ceci :



     et en agrandissant un peu :


     Et cette structure très brillante était visible à l'époque dans les vidéos :




     Pour la suite, il ne nous reste qu'à souhaiter qu'un intrépide infographiste, veuille bien nous traduire en 3D cette si étrange configuration...

     Mais pour ceux qui osent encore croire, que le site ARTivision ne raconte que des balivernes, voici en passant, l'avis de l'auteur très éclairé, Patrice Gaston, du livre intitulé "Disparitions Mystérieuses", et paru chez R. Laffont en Janvier 1974, dans la prestigieuse collection "Les énigmes de L'univers" :

    

     Et voici en effet, un bref aperçu de la page 232 :

     " Les savants n'ignorent pas que la Lune est habitée, qu'une activité fantastique s'y déroule depuis des lustres, que parmi les milliers de photos qui ont été prises de son sol, il en est qui sont "la" preuve d'une d'une vie sur le satellite. Mais la NASA se tait. Sans doute attend-elle qu'on lui donne le feu vert pour faire - publiquement - des révélations. Ainsi, la conquête spatiale prendra-t-elle sa véritable dimension..."

     Ce n'est pas, à notre humble avis, la conquête spatiale qui aurait pris une autre dimension, si la NASA avait parlé, mais c'est toute l'humanité, qui aurait pris un autre visage...sans doute plus fraternel, car certains conflits à revendications militaires, commerciaux; et souvent religieux... n'auraient plus de raison d'être...

     Disons donc aussi Bravo
, à l'Editeur R. LAFFONT, pour avoir osé publier en 74, (cela fait déjà 47 ans, en 2021), une déclaration aussi fracassante, qui pourtant aurait dû inspirer davantage les détractreurs psycho-sociaux et consorts intellectuels blasés, qui continuent ainsi à fourrer la tête sous le sable :


pour ne pas nuire, à leur petit confort intellectuel et social...


     Donc alors, comme disent les anglosaxons restant dans l'expectative, Wait and see !

     Nous voilà ce 10 Septembre 2021, sur le point d'aborder, un passage clef de cette conversation à battons rompus, sur la prétendue velléité de la chaine Discovery Science, qui prétend mettre en relief, dans un volet intitulé "Les dossiers de la NASA", quelques énigmes spatiales, très peu diffusées dans les médias.

     Mais rendons d'abord, un petit et modeste hommage à notre Bébel national, qui a su si bien mettre en relief le côté jovial et décontracté, de la vie française, très mise à mal ces temps-ci. (Parmi de très nombreux autres), sur le site :



,on découvre ceci :


      Que donc La Force , et lumière accompagnent désormais cette entité nationale
, qui fut un esprit bien vif et anti-conventionnel, "cascadant", hors des sentiers battus des voies usuelles.


    Mais revenons à notre chaine "Discovery Science" qui, hier encore, à 15h35 locales , dans les Dossiers de la NASA, a repassé l'affaire très inolite, de l'astéroïde nommé Cérès, dont on a pu en 2005, capturer, certaines images, grâce au télescope Hubble:

     Voici alors quelques images de la chaine en question en commençant par les scientifiques qui s'expriment au sujet des bizarreries de l'astéroide Cérès dont le diamètre tourne autour de 930 Km, et qui aurait les zones extrêmement brillantes, et en plus, une sorte de pyramide de près de 4 km de Haut :

  

  

  

  

    Et voici les zones brillantes:

  
     


     Et voici deux images de la pyramide en question :

  

    Ces scientifiques ont vite pensé que ces lumières brillantes pouvaient être dues à la présente de glace ou de sel, excités par la lumière du Soleil.

    Pour ART>ivision, ce sont des traces de travaux nommés sur Terre "opérations de Génie Civil", exécutées par des Aliens, qui occupent ces astéroïdes et la Lune, depuis des centaines d'années. Point à la ligne...     Mais dans ces photos, nous affirmons que les protagonistes de la chaine Discovery Science, ont délibérément occulté, un autre phénomène majeur, qui se passe sur Cérès, et voilà de quoi, il s'agit :

     En effet, c'est le 09/09/05, que nous avons eu le grand privilège, de recevoir de l'ami Claudisa....le message suivant :

----- Original Message -----
From: Claudisa..
To: Fred Idylle
Sent : Friday, September 09, 2005 1:34 PM
Subject: Nouvelobs.com quotidien temps réel vous informe...

Pas beaucoup d'explication sur la tache de lumière !!!

La vraie nature de Cérès

Lire : http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/espace/20050909.OBS8748/la-vraie-nature-de-ceres.html

    Amitiés

    Claudisa



        Bien sûr, nous avons remercié à l'époque l'ami Claude pour sa si extraordinaire information.

       Voici alors ce que l'on pouvait voir à l'époque sur l'URL cité :

© Le Nouvel Observateur

La vraie nature de Cérès

  Hubble a observé Cérès pendant une rotation complète (9 heures) afin de confirmer l’homogénéité de sa forme. (NASA/ESA/Parker, Thomas, McFadden)
   L’astéroïde Cérès, le plus gros représentant connu de la ceinture principale d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter, aurait pu être une planète. Si Jupiter ne s’était pas formée, si du même coup elle n’avait pas empêché nombre d’objets de la cette ceinture de continuer à grossir en acquérant de la matière, Cérès serait peut-être devenu une planète. La forme sphérique de l’astéroïde accrédite l’hypothèse d’un objet homogène, possédant un cœur et un manteau, selon une étude publiée cette semaine dans la revue Nature.

De nouvelles observations menées en décembre 2003 et janvier 2004 par le télescope spatial Hubble montrent que Cérès est un objet sphérique, pas aplati, suggèrant que sa forme est contrôlée par une force de gravité. De plus sa rotation correspond à une distribution homogène de la matière, expliquent Peter Thomas (Cornell University) et ses collègues.

Cérès pourraient donc être composé de deux couches : un cœur rocheux et un manteau riche en glace d’eau. Une structure comparable à certaines lunes glacées du système solaire. Pour se faire une idée plus précise et plus définitive, les chercheurs attendent avec impatience la mission Dawn, conçue pour rendre visite à Cérès et à Vesta, et qui se mettrait en orbite autour de Cérès en 2015.

Cécile Dumas
(09/09/05)

    ;Fin de citation.


    Vous constatez effectivement, comme le souligne l'internaute Claude, que dans cet entrefilet, il n'est question nulle part, de cette lumière éclatante , qui éclabousse Cérès, et que montre la toute petite photo présentée plus haut si admirablement, par Mme Cecile Dumas. Est-ce un reflet de la lumière lointaine de notre Soleil sur de la glace de l'astéroide? Aucune suggestion, ne nous est proposée. A vous de juger ce mutisme notoire...

      Mais, le même jour on découvrait aussi sur le site :


, alors ceci :



où, chose très surprenante, on ne voit aucune photo de Cérès, cette fois-ci. Il était donc préférable en effet de ne pas montrer la photo troublante, dont on avait aucune explication connue, à présenter, concernant le disque lumineux éblouissant, et surtout très embarrassant... A vous donc de juger cette distortion stupefiante.

    Mais, à la même époque, il y a eu aussi, cet entrefilet qui est tiré du journal "20 minutes TOULOUSE", qui est offert gratuitement. Il est daté du 13 Septembre 2005 :



    Vous voyez que là, au moins, nous apprenons que le diamètre de Cérès mesure 930 km, et surtout que les astronomes disent qu'ils n'ont pour l'instant aucune explication à proposer, au sujet de cette tache blanche très lumineuse, qui apparaît sur les photos....

      Plus tard, le 22/11/05, nous avons eu le privilège de rentrer en possession du "Ciel&espace" n°426 de Novembre 2005, où, nous y avons trouvé l'entrefilet suivant :


    Donc, nous découvrons ici, que contrairement à l'entrefilet du "Nouvel Observateur" en date du 09/09/05, sous le plume de Cécile Dumas, où nulle part, il n'est fait état de cette éclatante lumière, visible sur chacune des 4 photos présentées,(sans doute ces gens-là portaient-ils des lunettes ayant un fort pouvoir obscurcissant), ici, on reconnaît même, que cette tache claire (notez bien l'adjectif "claire", qui banalise l'affaire et s'oppose à notre expression "éclatante lumière"), est si nette, qu'elle a permis de mesurer la période de rotation de Céres sur lui-même, soit de 9 heures.

    On nous suggerre là, dans l'entrefilet ci-dessus, que la tache "claire", serait peut-être due à un cratère d'impact, sans toute dans une couche de terrain fait de matériaux calcaires (style albâtre gypseux), qui justifierait cette blancheur notoire. Pourquoi pas ! A moins que l'on découvre aux antipodes de ce cratère, un frère jumeau d'une blancheur analogue. Dans ce cas, cette hypothèse relative à un cratère d'impact, serait plutôt sujette à caution, n'est-ce pas ? Hubble détient, sans doute, la clef de ce mystère.

    En conclusion, dans ces deux entrefilets cités, voilà deux poids variables et deux mesures bien différentes, pour le même phénomène, qu'Hubble a eu la grande ingéniosité de nous dévoiler, au grand désarroi (on le sent bien), des spécialistes de l'espace, dont il est question plus haut, et qui ont souhaité s'exprimer sur cette affaire.

    A vous de juger tout cela ...

       Nous avons alors, en début d'Octobre 2005 pousser l'audace, jusqu'à demander par l'intermediaire de Mme Régine Françoise Fauze, qui channellise Le collectif Soria, formé, on le sait, de 4520 entités cosmiques , de nous en dire plus sur l'affaire, et le 13/10/05, nous avons été comblé par le fait, de recevoir ces fantastiques mots :

" Quand la Science vient confirmer la vision transcendante, de certains médiums... Nous vous apprenons très particulièrement que le noyau solaire de Cérès est de 71,300Km, et il y aura d'autres découvertes...Donc affaire à suivre..."

     Nous avons évidemment imméditement fait un petit calcul, qui tient compte du diamètre de 930 km de Cérès, et de celui de la Terre de 12760 km. Donc toute proportion gardée, s'il elle existe, le diamètre du soleil intérieur de notre planète Terre, serait donné par l'expression : d = ( 960 x 930) / 12760 km = 947, 69583...km et pour simplifier, nous arrondissons alors à 950 km, ce qui est bizarrement très voisin du nombre de 960 km, avancé en 1920, par Marschall B.Gardner auteur de l'ouvrage (très souvent présenté dans de nombreux articles) :

  


      D'abord en anglais et en milles :


      Puis en français tiré du livre, quasiment introuvable, et très cher :


      Et en km, on alors :


    Mais pour certifier tout cela, il faudrait d'abord pouvoir filmer l'autre hémisphère de Cérès, et voir ainsi si l'on y découvre aussi une lumière éclatante similaire.

    Donc, dans cette affaire extraordinaire de Cérès
, nous voyons que, dans ces entrefilets, la question de la lumière étrange, apparaissant à la surface de cet astéroïde telle que :


,a embarrassé assurément certains observateurs, qui ont préfèré, comme dans le premier cas cité, plus haut, pour éviter d'expliquer tant soit peu, la présence de ce disque lumineux qui, carrément, nous éblouit et nous subjugue...

     A vous de juger cette affaire, documents à l'appui..., et affaire qui prouve bien que cette histoire de planètes creuses, avec un soleil central, est très dure, même actuellement, à encaisser, et on fait tout pour éviter d'en parler.


    Mais concernant Cérès, (nous avons déjà évoqué cette affaire plus haut), nous tirons du site :


    Voyez vous-même cela ;


     Selon le chercheur Christopher Russell : "Les scientifiques de Dawn peuvent maintenant conclure, que la luminosité intense de ces zones est due à la réflexion de la lumière solaire par un matériau hautement réfléchissant sur la surface, éventuellement de la glace."

    "Il reste maintenant à confirmer qu’il s’agit bien de glace", dira ce chercheur...

     De la glace, sur ce corps céleste aride sans atmosphère, et ni eau, ni air ? Et bien sûr, on nous dira, que cette glace, viendrait d'une comète...

     Mais, ARTivision, se tord de rire, à cette explication, car ces lumières possèdent une configuration ayant de nombreux angles droits, qui en aucune façon ne sauraient être, l'effet du hasard...


    Mais, (on l'a vu aussi plus haut), il y a sur Cérès, "cette sorte de pyramide", aussi haute que les Alpes
, et très exceptionnelle :


    Nous attendrons sans doute longtemps encore, avant que, les cosmologistes et consorts astronomes assimilés, nous donnent une seule petite explication orthodoxe, des phénomènes étant à l'origine des configurations des structures précédentes bien étranges sur Cérès . N'est-ce-pas !! .

         Nous pourrions, (et nous l'avons déjà fait, dans de nombreux autres articles), présenter ici, beaucoup d'autres structures insolites, découvertes sur d'autres astéroïdes, (Comme les structures très insolites découvertes sur Éros, dont voici une :

 

qui nous subjugue énormément)
, et cela prouve de manière incontournable, l'expression d'une vie assurément intelligente, qui se manifeste péremptoirement dans notre Système Solaire, (et ce qui pourrait peut-être calmer les ardeurs culturelles désuettes des jihadistes décérébrés et autres Talibans attardés , et cette évidence a été occultée systématiquenent, au commun des mortels, (mais rassurez-vous, les hauts dirigeants eux, sont parfaitement au courant) .

     Mais nous voilà arrivés dès lors, au 14 Septembre 2021, et compte-tenus des bidouillages qui précèdent (Voir plus haut : suppression des images de Cérès, dans l'entrefilet du Nouvel Observateur en date du 9/09/05 à 9h28, et surtout l'absence totale de la même image:


dans le soi-disant documentaire sur Cérès de la chaine Discovery Science)
, alors deux conclusions péremptoires s'imposent :

a) - Soit ces éditorialistes et consorts journalistes en question, n'ont pas trouvé, la moindre hypothése de leur cursus culturel scientifique universitaire, pour expliquer le phénomène en question et il étaient donc préférable de le camoufler sans aucune réticence.

b) - Soit en conséquence, ces propagonistes de l'information tronquée, se sont dits, que nous étions des ignares notoires, que l'on peut berner à souhait, sans que l'on puisse s'en apercevoir...Hélas pour eux, le Webmaster d'ARTivision, est plus fûté, qu'il en a l'air.

c) - Ces protagonistes auraient pu éviter, de se faire prendre la main dans le sac de la magouille, s'ils avaient eu en main, comme ARTivision, les fantastiques déclarations du très célèbre explorateur des régions polaires : l'amiral Byrd
des USA, qui dès 1926, s'est exprimé dans l'entrefilet du "Miami Daily News", du 25 Juin 1926, tel que :


et où, on le sait, Byrd a prononcé, les phrases inouïes suivantes :


    , dont la traduction, pour ARTivision, compte-tenus des très nombreuses autres déclarations de Byrd, devrait être très précisément :

    " Il y a une terre, dans le voisinage du Pôle Nord " comme le croit le commandant Byrd.

    " Il pourrait y avoir une terre quelque part, là, et je pense, que c'est vrai".


     Ce sera alors aux spécialistes de la langue de Shakespeare, de donner leur avis...quand ils auront bien sûr, pris connaissance des incroyables documents, que nous avons si souvent présentés sur le Web.

    Disons aussi en passant, que ce document exceptionnel qui se trouvait fut un temps sur le très commode site, que nous appelons : GoogleOldNews, a disparu comme par magie, et personne, n'a su jusqu'à présent, nous expliquer pourquoi !!!.

      Mais,il nous faut maintenant aller bien plus loin, en invitant les protagonistes en question, de découvrir aussi, avec grand soin, le début d'un document, encore plus fantasmagorique tel que :


      Disons alors tout de suite, un très grand bravo, à l'internaute bien heureux qui retrouvera à la Bibliothèque du Congrès américain, ou dans une autre bibliothèque mondiale, ce document ou un autre du même calibre, sorti à la même époque, car il n'y a pas si longtemps l'on pouvait encore aussi, trouver sur le site déjà présenté ci-dessus :GoogleOldNews, et à la page placée à l'url : Byrd-sur-le-Palm-Beach-de-1947, et entrefilet qui a lui aussi disparu, comme par enchantement.

    Nous avons bien sûr, souligné en rouge,, les termes qui, ici, nous interpellent grandement :

     Traduisons, à peu près, le titre et quelques lignes, des paragraphes en question :

Byrd prédit qu'un huitième Continent sera trouvé dans les régions Antarctiques

Par Lee Van ATTA
Participant à l'expédition de Byrd dans l'Antarctique.

"L'amiral Richard E Byrd a exprimé l' intuition que son expédition, puisse dans les quatre semaines suivantes, faire " La plus grande découverte géographique primordiale du 20 siècle "- soit : un huitième continent."

     Donc ici, seule la croyance affirmée du Vice amiral Byrd, de l'époque, nous intéresse ici, en premier lieu, car, en substance, ce dernier stipule , clairement, à ce moment, l'existence "d'un huitième continent", qui pourra être ajouté à la cartographie mondiale
, après son expédition.


     Mais que signifie donc tout cela ?...

      Précisons d'abord, ce que l'on découvre au sujet des continents sur le site :



     Comme on le voit, il a bien 7 continents, et l'Antarctique est déjà un des 7. Alors comment se fait-il que le très grand explorateur polaire Byrd, parle d'un "huitième continent"
qui existerait encore en Antarctique ?


     La seule façon , de comprendre ce langage tout à fait énigmatique, (voulu sciemment par Byrd, et qui a autorisé Lee Van ATTA à l'utiliser),est d'admettre, une fois pour toutes que, Byrd, ayant déjà, à plusieurs reprises pu pénétrer dans, (en quelques milliers de km),"l'ouverture polaire sud" (les guillemets ont ici une très grande importance)
. Rappelons aussi, que Byrd, l'a fait également pour celle du Pôle Nord en 1926. De plus cette fois, il croit avoir l'appui, de la puissante armada, de l'opération dite "High Jump", afin de pouvoir démontrer définitivement l'existence de ce continent, qui s'étend à l'intérieur de la Terre, comme l'avait si bien conçu le sieur Marschall B. Gardner dans son extraordinaire ouvrage, de 1920 déjà présenté plus haut).

     Nous n'avons reproduit qu'une partie de cet article, et aussi nous avons souligné en rouge, les termes qui, ici, nous interpellent grandement .

     Traduisons, à peu près, le titre et les paragraphes en question :

Byrd prédit qu'un huitième Continent, sera trouvé dans les régions Antarctiques

Par Lee Van ATTA
Participant à l'expédition de Byrd dans l'Antarctique.

"L'amiral Richard E Byrd a exprimé l'intuition que son expédition, puisse dans les quatre semaines suivantes, faire " La plus grande découverte géographique primordiale du 20 siècle "- soit : un huitième continent"

    Il nous faut maintenant analyser soigneusement le passage en question, tout en sachant que Byrd était un militaire, et donc qu'il était astreint à une obligation de réserve absolue, surtout en ce qui concerne, ce qui ne pouvait être considéré que comme un Secret d'Etat de la plus haute importance qui soit.

    Ce journal était accessible fut un temps, à l'url suivant, qui a disparu comme par magie sur le Web :


     Heureusement, qu'une fois de plus, SuperHasard, avait guidé, le Webmaster d'ARTivision, sur cette page avant sa brutale disparition. A vous de juger désormais, tout cela...

         Terminons alors la causerie de ce jour en souhaitant que les les cosmologistes et consorts astronomes assimilés, (et en particulier,un certain astrophysicien qui s'intéresse vivement à l'affaire des Ummites, et que nous avions si normalement contacté le 16/09/2004, et dont nous attendons toujours une brève réponse), veuillent bien analyser avec une certaine curiosité ce qui précède et qui interpelle l'humanité entière au lieu de jouer les zélés autruchards, tels que le montre notre si pitorresque image, déjà vue plus haut :


     Que celui, qui a pu bien lire, tout ce qui précède, en tire le bienfait, plein d'éclaircissements, qui s'impose, et surtout le désir latent, d'en savoir plus.

         Mais, il nous vient maintenant, à l'idée, pour clore notre causerie de ce jour, de présenter une fois de plus le super film d'époque, qui décrit tant soit peu, la situation actuelle, de la planète Terre, à savoir le célèbre film culte de Robert WISE de 1951 intitulé : "Le jour où la Terre s'arrêta" dont voici, ci-dessous la version totalement refaite et masterisée :

  

       Et, nous le savons déjà, il est grand temps que nos "zélés autruchards", de tout bord
puissent répondre, plus promptement, à l'injonction finale du Maître Klaatu :


juste à la fin du film :

" Nous attendons votre décision ..."

