Quand-la-chaine-Discovery-Science-elle-aussi-va-louper-le-coche-cosmique2.html
Consultations pour cet article :

ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision

fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
Pour entendre le fond musical de cette page, prière de cliquer ci-dessous :
fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire un clic droit sur le disque du bas

Pour connaitre le code des couleurs, prière d'aller, SVP, à :
Avant-propos.html




Quand la chaine Discovery-Science, elle-aussi,
a loupé, le coche cosmique
.


      Cet article est la suite directe de l'article :

http://artivision.fr/Quand-la-chaine-Discovery-Science-elle-aussi-va-louper-le-coche-cosmique.html

      On sait en effet maintenant que le site, ARTivision, aime aussi à souligner, parfois avec humour, jusqu'où peut aller notre attachement chronique au matérialisme pur et dur, des siècles durant, et soyons donc aussi un peu cool, dans cette affaire de scientifiques qui croient avoir découvert qu'il existe bien une Intelligence Supérieure, qui gouverne l'Univers, alors nous serions heureux de savoir ce qu'ils pensent de cette carricature, bien plus importante (selon nous bien sûr), que celles de Charlie-Hebdo :


     En effet si vous savez lire au travers de cette image, il ne serait pas vain de penser que si la Nature est capable de visu, de faire passer une simple chenille de la sphère dimensionnelle n° 2 (où elle rempait des heures durant, de feuille à feuille), à celle n°3 (où elle peut voltiger de fleur à fleur, en quelques secondes, et sur des distances beaucoup plus grande), alors cette superbe Nature, sera aussi capable de faire passer l'homme, de sa dimension n°3 , (où il évolue si aisément, de manière disons très terre à terre, depuis des lustres, à la dimension 4 ou plus, et dimensions, que nos matérialistes endurcis refusent obtinément de concevoir) ...

     Le site ARTivision a produit de très nombreux documents, montrant que cette 4 e dimension, existe bien, et qu'il y en a beaucoup d'autres au-dessus... de plus, on découvrira, que l'espèce humaine, fait une sorte navette permanente, entre ses diverses dimensions, n'en déplaise à l'évèque André Léonard de Bruxelles (auteur de l'ouvrage : "JÉSUS Splendeur de DIEU et Salut du monde"), qui s'est justement exprimé, très malencontrement sur le sujet, dans l'émission de Cnews : "En quête d'Esprit" du Dimanche 31 Octobre 2021 :


      Au lieu d'épiloguer longuement sur l'existence très aléatoire du Purgatoire, et surtout sur le fait qu'il assume volontier, le fait que la planète Terre, est la seule habitable du système solaire et même, - quel orgueil démesuré - , qu'il admet aussi volontier que notre Terre est la seule habitable, du Cosmos en entier, cet archevèque de Bruxelles, aurait mieux fait de découvrir d'abord les ouvrages clefs ci-dessous :

      



     Et voici, un petit avant-goût, du livre de droite :



      Mais, par contre, il nous appartient ce jour, de reprendre ici la super méditation du Grand Maître de Findhorn, du 11 Novembre 2018, et qui nous en dit plus, sur le cheminement qui nous appartient de réaliser ici-bas pour sortir, des chemins tortueux.

      Ceci va, une fois de plus, nous interpeller grandement de manière philosophique, et même scientifique, cela va encore faire hurler de dépit, les pontifes agnostiques de nos universités...

T out ce que tu as besoin, tu l'as en toi,
qui attend d'être reconnu, développé
qui attend de sortir

Un gland contient en lui, un chène puissant

Tu contiens en toi un énorme potentiel .

Exactement comme le gland doit être planté, et soigné
pour qu'il puisse grandir et devenir ce chène puissant,
Ce qui est en toi doit être reconnu avant de pouvoir émerger

et être utlisé pleinement.


Sinon cela reste dormant en toi.

Ce qui arrive à beaucoup d'âmes est que
cet énorme potentiel ne se developpe jamais dans cette vie

et est souvent transporté d'une vie à une autre.

Ce processus est complètement inutile.


C'est maintement le moment de faire émerger

et d'utiliser tout ce que tu as en toi .

Saches que tu peux faire toute chose

Parce que La Source est là renforçant et guidant

Chacun de tes mouvements et chacune de tes décisions,

jusqu'à ce que comme ce gland, tu aies fait éclater

tes limites et que tu sois


libre de croître, en un chène puisant

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pourle 11 Novembre , après adaptation d'ARTivision


       On voit ici, encore une fois, que le Grand Maître de Findhorn, fait clairement allusion à la notoin de réincarnation, toujours niée par nos doctes mentors de l'Université, et, les propos qui précèdent, s'alignent sans ambiguité aucune, sur ce que ce Maitre, nous avait déjà dit, tel que :

" Tu es dans le monde mais tu n'es pas de ce monde..."