       Mais ce 17 Septembre 2021, avant de poursuivre nos révélations, tout à fait hors nornes, relatives au grand amiral US Richard-E-BYRD, appliquons une fois encore ici, le si pratique adage des anglo-saxons, (L'affaire des sous-marins français évincés brutalement avant hier, dans un méga-contract, ne va pas du tout, améliorer nos bonnes relations, avec leurs gouvernements) , "Let us make hay, while the sun shines" (faisons du foin, quand le Soleil brille), en présentant quelques entrefilets médiatiques actuels , concernant l'affaire de la peine de mort, remise sur le tapis ces jours-ci-, par de nombreux éditorialistes tels que, par exemple :

  

       Qu'il nous soit alors permis de souligner en passant, une fois de plus, ici, le fait que, l'histoire des civilisations, nous apprend depuis des lustres, qu'il n'existe pas, de notions religieuses ou pas, ni de lois politiques ou autres, qui valent la peine que l'on tue pour elle, un être humain. (sous-entendu qui ne menace physiquement personne, avec une arme).

       En effet, combien de gens sont morts pour la Royauté, pour l'Empire, pour la République, pour la Papauté, pour chaque dictateur de tout bord, ... etc..., et que reste-t-il, de tout cela maintenant ?

      De plus, relisons cet entrefilet significatif du 29 Novembre 2008 :

      Imaginez alors ce qui se serait passé, si Alfred Dreyfus, avait été jugé à l'époque en Chine...

    Rappelons brièvement, que le capitaine Alfred Dreyfus (1859-1935), (totalement innocent, on le sait maintenant), a été le 22 Décembre 1894, condamné pour haute trahison, par un tribunal militaire, à l'unanimité des sept juges, à la destitution de son grade, à la dégradation militaire, et à la déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée. Il sera envoyé alors, nous le savons, à l'île du Diable au bagne de Guyane, où il restera, près de 5 ans. En Juillet 1906, le capitaine Alfred Dreyfus, sera réintégré timidement, dans l'Armée et ses 5 années de bagne, ne seront même pas prises en considération pour son avancement ultérieur. Pour en savoir plus, voir notre page très significative:


     Il est à noter cependant qu'Alfred Dreyfus a échappé assurément, à la peine de mort, car la constitution de 1848, avait aboli, la peine capitale, pour tout crime politique. Evidemment tous ceux qui étaient certains de la culpabilité de Dreyfus, et entre autres, les autorités et les politiciens de tous bords et la populace ignorante, ne manquaient pas de regretter (et de le crier vivement sur les toits), l'abolition de la peine de mort, pour crime de haute trahison.

      Mais, ce qui nous interpelle aussi dans cet exposé, c'est le fait que certaines revues d'époque totalement contre Dreyfus, ayant par exemple, comme modèle, "La Libre Parole", en Octobre 1894, ont enfoncé, le malheureux dans une sorte de sables mouvants, où il a eu, bien du mal , à sortir la tête pour respirer un peu.

      N'oublions pas cependant, qu'un simple tout petit détail, de rien du tout, dans l'écriture de Dreyfus, aurait pu éviter, les 5 ans de bagne et de déshonneur, à ce malheureux militaire. Il écrivait en effet, toujours la préposition "à", avec son accent, tandis que le vrai traitre, le capitaine Charles Ferdinand Walsin Esterházy, ne mettait jamais cet accent. Mais certains graphologues, pour couvrir sournoisement leur réputation, ont préféré imaginer (sans doute sous l'instigation des hauts responsables de l'Armée), que Dreyfus, avait contrefait volontairement, son écriture, pour le cas où il serait découvert.

      Voici, donc un modèle du journal "la Libre parole", en question, où seule la haine, d'une catégorie d'humains s'exprime très ostensiblement, et journal ignare qui a condamné sans aucune preuve, cet innocent Dreyfus :


      De plus, nous avons souvent entendu, le fait, qu'un prisonnier, après étre resté des dizaines d'années dans une geole, a été innocenté, grâce à son ADN :

      Sur le site :

nous avons trouvé ceci :

     Et sur le site :

nous avons trouvé aussi, ceci :
     Mais un entrefilet comme celui qui suit, est beaucoup plus rare, et tout cela, nous invite à être totalement contre la peine de mort d'un humain, qui surtout, affirme son innocence...


     Tout ce qui précède, ne nous donne qu'un très modeste aperçu du caractère très peu fiable de nos certitudes culturelles, qui varient épisodiquement, en fonction du temps et de l'espace.

     Ainsi par exemple de nombeux bien-pensants et consorts intellectuels affirmés, ont dû bondir de satisfaction, en lisant cet entrefilet pseudo-technico-scientifique de 1992 :


     Mais nous savons que les très nombreux articles, d'ARTivision, concernant les phénomènes polaires, rendent désormais désuettes les prétendues explications, de cet entrefilet, qui nous est tombé un jour, tout à fait bizarrement sous la main, (Rappelons encore ici que le Webmaster, d'ARTvision, n'accorde aucun crédit, au concept du Hasard, soumis aux tribulations d'une fonction aléatoire d'évènements dits synchrones), et fonction que l'on nous enseigne si fièrement dans nos universités.

       Nous disons ici, une fois encore, que cette planète est bien soumise à des cycles réguliers, et en particulier, à celui qui arrive tous les 25920 ans (bien sûr nous avons dans nos dossiers, d'autres pertinentes informations, qui donnent un nombre très voisin de celui-là), et constante, qui nous vient des travaux de l'Einstein de l'ésotérisme humoristique français
, le nommé, Jean Sendy :


        On sait aussi, qu'il existe, d'autres cycles plus longs, connus par exemple des Mayas et des habitants de l'Inde)
.

        Que les rationalistes endurcis, le croient ou pas, nous avons souvent aussi exprimé ici, le fait que, leur sournoise hilarité, se transformera vite en stupéfaction, quand ils découvriront, (si ce n'est pas encore le cas... notre article : http://www.artivision.fr/dimcos.htm).

       Pour ceux, qui ne croient toujours pas que les plantes peuvent avoir des émotions, ayez alors svp, le loisir de consulter l'ouvrage, de Mr Didier Van Cauwelaert, publié chez PLON en Nov. 2018 :


        Mais ce 22 Septembre 2021,(rapellez-vous, cependant que le 22, est un nombre fétiche, pour ARTivision) , nous voilà sur le point de montrer à nouveau, quelques faits, très pragmatiques, arrivés sur la Lune, et faits qui n'ont jamais fait l'objet du moindre débat médiatique, par exemple chez les télévisions qui ont pignon sur rue, et qui nous inondent d'informations dérisoires vite oubliées, alors que ce qui va suivre, devrait être analysé par chaque quidam du monde entier Point à la ligne...

     Commençons donc, si vous le voulez bien, par ces images incroyables suivantes de la NASA, et assurément non trafiquées, et pour cause...

     Pour découvrir cela, il aurait suffi, en effet, de lire, fut un temps, l'ouvrage remarquable de notre ami Alfred Nahon, (hélas décédé en 1990 et voici alors, pour les puristes, une photo personnelle, que nous avait envoyée l'auteur, le 21/06/79 :


petite photo peu nette, mais bien sûr, très précieuse pour nous)
, et, ouvrage intitulé : "La Lune et ses défis à la science", paru aux Editions Mont-Blanc 1973, en Suisse, et livre que tout chercheur sur les affaires lunaires, devrait absolument avoir en main, pour suivre ce débat:

  

      La figure 29, nous montre cette image suivante très surprenante, tirée pourtant de l'ouvrage très scientifique, intitulé The Moon, et publié chez l'Editeur D. Reidel Publication à Dordrecht, en 1969, du grand astronome et mathématicien tchèque Zdenek KOPAL
, qui vivait alors en Angleterre :


      Et voici alors la fameuse image en question :


      Mais, analysons maintenant, la structure bizarre, placée à l'intérieur du cercle de l'image.

     On y voit clairement un engin excavateur qui triture le sol lunaire (voir la structure très insolite au centre du cercle), sur un contrefort du cratète Copernic, déjà bien raboté, n'est-ce pas, sur sa droite.

    Selon nous, cet engin excavateur gigantesque, ne se déplace certainement avec des roues et un moteur thermique utilisant des énergies fossiles, déjà démodées sur Terre.

      Il est donc bien plus certain, que l'engin en question, utilise un moyen antigravitationnel, non connu de nous, pour extraire du sol du cratère, des minéraux, utiles aux occupants de la Lune.


    N'empêche, qu'il faut vraiment, vouloir imiter l'autruche, pour dire, que l'engin en question, est tout à fait naturel :

     Si l'on sait que ce cratère Copernic, mesure environ 93 km, un calcul élémentaire donne pour la largeur de l'engin excavateur, près de 12,4 km, que nous arrondissons volontier, à cause de l'imprécision de nos mesures à : 12 km...

       Comment donc, il se fait, qu' un engin de près de 12 km, est passé totalement inaperçu, dans les colonnes des revues d'astronomie et consorts analogues ?

      Bien sûr, aucune autre photo moderne de Copernic, ne nous présente ce super engin excavateur, et par exemple, voici une comparaison avec une photo de Copernic (à gauche), tirée du site moderne :



      Le rabotage latéral blanchâtre de droite, est dès lors, très clairsemé, et bien sûr, le bidule excavateur, a totalement disparu.
.

     Mais, parmi les surprenantes images de cet ouvrage de A NAHON; extrayons aussi celle-ci :


      Mais, dans ce même livre, l'ami Alfred Nahon, nous avait aussi présenté une structure très bizarre, découverte par Monsieur Delcorps à l'époque Directeur du Laboratoire LAET de Liège. Cette structure apparaît sur une photographie prise par le Planétarium de la Haye :

  

     Il faudrait vraiment être de mauvaise foi, pour affirmer que cette structure est tout à fait naturelle, et qu'il ne s'agit encore que, d'une illusion d'optique.

    Mais voilà le bouquet de ce débat :

     En effet, c'est en Août 1967, que la sonde américaine "Lunar orbiter V" a photographié (Ref. NASA 67-H-1135), à l'intérieur du cratère Vitello sur la Lune, situé à l'extrémité sud de la Mer des Humeurs et diamétralement opposé au célèbre cratère Gassendi (ce dernier lui-même étant criblé de rainures ayant des formes géométriques très étonnantes)deux pistes d'inégales longueurs laissées par deux objets ayant respectivement environ 5m et 25m de large et brillamment illuminés par le soleil, ce qui empêche notablement d'en voir, en détail les contours. Dans l'image de droite, nous avons matérialisé en blanc les deux trajectoires :

  

     Mais voici aussi les images en question, montrées cette fois dans l'ouvrage incontournable, publié en premier lieu en 1981, (notre édition est la 8e, publiée en 1997), que tout chercheur aussi pour suivre le débat en question, devrait avoir en sa possession :


     Et voici, en pages 54 et 55, les traces très nettes des deux mobiles :


    Mais, il est cependant aisé de constater que le petit mobile, qui a tracé la piste la plus longue, est sorti d'un cratère en remontant son versant intérieur pour poursuivre sa trace sur l'autre versant sur près de 700 m .

    Comment une masse de près de 500 tonnes a-t-elle pu quitter l'intérieur d'un cratère pour aller ensuite, sur une pente ne dépassant pas les 25 degrés, se promener sur une si longue distance en laissant un tracé aussi large qu'un chemin de servitude (environ 5m), alors que la Lune n'a aucune activité volcanique reconnue susceptible de provoquer une telle expulsion ?

    Voici d'ailleurs comment Fred Steckling imagine admirablement la structure mécanique de ce petit mobile :


Il ne reste qu'à un courageux infographiste, de faire de même, en fabriquant une image en 3 D, pour le second mobile.

    Et que dire alors de l'autre mobile bien plus colossal qui est d'une blancheur éblouissante, et en forme de tronc de cône et flanqué d'un appendice triangulaire parfaitement centré sur son côté gauche et qui lui confère ainsi un axe de symétrie remarquable et une notoire impossibilité de rouler naturellement ?

    Comment ce mobile, (dont la masse devrait s'approcher de celle de la célèbre pierre "Hadjar el Gouble" de Baalbeck très connue, mais qui pèse cependant 6 fois moins sur la lune), a-t-il pu donc se déplacer en laissant sur près de 500 m, une piste, de la largeur d'une route nationale (environ 25 m), et qui présente des structures ressemblant parfaitement à des empreintes de chenilles?


      Alors on devrait déjà se poser la question, de savoir pourquoi, la NASA n' a-t-elle pas envoyé plutôt(dans les 6 missions qui ont soi-disant exploré le sol lunaire), des astronautes sur les bords du cratère Vitello, où l'on voit sans discussion possible les traces ci-dessus, de plus de 600 mètres de long, laissées par deux "véhicules" d'environ 5m et 25m de large pesant des centaines de tonnes et qui ont remonté les pentes de deux petits cratères ?

    Et que dire alors, de l'autre mobile bien plus colossal qui est d'une blancheur éblouissante, et ayant des formes très géometriques, et flanqué a gauche d'un appendice central surprenant , et qui lui confère ainsi, une notoire impossibilité de rouler naturellement ?

    Notons l'explication, pour ce cas, de la revue Science et vie de Mars 1968, n° 606 page 71, et dont voici l'image de la couverture pour le puriste, qui pourrait, le trouver dans une brocante :


"Un gros bloc vient de débouler creusant un long sillon. Providentiellement un lunar Orbiter V a pu le photographier".



    Voilà une information très fantaisiste, qui a pour but, selon nous bien sûr, de "noyer le poisson", car comment peut-on prouver que ce bloc gigantesque "a glissé", juste au moment où la sonde passait (les mots "vient de débouler" sont bien écrits) ? A-t-on surpris un nuage de poussière en suspension dans l'air ? Il y avait certainement des dizaines d'années ou plus, que ce bloc avait bougé... Et pourquoi la revue n'a-t-elle pas jugé bon de montrer l'autre mobile, juste à côté, sorti d'un autre petit cratère ? Évidemment les deux mobiles ne pouvaient pas avoir "déboulé", en même temps de deux endroits différents...!, et il était bien préférable alors de n'en montrer qu'un seul, d 'autant plus que si nous analysons de plus près, ce rocher <ayant déboulé très opportunément, on découvre ceci :



     Pas mal, n'est ce pas !!! ce gros caillou, très architectement structuré, pour rouler à l'aise, sur près de 500 m sur le sol lunaire. On nous prend ici, pour des débiles mentaux...

      Mais, l'ouvrage exceptionnel, de A.NAHON, présente aussi en annexe, un édifiant rapport de la NASA, dévoilant près de 570 cas de taches lumineuses brillantes et de changements temporaires
(nommées pudiquement des phénomènes transitoires, par les spécialistes des TLP :Transient lunar phenomena), observés sur la Lune de 1725 à 1967.


       Voici, donc au sujet de ces TLP, pour couronner ce débat, un extrait du super article venant de la revue Science et Vie d'Avril 1964, (déjà résenté plus hant) et dont voici à nouveau, la couverture, pour les puristes qui pourraient l'aperçevoir dans une brocante ou un vide-grenier, et revue qui très bientôt, selon nous bien sûr, , vaudra bien plus que son poids en or, et on va ci-dessous vite voir pourquoi !!!


     Cet article est issu de la rubrique L'UNIVERS, et est intitulé : " Des lueurs étranges sur la Lune". Voici donc comment se présente le début de cet important article :


     Et voici le début du texte en question, hélas non signé , ce qui est déja très significatif : (les couleurs sont de nous évidemment)

     "Flagstaff (Arizona) le soir du 29 octobre 1963, peu avant la tombée de la nuit.

     Deux astronomes de l'Observatoire Lowell, James A. Greenacre et Edward Barr, dont le travail de routine consiste à prendre des séries de photographies de la Lune en vue de l'établissement de la grande carte lunaire au 1 millionième de l'U.S. Air Force, venaient de pointer vers notre satellite la célèbre lunette de 60 cm d'ouverture au moyen de laquelle P. Lowell, puis E. C. Slipher, tentèrent autrefois de percer les secrets de Mars. Ils examinaient, l'oeil à l'oculaire, la région tourmentée des cratères Hérodote et Aristarque et de la grande crevasse sinueuse au fond large et plat appelée vallée de Schroter. Leur intention était de comparer certains détails de cette région à ceux qui sont portés sur la carte. L'atmosphère au-dessus du désert de l'Arizona était assez agitée, rendant les images bouillonnantes, mais elle devint progressivement plus calme et un oculaire grossissant 500 fois fut adapté à la lunette.

     C'est alors - il était 18 h 50 - que l'attention de Greenacre fut attirée par deux taches lumineuses de couleur rouge orangé tout à fait insolites, situées à 45 km l'une de l'autre, sur les sommets de deux monticules voisins de l'extrémité méridionale de la vallée de Schroter. La tache la plus petite mesurait 2,7 km de diamètre, et la plus grande, de forme ovale, 2,7 km sur 9 km environ. Au cours des deux minutes suivantes, les deux taches devinrent ensemble extrêmement brillantes, et Greenacre, stupéfait, appela son collègue afin qu'il puisse à son tour observer et confirmer le phénomène. Les taches étaient toujours visibles trois minutes plus tard (c'est-à-dire à 18 h 53) lorsque Greenacre, qui avait repris l'oculaire, découvrit une troisième tache brillante, de couleur rose, recouvrant sur une vingtaine de kilomètres l'arête méridionale du rempart d'Aristarque. A 19 heures, les deux premières taches avaient perdu leur éclat initiale et leur couleur était devenue rouge rubis sombre. Dix minutes plus tard, elles avaient disparu, tandis qu'on distinguait encore faiblement la troisième tache, laquelle cessa à son tour d'être visible à 19 h 15. Aucune caméra photographique n'étant fixée à la lunette, il fut impossible d'obtenir des clichés.


UN MOIS A L'AFFUT


     Vingt-huit jours plus tard, le 27 Novembre 1963, la région d'Aristarque se présentait dans des conditions d'éclairage similaires et nos deux astronomes, qui n'avaient pas cessé de surveiller la Lune depuis l'observation précédente, mirent une fois de plus l'oeil à l'oculaire. Leur espoir ne fut pas déçu. A 17 h 30, une tache allongée rou&e rubis apparaissait, cette fois encore, sur l'arête du rempart d'Aristarque, mesurant 22 km de long. Greenacre et Barr n'étaient plus seuls : ils s'étaient fait accompagner sous la coupole par Fred Duggan et par le Dr John S. Hall, Directeur de l'Observatoire Lowell. Ce dernier, ayant constaté le phénomène, téléphona immédiatement à son collègue Peter Boyce qui disposait, à quelque distance de là, du grand télescope Perkins de 1,75 m d'ouverture, et lui signala qu'un phénomène coloré insolite était visible sur la Lune dans la région d'Aristarque, sans lui donner d'autre précision. Boyce découvrit immédiatement la tache rouge allongée et en confirma la position. Les minutes passaient et la tache était toujours visible. Des clichés en noir et blanc furent obtenus. Ce n'est qu'à 18 h 50 que la tache disparut : le phénomène avait duré 1 h 1/4 .


Les flèches indiquent où apparurent les lumières et leurs dispositions

     "I1 n'y a pas de changement sur la Lune". Cette vieille assertion, professée jusqu'à ces dernières années par l'immense majorité des astronomes professionnels, se révèle quelque peu erronée et il apparait au contraire que notre satellite pourrait bien être le siège de phénomènes lumineux passagers assez fréquents. Quelle est l'origine de ces lumières? Nul ne le sait. Est-ce le sol qui, en certains endroits, est recouvert de cristaux réfléchissant sélectivement les rayons solaires par le jeu des lois de la réfraction ? S'il en était ainsi, les taches observées auraient dû passer par les différentes couleurs de l'arc-en-ciel, et tel n'est pas le cas. S'agirait-il alors d'émissions de gaz, rendus luminescents par le rayonnement ultra-violet solaire ? Un argument de poids en faveur de cette hypothèse est apporté par la célèbre observation spectrographique de Kozyrev, dont nous parlerons en détail plus loin. Mais quelle pourrait être l'origine de ces émissions ? On a supposé qu'il s'agirait de la mise au jour de poches gazeuses occluses dans la roche lunaire, sous l'effet d'impacts météoritiques, ou encore de la volatilisation de la matière des météorites elles-mêmes. Mais par quel miracle alors le cirque d'Aristarque aurait-il été, à deux reprises, le siège de tels impacts, répartis d'ailleurs sur une bande de 20 km de longueur épousant très exactement l'arête même de ses remparts ? Ajoutons que, dans le vide (la Lune, ne l'oublions pas, ne possède aucune atmosphère), le libre parcours moyen des atomes et des molécules est infini : si une bouffée gazeuse était émise au voisinage du sol lunaire, elle se dissiperait très rapidement dans l'espace et cesserait bientôt d'être visible. Dans le cas présent, il faudrait donc admettre un renouvellement continu de l'émission des gaz pendant une durée assez longue (plusieurs dizaines de minutes) ; il faudrait admettre également que chacune des taches lumineuses était produite par plusieurs sources d'émission assez rapprochées, de façon à expliquer en particulier la forme extrêmement allongée et la grande dimension des deux lueurs observées sur Aristarque ; enfin, il faudrait supposer que ces émissions de gaz furent déclenchées, au méme moment, par un même processus, puisque les trois taches lumineuses du 29 Octobre 1963 présentèrent des variations d'éclat concomitantes.