     Cela signifie bien, il nous semble, le fait que, l'être humain, a un rôle prépondérant à jouer, sur la Terre , qui possède plusieurs dimensions, et pas seulement cette troisième dimension, où certains humains déaxés, ne pensent qu'à se faire la Guerre, pour des futilités dérisoires....

     Le site ARTivision, a déjà de nombreuses fois, traité ce sujet, et vous pouvez en lire quelques éléments significatifs, à notre article daté du 18/12/2011, et placé à :

http://www.artivision.fr/NDECharbonier.html

       Pour les puristes, il est bon aussi de savoir, que le site ARTivision, a déjà exposé ce concept de la Réincarnation, dans de très nombreux articles tel que :


      Mais peut-être est-il ici utile de rappeler ici, la fin du message du Grand Maître de Findhorn, (voir le site : Findhorn.html) en date du 29 Mai, où il faut savoir en plus, lire entre les lignes:

"... Est-il très étonnant qu'il te faille renaître

pour accepter cette Vérité ?

Tant d'ames se sont égarées si loin de Cette Source ,
et se sont séparées au point qu'elles L'ont placé ,
si haut dans les cieux qu'on ne peut pas L'approcher.

La Source est en toi, cachée dans tes profondeurs mêmes,
et Elle attends que tu La reconnaisses et La fasses émerger. "


***********************

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pourle 29 Mai, après adaptation d'ARTivision.


     Certains penseurs à l'esprit étroit, et consorts intellectuels blasés, auront vite fait de dire que l'expression mise en relief ci-dessus telle que : qu'il te faille renaître ne concerne qu'une remise en cause de notre spiritualité actuelle, de bas niveau...

      Reprenons alors ici ces propos extraordinaires (dont le début a déjà été présenté plus haut), du Grand Maître de Findhorn, en date du 11 Avril , tels que :

Tu es dans le monde mais tu n'es pas de ce monde.

il est inutile de laisser les façons d'être du monde t'enfoncer.

Jouis-en mais n'essaye pas de les posséder

et ne leur permets pas de te posséder...


      Ces propos sont pour nous, sans ambiguité aucune, et sont indubitablement relatifs, à cette notion de la Réincarnation, évoquée ci-dessus.... et non enseignée scientifiquement dans nos écoles et université, alors que les nommés George Adamski et Howard Menger, si souvent évoqués par notre site, nous en parlent sans ambigüité aucune.


     Nous n'avons hélas, pas le temps de développer longuement, ici cela, mais pour les internautes qui veulent approfondir vraiment la question, disons que le Collectif Soria , (qui est on le sait, constitué de4520 entités transcendantes), nous précise, à la page119 du tome V, intitulé "Fleurs d'Esprit", et publié aux Éditions Ariane, en Avril 2003, cette courte, mais très significative phrase :

    
"N'oublions pas qu'un être , s'incarne dans un groupe, en fonction des lectures de la vie déjà effectuée..."

    Et dans le 4e ouvrage intitulé "l'Être Solaire " nous lisons aussi en page 253 :

    " Vous avez donc une chance inouie : celle d'avoir reçu l'autorisation de vous incarner durant une période exceptionnelle et tout à fait rare dans l'histoire du système solaire. Aujourd'hui, quelle que soit l'apparence physique que vous avez accepté de prendre, vous avez reçu le plus beau et le plus grand des cadeaux dans tous les univers : l'autorisation de vivre à l'intérieur d'un corps physique."

      Si donc, vous n'avez jamais, pris en compte ce principe de la Réincarnation, vous avez là, de quoi vous mettre l'eau à la bouche...

      Terminons cependant notre texte actuel, justement par la méditation du 31 Juillet et qui est tirée directement de l'ouvrage La petite Voix d'Eleen Caddyde 2008 :


      Ce discours se repète souvent chez ce Grand Maître, mais il insiste aussi sur le fait, qu'il faut régulièrement rendre grâce et remercier souvent la Nature pour ses bienfaits...

      Poursuivons alors notre élémentaire exploration du concept de la réincarnation, dont on evite soigneusement de parler dans la médiasphère actuelle pourtant si avide de scoops journalistiques sensationnels .