     Tout cela fait penser, soit à une activité interne (tectonique ou volcanique), soit encore à une action calorifique du rayonnement solaire sur le sol de la Lune, produisant un dégazage des roches après la longue nuit lunaire (il est peut-être significatif à cet égard que les quatre lueurs observées prirent naissance, aussi bien le 29 octobre que le 4 novembre, un peu moins de deux jours après le lever du Soleil sur la région d'Aristarque).

     Rien enfin n'empêche, d'imaginer - mais ici nous tombons quelque peu dans la science-fiction que les taches brillantes apparues aient eu une origine artificielle, témoignant de l'activité d'êtres intelligents à la surface de la Lune.

      La vie n'a certainement pas pu se dévélopper sur notre satellite, mais si une expédition d'astronautes extraterrestres venus des espaces intersidéraux explorait le système solaire , on peut supposer que ces astronautes établieraient une base sur la Lune, ne serait-ce que dans le but d'étudier la Terre à faible distance sans être repérés. Dans un récent article sur les voyages intersidéraux publié dans la revue Planetary and Space Science, le très serieux astrophysicien américain Carl Sagan a froidement envisagé une telle possibilité, qui soulève cependant encore les plus grandes réserves chez la plupart des astronomes...

     Comme on le voit, l'exploration de la Lune, nous réservera sans doute bien des surprises...
"


Fin de l'extrait.


     Comme on le découvre ici, ce dernier passage, mis en gras bleu marine, de l'article en question, (qui ose parler de Science-Fiction), est pourtant exactement, la conclusion à laquelle est arrivée, le Webmaster d' ARTivision, qui l'avait déjà fait savoir, dans une lettre envoyée au journal France-Antilles, qui fut publiée, dès le 14 Février 1975, (il y a donc 46 ans déjà, de cela, en 2021) , et dont voici quelques éléments significatifs ...restructurés par nos soins :



      Rappelons que le journaL France-Antilles, n'a pas osé à l'époque, publier la photo de la super-structure en question, et c'est le Webmaster, qui l'a ajoutée sur la photocopie pour ses amis.

     Cependant la revue Nostra, des années plus tard, a bien publié cette photo :


      A vous de juger, tout cela documents tangibles à l'appui.

      Mais ce 24 Septembre 2021,, alors que la médiasphère, dans sa quasi généralité ne fait que commenter les ressorts du méga débat qui a eu lieu, hier soir, entre deux tumultueux chroniqueurs (Jean-louis Mélenchon et Eric Zemmour), de la sphère politique française actuelle, et sortes de catéchumènes, qui gagneraient à vite, être baptisés, au renversant flux cosmique, d'ARTivision, si bien mis évidence, par le très grand explorateur des régions polaires, le vice-amiral ( bien sûr, à l'époque des découvertes), Richard Evelyn BYRD, qui fut Grand Chancelier de l'Ordre de la Fayette et de la Croix du Mérite, Secrétaire perpétuel de l'Académie Fédérale de la Marine et des Sciences ...etc.. :

  

       Ce dernier, a fait des déclarations inouies concernant les zones polaires
, qu'il a explorées à diverses reprises, et déclarations que les bien-pensants actuels ont vite traitées de légendes et d'hallucinations freudiennes.

       Mais ce jour, si des novices ingénus (nos brillants catéchumènes, cités plus haut, en font bien sûr partie) veulent bien faire l'effort de relire notre article clef : Quand-vient-le-temps-de-la-remise-a-zero-des-compteurs-Suite2.html, ils y découvriront, le fait ahurissant, que nous y avions posé, la question suivante, qui est restée évidemment, jusqu'à présent, sans réponse) :

       " Pourquoi donc ces grecs situaient leur "Paradis ", justement au Pôle Nord, qui est pour nos savants actuels, situé dans une zone extrêmement froide et désertique ?" .

       Il semblerait donc, que la réponse nous est venue, de Byrd, dès 1926, (Voir plus haut).

       Cet amiral est né le 25 Octobre 1888 à Winchester, Virginie et il est décédé le 11 Mars 1957 (à 68 ans) à Boston, a fait des déclarations inouies souvent présentées par ARTivision, mais voici, de plus, un petit aperçu , de cette incontournable ancienne interview de l'Amiral Byrd par la Chaîne NBC, en date du 24 Juin 1955. (Nous avions 16 ans à l'époque) :


        Pour gagner un temps fou, voici ce que nous écrivions dès le dès le 01/08/2014, au paragraphe IV de notre super article :


      Début de citation. (Nous n'avons pas vérifié si les Urls cités, fonctionnent toujours et disons aussi que notre amie Nicole, n'est plus de ce monde, et nous lui dédions cet article en entier) .

Debut de citation :

IV Quand Byrd s'exprime vocalement dans une interview télévisée.


     C'est effectivement le 27 Juillet 2014, que nous avons reçu de notre ami canadien André, la missive suivante :

----- Original Message -----
From: André J.......
To: Fred Idylle
Sent: Sunday, July 27, 2014 7:35 PM
Subject: Admiral Byrd
     Rare interview télé avec ton copain Byrd et espérons que ça pourra être traduit très bientôt.


    Fin de missive .

     Pour ceux qui veulent en savoir plus, prière de consulter aussi les sites :



     Et voici quelques images de ce film remarquable :

    

     N'étant pas du tout familiarisé avec l'américain parlé, nous avons demandé à notre très aimable amie Nicole, de nous en dire un peu plus sur cette interview de Byrd, tout à fait rare et sans doute exceptionnelle.

     Et voici sa réponse :

----- Original Message -----
From: Nicole
To: fred IDYLLE
Sent: Monday, July 28, 2014 11:48 AM
Subject: Interview Byrd

         Bonjour cher Fred,
       Même quand on parle et comprend couramment l'anglais, il est très difficile de suivre la video car Byrd n'articule pas bien, sa tête est tournée donc le micro n'est pas bien orienté - ils auraient au moins pu le cadrer un peu mieux - et avale la moitié des mots. Je trouve qu'il a l'air bien fatigué. J'ai bien réécouté la vidéo et effectivement au début, il dit:

"That there is a secret land mass the size of the United States that has NEVER been seen by any human being beyond the South Pole ."

       Vous avez parfaitement compris le début du texte et à part cette phrase d'introduction il n'en dit guère plus, car il enchaine avec des considérations parlant des progrès matériels permettant des explorations plus faciles, grâce à des technologies de pointe et des avions plus puissants etc. Il dit d'autre part qu'il organise en effet une expédition pour établir des bases au Pôle Sud (Little America), et ils reviendront en Avril. Je pense que l'interview doit dater de l'Operation Deep Freeze en 1955-56. En effet, les préparations pour l'Année Géophysique 57-58, ont commencé à partir de Novembre 1955 pour se terminer en Avril 1956....

       ...Cette interview doit venir d'archives d'époque où les Etats n'avaient pas encore complètement essayé d'étouffer l'affaire, ou alors ils ont laissé échapper des documents involontairement (ou pas). Comme on dit: Nobody is perfect, on ne peut pas toujours tout voir, certains détails finissent pas faire surface. Comptons là-dessus.

       On peut quand même remarquer, qu'il ne semble pas en très bonne santé puisqu'il disparaît en 1957. La technique d'interview aussi semble pointer vers ces années-là. Ensuite il enchaine sur le fait que ce continent inaccessible, est un reservoir gigantesque de ressources minières en particulier charbon, uranium et autres minéraux qui suffiraient à approvisionner le monde moderne pendant très longtemps. Il parle aussi de la ruée mondiale vers le Pole Nord , qui est plus accessible sans autre commentaire, mais ne manque pas de faire remarquer que le Pole Nord (surface liquide) n'a pas le meme intérêt que le Pôle Sud qui est un continent.

       A mon avis il n'a pas voulu s'étendre sur sa vraie mission, probablement par prudence de toute évidence. Mais ses paroles sont bien là et ne prêtent pas à contestation. Donc apparemment il veut donner l'impression que ses expéditions n'ont pour seul but que la recherche de matières premières !!. On ne peut certainement pas lui reprocher sa prudence sachant à quoi il s'expose. Mais un fait est certain: cette vidéo apparaît un peu partout, de + en + de gens cherchent la vérité bien cachée mais un jour ou l'autre, elle sera officiellement dévoilée. Beaucoup de monde s'intéresse à la Terre Creuse , et un jour ou l'autre quelqu'un finira par apporter une preuve indubitable. Actuellement les populations mondiales sont sous pression médiatique pour des tas d'évènements montés en épingle sciemment pour occuper le terrain. Ce sont des manœuvres bassement politiques pour noyer le poisson. Si jamais on arrive à démontrer par a+b que la Terre est creuse, vous rendez-vous compte de la révolution qui s'attachera aux dogmes bien établis, car tout le monde va se demander... comment il peut y avoir un noyau solide dans une sphère creuse ? C'est bien là que le bât blesse, toute révélation contestant l'orthodoxie, révolutionnerait le savoir mondial et toutes les données pseudo-scientifiques qu'on nous a inculquées depuis notre enfance, et c'est pourquoi ils sont prêts à tout et freinent des 4 fers, pour empêcher cette révélation qui sonnerait le glas de leurs carrières et de leur crédibilité, donc une affaire de gros sous, car dans ce cas, ils ne pourraient jamais plus exercer.

       Peut-être que votre correspondant pourra vous donner plus de détails. J'apprécie beaucoup la suite de votre article en cours.

       Amicalement


       Fin de citation.

      Remercions donc d'abord ici, mille fois, notre amie feue Nicole, pour cette magistrale explication, qui s'applique admirablement à un document filmé d'une grande rareté, tout à fait incomparable, et où à l'époque, Byrd , osait encore avouer, l'existence d'une Terre inconnue en plein Pôle Sud :

"That there is a secret land mass the size of the United States that has NEVER been seen by any human being beyond the South Pole .",
, que nous pourrions traduire modestement par :

      "C'est qu'il y a une terre secrète, au-delà du Pôle sud, de l'étendue des USA, qui n'a jamais été observée par un humain quelconque" .

      C'est donc clair, net, et sans bavure...
et, le site ARTivision, s'est efforcé de démontrer cela, dès Septembre 2000. A bon entendeur Salut...

       Mais, pour les éventuels mécréants et autres détracteurs zélés du moment, voici donc en plus, l'incontournable et stupéfiant article de Byrd publié dans le Sélection du Reader's Digest de Janvier 1956, revue sortie pour les USA à Pleasant ville N.Y et publié aussi pour le Canada, la Grande Bretagne, et l'Australie...etc..., et fascicule que nous avons eu la très grande chance, de trouver ici-même, en Guadeloupe, par le plus grand des hasards. Hum...Hum, la réalité est parfois très trompeuse, on le sait...

     Faisons déjà ici, une petite adéquate digression : En premier lieu disons qu'en effet, certains internautes qui s'affirment bien-pensants, (ayant vécu, sans doute, comme nous en métropole, les événements de Mai 68), diront d'emblée chacun :

"Oh là, voilà une revue bourgeoise, qui m'indiffère grandement".


Le site ARTivision, a déjà déploré sévèrement, ce comportement dans certains de ses articles et en particulier dans NostraMystere.html, et nous précisons, une fois encore ici, que notre site, ne se préoccupe nullement du prétendu caractère sérieux ou pas, d'une revue, car somme toute, cela est très relatif dans le temps et l'espace, et ce qui est sérieux aujourd'hui, peut paraître totalement insignifiant plus tard. Point barre...
, et fin de la digression.

     Il y a en effet, pas mal d'années, en cherchant dans nos dossiers tout autre chose, nous sommes tombés, avec un vrai ahurissement, sur cette revue en français, dont voici aussi, (qui pourraient avoir la chance inouïe, de la trouver dans un vide-grenier ou une brocante), la photo de la couverture :

  

      Et voici, une image de la première page de l'article incroyable en question :


     Précisons aussi que, cette revue est arrivée dans notre bibliothèque, tout simplement après le décès d'une parente qui habitait à 100 m de chez nous.

     Et, dans cet article, il y a un passage hors-norme, de Byrd, qui s'exprimait avec des sous-entendus notoires.


      Reprenons alors volontairement cet incroyable texte :


      "Pour la première fois, nous possédions une image assez nette de la configuration du continent austral, mais il subsistait au-delà du pôle , une région aussi vaste que les États-Unis, entièrement inconnue, et dont il n'existait aucune carte...".


      Bien sûr, Byrd ne parle pas ici de la découverte d'une quelconque végétation, mais vous avez bien noté le terme "au-delà", et non "autour" du pôle, ou "après le pôle", ou encore "derrière le pôle". L'expression "au-delà du Pôle", nous l'avons souvent dit dans nos articles, nous fait plutôt penser à une contrée bien à part, et qui n'a pas, le mêmes particularités, que celles que l'on trouve autour du Pôle.

       Mais, comment peut-il exister, "au-delà du Pôle", une immense région, surtout "inconnue", alors que chacun s'attend à n'y trouver, à perte de vue, que des étendues glacées et neigeuses très caractérisées ?

      De plus, nous le savons bien, Byrd, était un militaire de haut rang, et donc il était évidemment astreint, à une stricte obligation de réserve dans les mots qu'il prononçait à tout un chacun.

     Bravo donc, à cette revue "Sélection du Reader's Digest", de nous avoir dès début de 1956, mis aussi en alerte sur des événements surprenants, arrivés sur le continent Antarctique...

      Mais, nous voilà arrivés au 27 Septembre 2021, alors que la Médiasphère, s'en donne à cœur joie sur l'affaire des prénoms, mis en relief, par le très médiatique et bouillant polémiste Eric Zemmour, au grand désarroi de certains cadors politiques, tel que sur le site : https://www.challenges.fr/politique/obsession-des-prenoms-bayrou-compare-zemmour-au-marechal-mobutu_782235.amp on découvre ceci :


     Mais il se trouve justement, que nous avons une annecdote significative à verser à ce dossier. Voilà de quoi il s'agit :

      C'est autour de l'année 1986, que nous avons reçu d'un un aimable métropolitain -- disons Mr X -- ( nous n'avons pas encore recherché la missive en question , dans nos vieux dossiers) , qui nous avait écrit (il a écrit aussi à d'autres personnes de Guadeloupe qui portait le nom de famille IDYLLE), , pour nous demander, si nous connaissions une personne, qui avait comme prénom "Idylle", prémom qu'il voulait donner à sa récente fille, et la Mairie de sa naissance, s'y refusait obstinément, sauf s'il pouvait fournir la preuve qu'en France, une personne portait déjà le même prénom. Après quelques recherches, nous avons trouvé qu'un habitant de la ville de Basse-Terre, de sexe masculin, portait bien le prénom idylle ou idyl (à repréciser ultérieurement). Eh bien la Mairie, a tout de même refusé, que la fille en question, porte le prénom Idylle. Mais Mr X, a tout de même décidé d'appeler communément, sa fille idylle, et il nous a même envoyé plus tard, une de ses photos, que nous avons eu la grande chance, de retrouver hier soir, hélas toute trouée par les mites :


photo retouchée, avec les trous bouchés
      Au verso de la photo, il y a l'inscription : "Idylle dans sa nouvelle maison : Juin 1988".

      Nous espérons alors donc que cet épisode élémentaire , va tant soit peu éclairer cette affaire de prénoms, si vivace en ce moment. (Peut-être même , que cette fillette, qui a maintenant autour de 35 ans, reconnaitra sa frimousse d'époque, et qu'elle nous écrira, pour nous en dire plus, sur cette si fabuleuse histoire.

      Mais, revenons maintenant à notre causerie à batons rompus, ayant trait aux ratés et frasques lunaires, de la chaine Discovery Science, mais revoyons d'abord, cette fanstastique image déjà présentée plus haiut , et tirée et l'incontournble ouvrage de notre ami Alfred Nahon :"La Lune et ses défis à la science", paru aux Editions Mont-Blanc 1973, en Suisse :


où l'on découvre clairement avec stupéfaction, une sorte de cratère, traversé diamétralement par une énorme structure : (il semblerait plutôt, qu'il s'agit d'un gigantesque bassin circulaire, surmonté d'un immense pont)

     Et comme légende, de cette photo, on découvre ceci :


     En haut à gauche, on aperçoit la juxtaposition surprenante de deux structures cylindriques notoires :


     Où sont donc tous ces infographistes chevronnés qui ont des moyens puissants pour faire de la 3D et qui n'ont jamais osé présenter cela sur les plateaux qu'ils affectionnent particulièrement ? c'est tout simplement sidérant...

      il s'agirait donc nous dit-on du cratère Maruis, et que cette photo vient de la NASA, et serait donc datée d'avant 1973.. Hélas la référence exacte de cette photo de la NASA est amèrement absente...

      Et, dans ce même livre, de plus l'ami Alfred Nahon, nous a aussi présenté (voir plus haut), cette structure demi-cylindrique très bizarre
, découverte par Monsieur Delcorps à l'époque Directeur du Laboratoire LAET de Liège. Cette structure apparaît sur une photographie prise par le Planétarium de la Haye
:


      On en demeure bouche bée, n'est ce pas, et pourtant les astronomes et consorts officiels, font toujours la politique de l'autruche, et restent muets comme une carpe...

     Mais, où donc, se trouve ce cratère Marius sur la Lune ?

     Sur le site de Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marius_(crat%C3%A8re), on découvre :


     Donc apparenment, ce n'est pas le même cratère Marius dont il s'agit, mais d'un autre sans doute plus petit, car aussi d'après Wikipedia, il existe beaucoup d'autres cratères qui portent le même nom Marius :


      Il ne nous reste qu'à trouver, celui qui est traversé diamétralement par une structure en forme de pont. Si vous le trouvez, vous aurez assurément gagné le super Gros lot.

      Mais, notre amie Aurélia, déjà présentée plus haut (http://www.unepetitelumierepourchacun.com ), qui est vraiment une bénie des Dieux, nous a envoyé le 7/01/2015, l'url, de la photo suivante:


, où l'on découvre , oh grand miracle, la même image, plus agrandie, de la page 41 du livre d'Alfred Nahon en question, et cela avec toutes ses importantes caractéristiques :


      Le cratère (de forme cylindrique surprenante.Voir le bout de la flèche rouge), avec son espèce de pont, est bien là, en-dessous du grand cratère. Il ne doit pas être très difficile, de déterminer son nom :


      Des ruines avec de nombreux angles droits, sont également présentes juste à gauche :


      Et même, les deux structures cylindriques très caractérisées, vues plus haut :


      Ah, si l'on pouvait mettre tout cela, en 3D ... ce serait très édifiant ...n'est-ce pas !!!

      Mais poursuivons, notre investigation à :



      En attendant, voyez que sur le site :



       On ne voit aucun cratère traversé par un pont...

      De même sur le site :



      On ne voit pas, non plus, un cratère traversé par un pont...

      De même sur le site , en PDF



      On ne voit, aucun pont quelconque, sur un éventuel cratère de l'image ...

         C'est à l'intrépide puriste, qu'il appartient désormais de tirer cela au clair. Bonne chance à lui , dans ses souvereines investigations et braves initiatives, dans cette affaire...


     Mais, nous voilà arrivés, ce 01 Octobre 2021, à un point crucial de la grande révélation cosmique cachée au monde entier par " les cosmologistes autruchards de service", car nous apprenons justement aujourd'hui en effet, (sans doute pour imiter la chaine "franceinfo" , qui n'arrête pas de débattre de cette affaire de "fake news", et chaine qui pourtant a été incapable de répondre à la moindre information , que nous avions élalorée pour elle, à ce sujet), voilà que la revue Ciel&espace, dans son numéro Hors-série Juillet-Août-Sept. 2021, entre aussi dans la danse des "fakes News" :


      Le Webmaster du site ARTivision, est d'abord >plutôt choqué, par le fait qu'une revue de cette envergure, aille perdre son temps et son encre, à présenter entre autre chose, la thèse moyennageuse et stupide des partisans de la Terre plate , alors que ses journalistes et autres éditorialistes de haut rang scientifique, auraient dû avoir, la puce à l'oreille, en scrutant attentivement la page 64 du n° 6 spécial, de leur propre revue nommée à l'époque CIEL et ESPACE, de 1993, où un certain Mr L. M. G, nous a présenté, cette image extraordinaire de la planète Mars , où le pôle montré, brille majestueusement, sans que cela, à l'époque, n'émeuve personne :


       On reste muet de stupéfaction, devant cette casquette très brillante, et en relief de Mars, que ces spécialistes d'astronomie, ont vite qualifiée, de calotte polaire glaciaire, qui brille sous l'effet lumineux, disent-ils, de notre Soleil...