    Nous avons aussi suggéré cette notion de réincarnation, dans le passage suivant de notre article ;


     Reportons-nous, si vous le voulez-bien, au paragraphe intitulé :"Autre prolongement révélateur spécifique en date du 16/02/06"

    " D'une part, même si votre corps disparaît physiquement, votre esprit est lui, éternel et il saura vous trouver un autre corps en temps voulu, ne vous inquiétez pas. Nous ne pouvons aborder ici aujourd'hui cette notion de re-structuration moléculaire et psychique du corps physique."

          Nous ne pouvons ici, citer les dizaines d'ouvrages français qui ont développé cette notion de Réincarnation qui intéresse grandement désormais certains scientifiques. L'existence des univers parallèles, dont on nous dévoile régulièrement la présence, dans les revues de vulgarisation scientifique, nous conduira, sans aucun doute, à la découverte approfondie de cette loi cosmique, connue dès l'Antiquité.

      Pour toucher d'un peu plus près, cette curieuse affaire, prière de consulter l'incroyable aventure de la petite Julia placé à notre article curieux en date du 07/07/07 :


      Voici d'ailleurs où en sont certaines recherches modernes:



      Une thèse en Médecine... sur la NDE ... nous n'avions jamais entendu parler de cela, à radio et encore moins à la télé... Et vous ?


    Mais voici aussi tiré du n° 79 Juin Juillet 2015 de la revue Top Secret de l'ami Roch Saüquere :


, une enquête que pourrait mener un journaliste ou un écrivain passionné et curieux :


     Que dire de plus en face de toutes ces choses incroyables qui jaillissent en ce moment dans notre environnement, pour progressivement mettre en lumière le fait que le Temps des Révélations , est très proche.

      Restons donc plutôt ZEN, puisadvienne que pourra et qui vivra verra.

       Finalement, disons que tout ce que l'on découvre actuellement scientifiquement, fait partie du Temps des Révélations, qui approche à grands pas et dont nous entretiennent presque toutes les principales traditions et textes sacrés des civilisations, un temps qui précéde, parait-il "un Âge d'Or", déjà oublié et perdu dans la nuit des Temps.

       Mais, bien que ce soit un roman, nous avons, apprécié grandement l'ouvrage moderne suivant, qui parle du sujet précédent, en insistant admirablement, sur les thèses officielles cherchant à expliquer scientifiquement le phénomène en question... :


     Mais ce 09 Novembre 2021, nous allons monter encore plus le niveau des révélations dissimullées en très Haut Lieu au commun des mortels qui croit souvent, être libre d'agir à sa guise .

En effet chacun à eu connaissance ces temps-ci, des milliers de malversations de pédophilie, opérés par des ouailles d'une église bien connue, et sans parler des nombreux coups bas annexes, comme celui là (s'il est jugé bientôt authentique par un tribunal) :


     Selon nous les dignitaires hauts placés de cette église n'auront aucun problème pour indemniser les victimes de devoir ainsi se débarrasser facilement des œuvres d'art des grands artistes qu'ils gardent souvereinement au Vatican, depuis des sciècles certainement à la plus grande amertume des amis du grand Philosophe "Giordano Bruno", brulé vif en l'an de grâce 1600, par la Sinistre Inquisition, pour ses idées tout à fait admises actuellement, mais idées, qui étaient, hors-normes pour son temps
, car il affirmait tout simplement que l'univers était infini, et contenait sans doute des immensités cosmiques, peuplées comme la nôtre. Voyez alors l'image suivante :

Dessin tiré du n°13 de la revue Maths&malices Sept-Oct 1993.

    Ce dessin pourtant admirable est incomplet, car les tortionnaires de l'Inquisition, ont en plus, traversé la langue du supplicié, d'une tige métallique, pour bloquer ses lèvres, et l'empêcher de hurler ses dernières volontés.

    Bien sûr, la communité religieuse en question, évite soigneusement de parler de tout cela, et ce Giordano Bruno, n'a jamais, à notre connaissance, été réhabilité, ou même béatifié, par les protagonistes responsables de cette communauté, et pourtant cela n'aurait, pratiquement rien coûté pécunièrement, et moralement actuellement, à l'Église en question qui l'a brulé.

      Mais le Webmaster de ce site, va bien plus loin, dans ses réflexions, pour que cette église, puisse adoucir tant soit peu, les affres de l'ignominie qui lui tombe dessus, en ce moment.