       Ces spécialistes, si bien avisés au sujet des "fake news", sont pourtant restés lamentablement muets, devant ces incontournables faits, montrant que la lumière des pôles des astres suivants ne peut venir que de l'intérieur du globe en question. Point à la ligne... et un élève de 6e, bien vigilant, s'en apercevrait, vite fait :

    Si cette affaire, ne vous fait, ni chaud ni froid...Alors, regardez aussi, ce qui suit :

  

    Pas mal, n'est-ce pas, ces "couvre-chefs lumineux", bien en relief, au dessus de la planète !!!

    Et en plus, voici encore d'autres images de Mars, où l'on voit, que la calotte brille majesteusement, alors que la région environnante est dans l'ombre...

  


    Quant à prendre en considération, les documents de la NASA, où figurent certaines images, des pôles de Mars, comme par exemple, celles-ci :

  


, C'est alors du temps totalement perdu, car chacun sait, que rien n'est plus facile actuellement pour la NASA, de trafiquer des photos à sa convenance personnelle et de nous nous mener carrément en bâteau...


        Voyons aussi ces vues superbes de la planète Saturne elle-même :


     Il est très clair qu'ici, on voit, sans discusion possible, un vortex très lumineux, rarement montré, au Pôle Sud de la planète.

      Mais bien sûr, on n'a jamais disculé à la télé, de ce vortex lumineux apparu au pôle sud de Saturne, et aucun documentaire, n'a jamais parlé de cela ...

    Mais, voici le bouquet incontournable, qui se présente pour les images suivantes de Neptune, à gauche, et de Mars à droite :

  


    Hallucinant... n'est ce pas !!!

    Nous insistons ici sur le fait, que la photo de Mars, à droite ci-dessus ne vient pas de la NASA, (qui vérouille et camoufle toutes images troublantes, venant des sondes spatiales), mais du Griffith Observatory, à los Angeles, en Californie, (et qui existe depuis 1935).

    Cette extraordinaire photo de Mars, fut prise le 31 Août 2003, par le "Griffith Satellite Observatory", lors de la fameuse opposition de 2003, où Mars, était alors au plus près, de la Terre, à environ 56 millions de km :

    Pour ceux qui voudraient en savoir plus, prière de contacter cet Observatoire Griffith pour lui demander pourquoi cette superbe image, n'a jamais fait la une des médias qui ont pignon sur rue ... et surtout que l'on nous dise pourquoi le site admirable, qui présentait cette photo à :


a disparu en 2005, comme par magie.

     On y voyait alors entre autres choses, ceci :


     Une modeste traduction des 7 premières lignes, donne alors ceci :

Dimanche 31 Août 2003 , par le - Griffith Satellite Observatory, avec un Telescope: 127mm f/12.1 MaksutovAppareil. Appareil photo: Creative Pro EX webcam.

     C'est la meilleure image de Mars qui se compose de plusieurs dizaines d'images sélectionnées, alignées et empilées à partir d'une séquence de prises faites à 12h05. Ce fut peu de temps après l'opposition célèbre cette année (2003 rappel), quand Mars est passé à environ 34.6 millions de miles de la Terre. Un dispositif Barlow x 3, a été utilisé pour donner une taille conséquente à l'image. Le Nord est en haut et l'Est est à gauche.


           Remarquons que l'Est devrait être à droite, et donc il faut renverser la photo pour que le Pôle Nord soit en haut. Le télescope en effet, inverse les images ...

      Mais il fut un temps où l'on pouvait , avec beaucoup de chance , grâce au merveilleux site :


, retrouver, le site Griffith qui a disparu, mais il semblerait que désormais la page du ( 29 Fev 2008) :


, a elle aussi disparue, et la photo en question nommée Mars083103.jpg, était fut un temps visible à :

>
, ce qui nous donne alors ce superbe spectacle qui en mettant l'Est à droite, en inversant l'image


     Bien sûr, nous pourrions parfaitement montrer, que d'autres planètes, ont aussi, des vortex à leurs pôles et un petit Soleil central

     A vous de juger en connaissance de cause, une fois de plus ... et documents tangibles à l'appui

       Mais de plus, on doit aussi savoir, que c'est en effet, autour de, Janvier 2005, que le Webmaster d'ARTivision, en exclusivité mondiale, l'affaire de Titan, le plus gros satellite de Saturne, (et affaire bien ignorée actuellement par nos astronomes, astrophysiciens et consorts béni-oui-oui de la NASA, qui ont parlé alors de petit nuage blanc, en suspension) :

Découverte fut faite en exclusivité
par le Webmaster du site ARTivision, dès Janvier 2005.
La NASA, et les astronomes prétendent, que le disque brillant en question,
n'est qu'un un petit nuage blanc de méthane.

      Il est clair alors, que pour notre Terre, c'est Kif-kif. C'est exactement cela que démontre notre site depuis le 17/09/2000. (voir notre modeste article d'époque :Byrd.html)

      Cette image donc, confirme admirablement l'extraordinaire révélation, faite par Madame Anne Givaudan, (voir alors notre article clef : Quand-vient-le-temps-de-la-remise-a-zero-des-compteurs.html), et on revoit ici, très nettement (bout de la flèche rouge), la sorte de superbe réverbération, prouvant que la luminosité du disque, vient bien de l'intérieur de l'astre.

      C'est donc ici pour ARTivision, l'occasion, une fois de plus , d'inverser mgisatralement, le sage proverbe antillais, bien connu, tel que :

"Sa I bon pou Zwa, I tou bon pou kanna"

"Ce qui est bon pour les oies, l'est aussi pour les canards"

       Autrement dit :

" Ce qui est valable pour Titan :


  

l'est aussi pour notre Terre
".

       Rappelons aux novices, (qui lisent souvent en diagonales les articles du site), qu'il n'est pas besoin de sortir de Polytechnique, pour découvrir ici, que cet œil surprenant de Titan, extrêmement brillant, de près de 300 km de diamètre, qui nous interpelle ci-dessus, possède clairement, en desous de lui, de faibles traces cependant bien visibles, soulignant la présence une sorte réverbération, sur les couches de l'atmosphère de la planète, prouvant ainsi absolument, que cette extrême luminosité, vient bien de l'intérieur de l'astre
. (voir le bout de la flèche rouge).


      Mais, comme on le voit sur l'image de droite, le Pôle Nord de Titan est aussi entré dans la danse...

      Il faut aussi remarquer surtout que c'est parce que la sonde Cassini Huygens (qui a fait ces photos et beaucoup d'autres qui n'ont pas été montrées), avait été mise au point par plusieurs nations, dont l'Allemagne, la France, l'Italie..., que ces pays et d'autres, ont eu un accès direct en temps réel, aux informations de la sonde. Donc la NASA a été prise de court, et n'a pas eu le temps de nous cacher, ce disque extrêmement lumineux qui est apparu au Pôle Sud de Titan. Point à la ligne...

      Mais il y a mieux dans cette affaire de vortex polaires planétaires, ce qui ne va pas manquer de faire hurler d'amertume les détracteurs zététiques et leurs consorts intellectuels archi-déphasés.

      En effet l'on note aussi, que ces Messieurs les scientifiques, vont à perpette (près de 50 millions d'années-Lumière), chercher l'image d'un obscur vortex, nommé Trou Noir, mais, qu'ils sont incapables de voir, celui bien plus voisin d'eux, très lumineux de l'astre nommé Titan, tiré du site tel que :


      On découvre alors ceci d'abord justement en noir et blanc :

TitanJLPsiteNASAPolesudennoiretblanc.jpg

Et voici alors, un semblant d'explication de la NASA :


     En rouge, on comprend : " Un brillant nuage de particules de méthane apparait au pôle sud des 3 images. .."

     Oh là ...."un nuage de particules de méthane", disons que ce méthane, a dû être chauffé à blanc, et ionisé sous forme de plasma, par un phénomène naturel inconnu, pour nous fournir une luminosité d'une telle intensité, amplifiée magnifiquement par les rayons d'un Soleil, qui, on le sait, est très éloigné de Titan, de près d' 1,5 milliard de Km...

       On le voit, ici la NASA, parle "d' un brillant nuage de particules de méthane qui apparait au pôle sud de Titan" , ce qui nous montre une fois de plus que les mots employés nous éloignent, tout aussi assurément, de la réalité.

     Et en couleur, c'est bien mieux sur le même site de la NASA, on trouve aussi ceci :



     Pas besoin d'être fortiche en anglais, pour découvrir que le laïus en dessous de l'image, ne mentionne plus du tout, le disque blanc apparu (Bien sûr, on en a déjà parlé ci-dessus, et pour la NASA, pas de bavardage inutile n'est-ce pas !!). A vous de juger.

     Mais ajoutons une image en couleur, de plus :


     Le point lumineux au bas de la planète, est toujours là, et, étant donnéé sa grosseur, ce point correspond en fait, à un disque superbement lumineux gigantesque d'environ 300 Km de diamètre.

      Tout cela serait de la sciencefiction de haut vol s'il n'y avait pas aussi à ajouter le message du Grand Maître SaLuSa, reçu en Mars 2011, et paru à l'époque sur le site :


et texte que vous pouvez aussi trouver à notre article clef :



     Dans ce super message, il y avait alors ce passage inouï :

     "Par exemple, size=5il y a des preuves incontestables que la vie n’a pas seulement existé sur votre Lune et Mars, mais qu’elle existe encore en ce jour. Il est également connu qu’il existe size=5une Terre intérieure, "la Terre Creuse", qui abrite size=5des Êtres très avancés ... "


         Voilà des propos, qui vont encore faire hurler de dépit et d'amertume nos scientifiques bien blasés , mais le Webmaster du site ARTivision , lui, reste de marbre, devant ces gesticulations désuettes et attardées, et met tout ce beau monde, carrément au pied du mur.... tant qu'il ne se prononcera pas officiellement, sur la véritable la nature du fait cosmique qui suit, que ces scientifiques ont volontairement oublié de citer dans leur audacieux fascicule, de la revue "Sciences et Avenir"142 Hors série d'Avril-Mai 2005, et fascicule qui se présente tel que :


     Ce super fascicule hélas, dans les 10 faits présentés a cependant loupé lamentablement le coche (que la NASA, dès Décembre 2004, avait placé, juste devant leur porte), en la qualité de cette image, pourtant surprenante, de Titan, et ils ont été incapables de voir, ce vortex, très lumineux au pôle sud, de l'astre nommé Titan, satellite de Saturne, tel que :

  

Photos publiées par la NASA le 17 Déc. 2004

      A vous de juger donc, tout ce qui précède, documents incontournables, à l'appui...


     Mais pour les puristes curieux, qui aiment aller aux sources d'un événement, voilà maintenant ce qui va faire encore grincer les molaires des bien-pensants zélées et zététiques, et qui se rapporte directement à ce qui précède, et que l'on trouve page 114 et 115, dans l'ouvrage très surprenant, d' Aurélia Louise Jones et de Dianne Robbins nommé "Télos: Révélations sur la Nouvelle Lémurie", publié aux Editions Ariane en 2002 :

  

      "Toutes les planètes possèdent des ouvertures aux pôles nord et sud. Nous avons migré par celles-ci et découvert notre petit "nid" à l'intérieur. Le cœur de la planète est si propre, si pur et si paisible, que depuis cette époque nous n'en sommes jamais sortis.

    Au cours des âges, nous avons amplifié et amélioré le réseau de galeries menant aux cités souterraines et à la surface, afin de faciliter les déplacements de nos concitoyens et des vôtres. Bien que les tunnels n'aient été que rarement employés par des voyageurs de chez vous, ils serviront prochainement, lorsqu'un nombre croissant d'entre nous se mêlera à vous et que nous nous rendrons mutuellement visite. La face externe de votre planète est donc parsemée d'entrées de tunnels conduisant à nos cités et à leurs agglomérations".

     Dur... Dur n'est-ce pas , ces paroles surprenantes qui confirment parfaitement tout ce que dit ARTivision, sur les vortex polaires, et cela, le célèbre explorateur polaire Byrd, l'a confirmé dès 1926...


     Alors Messieurs, les intrépides chasseurs de "fake news", vous qui voyez très vite, la minuscule paille qui sort de l'œil du voisin, retirez d'abord SVP, l'imposante poutre, qui obstrue le vôtre, et ... point barre.

      Mais ce matin du 3 Octobre 2021, nous avons appris le départ vers un monde parallèle, de Mr Bernard TAPIE :

  

Citoyen français très médiatique et charismatique, très autodidacte (un peu bien sûr, comme le webmaster d'ARTivision), qui a eu des activités très diverses, chanteur, acteur, député, ministre, chef de nombreuses entreprises, et qui a toujours gardé son franc-parler et sa lucidité très pragmatique.

      Que donc Paix, et lumière accompagnent cette très active entité, qui de son vivant, fut un infatigable entrepreneur , dans la recherche du cursus économique, de cette planète en grande mutation...

      Dommage, qu'il n'ait pas trop plongé dans les couloirs de l'espace et des planètes de notre environnement cosmique, car il aurait vite découvert, que les photos prises par télescopes modernes et les sondes spatiales de la NASA et de ESA, sont la preuve absolue, que notre petite planète, est très surveillée, et il aurait lui, vite fait, de faire mettre, par ses amis spécialistes, en 3 D, par exemple, les photos de la Lune (déjà montrées plus haut), telles que :

    

ou mieux encore :

 


       Vous avez du mal à croire cela, mais voyez alors ce qui suit :

      En effet, voici encore, la preuve incontornable du passage de voyageurs inconnus dans l'environnement terrestre, et preuve qui est apparue très étonnament sur l'astéroïde Eros, un rocher en forme d'haricot, d'environ 33 km de long visité on le sait, le 14 Février 2000, par la sonde américaine Near, qui s'est satellisée à environ 355 km, de cet l'astéroïde, Cette sonde Near, a finalement réussi sur Eros, un atterrissage inouï, le 12 Février 2001 .

        Voyez donc d'abord cette photo très claire de la NASA, prise le 03/05/2000, sur l'astéroïde Eros, par la sonde Near, en question :


    On pouvait voir cette photo, à l'époque sur les sites :


où l'on voit nettement, au fond, d'une petite excavation, une forme très bizarre et très structurée, que les sceptiques auront bien du mal à justifier, par l'explication habituelle d'une érosion naturelle, issue de phénomènes, dont l'existence dans la région, reste problématique.

    Un modeste agrandissement, nous donne ceci :


       De plus, nous avons en effet, eu le grand bénéfice de découvrir ( Merci, une fois de plus à Super-Hasard, pour cette grande faveur ),, que l'on parle d'Eros , dans la revue destinée aux adolescents et merveilleusement illustrée Science&VieJunior n°139 d'Avril 2001, que voici :


      On découvre alors dans cette revue, ce super schéma, qui montre bien, la complexité de l'exploit qui a présidé à la descente finale de la sonde NEAR, sur EROS :


      Cet atterrissage inouï et inespéré, eu lieu , on le sait le 12 Février 2001. et, chose très bizarre, cette descente de Near sur Eros, a été anoncée par la NASA, au tout dernier moment, comme si cette manœuvre n'avait pas été préparée de longue date, alors que cela doit être prévu, de très nombreux mois avant le lancement.

      Que signifie donc ces cachotteries notoires de la NASA ? Avait-on, déjà les photos d'Eros, avant l'arrivée de la sonde Near ? A vous de juger...

   Une structuration en 3D, nous donne alors ceci :


    Puis aussi les autres vues suivantes :




    Et en tenant compte du relief et du bassin dans lequel est placée la structure, on a aussi :


     Merci donc, mille fois, au Webmaster de l' entreprise, qui a accepté, de nous structurer en 3D, cette surprenante image d'Eros.

         A vous de juger tout cela, documents irrécusables à l'appui.

      Mais ce 06 Octobre 2021, alors que les révélations incroyables se précisent (voir la multitude des scandales révélés actuellement, et surtout, le rapport récent, sur des malversations sexuelles dans une certaine congrégation religieuse bien connue , nous allons, une fois de plus, stipuler ici le fait, si bien explicité en son temps par le verset surprenant du Nouveau Testament placé à MATTHIEU X-26 :

"Il n'y a rien de caché qui ne doivent être découvert, ni de secret qui ne doivent être connu"


     Pour ARTivision ce Matthieu, était très probablement un initié, qui savait explorer, ce que les ésotéristes, appellent les "Annales Akashiques", de notre planète (sorte de disque dur qui enregistre parfaitement les évènements terrestres exactement comme le faisait si bien, le fantastique médium, nommé Edgar Cayce, dont voici pour le novice, une fois de plus, deux images :

 

     Et voici, aussi, les couvertures de son célèbre ouvrage intitulé : "Visions de l'Atlantide", paru à l'époque en France, dans la collection J'ai Lu, sous le n° A 300 en 1973.

  
     
Voir aussi notre article placé tel que :http://www.artivision.fr/cayce.html).
    Tout cela, serait vite qualifié par les éternels détracteurs zététiques, de roman digne de la science fiction la plus échevelée, si cet Edgar Cayce (prononcez SVP, ce mot tel que Caïci), si dans cet opuscule, l'auteur n'avait pas écrit, en pages 46 et 47 , concernant le fameux continent disparu : ATLantide, ce passage important :


      Notez bien le vocable Bahamas. On y reviendra plus bas.

     Mais Edgar Cayce, dit là aussi, qu'avant la disparition de l'Atlantide, certaines archives de ce continent ont été transportées en Égypte. Voyons donc cela, plus en détail en pages 93-94 :


      Il n'est pas besoin d'insiter ici sur l'importance de cette déclaration d'Edgar Cayce, et sur l'intérêt que l'on aurait à possèder cet incontournable livre de poche n° A 300 en J'ai Lu, dans la prestigieuse collection, hélas disparue : "L'aventure mystérieuse du Cosmos et des civilisations disparues".

        Et justement, comme il faut souvent, dit-on, "battre le fer pendant qu'il est chaud", revoyons très brièvement, ce que nous dit, l'ouvrage qui suit, concernant cette civilisation de l'Atlantide (disparue il y a environ 12000 ans), et ouvrage qui prétend, que nous sommes en effet, entrain de perpétuer, le même système d'exploitation des masses innocentes, qu'à l'époque de cette super civilisation, avant sa disparitiion totale, et l'auteur nous dit alors que nous prenons actuellement, exactement le même chemin, et le même sort, nous sera réservé..., si nous n'agissons pas très rapidement...


     Et donc nous vous invitons aimablement et très humblement, à découvrir les phrases extraordinaires, situées en pages 179 et 180, de l'ouvrage en question :


       Mais, comme cela n'est pas, bien sûr, confirmé par nos pontifes universitaires, disons aussi que les éternels détracteurs zététiques et leurs consorts intellectuels et journalistes blasés, nous diront, vite fait, bien engoncés dans leurs supposés cocons feutrés et rassurants de cette société en profonde mutation, que tout cela n'est que de la piètre Science-Fiction, digne de nos films catastrophes habituels, et que nous n'en avons aucune preuve scientifique.

     Ce que ces zélés détracteurs oublient, c'est que le site ARTivision, a toujours dans ses précieux dossiers, d'autres ressources sous-jacentes, pour appuyer ses dires...

     Pour ceux qui aiment aller, au fond des choses, disons alors, que le site ARTivision, en 2021, pendant les 24 ans de son existence, a parlé de cette super civilisation atlante, (encore niée par pontifes universitaires, toujours bien gonflés d'orgueil), dans nos articles :



     Cette affaire d'Atlantide, aurait été vite oubliée si , le super médium tout à fait hors normes, Edgar Cayce, (se prononce Caïci), déjà cité ci-dessus, on l'a vu, n'en avait pas parlé, très clairement ...

      Mais où le naturel dépasse la fiction, c'est le fait que, pendant le mois de Septembre 1968, l'équipe d'un certain professeur MANSON VALENTINE, œuvrant pour le Musée des Sciences de Miami en Floride, a découvert, au nord-ouest de Bimini, (petite île des Bahamas, à environ 1200 km de la Guadeloupe, et donc île bien mentionnée, on le voit bien maintenant, par Edgar Cayce, dans ses étranges lectures), des structures cyclopéennes immergées, à environ 6 mètres sous la surface de la mer. Cette découverte fut rendue possible grâce à l'engin Remora M-114-E, scooter sous-marin construit par Dimitri Rebikoff, explorateur, ingénieur spécialisé dans le domaine de la photographie sous-marine et grâce également au concours de Paul Aranda aviateur et de Robert MARX, célèbre plongeur, passionné de recherches sur les anciennes navigations et sur l'archéologie sous-marine des îles Bahamas. Voyez donc l'image ci-dessous :


     Donc en fin de 1971, des chercheurs découvrirent qu'il s'agissait, d'une gigantesque structure, de la forme d'un grand U, pouvant faire office de port dont la jetée courbée mesurait plus de 600 m de long sur 10 m de large, et formée de blocs de pierres dont la constitution ne présente aucune ressemblance avec les formations naturelles qu'ils surplombent. (Voir le croquis ci-dessous) :


Extrait de l'ouvrage remarquable (déjà présenté plus haut), de Pierre Carnac "l'Histoire commence à BIMINI" :

  

, publié en 1973 chez Robert Laffont dans la prestigieuse collection : "Les énigmes de l'Univers".


      Ces blocs sont régulièrement alignés, parfaitement à l'équerre dans leurs trois axes, et assemblés par une sorte de ciment. Certains d'entre eux, avaient près de 5 m de côté, et leur épaisseur variait entre 50 et 150 cm , ce qui parfois, correspondait à une masse d'environ 5 tonnes par bloc. De plus, on constata en effectuant des tranchées d'exploration que certains de ces blocs étaient posés sur des piliers carrés de 30 cm de hauteur, (voir par exemple, l'expédition sous-marine du commandant Cousteau à ce sujet à notre article : Cousteau-et-l'Atlantide), ce qui détruisait définitivement la thèse, de certains géologues profanes, comme le nommé Harrison, qui d'emblée, sans attendre la fin de l'exploration de l'équipe Valentine, avaient déclaré que le mur de Bimini, ne pouvait être, qu'un ensemble d'origine strictement naturel. Par la suite, on découvrit encore aux alentours de Bimini, d'autres structures de formes linéaires, rectangulaires, polygonales et même pyramidales .

     Mais quel pouvait être l'âge de ces constructions ? Des études de datation au carbone 14, estimèrent que pour une profondeur de 6 m, ces structures devaient être à la surface, il y a environ 10 000 ans, ce qui ne signifie pas qu'elles venaient d'être édifiées à ce moment là. Mais en ce qui concerne les bâtisseurs, c'est le mystère le plus total. En effet rien de ce qui nous est connu de l'histoire des amérindiens, (qui remonte à environ 2000 ans avant J.C), ne nous permet la moindre hypothèse, concernant le peuple qui vivait à cette époque, et même en Europe aucune peuplade n'aurait été capable en cette période, d'édifier une construction aussi monumentale. C'est pourquoi, il valait mieux étouffer cette affaire dans l'œuf, comme certains ont cru devoir le faire aisément.

      Mais, il y a bien mieux, au sujet des révélations qui se font jour actuellement, et qui sont très probablenent également reliées, aux très mystérieuses "Annales Akashiques", car il convient, une fois de plus ici, de se souvenir de ces aphorismes très connus de l'Eccléssiate, et paroles hélas, complétement dénigrés, par nos fiers bien-pensants et consorts intellectuels blasés actuels :

     "On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard". l'Ecclésiaste : Chap.1 vers.11.

      "Ce qui a été, c'est ce qui sera et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y rien de nouveau sous le soleil. Chap. I vers.9.

     Mais il y a encore mieux :

     "S'il est une chose dont on dise : Vois ceci, c'est nouveau! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés".Chap. I vers.10.


      Tout cela permet de comprendre pourquoi le site ARTvision, (le seul site du néo-évhémérisme relativiste, de la région), affirme franchement la validité avec une audace péremptoire, cet adage, très insolite :

" Il n'y a du nouveau, que dans ce qui a été oublié."

     Bien sûr, le site ARTivision, a toujours dans ses dossiers, de quoi en dire bien plus, sur le sujet qu'il évoque dans ses conversations à batons rompus, et par exemple, concernant le vulgaire astéroide EROS, déjà présenté, sommairement ci-dessus, il y a aussi, ce qui suit, qui est tout aussi fantastique, et qui n'avait pas du tout été évoqué alors...

     En effet, ajoutons, le fait, que cet astéroïde Eros, possède beaucoup de structures insolites inexplicables, que les spécialistes de l'astronomie et de ses consorts affiliés, évitent soigneusement de montrer dans leurs revues et à la télévision : Voyez vous-mêmes :



    Mais regardons de plus près :



    On découvre alors qu'il existe de nombreuses zones d'une blancheur notoire inexplicable, et on voit ici, des rayures ayant des barres parallèles coupant à angle droit un axe central. Mais il semblerait que cette blancheur cache parfois (comme le montre la flèche de gauche de la photo précédente et avec une loupe bien sûr c'est encore mieux) des formes très régulières (sortes blocs parallèles et orthogonaux).

    Nous aimerions connaître l'explication des spécialistes sur la nature du phénomène qui est à l'origine d'une telle érosion du sol de cet astéroïde, où rappelons le, il n'y a sur Eros, ni air, ni eau, ni vent, ni volcan, etc..

    Voici d'ailleurs, une autre photo, tout aussi insolite :


    Nous avons trouvé, cependant une tentative d'explication, de quelques spécialistes en vulgarisation astronomique :

    En Avril 2000, la revue "Ciel & Espace" dans son n°359 publiait d'excellentes photographies de ce rocher, et en voulant commenter ces rayures insolites du cratère précédent, elle nous dit ceci : "Dès le 14 Février cette image du pôle d'Éros a montré des détails d'une trentaine de mètres . On y voit en particulier, à l'intérieur d'un gros cratère de 6 km de diamètre, des rainures parallèles qui sugèrent la présence de strates. C'est l'indice que l'astéroïde est issu d'un corps différencié bien plus important ".

     Donc si nous savons lire entre les lignes, cela signifie qu' Éros, ne peut qu'être qu'un fragment d'un beaucoup plus gros rocher, détruit probablement par une collision gigantesque avec un autre corps céleste, et cela aurait été la raison de la présence de ces strates géologiques sur Éros. Le problème est que ces prétendues strates paraissent d'une fraîcheur inouie...

    Alors que tous les médias français ne parlent que de la montée fugurante, dans les sondages du bouillant polémiste Eric Zemmour, il va de soi que, pour ARTivision, les découvertes essentielles et manifestes, qui doivent motiver notre comportement immédiat, sont à voir et à saisir, en dehors de notre planète, (actuellement en grande mutation), et c'est donc à vous, qu'il appartient de juger tout cela, documents incontournables, à l'appui ...

      Mais ce 09 Octobre 2021, voila que d'une part, la Médiasphère, nous remet en mémoire, les éléments arrivés, il y a exactement 40 ans , lors des vifs débats, sur la suppression de la Peine de mort, thème qui justement vient d'être traité ci-dessus, dans ce même article (voir donc plus haut, au 17 Sept. 2021) .

      Mais il est bon de rappeler ici, que le site ARTivision, est un site "Mystico-Rationaliste", vocable que vous ne trouverez dans aucun dictionnaire, et qui résume le fait que rien n'arrive par hasard sur ce site, qui existe bénévolement depuis 1997, et cela signifie aussi que cette plateforme intégre pleinement des textes dits transcendants, qui nous viennent d'entités dites ascensionnées, comme par exemple : Sananda, Ramtha, Dratzo, SaLuSa, Mikaël, Dorian, Soria, Saint-Germain ...etc...

     Les textes pourtant, d'un très haut niveau de connaissance, qui apparaissent sur ARTivision sous l'égide de ces Maîtres ne sont jamais discutés, en public sur les plateaux des télés, qui ont pignon sur rue, et pourtant ces textes nous invitent à méditer sur le devenir de cette planète Terre, en très grande mutation.

     Ces textes, à coup sûr, font souvent, grincer des dents, de dépit et d'amertume..., bien des technocrates, philosophes, psychologues, psychiatres et consorts intellectuels affiliés blasés.

      Ceci étant bien clair, nous invitons aimablement, désormais, les néophytes, (qui découvrent à peine ce site) à bien se caler contre les murs des environs, car désormais, il leur faudra changer totalement le paradigme de leur cursus culturel historique, pour assimiller les prochaines notions, tout à fait renversantes, qui vont poindre bientôt, au travers des lignes élémentaires, de cet exposé.


      Mais, il se trouve que d'autre part, nous avons eu la grande opportunité, de visualiser hier soir à 22h25 le super documentaire de la Chaine Planète + tel que :

  

      Documentaire, qui devrait être projeté dans toutes nos écoles et lycées de France et de Navarre , car il montre bien la relativité, de la connaissance acquise par la Science, et des prétendus progrès, qu'elle a pu faire en si peu de temps, et concernant la réalisation de très grands télescopes , en utilsant la technique de l'interférométrie -science et technique- de superposition de deux ou plusieurs ondes... (Merci dejà mille fois à à l'internaute béni, qui nous retrouvera l'url du replay, de cet important documentaire)
.

      Ce qui nous fait être si plein d'enthousiasme, dans cette affaire, c'est surtout parce que, à un moment donne, un astronome a osé y utiliser l'adage si vénéré, par le site ARTivision, et qui en substance , est tel que :

" La Nature a bien plus d'imagination, que celle de nos scientifiques "


       En effet, nous avons souvent démontré, dans nos articles très atypiques , qu'il, en est bien ainsi , et voyez en effet, ce qui suit,, que nous avons bien sûr, déjà évoqué dans d'autres articles :

       Le Mercredi 6 octobre 2021 , nous avons aussi, eu le privilège de visualiser les documentaires suivants, toujours de la même chaine Planète + :



     Comme on le voit, il s'agit de la même affaire de Trou noir, déjà évoquée ci-dessus au 1er Octobre 2021:

       Pour ce qui va suivre, il est de bon ton d'avertir, le novice ingenu, qui découvre à peine, par cet article, le site ARTivision, qu'il vaut mieux pour lui, de bien attacher maintenant sa ceinture, car le plus fantastique, est assurément pour lui, dans ce qui suit ...

      En effet, nous avons appris, au début d'Avril 2019, que les scientifiques, ont réussi à photographier dit-on, un prétendu trou noir cosmique, tel que :


      Pourtant en 1992, on était déjà, aussi heureux d'exiber cette autre image et on ne parlait surtout pas , dans ce cas, de parhélies, autrement dit, des phénomènes dus à des illusions d'optique :


      Notons en passant, que Les Ummites, ces Aliens, qui visitent la Terre, en ce moment, n'aiment pas du tout, cette affaire de trou noir. (Voir d'abord cette couverture du périodique VSD n° 731 du 5 au 11 Sept. 1991:

, puis notre article en date du 10/03/1997, placé tel que : Ummo
)
...

      En effet, ces Ummites, (voir nos nombreux précédents articles à ce sujet), lors d'une conversation téléphonique bien ciblée, ont dévoilé le fait, que les trous noirs n'existent pas , dans notre univers, ce que l'astrophysicien Jean-Pierre Petit, (qui a lui aussi reçu en 1992, une lettre ummite venant de Ryad), a l'air de confirmer, au grand dam, de ses confères académiques...

      Mais alors, l'on note aussi, que ces Messieurs les scientifiques, vont à perpette (près de 50 millions d'années-Lumière), chercher l'image d'un obscur vortex, nommé Trou Noir, mais, qu'ils sont incapables de voir, celui bien plus voisin d'eux, très lumineux de l'astre nommé Titan, satellite de Saturne, Voir déjà plus haut au 01/10/2021) tel que :



      On revoit ici, très nettement ( bout de la flèche rouge), la sorte de superbe réverbération, prouvant que la luminosité du disque, vient bien de l'intérieur de l'astre.

      Il faut aussi remarquer surtout, que c'est parce que la sonde Cassini Huygens, avait été mise au point par plusieurs nations, dont l'Allemagne, la France, l'Italie..., que ces pays et d'autres, ont eu un accès direct en temps réel, aux informations de la sonde. Donc la NASA, a été prise de court, et n'a pas eu le temps de nous cacher ce disque extrêmement lumineux, qui est apparu au Pôle Sud de Titan...

         Ces Ummites, qui prétendent venir d'une étoile nommée Wolf 424, située à 14,6 années-lumière de la Terre (Voir le volet 3 de cet article sur ARTE), (et pour ceux qui ignorent tout de cette incroyable affaire, prière SVP de consulter le récent petit fascicule d'Octobre 2018, tel que :


qui y consacre 12 pages)
, nous donnent des détails très minutieux sur leur débarquement en France (Cocorico) le 28 Mars 1950 entre Digne et la Javie, dans le département des Basses-Alpes. Ils affirment avoir : "creuser dans le sol à huit mètres de profondeur, une mini base dont l'accès est parfaitement camouflée et qui est en forme de galerie de 4 métres de longueur, étayée par des cintres extensibles modulaires, faits d'un alliage de magnésium et se trouvant dans l'un des contreforts montagneux de la région à proximité du Pic du Cheval-Blanc dont le sommet culmine à 2323 mètres ".




         Ces ummites, affirment, entre autres choses extrordinaires, pouvoir résoudre vite fait et bien fait, nos problèmes d'élimination des déchets, en utilisant un appareil de leur fabrication, capable de casser toute matière pour la transformer en oxygène ou hydrogène. Mais, cet appareil ne pouvait nous être confié, car nous ne sommes pas assez mûrs et sages pour l'utiliser à bon escient.

      En effet, pas besoin de dire, les ravages que ferait un dictateur en possession d'une telle machine et pas besoin, n'est-ce pas !... de remonter dans les temps anciens, pour découvrir cela :



       Il nous appartient donc ce jour, de présenter, une fois encore, la sublime méditation du Maitre de Findhorn, ce qui va, une fois de plus, faire tiquer de dépit, nos détracteurs zététiques habituels et autres consorts intellectuels blasés de l'orgueilleux système actuel .

     Ce Maître de Findhorn, évoque ici, d'une part cette notion dge 105 ceci :

     
" - l'homme, n'est pas une manifestation temporaire. Il est une manifestation éternelle. Et ceux de nous qui ont appris cette vérité vivent dans un continuel présent, car c'est toujours le présent... "


     Dur... dur, n'est-ce pas !! cette phrase surprenante pour nos bien-pensants et consorts intellectuels blasés du système et surtout venant d'après eux, d'un gourou de secte, et d'un barman distributeur de hot-dogs et de coca-colas dans sa résidence à Palomar Gardens en Californie... Il est vrai que chacun sait que "quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage".


     Mieux, pour bien assimiler, ces choses étranges, il est peut-être utile, pour le puriste de rejoindre le site :


, où l'on peut découvrir, ces mots totalement ahurissants :

"Dans la Fédération Galactique de la lumière, il y a une majorité d’extraterrestres humains du système stellaire Pléiadien, de Sirius A, d’Arcturiens, d’Herculiens, d’Andromédiens, d’Alfa Centuriens, d’Ummites, de Procyons, de Centuars Tau, de Lyens et bien plus encore. Les Lyriens sont particulièrement intéressants, car il a été dit qu’ils représentent la race humaine originelle qui s’est développée dans le système Vega. Les autres représentent des colonies humaines développées plus tard, ce que nous sommes aussi... "


     Ce qui est encore plus surprenant, c'est que ce même discours d'Adamki, vu ci-dessus, et axé sur ce concept du Temps présent, est repris, plus de 31 ans après, par Le Maître de Findhorn (ce 11 avril), et plus de 46 ans après par l'entité transcendante Soria tel qu' en page 14, de son premier livre de 2001, on trouve ceci :

 

    " Le passé est dans le présent et le futur l'est aussi. Illusion du temps. il n'y a pas de passé ni de futur; seul existe le moment présent; cette notion va prendre corps et sera assimilée dans les dix ans à venir. D'ici là, les événements futurs viendront du chemin ouvert par vos pensées. La lumière dégagée depuis cinquante ans a aplani beaucoup de difficultés et d'épreuves, et a sauvegardé votre planète."


    Nous ajoutons enfin que cette notion révolutionnaire du temps cosmique semblait être connue du Maître Jésus-Christ, puisque qu'il préconisait ouvertement de "ne pas se préoccuper du lendemain et de vivre au jour le jour", sans doute pour mieux s'ancrer dans l'énergie relevant de la quatrième dimension, ce qui lui permettait évidemment de réaliser ce que nous avons appelé "des miracles", et miracles qu'il avouait, lui même, être à la portée de chacun de nous.

       Rappelons, à toutes fins utiles, que ce Maitre de Findhorn est une pure transfiguration pragmatique d' ARTivision, de l'entité qui s'est exprimée en anglais dés 1986, par l'intermédiaire d Eileen Caddy ( voir le site : Findhorn.html) .

       Revoyons donc aussi ce jour, la méditation, tout aussu sublime, qu'il nous avait faite le 31 Janvier, juste passé :

Elève ta conscience et découvre que tu es sans âge.
Tu es aussi jeune que le Temps, aussi vieux que l'Éternité.

En vivant pleinement et de manière splendide
dans size=5l'éternel présent
tu es toujours aussi jeune
size=5que le présent.
Tu renais constamment dans l'Esprit et la vérité.

Tu ne peux pas demeurer statique dans cette vie spirituelle;
il y a toujours quelque chose de nouveau
et de passionnant à apprendre et à faire.

La vigilance te garde toujours alerte et jeune.

C'est lorsque le mental devient vieux et ennuyeux

que la vie perd toute son étincelle et tout son zeste.

Si tu n'arrives pas à comprendre une nouvelle vérité avec le mental,
reste calme et élève ta conscience, accorde-toi avec,

l'Intelligence universelle infinie
et sois UN avec ELLE et tu pourras
comprendre toute chose.

Garde ton esprit alerte, et jamais tu ne pourras vieillir.

La fontaine de jouvence est ta conscience
;

la joie de vivre est l'élixir de Vie!



La petite voix : Eileen Caddy Le Souffle d'or (1989).
Méditation pour le 31 Janvier, après adaptation d'ARTivision.


     Rappelons qu'Eileen Caddy, était la cheville ouvrière, de ce que l'on a appelé, les jardins de Findhorn...


     Ce maître, nous dit d'abord, que nous devont vivre dans "l'éternel Présént" , et il le répète donc, dans de nombreux autres textes, ce qui n'est pas habituellement, la façon de vivre des humains de cette Terre, qui pensent avant tout qu'au lendemain, qui selon eux, devrait être meilleur, que le présent
. Et, d'après ce Maitre, c'est une grave erreur...

     Nous allons donc ce jour avant d'en dire plus sur le "Passé légendaire" de notre planète, et demander une fois de plus à ces Messieurs les journalistes et consorts éditoriastes du même consortium didactique, qui veulent nous instruire avec de belles images bien choisies, et surtout pas avec celles qui remettent en cause , toute la connaissance de notre prétendue civilisation moderne

       Par exemple, pourquoi n'a-t-on jamais presenté dans un debat à la télé , les images qui suivent ?

Et on aimerait bien aussi savoir si ces images font partie ou pas , des "fakes news" , si souvent évoquées ces temps-ci ?

       L'image de droite, d'après nous, monterait des éléments suprenants comme ceux- ci :


        Comment se fait-il donc, que les infographistes et les consorts astronomes affiliés, qui ont de puissants moyens d'augmenter en 3 D, la résolution graphique de ces images, se sont tus lamentablement, parce qu'elles viennent de la Lune, une zone assurément réservée d'après ARTivision aux Aliens, donc ésotériquement parlant, plus pratiquement, aux dieiux antiques , de nos si nombreuses et admirables mythologies ?.

        Mais, avant de plonger, dans une superbe légende, venue des pays froids, et qui nous a sapé, à l'époque, carrément le moral,, et comme l'expriment parfois, les anglo-saxons : "Let us make hay, while the sun shines" (faisons du foin, quand le Soleil brille),revoyons brièvement, cette affaire très renversante, qui nous a été confiée dés 1955, dans l'ouvrage suivant


par un quidam,, qui a refusé absolument que son propos, soit écrit sous la forme d'un récit de Science-Fiction,, ce qui à l'époque, lui aurait assurément, poutant rapporté un bon paquet de dollars ...

    Cet ouvrage, on le sait, ne sortira en français, que 24 ans plus tard, chez Moutet Editeur en 1979


         On peut alors lire à la page 81, ce passage renversant :

" - Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée, que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons, nous mêmes, un grand laboratoire, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps."


     Dur... dur, donc n'est-ce pas !! cette énorme affirmation, qui dit qu'avant Juillet 1969, il y avait bien déjà, des humains sur la Lune.

     Avouez tout de même, Messieurs les psycho-sociaux (comme on les appelle en ufologie), que cet Adamski devait être gonflé à bloc, pour prendre à l'époque, en 1955, carrément le contrepied, des déclarations officielles à ce sujet...,et contre toute attente, il a osé horripiler les astronomes et leurs consorts affiliés, en les carressant assurément à rebrousse-poil ...

       C'est sans doute pour cela, que l'on n'a pas fini de se poser des questions cruciales sur l'affaire surprenante des funérailles d' Adamski, et affaire qui a fait couler beaucoup d'encre. Nous avons cependant, dans notre bibliothèque le n° 39 de la revue "Planète" de Mars-Avril 1968 présentée ci-dessous :

    Mais, pour les puristes, il convient aussi d'expliquer ici, que la revue "Planète" très avant-gardiste pour l'époque, démarra en Novembre 1961 et stoppa hélas en fin 1970. Elle se présentait comme un ouvrage d'environ 200 pages et de 17,5 cm de largeur, pour 20 cm de hauteur et 1 cm d'épaisseur et pouvait ainsi être directement placée, debout dans une bibliothèque :

     Voici donc la couverture du n° 39 de Mars-Avril 1968 :



     Et voici, ce que l'on peut lire en page 153 concernant, l'article évoqué, du Groupe XXX :


et voici notre composition, des pages fin 161, et tout 162 :


      Cet article est donc, selon nous bien sûr, l'un des plus importants écrit sur le sujet des Ovnis, et ces Messieurs les astronomes, astrophysiciens et consorts simples spationautes en vogue, béni-oui-oui de la NASA..., n'ont plus qu'à aller se rhabiller...


      Allez, voici un petit plus, très signigicatif sur cette affaire scabreuse de cimetière :

      En effet dans l'ouvrage de Juin 1976 ci-après :

  

, nous lisons les propos suivants concernant Adamski :

" En 1959 fut organisée à Rome une conférence à son intention. Trois cents personnes y assistaient donc trente journalistes. Et pourtant pas un seul des organes de presse n'y fit jamais allusion. Au cours, de ce débat Adamski avait rapporté tous les détails de ses voyages, et expliqué le fonctionnement précis des Soucoupes volantes, précisant que le seul but des extra-terrestres était celui de notre sauvegarde. Mais il semble que personne ne l'ait pris au sérieux ou plutôt - c'est ce qu'affirment les ufologues - il semblerait que les autorités aient interdit toute diffusion de ses récits.

      Alors, que doit-on penser de cet homme à la fois pacifique et révolutionnaire (je veux dire, qui révolutionne l'astronautique), bafoué et humilié, à qui le gouvernement américain a offert une des plus belles sépultures du cimetière d'Arlington ? C'est sur cette même colline d'Arlington, d'où l'on découvre toute la capitale des Etats-Unis, la Maison Blanche, la coupole du Capitole et le monument de Lincoln, que reposent les frères Kennedy.

      On l'appelle aussi la "colline des héros" ... Héros qui furent honorés de leur vivant, mais aussi humbles héros méconnus. Ce fait troublant ne manque pas de nous étonner. De quel fait, de quels services, de quelles révélations au regard de George Adamski, l'Etat américain était-il débiteur ? Est-il vrai que la CIA qui exerçait désormais son contrôle sur la Commission Condon, avait persuadé Adamski de ne plus tenir de conférences, de ne plus accepter d'interviews, de ne plus "révéler" ses rencontres avec les extra-terrestres ?

      Est-il vrai que les savants de l'armée se liguèrent pour ridiculiser cet homme et en ébranler ainsi la personnalité ? Qui pourra jamais répondre à cette série de questions ? La seule vraie réponse est sans doute, dans cette tombe, sur la "Colline des héros". "


Fin de citation

      On a en effet beaucoup palabré sur le fait qu' Adamski ait été enterré au cimetière d'Arlington à Washington et les nombreux détracteurs irréductibles nous disent qu'il n'y a , aucun mystère, car cela résulte du simple fait qu' Adamski était un vétéran de la deuxième guerre mondiale, et qu'il avait donc parfaitement le droit de reposer dans ce cimetière. Mais il suffirait pourtant pour faire vérifier cette assertion qu'un intrépide journaliste américain ou pas, découvre la liste des militaires qui appartenaient à la même cellule du Corps d'Armée Adamski (officiers compris) et de voir, par la suite, combien de ces derniers ont été enterrés à Arlington, à côté de leur frère de combat Adamski. On pourrait aussi, avec un peu de chance trouver un document donnant les critères d'admission à ce cimetière, et voir sur le livret militaire Adamski, s'il répondait à au moins un de ces critères. Bon courage aux chercheurs passionnés...

     Mais, ce jour du 12 Octobre 2021, nous voilà arrivés à un point clef, de notre conversation ésotérique car très tôt ce matin (Vers 6h15), nous avons eu le bénéfice de redécouvrir, sur la chaine Planète+ le domentaire suivant présenté ci-dessous-par deux magazines de la semaine :

Cette serie de documentaires portant le nom banal et très simple de "conquérants" est pourtant d'une importance capitale qui nous montre comment certains insectes ou autres organismes vivats peuvent envahir notre biophère en fonction des évolutions de leur environnement et ce jour il s'agisait du crabe royal quiest devenu en très peu de temps un prédateur très agressif , vis à vis du écosystème marin où il évolut:

     Voici donc quelques images, obtenues par simples photos d'écran :

  

      Ce crabe, qui aime les eaux froides des fiords de Norvège, serait originaire du Détroit de Bering et la femelle pourrait fournir en une portée plusieurs milliers de larves, qui se nourrissent de plancton et un crabe peut parcourir en une journée près de 10 km sous la mer et plonger à près de 400 m de profondeur.Il possède des capteurs ultra-sensibles, qui lui permettent de repèrer à distance sa proie ( Oursins, méduse, vers marins, etc), qui disparaissent vite fait de son environnement, car ces crabes géants, forment des matelas très épais d'invidus, qui vident vite fait l'écosystème du coin. Mais heureusement, les humains se sont alors aperçus que ce crustacé avait une chair très fine, et les bateaux de pêche (4 en 1993 et 500 actuellement), en prèlèvent désormais des tonnes. Autremendit la Nature, a encore su faire, ce qui s'imposait, pour rétablir l'équilibre planétaire qui s'impose.

     Mais l'émission d'hier, à la même heure, nous a présenté, le cas extraordinaire de la ravageuse chenille dite processionnaire du Pin, qui peut détruire totalement des forets entières de ce conifère, si utile pour renouvener notre précieux oxygène :

    

     Mais, de plus, on le devine aisement cette chenille qui possède des poils urticants comme ortie, se métatamorphose en un papillon qui passe donc dans la troisième dimension pour aller bien plus loin envahir en hauteur les pins et en faire des squelettes bien désséchés.

    

     Cette chenille fait perdre donc des millions de dollars à certains gouvernements, et on utilise désormais les moyens les plus modernes de la recherche scientifique(voir le replay du documentaire et merci bien, à l'internaute béni, qui nous en fournira l'url), pour l'éradiquer, car elle..., les humains ne peuvent la manger comme le crabe.

     Le premier côté ésotérique, de cette désastreuse affaire de "conquérants" est que, sans les progrès scientifiques actuels, on n'aurait aucun pouvoir efficient, pour combattre cette chenille si néfaste (qui de plus semble avoir subi une récente mutation insolite), pour nos belles forêts de pins. Donc la Nature, une fois de plus, a su utiliser l'homme, pour rétablir un équilibre dans son continum vital.

     Il est donc par conséquent aussi judicienx de penser que si l'homme lui même détruit l'équilibre de son judicieux système, il sera lui même balayé d'une manière ou d'une autre, comme a disparu il y a près de 12 000 ans, le continent atlante dans l'océan Atlantique et aussi la Lémurie du Pacifique.

      La preuve de cette notable assertion, nous attend assurément sur la Lune, et dans les environs de notre planète, et les prétendus chasseurs des nombreuses "fake news" qui circulent sur le Web en ce moment, ne se sont pas vraiment, précipités pour démontrer que cette image, dejà présentée plus haut, en est assurément une une magistrale fake news :


     Au cas où cette construction existerait vraiment sur la Lune, tous ces chroniqueurs, qui croient être dans le vent de l'actualité, vont raser les murs le soir, pour que l'on ne les montre pas du doigt.

     Le deuxième côté ésotérique,de l'affaire, est encore plus extraordinaire, que le premier, car si la Nature nous montre si bien comment une simple chenille, est capable physiquement, de nous montrer comment, on peut passer de la deuxieme dimension à la troisième dimension, il est plus que certain qu'elle nous permet aussi de passer de la troisième dimension à la Quatrième, où vivent les entités, que le site ARTivison appelle les Maîtres, et qui peuvent parfaiement aussi évoluer dans des dimensions supérieures à 4, et dont voici encore certains, qui sont dits ascensionnées, comme par exemple : Sananda, Ramtha, Dratzo, SaLuSa, Mikaël, Dorian, Soria, Saint-Germain ...etc...

     Mais ce 13 Octobre 2021, disons simplement rebelote, puis qu'il est d'usage, dit-on, de "de battre le fer pendant qu'il est chaud", car voilà que ce matin même, en effet, "la Chaine Planète+" , a repassé le fameux documentaire en question concernant les terribles chenilles processionnaires et documentaire très important concernant, ce que les écologistes appellent l'équilibre de notre écosystème, et documentaire que (selon nous bien sûr), l'on devrait projeter dans toutes nos écoles. Mais voyez donc ce qui suit :


On voit alors que seul le télé Mag de France-Antilles n'a pas juger bon de présenter cette fois, ce super documentaire qui comme on l'a vu plus haut, expliquerait, en sous entendu, bien sûr, la situation mondiale actuelle, qui est sous l'influence du virus covid 19 et de ses multilples variants, et virus dont aucun cadors dela biologie n'a pu jusqu'à present nous dire avec certitude la provenance, malgré les moyens ultra-sophistiqués qu'ils ont à leur disposition.

D'autre part si nous avons cité cidessus une fois de plus le nom du Maitre Salusa ce n'état pas pour faire du zèle littéraire ou didactique mais c'est parce que nous attendons toujours l'avis, des pontifes très titrés de Philosophie, psychologie, psychiatrie, sociologie, et consorts affiliés ...etc..., au sujet de la révélation incroyable et renversante de ce Maitre ascensionné, que nous avons mis en exergue, de nombreuses fois (voir par exemple notre récent article :affaire-Salusa.html)      Pour le cas où cette page venait à disparaître comme par enchantement, Mais essentiellement pour le novice ingenu qui découvre ce jour (par cet article sur la chaine Discovery-Science) le site ARTivision, présentons encore ici, quelques furtifs traits de cette affaire, qui nous avait été révélée par notre ami Jean-Philippe, le 28 janvier 2011, et cela pour le cas où l'url suivant, venait à disparaitre comme par magie : http://www.lespasseurs.com/chroniques_arcturius/?p=4180 :


     Comme ce superbe texte a disparu du Web, du Web comme pas magie, présentons alors ici la forme initiale du texte , en y mettant des formes et des couleurs utiles pour en augmenter la force des mots et leur compréhension. (la symbolique des couleurs est présentée à notre article : avantpro.html).

     Voici donc ce texte admirable :

Message de SaLuSa de Sirius le 21 Janvier 2011.




     D’être vraiment libre, est en soi, un tel grand progrès, mais cela vient avec la reconnaissance de l’Unicité de Tout Ce Qui Est. Nous souhaitons aider à diminuer la souffrance qui règne dans les pays défavorisés, et bien sûr partout ailleurs dans le monde. Nous avons toute l’expérience nécessaire à disposition pour changer les choses assez rapidement. En fait, on peut voir les problèmes plus en profondeur que vous et savons exactement ce qui est nécessaire pour les résoudre immédiatement. Tenez le coup, Très Chers, car l’aide arrive très bientôt de la manière la plus efficace et la plus douce.

     Il n’est pas du tout inhabituel pour une période conduisant à la fin des Temps d’être chaotique, mais comme les anciens paradigmes tombent, une nouvelle voie se dessine. Vous devriez maintenant être en mesure de discerner la direction dans laquelle vous allez et voir si cela est conforme au plan de l’Ascension. Tenant compte de vos propres expériences personnelles, vous remarquez des changements dans votre conscience et découvrez ce qui vous maintient centré et vous empêche d’être facilement troublé par des événements extérieurs.

    La fin des Temps est un bon test qui détermine dans quelle mesure vous avez évolué. Vos sens sont sans cesse agressés et le spectacle de la mort et de la destruction semble constamment occuper les médias. Si vous pouvez partager votre amour et compassion avec ceux qui y sont impliqués et n’être pas affecté émotionnellement, alors vous vous placez au-delà de la portée d’une réaction négative. La colère qu’elle éveille chez certaines personnes ne fait qu’ajouter à la crainte qui existe déjà, et nourrit ceux-là mêmes qui tentent de vous déstabiliser.

     Regardez autour de vous et vous devriez pouvoir trouver suffisamment de bonnes nouvelles pour répondre à vos attentes. Les signes sont là indiquant que les forces obscures perdent rapidement la lutte pour votre contrôle. Remarquez comment les dirigeants chinois font des concessions aux Occidentaux et usent de leurs pouvoirs pour empêcher les Illuminati de s’imposer davantage à l’Est. Ils font partie d’un mouvement grandissant de stabilisation du monde et déracinent les influences qui ont tenté de vous mêler à un autre scénario de guerre.

      Nous ne pouvons pas stopper des altercations ou confrontations mineures, mais nous préviendrons toute escalade menant à une guerre totale. Cela relève de notre autorité et c’est également en réponse à l’élévation des niveaux de conscience des peuples qui aspirent à la paix. Une petite minorité ne peut plus dicter le cours de l’humanité et comme vous le savez, les voies s’ouvrent aux étapes finales de la dualité.

      Au cours de nombreuses vies et à travers de nombreuses civilisations, vous avez expérimenté presque toutes les religions et cultures, et aujourd’hui vous êtes devenus des âmes extrêmement avancées. Votre intuition s’est raffinée grâce à ces expériences et vous avez peu d’autres choses à apprendre si ce n’est d’appliquer vos connaissances aux situations quotidiennes. De cette façon, vous devriez être capables de prendre des décisions qui maintiennent votre place dans la Lumière. Tous vos liens avec les différents aspects des activités obscures devraient être éliminés, car vous communiquez avec votre Soi Supérieur. Cela deviendra le moyen normal avec lequel vous menez votre vie, et cela se traduira par l’harmonie et l’équilibre.

      Les Lois humaines sont une piètre image des Lois Universelles et parfois vous devez vous battre pour obtenir justice. Avec notre venue, des modifications seront introduites et votre Constitution sera restaurée avec de légères modifications, pour une population qui est prompte à reconnaitre la nécessité d’une telle action. La cabbale obscure a toujours suivi en toutes choses son propre chemin, la différence est que jusqu’à une époque récente, elle a agi tout à fait ouvertement. La Lumière a cependant travaillé dans les coulisses et a préféré l’anonymat pour des raisons de sécurité. En fait, la Lumière n’a jamais cessé de travailler pour votre élévation.

     Maintenant vous attendez des changements gouvernementaux, la divulgation et des programmes d’abondance pour vous emporter dans la période restante de ce cycle. Il y a des progrès et au moment opportun nous passerons à l’action et la vie changera de façon spectaculaire. Nos déclarations initiales seront si importantes pour gagner la confiance et le soutien du peuple et beaucoup d’attention est accordée à cet aspect. Il y aura de la confusion, mais la vérité au sujet de votre histoire récente permettra d’éliminer des informations trompeuses ou fausses. Vous avez été délibérément induits en erreur et maintenus dans l’ignorance au cours de nombreux événements, de ce fait, en tant qu’Êtres Souverains vous avez tous les droits de connaître la vérité.
     Par exemple, il y a des preuves incontestables que la vie n’a pas seulement existé sur votre Lune et Mars, mais qu’elle existe encore en ce jour. Il est également connu qu’il existe une Terre intérieure, "la Terre Creuse", qui abrite des Êtres très avancés et nous ne faisons pas référence à des bases militaires souterraines qui abritent aussi bien des Humains que des Extraterrestres. Vous avez vraiment beaucoup à apprendre pour remettre vos connaissances à jour et certaines informations seront à la fois choquantes et sensationnelles.

     Il sera très important que nous puissions apporter des preuves irréfutables sur toutes les informations que nous vous donnerons, et nous le ferons d’une façon qui vous étonnera en faisant remonter le passé. Vous avez un penchant pour les mystères, mais vous apprécierez les réponses d’autant plus et vous pourriez prendre la Grande Pyramide à titre d’exemple. Elle a causé tant de spéculations quant à savoir quand elle fut édifiée et dans quel but. Certains chercheurs ont fait de grandes découvertes, mais la grande majorité d’entre vous n’en ont aucune idée. Disons que cela remonte à environ 10 000 années en arrière des Extraterrestres, qui ont créé tout un réseau de tels édifices géants partout sur la planète, ainsi que vous le découvrirez.

     Généralement, votre histoire à ce sujet est très limitée et inexacte et cela s’applique à une grande partie de votre passé de 12 000 ans et plus. Ce qui est intéressant, c’est que vous étiez vos propres ancêtres. Par conséquent, cela explique pourquoi certains d’entre vous ressentent une telle attraction pour certaines civilisations. Cela peut affecter vos goûts et préférences, même aujourd’hui, et cela est manifeste dans de nombreux foyers.  Cela vous fascinera lorsque nous vous montrerons exactement comment la Grande Pyramide a réellement été construite, en vous rapportant le passé.

     Mes Chers, sachant ce qui vous attend, réjouissez-vous en et trouvez de la satisfaction pour cette connaissance. Les forces de l’ombre n’auront plus leur mot à dire en la matière et auront été retirées de tous les postes de pouvoir. De grands Êtres spirituels, les auront remplacés et l’Humanité aura enfin été menée hors de l’obscurité vers la Lumière, la Vérité et la Compréhension. Quels temps heureux vous attendent juste maintenant et nous le savons parce que nous sommes une partie d’eux. Pouvez-vous imaginer quel poids sera retiré de vos épaules et avec quelle rapidité la situation de crise sera modifiée ? D’être vraiment libre, est en soi, un tel grand progrès, mais cela vient avec la reconnaissance de l’Unicité de Tout Ce Qui Est.

     Je suis SaLuSa de Sirius et peut vous dire que nous, de la Fédération Galactique, sommes excités à l’approche du jour où notre présence sera officiellement reconnue dans le monde entier. Nous souhaitons aider à diminuer la souffrance qui règne dans les pays défavorisés, et bien sûr partout ailleurs dans le monde. Nous avons toute l’expérience nécessaire à disposition pour changer les choses assez rapidement. En fait, on peut voir les problèmes plus en profondeur que vous et savons exactement ce qui est nécessaire pour les résoudre immédiatement. Tenez le coup, Très Chers, car l’aide arrive très bientôt de la manière la plus efficace et la plus douce.

     Merci SaLuSa. Mike Quinsey
Traduit et interprété par
Alain Bonet.


      Dur Dur... n'est-ce pas !!!, cette révélation très significative du Grand Maitre SaLuSa, qui va à l'encontre des affirmations universitaires sur le Passé de l'Egypte ancienne, avec ses fameuses pyramides , et surtout, révélation hors norme, qui concerne la vacuité interne, de notre planète, que la plate-forme ARTivision, a su mettre en exergue dès le 17/09/2000, à notre article, tout à fait avant-gardiste Byrd.html
puis dans, près d'une centaine de pages clefs, sur le sujet ...

     Mais, en ce qui concerne cette affaire de "bases militaires souterraines qui abritent aussi bien des Humains que des Extraterrestres", nous avons déjà aussi, évoqué en détail cette affaire, dès le 23/07/2003, dans notre article :


      Peut-être alors, aussi, que tout cela, nous servira, un peu mieux à comprendre, les événements surprenants, qui se précipitent, en ce moment sur cette planète ...

         Mais, cependant, il nous vient à l'idée, pour clore notre causerie de ce 13 Octobre, à l'idée de présenter une fois de plus, le super film d'époque, qui décrit tant soit peu, la situation actuelle de la planète Terre, à savoir le célèbre film culte : "Le jour où la Terre s'arrêta" de 1951, dont voici, ci-dessous la version totalement refaite et masterisée :

  

       Et, nous le savons déjà, il est grand temps que les "bien-pensants zététiques" de tout bord, puissent répondre , au moins cette fois, à l'injonction finale, du Maître Klaatu :


juste à la fin du film :

" Nous attendons votre décision ..."

      Mais, ce 15 Octobre 2021, alors que la Médiaphère est tiraillée et ballotée, par des faits divers tragiques (archer fou de Norvège qui tue 5 personnes et en blesse 2 autres, décapitation d'une retraitée en France, assassinat du député conservateur britannique David AMESS, incendie désastreux faisant autour de 46 morts à Taïwan dans un immeuble vétuste...etc..), et on voit donc que de plus en plus, les habitants de cette planète, s'agitent de plus en plus, et pour le novice ingénu, cité plus haut,redisons aussi, une fois de plus, que bien sûr, chacuu est, libre de croire ce qui lui plait, et que le site ARTivision, ne soutient aucun mouvement religieux, ou politique, journalistique, ou même technologique de quelque nature que ce soit. Son rôle, ne se résume qu'à présenter, des textes et des images, plutôt hors-normes, qui n'ont pas reçu, des médias ayant pignon sur rue, la diffusion et l'amplification, qui leurs revenaient de droit, à l'époque de leur sortie, sur le marché.

       Mais puisque nous avons en douce évoqué, ci-dessus le vocable de SORIA, ce n'était pas dutout pour faire de la frime littéraire ou le buzz médiatique, mais c'était plutôt, pour inviter les zélés rationalistes, qui croient être dans le vent de la modernité médiatique et technologique, de bien s'attacher sur leur siège déjà branlant, car à l'altitude, où l'entié transcendante SORIA, va nous conduire, ci-dessous, il risque d'y avoir pour eux de très fortes turbulences. Point à la ligne.

      Voila donc, de ce pas, un certain plus, qui nous vient de l'ouvrage "Voyage", du collectif Soria, formé, on le sait, de 4520 entités cosmiques...

  

      Voilà donc quelques propos vieux de 19 ans(en 2021) , ci-après, extrait des pages 185 et 186 :

     "...Votre isolement commence seulement à se lézarder. Les rayonnements des autres formes de vie pointent leur Lumière (Ombre ou Lumière : attention, tout n'est pas rose au sein des Univers !), et certains de vos gouvernements savent déjà à quoi s'en tenir ! Même s'ils ne vous ont pas révélé ces visites et essaient de vous ridiculiser dans votre approche des autres mondes, il est vrai qu'ils considèrent les habitants de cette Terre comme des retardés mentaux, à qui il faut cacher la vérité, de manière à ne pas les affoler. La population terrienne ne jouit pas d'une grande réputation aux yeux des dirigeants ! Étrange, votre choix d'être sans cesse rabaissés aux yeux des autres ! Ce miroir vous apprend-il encore quelque chose aujourd'hui ? Ne l'avez-vous pas assez exploité ? Ou avez-vous simplement oublié que vous pouvez exister sans cette reconnaissance aliénante ?...etc... ".

      Dur.. Dur... n'est-ce pas !!!, et l'on est quasi certain, qu'aucun de nos médias actuels, ne pourrait soutenir un tel langage...! Point Barre...

Vous avez bien sur d'énormes rétissances à admettre ce qui précède, mais il y bien mieux :

En effet dans le même ouvrage dantant déjà de 19 ans de SORIA on peut aussi lire en pages 172 et 173 concernant notre bonne Terre (Urantia Gaïa)

     "L'intérieur de votre Terre est creux ; un Soleil y réside, permettant la vie comme sur la croûte extérieure de cette planète. Chaque humanité vit dans une des réalités physiques d'Urantia Gaïa. Suivant le cercle d'influence atomique, certaines peuvent avoir des relations directes et physiques avec le peuple extérieur, vous Ainsi parmi les survols d'ovnis, quelques-uns sont imputables aux intraterrestres. L'harmonie interne de votre sphère d'accueil subirait des interférences si ces êtres n'intervenaient pas dans votre évolution. Il n'est pas rare que les scientifiques internes surveillent les travaux des vôtres, les aidant même en laissant des formules dans la matrice des ordinateurs ou en envoyant l'un des leurs se fondre au sein de votre multitude. Certains occupent des postes importants dans votre société, contrôlant ainsi les progrès, en favorisant certains ou en écartant d'autres, mais en tenant toujours compte de votre degré d'ouverture d' esprit, de vos faiblesses, de vos points forts et du maintien de l'équilibre du centre de la Terre. Parfois, des documents disparaissent, étant jugés sortis trop tôt, pour réapparaître dans une séquence plus appropriée. Il est temps de trouver un point de rencontre conscient entre eux et vous. Seule votre volonté de développer un échange sain, fraternel et respectueux entre chaque ethnie concrétisera cette rencontre. Pourtant, les habitants de l'intérieur de la Terre n'ont jamais été aussi ouverts à une telle éventualité. Votre conscience sera touchée par des informations révélant autant la vie stellaire que la vie intraterrestre. Il est même possible que certaines portes d'accès du centre de la Terre s'ouvrent à quelques-uns d'entre vous afin qu'ils puissent témoigner de la réalité de leur existence. Votre grand visionnaire et prophète Jules Verne, vous a préparés aux ouvertures de ces temps nouveaux. Rapidement et étrangement, vous pourriez éprouver comme une surdose d'informations, déstabilisant ainsi vos croyances établies et fragilisant vos tendances à vous accrocher aux lois actuelles".

     Extrait de "Voyage" tome III de Soria Edition Ariane Mars 2002.

      Mais, si vous savez lire entre les lignes, de l 'extrordinaire texte précédent, on peut imaginer alors que notre incomparable Jules Verne, et sans doute d'autres écrivains bien choisis, ont été contactés, en leur temps, soit par télépathie... soit directement par des missionnaires spéciaux de la Terre intérieure, pour préparer l'arrivée des découvertes extraordinaires, mises en relief actuellement, avec ses faibles moyens, par le site ARTivision.

      On pourrait en effet, écrire un ouvrage en entier, uniquement sur le passage en question (avis aux journalistes, aux éditorialistes et autres amateurs psychologues et philosophes des mystères de ce monde).

      Finalement, on s'apercevra progressivement, que le site ARTivision, n'est pas du tout un site que l'on fréquente par convivialité, pour se changer éventuellemnt les idées, mais c'est surtout un site où >chaque petit détail, à son importance, et doit être explorer à fond, pour mettre en lumière sa très substantifique moelle .

     En attendant, prière de demander, à votre proche voisin, pourquoi les médias n'ont jamais montré en 3D, une seule petite image de cette plateforme gigantesque (revoir SVP, plus haut) située sur Calisto un satellite de Jupiter, où l'on voit, sans discusion possible, des blocs énormes ayant de nombreux angles droits, et disposés sous la forme approximative d'un gigantesque hexagone :


     Mais ce 18 Octobre 2021, (avant d'en dire, bien plus, sur l'affaire de Soria, concernant notre inégalable Jules Verne), disons alors que nous venons de découvrir par un concours de circonstance quasi magique que nous avions déjà placé sur notre site une vue exxeptionnelle de cette plateforme nommée Valhalla, et vue qui nous avait été adressée dès le 8/10/03 par l'ami canadien Yves Vaillancourt, telle que :


la plateforme gigantesque (Notez bien que nous n'utilisons pas le vocable cratère ici), montrée ci-dessus n'a certainement pas été érigée avec des engins fonctionnant avec les énergies élémentaires que nous utilisons actuellement, mais probablement avec des énergies inconnue de nous comme par exmple, des engins antigravitationnels comme celui qui a rabotté fut un temps, ou continue peut-être, à le faire, le cratère Copernic de la Lune tel que :


Cette image surprenante n'est pourtant pas une "fake news" car elle et tirée de l'ouvrage très côté en astronomie tel que :      L'image du bidule, qui rabote le côté droit de Copernic, est tirée d'un ouvrage des plus sérieux et très scientifique publié chez l'Editeur D. Reidel Publication à Dordrecht, en 1969, du grand astronome et mathématicien tchèque Zdenek KOPAL
, qui vivait alors en Angleterre, et ouvrage dont voici les deux premières pages :


     Et, pour ceux qui lisent bien l'anglais, il y a dans cet ouvrage à la page 251, une sublime comparaison, à la même échelle, du cratère Copernic, à deux époques différentes, et avec deux télescopes du moment. A vous de juger, les différences et d'en déduire, les raisons :


     Nous avons surtout souligné en rouge que la photo de droite vient de l'Observatoire français du Pic du Miidi. Le mot récent utilisé ci-dessus, pourrait signifier une date entre 1967 et 1968.

     Mais analysons plus en détail, cette image du Pic du Midi :


Analysons maintenant, la structure bizarre placée à l'intérieur du cercle :

   

    N'empêche, qu'il faut vraiment vouloir , imiter l'autruche, pour dire, que ceci qui suit, est tout à fait naturel :

     Si l'on sait que ce cratère Copernic, mesure environ 93km, un calcul élémentaire donne pour la largeur de l'engin excavateur, près de 12,4 km, que nous arrondissons volontier, à cause de l'imprécision de nos mesures à : 12 km.

     Comment donc il se fait, qu' un engin de près de 12 km, est passé totalement inaperçu dans les colonnes des revues d'astronomie et consorts analogues, jusqu'à la sortie du remarquable ouvrage du très grand chercheur et ami Alfred Nahon, ( hélas décédé en 1990), et, intitulé : "La Lune et ses défis à la science", paru aux Editions Mont-Blanc 1973, en Suisse, et ouvrage qu'il est vraiment utile d'avoir en main, pour sur tout débat sur les affaires surprenantes lunaires, en question :

  


     Mais voilà, aussi une autre information clef, qui n'a pas du tout été diffusée par l'Agence France-Presse, et pour cause ( A notre connaissance bien sûr et merci à l'internaute béni qui la découvrira dans une autre revue de l'époque) :

     Cette information cruciale se trouve en page 8 du Nostra n°405 du 10 au 16 Janv. 1980


      On se demande d'ailleurs, comment il se fait, que nos scientifiques de France et de Navarre (les européens en quelque sorte), qui se disent à l'affût de la Lune, n'aient pas tenté de contacter au moins ces scientifiquesM.V. KELDITCH et A.P. VINOGRADOV soviétiques de l'époque, (s'ils étaient encore vivants ou bien leurs collègues plus jeunes), pour avoir directement accès à un dossier hors normes, dont ARTivision, posséde, bien sûr , certains éléments clefs, qui ne circulent pas encore dans le grand public.

     On se demande d'ailleurs, pourquoi des périodiques,dits haut de gamme, comme "le Monde" , "Science&Vie", "Science et Avenir", "La Recherche", ..etc..., n'ont pas publié à l'époque,, (à notre connaissance bien sûr, et nous publierons alors toute information à ce sujet), une seule ligne, sur cette conférence de presse scientifique soviétique. Il faut aussi remarquer que ce genre d'information venant des soviétiques, était chez Nostra, sous le regard scrutateur du savant atomiste, Jacques Bergier, l'homme phénomène, qui était un lecteur rapide hors normes, et cela en plusieurs langues, dont le Français, l'anglais, le russe, l'espagnol, l'hébreu, le tchécoslovaque, le polonais, l'italien et deux ou trois autres langues encore. Donc côté russe, il avait certainement quelques amis fidèles pouvant lui transmettre en "temps réel", des données sensibles.

     Pour en savoir plus sur Jacques Bergier et ses prouesses, qui ont mis mal à l'aise de nombreux bien-pensants de l'époque, prière de se reporter à notre article : http://www.artivision.fr/Nostramystere.html
     Pour les puristes qui aiment remonter aux sources, voici quelques articles de ce Jacques Bergier, parus dans la revue "Science et Avenir" des années 56 et 57 :

- n°111, Mai 1956, "Les travaux de Pontecorvo en URSS, pour découvrir l'anatomie du proton".
- n°112, Juin 1956, "L'oxygène atomique de la haute atmosphère, combustible des engins téléguidés de demain".
- n°114, aout 1956, "Quand l'industrie annexe l'alchimie".
- n°115, Septembre 1956, "Le 17 Septembre, la planète Mars ne sera qu'à 59 700 000 km de la terre".
- n°117, Novembre 1956, "Qu'est-ce que le feu ?".
- n°118, Décembre 1956, "Les dernières équations d'Einstein recèlent-elles les secrets de l'antigravitation ?".
- n°122, Avril 1957, "Les déchets des piles atomiques feront naître demain une radio-chimie".
- n°123, Mai 1957, numéro spécial "Les portes de l'an 2000", auteurs non différenciés (Pierre de Latil, Albert Ducrocq, Jacques Bergier, etc.) Présomption articles de JB : "Les hommes de demain raisonneront-ils avec des machines " et "Au-delà des usines sans hommes, la nation automatique".
- n°125, Juillet 1957, "La plus grande révolution de la physique depuis Einstein : le principe de parité s'effondre".
- n°128, Octobre 1957, "Des progrès décisifs dans la domestication de l'énergie H".

     Comme vous le voyez, ce savant ne se tournait pas les pouces à cette époque.

      Mais ce 21 Octobre 2021, disons que le bref et fantastique communiqué, (juste cité ci-dessus) de la revue Nostra, page 8, n°405 du 10 au 16 Janv. 1980, considérée à l'époque comme une feuille de chou très négligeable, par les bien-pensants calfeutrés dans leurs mesquines et vaines certitudes , va avoir très bientôt, (selon nous bien sûr),une reconnaissance archi-historique irréfragable , dont la moindre des conséquences est le fait, déjà démontré depuis des lustres par ARTivision (voir par exemple, nos très nombreux articles à ce sujet, dont notre article en date du 31/05/09 tel que : http://www.artivision.fr/lettreouverteinternaute.html )

     Car effet, si bien avant 1969, le Gouvernement Américain, avait la certitude que la Lune était habitée, (revoir alors plus haut, la surprenante conclusion la revue Science et Vie d'Avril 1964, qui nous montrait en effet ceci :

  

de très remarquable )


      Il n'était donc, (en 1969), certainement pas prudent du tout, de débarquer sur la Lune, si elle était déjà occupée, (et continue bien sûr, à l'être), par des êtres qui nous considèrent, avant tout, que comme des quidams, très belliqueux et conquérants, qui s'entretuent pour des "broutilles énergétiques", exactement comme des primitifs d'une forêt équatoriale qui se chamailleraient pour une boite d'allumettes, tombée du sac d'un explorateur en visite très furtive dans le coin, et ayant débarqué d'un éventuel hélicoptère.

     Clairement, cela entraine le fait inéluctable, que le prétendu débarquement lunaire des américains en Juillet 1969, si bien mis en relief ces temps-ci, par la Chaîne Discovery Science, ne pourrait bel et bien, être que bidon (selon nous bien sûr et nous avons aussi des questions clefs, qui s'attachent à l'ombre de ce drapeau sur le scaphandre des prétendus astronautes), et nous attendons d'ailleurs toujours avec la plus grande des ferveurs, une simple petite réponse, qui s'attache à l'image de la NASA, qui suit plus bas ...

     Nous allons alors mettre une fois de plus, résolument le pied dans le plat déjà très avachi, de la Médiasphère, image montrant bien sûr, le site ARTivision, a été le premier du Web français, dès le 31/05/2009. (il y a donc plus de 12 ans en 2021, à poser une énigme cruciale, qui n'a pas jusqu'à présent, reçu, la moindre petite réponse, des journalistes, si avides, dit-on de scoops atypiques... )

       Voilà, une fois de plus,, ce dont il s'agit, et pour être encore plus crédible, nous nous baserons sur les affirmations péremptoires, de la revue Ciel&espace, n° 391 Décembre 2002, qu'il convient d'avoir absolument sous la main, afin que l'on ne dise pas, que nous avons tout inventé, et qu'il s'agit encore d' images manipulées et de "fake news"...


     Et en feuilletant donc cette revue, vous y découvrirez un surper un dossier central détachable, de 8 pages, consacré à "l'exploit", d'Apollo 17...

      Mais brûlons les étapes, et arrivons d'emblée au point crucial, de l'histoire...

      Voici donc déjà, les pages 8 et 9, de la revue en question :


      On voit , les nombreuses évolutions accomplies par les prétendus astronautes, et leur jeep, nommée officiellement le LRV(Lunar Rover Vehicule)....

      Puis, nous arrivons, à cette dernière image clef concernant Apollo 17, de la revue en cause :


      Cette photo porte le n° AS17-137-20979, que l'on peut trouver sur le site quasi officiel ... :


      Mais pour les puristes, voici donc le bouquet..., qui n'a jusqu'à présent pas reçu la moindre explication, de ces Messieurs astronomes, astrophysiciens et consorts béni-oui-oui de NASA...


      Les quidams dits cultivés, et autres consorts dits intellectuels contemporains, (journalistes et directeurs de chaines de télévision qui ont pignon sur rue, cosmologistes officiels, philosophes, psychologues, psychiatres et consorts assimilés, mais aussi ecclésiastiques de tout gabarit : prêtres, évêques, pasteurs, mollahs, grands rabbins, etc....), n'ont pas été capables de trouver, une seule petite réponse naturelle , -- que nous aurions en fait, joyeusement publiée ici -- à cette question pourtant très technique, en rapport direct avec l'image incroyable ci dessus ....

      Et la question cruciale, qui se pose ici, est donc :

"Comment les pretendus astronautes Eugène Cernan et Harrison Schmitt ont-ils pu amener ici, la jeep lunaire, sans qu'elle laisse des traces, sur le sol ? "


      Mais comme aucune réponse n'est apparue au portillon, nous avons, il y a quelques temps, posé par dérision, une autre question après la sortie de notre article clef, sur le vortex temporel, présenté tel que :


     En effet, on peut aussi alors se poser incidieusement, la question :

"Cette jeep a-t-elle pu ici, faire un saut quantique, dans le Temps ? "

     Bien sûr, nous avons beaucoup d'autres anomalies, de même gabarit, par exemple voici une photo venant d'Apollo 15 :

  ">

     Cela, est aussi une preuve absolue, qu'il y a eu, une magouille ahurissante, dans l'affaire très scabreuse, des Apollos de la NASA... (Voir dès lors l'url (véritable bombe médiatique) qui suit et récemment reçu Roger L....de notre ami canadien : Quand-/wikileaks-fait-le-super-Buzz )

      Et donc, finalement, tant que ces Messieurs les irréductibles sceptiques, qu'ils soient haut placés ou pas dans l'Université, et tous ces médias et autres prétendus astronomes et scientifiques de tout bord, vous allez bientôt, vous mordre les doigts jusqu'à l'os si vous continuez à vous taire au sujet de cette affaire lunaire , extrêmement pragmatique voire très prosaïque, que nous avons lancée en exclusivité sur le Web français, il y a de cela, près de 12 ans (en 2021, voir alors notre article en date du 4/12/2009 :http://www.artivision.fr/Lumieresoit.html).

      Or donc ce 25 Octobre 2021, la chaine Discovery Science, au lieu de discuter de cette affaire de jeep sans trace de roue sur la "Lune" , (à moins que personne, de son équipe, n'ait perçu le phénomène, ce qui serait très grave pour des prétendus analyseurs des missions Apollos), préfère parler du drapeau américain, posé sur le sol lunaine de 1969, qui se tortille admirablement alors que les protagonistes de la chaine Discovery Science, croient fermement, disent-ils "qu'il n'y a pas d'air sur la Lune", et ARTivision a démontré depuis belle lurette, que cela est faux. Voyez par exemple, en passant les images irréfragables suivantes :

  

     L'image de droite, est tirée du numéro 69 de la revue Top Secret, d'Octobre-Novembre 2013, et ces deux entrefilets sont très importants, car ils montrent, sans l'ombre d'un doute, que la NASA et ses sbires, assurément nous prennent pour, "des abrutis notoires ".

     À vous de juger... tout cela, documents incontournables à l'appui.

     Mais, en plus, au moment même où nous écrivons cette diatribe, très corsée, concernant ce que la NASA dissimule assurément au commun des mortels, sur notre environnement planétaire, voila justement que le Dimanche matin précédent, à 7h18, que nous avons eu la chance inouie, d'assister sur la chaine Cnews à une émission admirable, intitulée "En quête d'esprit" (admirable bien sûr pour ARTivision, mais très amère et détabilisante, pour les sceptiques et agnostiques zététiques de tous bords, qui n'ont jamais lu, une seule petite ligne de notre site), où l'on a présenté quelques sommités scientifiques et culturelles , qui ont discuté sur les allégations très atypiques du livre qui vient de paraitre, (le 23/10//21), et intitulé : "Dieu-La Science-Les Preuves" de Mrs Jean-Michel BOLLORE et Olivier BONNASSIES tel que, tiré du site de l'éditeur, on ait :


     Avec nos très faibles moyens d'enregistrement, on a aussi :

  

      Des chercheurs et écrivains scientifiques participaient à cette emission et aussi la très sympathique journaliste Dominique JAQIUER, qui a évoqué le cas du chercheur Albert le Grand :

  

  

      Bien sur il fut question aussi des travaux des hommes de Science comme Galilée, de Mgr Georges Lemaître, d'Albert Einstein.


      Si vous savez donc, lire entre les lignes, les savants modernes sur le plateau de la télé en question, nous affirment sans détour,, qu'ils ont découvert la preuve de l'existence de Dieu, mot que nous préferons, ne pas utiliser, car trop galvaudé, depuis des siécles, (nous utilisons de préférence les vocables: la Nature, ou le Très Haut, ou mieux encore la Source, surtout en fonction des révélations tout à fait hors normes de l'entité, que nous avons nommée, après une véritable transfigulation pronominale : Le Maître de Findhorn )

      Les zélés détracteurs zététiques, se sont, bien sûr, roulés par terre d'hilarité, en découvrant, en son temps, notre article clef :



      Ils vont maintenant raser les murs le soir, pour que l'on ne reconnaisse pas, et que l'on ne les montre pas du doigt. Ils vont enfin comprendre, que les révélations du site ARTivision, sont bien plus révolutionnaires, que celles du chroniqueur E.Z, très en vogue ces temps-ci, et qui n'est somme toute qu'un simple catéchumène, destiné à recevoir bientôt, le baptème cosmique, diffusé depuis 24 ans, par notre site.

      Mais voici alors, un cours extrait de l'article hors normes, en question :

Début de citation :
       " Mais, ce jour, disons avec constance, que tout ce qui précède, nous montre une fois de plus, bien , que rien de ce qui se passe sur ARTIvision, ne peut être l'effet du hasard, que certains croient être soumis, à une fonction aléatoire d'évènements synchrones.

       Mais nous l'avons déjà souvent expliqué, dans d'autres articles que cette planète est bien soumise à des cycles réguliers, et en particulier à celui qui arrive tous les 25920 ans d'après l'Einstein de l'ésotérisme humoristique français Jean Sendy. (Il y a d'autres cycles plus longs, connus des Mayas et des indiens).

        Que les rationalistes endurcis, le croient ou pas, nous avons souvent aussi exprimé ici, le fait que leur sournoise hilarité, se transformera vite en stupéfaction, quand ils découvriront, (si ce n'est pas encore le cas), l'entrefilet étonnant ci-dessous :


       Ce communiqué de presse, n'est-il pas déjà, (s'il en était encore besoin de le dire), une première marche, vers les prémices de la découverte du fait, prouvant que la Nature, n'est pas du tout un concept soumis aux tribulations d'un hasard casuel, comme on veut nous l'enseigner, dans nos écoles et nos universités. Disons alors qu'ici, nous pouvons assurément appliquer l'adage suivant :

"L'absence de la preuve d'une chose,
n'est pas la preuve de l'inexistence de cette chose"

         Et donc, si les scientifiques, n'ont pas encore prouvé qu'il existe une Intelligence Supérieure, qui anime et règle le Cosmos, cela ne prouve pas, qu'ils n'arriveront jamais à le démontrer. Point Barre...

      N'empêche que le site ARTivision, dès le 8 Juin 19999, il y donc exactement déjà, 22 ans de cela en 2021, avait pressenti que le contexte du vivant, était bien plus extraordinaire, que ne sauraient l'imaginer, nos meilleurs maîtres de la science-fiction : (Voir ci-dessous l'URL, de notre article clef, de l'époque), qui prouve absolument tout ce qui précède, au grand désarroi des mécréants zététiques, de toute nature
:


      Cet article s'intitulait :

Intercommunications naturelles spécifiques
chez les êtres vivants, et retour
à la dimension cosmique de l'humain.

      Et cependant, des découvertes récentes, sont venues, bien sûr, confirmer cela, au-delà de toutes nos espérances :


       Mais, il y a bien plus surprenant encore, qui nous attend, au tournant.

     Cela confirme donc parfaitement le propos suivant en date du 10/01/2020 d' ARTivision, tiré de son article :



     Début de citation

     "Disons alors qu'ici, nous pouvons assurément appliquer l'adage suivant :

         "Si les scientifiques n'ont pas encore prouvé qu'il existe une Intelligence Supérieure, qui anime et règle le Cosmos, cela ne prouve pas, qu'ils n'arriveront jamais à le démontrer".
    Point Barre...


      Fin de citation .

      N'empêche que tout ce qui prède et bien plus, dans d'autres articles stipule donc clairement, que le site ARTivision, avait pressenti dès le le 8 Juin 1999, 22 ans de cela en 2021) , avait pressenti que le contexte du vivant, était bien plus extraordinaire, que ne sauraient l'imaginer nos meilleurs maîtres de la Science-Fiction."

     Mais revenons à un concept très sensible, évoqué dans l'emission "En quête d"exprit" en question, et notons que pour justifier son opinion bien scientifique, le sieur Olivier BONNASSIES, coauteur du livre précité, semble vouloir affirmer que la théorie du Big Bang, est ce qu'il a de mieux dans les millieux scientifiques officiels actuel, et que la vérité première de l'Univers est là (Ce que contesta, à juste titre, le philosophe présent sur le plateau de télé, Mr Florian LAGUENS ) ...

     Rappelons alors pour terniner cette conversation de ce jour, ce que nous nous avions déjà écrit le 11/01/2009
:

      Début de citation :

       " Peut-être est-ce cela aussi, un début de réponse à certains scientifiques qui prétendent actuellement, remettre en cause l' hypothèse du Big Bang. Voyez vous-même :


     On voit donc , que les dogmes les plus ancrés de la Science, peuvent à un moment donné, battre de l'aile, et celui de la Terre pleine, va lui aussi bientôt voler assurément en éclats.

     Les savants s'interrogent aussi sur la notion de Hasard, si bien exprimée dans le Science&Vie n° 1003 d'Avril 2001, et notion qui est parfaitement, en correspondance avec ce qui précéde :


      Et voici le début de ce très important article sans doute devenu dès lors, incontournable sur le sujet en question :


      Nous invitons tout internaute qui veut en savoir plus, de se procurer ce débat de 23 pages, sur l'existence ou non d'une Intelligence Supérieure, qui est à l'origine de l'Univers, comme le disent les extraterrestres d'Adamski, et bien d'autres Maîtres cosmiques.

     Evidemment les scientifiques modernes n'adhèrent pas du tout à cette idée, mais un certain Albert Einstein, lui y croyait, car il aurait dit "Dieu ne joue pas aux dés" :


     Donc chacun est, bien sûr, libre de croire ou non, à l'existence de cette Intelligence Supérieure, jusqu'au jour du Grand Chambardement, où, tout sera révélé en Haut Lieu...

     Pour l'instant, lisez aussi ceci :


     Allez... un petit dernier pour la route :


     Il est clair cependant, que le site ARTivision avait choisi son camp, dès sa création en 1997.

     Mais, 6 ans plus tard, dans un ouvrage intitulé "Fleurs d'esprit":

  

paru au premier trimestre 2003 aux Editions Ariane du Canada le collectif Soria formé de 4520 entités cosmiques, écrivait ceci, de très significatif:


     N'est-ce pas , une déclaration qui confirme les propos d'Adamski, prononcés 48 années plus tôt. Curieux, n'est-ce pas !!! A vous de juger tout cela, une fois de plus... "

     Fin de citation...

     Tout ce qui précède, serait vite considéré conmme des spéculations de la bonne science fiction, s'il n'y avait pas eu aussi ce qui suit que nous avons gardé bien sûr, pour la fin et le meilleur de ce jour :

      En effet, pour les puristes qui aiment partir des sources d'un document, il y a aussi, ceci qui nous vient du Grand Maître de Findhorn, dans sa méditation du Premier Juillet, et il en parle aussi dans celle du 11 Juillet, et méditation qui sort absolument du cadre, de l'instruction délivrée, dans nos écoles et nos universités :

     Voici donc, ce petit plus du Maître qui concerne, ce que représente la Vie, et notre aptitude à l'appréhender.

Réjouis-toi et rends grâce éternellement,

car tu sais que tu vis pour toujours.

Tu parcours un jour à la fois,

tu vis chaque moment pleinement et glorieusement,

oubliant le passé, sans inquiétude pour le futur,

acceptant simplement que la vie est éternelle

et n'a ni commencement ni fin .

Tout le temps tu grandis et t'élargis en conscience,

tu commences à comprendre le mystère et la merveille

que sont la vie éternelle
et la réalisation de ton Unité avec La Source ,
la Créatrice de la vie.

Pas à pas, tu avances et t'élèves,

empli de Paix ,Tranquilité et de Sérénité

prenant conscience que puisque tout repose entre Ses mains,

il est inutile de t'inquiéter.

C'est lorsque tu essaies de regarder trop loin devant toi

que la vie devient un réel fardeau
,

et que tu apportes peur, incertitude et même manque de foi

et de croyance à beaucoup d'âmes.

Deviens comme un petit enfant, libre et joyeux,

et la vie sera pour toi une continuelle source de délices.

Crois en la vie et vis-la pleinement !



La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 1er Juillet, après adaptation d'ARTivision.

     Rappelons qu'Eileen Caddy, (décédée en Mars 2007), était la cheville ouvrière, de ce que l'on a appelé, les jardins de Findhorn : (http://www.artivision.fr/Findhorn1.html ou http://www.artivision.fr/Findhorn2.html)

      Comparez alors, avec ceci :


écrit en anglais 46 ans plus tôt...par George Adamski, le fameux spationaute non officiel.

      Comme cela est très curieux, n'est ce pas !!!

      Si vous connaissez un scientifique, qui a parlé de cette affaire de vie, qui n'a ni commencement ni fin, pensez donc, SVP, à nous en faire part, et merci déjà d'avance.

      Mais, ARTivision, aime aussi à souligner, parfois avec humour, jusqu'où peut aller notre attachement chronique au matérialisme pur et dur, des siècles durant, et soyons donc aussi un peu cool, dans cette affaire de scientifiques qui croient avoir découvert qu'il existe bien une Intelligence Supérieure, qui gouverne l'Univers, alors nous serions heureux de savoir ce qu'ils pensent de cette carricature, bien plus importante (selon nous bien sûr), que celles de Charlie-Hebdo :


     En effet si vous savez lire au travers de cette image, il ne serait pas vain de penser que si la Nature est capable
de visu
, de faire passer une simple chenille de sphère dimensionnelle n° 2 (où elle rempait des heures durant, de feuille à feuille), à celle n°3 (où elle peut voltiger de fleur à fleur, en quelques secondes, et sur des distances beaucoup plus grande) alors cette superbe Nature sera aussi capable de faire passer l'homme de sa dimension n° 3 , (où il évolue si aisément, depuis des lustres, à la dimension 4 ou plus, et dimensions que nos matérialistes endurcis refusent obtinément de concevoir) ...

     Le site ARTivision a produit de très nombreux documents montrant que cette 4 e dimension, existe bien et qu'il y en a beaucoup d'autres au-dessus... de plus on découvrira que l'espèe humaine fait une sorte navette permanente entre ses diverses dimensions n'en déplaise à l'évèque André Léonard de Bruxelles (auteur de l'ouvrage : "JÉSUS Splendeur de DIEU et Salut du monde"), qui s'est justement exprimé, très malencontrement sur le sujet, dans l'émission de Cnews : "En quête d'Esprit" du Dimanche 31 Octobre 2021:


      Au lieu d'épiloguer longuement sur l'existence très aléatoire du Purgatoire, et surtout sur le fait qu'il assume volontier, que la planète Terre, est la seule habitable du système solaire et même, quel orgueil démesuré, de vouloir admettre que notre Terre est la seule habitable, du Cosmos en entier, cet archevèque de Bruxelles aurait mieux fait de découvrir d'abord les ouvrages clefs ci-dessous :

      



     Et voici un petit avant-goût du livre de droite:



      Mais, par contre, il nous appartient ce jour, de reprendre ici la super méditation Grand Maître de Findhorn,
du 11 Nov 2018, juste passé et qui nous en dit plus sur le cheminement qui nous appartient de réaliser ici bas pour sortir des chemins tortueux.

      Ceci va une fois de plus nous interpeller grandement de manière philosophique, et même scientifique, cela va encore faire hurler de dépit, les pontifes agnostiques de nos universités...

T out ce que tu as besoin tu l'as en toi
qui attend d'être reconnu, développé
qui attend de sortir

Un gland contient en lui, un chène puissant

Tu contiens en toi un énorme potentiel .

Exactement comme le gland doit être planté, et soigné
pour qu'il puisse grandir et devenir ce chène puissant,
Ce qui est en toi doit être reconnu avant de pouvoir émerger

et être utlisé pleinement.


Sinon cela reste dormant en toi.

Ce qui arrive à beaucoup d'âmes est que
cet énorme potentiel ne se developpe jamais dans cette vie

et est souvent transporté d'une vie à une autre.

Ce processus est complètement inutile.


C'est maintement le moment de faire émerger

et d'utiliser tout ce que tu as en toi .

Saches que tu peux faire toute chose

Parce que La Source est là renforçant et guidant

Chacun de tes mouvements et chacune de tes décisions,

jusqu'à ce que comme ce gland, tu aies fait éclater

tes limites et que tu sois


libre de croître, en un chène puisant

, fait clairement allusion à la notoin de réincarnation, toujours niée par nos doctes mentors de l'Université, et, les propos qui précèdent, s'alignent sans ambiguité aucune, sur ce que ce Maitre, nous avait déjà dit, tel que :

Tu es dans le monde mais tu n'es pas de ce monde...

     Cela signifie bien, le fait que l'être humain a un rôle prépondérant à jouer, sur la Terre , qui possède plusieurs dimensions, et pas seulement cette troisième dimension, où les humains déaxés ne pensent qu'à se faire la Guerre pour des futilités dérisoires.

     Le site ARTivision, a déjà de nombreuses fois traité ce sujet, et vous pouvez en lire quelques éléments significatifs à notre article daté du 18/12/2011, et placé à :


       Pour les puristes, il leur faut savoir, que le site ARTivision a déjà exposé ce concept de la Réincarnation, dans de très nombreux articles tel que :


      Mais peut-être est-il ici utile de rappeler ici, la fin du message du Grand Maître de Findhorn, ( voir le site : Findhorn.html) en date du 29 Mai, où il faut savoir en plus, lire entre les lignes:

Est-il très étonnant qu'il te faille renaître

pour accepter cette Vérité?

Tant d'ames se sont égarées si loin de Cette Source ,
et se sont séparées au point qu'elles L'ont placé ,
si haut dans les cieux qu'on ne peut pas L'approcher.

La Source est en toi, cachée dans tes profondeurs mêmes,
et Elle attends que tu La reconnaisses et La fasses émerger.


***********************

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 29 Mai, après adaptation d'ARTivision.


     Certains penseurs à l'esprit étroit, et consorts intellectuels blasés, auront vite fait de dire que l'expression mise en relief ci-dessus telle que : qu'il te faille renaître ne concerne qu'une remise en cause de notre spiritualité actuelle, de bas niveau...

      Notez aussi surtout, ces propos extraordinaires du Grand Maître de Findhorn, en date du 11 Avril , tels que :

Tu es dans le monde mais tu n'es pas de ce monde.

il est inutile de laisser les façons d'être du monde t'enfoncer.

Jouis-en mais n'essaye pas de les posséder

et ne leur permets pas de te posséder...


      Ces propos sont pour nous, sans ambiguité aucune, et sont indubitablement relatifs, à cette notion de la Réincarnation, évoquée ci-dessus....


     Nous n'avons hélas pas le temps de développer ici cela, longuement, mais pour les internautes qui veulent approfondir vraiment la question, disons que le Collectif Soria , (qui est on le sait, constitué de 4520 entités transcendantes), nous précise, à la page 119 du tome V, intitulé "Fleurs d'Esprit", et publié aux Éditions Ariane, en Avril 2003, cette courte, mais très significative phrase :

    
"N'oublions pas qu'un être , s'incarne dans un groupe, en fonction des lectures de la vie déjà effectuée..."

    Et dans le 4e ouvrage intitulé "l'Être Solaire " nous lisons aussi en page 253 :

    " Vous avez donc une chance inouie : celle d'avoir reçu l'autorisation de vous incarner durant une période exceptionnelle et tout à fait rare dans l'histoire du système solaire. Aujourd'hui, quelle que soit l'apparence physique que vous avez accepté de prendre, vous avez reçu le plus beau et le plus grand des cadeaux dans tous les univers : l'autorisation de vivre à l'intérieur d'un corps physique."

      Si donc, vous n'avez jamais, pris en compte ce principe de la Réincarnation, vous avez là, de quoi vous mettre l'eau à la bouche...

      Terminons cependant notre texte actuel, justement par la méditation du 31 Juillet et qui est tirée directement de l'ouvrage La petite Voix d'Eleen Caddy de 2008 :


      Ce discours se repète souvent chez ce Grand Maître, mais il insiste aussi sur le fait, qu'il faut régulièrement rendre grâce et remercier souvent la Nature pour ses bienfaits...

      Poursuivons alors notre élémentaire exploration du concept de la réincarnation, dont on evite soigneusement de parler dans la médiasphère actuelle pourtant si avide de scoops journalistiques sensationnels .

    Nous avons aussi suggéré cette notion de réincarnation, dans le passage suivant de notre article ;


     Reportons-nous, si vous le voulez-bien, au paragraphe intitulé : "Autre prolongement révélateur spécifique en date du 16/02/06"

    " D'une part, même si votre corps disparaît physiquement, votre esprit est lui, éternel et il saura vous trouver un autre corps en temps voulu, ne vous inquiétez pas. Nous ne pouvons aborder ici aujourd'hui cette notion de re-structuration moléculaire et psychique du corps physique."

          Nous ne pouvons ici, citer les dizaines d'ouvrages français qui ont développé cette notion de Réincarnation qui intéresse grandement désormais certains scientifiques. L'existence des univers parallèles, dont on nous dévoile régulièrement la présence, dans les revues de vulgarisation scientifique, nous conduira, sans aucun doute, à la découverte approfondie de cette loi cosmique, connue dès l'Antiquité.

      Pour toucher d'un peu plus près, cette curieuse affaire, prière de consulter l'incroyable aventure de la petite Julia placé à notre article curieux en date du 07/07/07 :


      Voici d'ailleurs où en sont certaines recherches modernes:



       Une thèse en Médecine... sur la NDE ... nous n'avions jamais entendu parler de la cela, à radio et encore moins à la télé... Et vous ?

    Mais voici aussi tiré du n° 79 Juin Juillet 2015 de la revue Top Secret de l'ami Roch Saüquere :


, une enquête que pourrait mener un journaliste ou un écrivain passionné et curieux :


     Que dire de plus en face de toutes ces choses incroyables qui jaillissent en ce moment dans notre environnement, pour progressivement mettre en lumière le fait que le Temps des Révélations , est très proche.

      Restons donc plutôt ZEN, puis advienne que pourra et qui vivra verra.


       Finalement, disons que tout ce que l'on découvre actuellement scientifiquement , fait partie du Temps des Révélations, qui approche à grands pas et dont nous entretiennent presque toutes les principales traditions et textes sacrés des civilisations, un temps qui précéde, parait-il "un Âge d'Or", déjà oublié et perdu dans la nuit des Temps.

       Mais, bien que ce soit un roman, nous avons, apprécié grandement l'ouvrage moderne suivant, qui parle du sujet précédent, en insistant admirablement, sur les thèses officielles cherchant à expliquer scientifiquement le phénomène en question... :


      Mais ce jour poursuivons aussi, notre atypique sacerdoce, (rappelons que le site ARTivision, est tout à fait bénévole , et n'a pas rapporté, en près de 22 ans, un seul centime à son Webmaster), concernant l'existence irréfragable, d'une civilisation avancée opérant sur la Lune et dans le Système solaire...

   Mais, pour ceux, qui continuent, tout de même, à rire sous cape, alors voyons ceci :

     Que celui, qui a pu, bien lire, tout ce qui précède, en tire le bienfait, plein d'éclaircissements, qui s'impose, et surtout, le désir latent, d'en savoir plus.

       À suivre...

       Fred IDYLLE.

       Article, mis en page le 23/08/2021, et revu le 24/08/2021, et revu le 25/08/2021, et revu le 28/08/2021, et revu le 01/09/2021, et revu le 10/09/2021, et revu le 10/09/2021, et revu le 12/09/2021, et revu le 14/09/2021, et revu le 17/09/2021, et revu le 22/09/2021, et revu le 24/09/2021, et revu le 24/09/2021 , et revu le 27/09/2021, et revu le 01/10/2021, et revu le 03/10/2021, et revu le 06/10/2021, et revu le 09/10/2021, et revu le 12/10/2021, et revu le 13/10/2021, et revu le 15/10/2021, et revu le 18/10/2021. et revu le 21/10/2021, et revu le 23/10/2021, et revu le 26/10/2021, et revu le 29/10/2021, et revu le 01/11/2021.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 11 Novembre , après adaptation d'ARTivision



       On voit ici encore une fois, que Grand Maître de Findhorn,