      Elle doit donc, entre autres choses dissimulées, (et bien sûr, pour être crédible dans le repenti, que l'on pourrait accorder à ses sbires de tout gabarit), après ce gigantesque scandale, devra sortir au grand jour et très médiatiquement de ses coffres-forts bien camoufflés, l'extraordinaire affaire Barboto présentée dans de très nombreux articles d'ARTivision, dont celui-là par exemple :


      Mais, revoyons surtout ce passage inouï :

     Début de citation :

     " Mais le mieux pour nous, est de présenter ici à nouveau, l'excellent article paru dans le Nexus n° 51 de Juillet-Août 2007 (que l'on a, bien sûr, intérêt à avoir dans ses dossiers précieux):


et surtout, une restructuration du début des deux premières pages, de cet article :



     " Du point de vue chronologique, l'événement qui a déclenché la création du SIV ( en italien, Service d'information du Vatican), s'est produit aux États-Unis en Février 1954. Ce fut la rencontre à Muroc Airfield (future Edwards Air Force Base), en Californie, d'une délégation d'aliénigènes (Note du Webmaster: On peut aisément supposer qu'il s'agit là, des Dracos ......, et aussi des petits Gris ), avec le président Dwight D. Eisenhower, en présence de l'évêque de Los Angeles, James Francis Mclntyre. La rencontre fut filmée par des militaires, utilisant trois caméras 16 mm, placées en des endroits différents et chargées de pellicules couleur "."

     Fin de citation et voir la suite, dans l'article sus-nommé...

     Mais, chose incroyable, il est aussi, fait mention, dans cet article tout à fait renversant, du fameux George Adamski, qui aurait été reçu par le Pape Jean 23, qui lui aurait remis une superbe médaille en or , dont voici le modèle :


 

Agrandissement de la médaille en or, en question , présentée par J.G DOHMEN
en page 177 de son livre : "A identifier...", sorti par lesEditions TRAVOX au 2etrimestre1972, plutôt rare à trouver ces temps-ci :

  

    Puis, n'oublions pas que l'on peut aussi peut être encore trouver le Paris Match n° 1242 du 24 Fév. 1973, où figure l'article intitulé :"Ils sont encore dans la Lune" :


et où, l'on tombe déjà à la renverse, en apprenant queBuzz Aldrin, le second "astronaute" à prétendre avoir posé son pied sur la Lune, et qui aurait été interné deux fois : Voici une photo de lui, déjà présentée par ARTivision dans de nombreux autres articles :


     Vous avez bien lu, nous l'espérons vivement, cette phrase très insolite :

"On nous croit des héros, mais la Lune nous a brisés".

      Quelle joie, ce devrait être au contraire pour lui, d'atteindre la Lune, (comme la joie profonde d'un alpiniste arrivant, après bien des efforts, au sommet d'une haute montagne), et, on voit mal, alors, pourquoi il en a été brisé...

       Alors Messieurs les journalistes cadors de la recherche ces temps-ci des "Fake News" ( mot bien sûr inconnu, à l'époque de la sortie du Paris Match n° 1242 du 24 Fév. 1973, en question), vous avez là, assurément, du bon pain, sur la planche...

       Mais en terminant, cette courte conversation du jour, et comme nous sommes toujours en Novembre, il nous vient à l'idée vous transmettre une fois de plus , l'admirable gerbe très fleurie, et transcendante qu'est la méditation, du Grand Maître de Findhorn, du 06 Novembre passé :

Cette époque n'est pas ordinaire .
Contemple le déploiement du plan vaste et splendide de La Source
Voici le temps des changements  les plus merveilleux ;
sois donc préparé à n'importe quoi à tout moment.
Il n'y a rien d'accidentel ni d'hasardeux
dans ces rassemblements d'âmes
qui se font en ce moment en vue de l'énorme travail à venir.
Il y a un plan très défini qui est en train de se déployer ;
déploie-toi avec lui ! Ne crains rien, bannis toute peur.

Reconnais la main de La Source en toute chose;
vois la perfection de tout cela
et rends-en grâce éternellement !
Sois prêt et aie la volonté d'accepter tes responsabilités.
Cette vie n'est pas pour les tire-au-flanc
ou les âmes qui ont peur des responsabilités.
Le Nouvel Age demande force, courage et dévouement,
ainsi qu'une foi et une croyance dures comme du roc.
C'est une merveilleuse aventure, et donc l'esprit d'aventure
est exigé pour s'y lancer et en faire partie.
Avance avec tout ce qui arrive, tranquillement et paisiblement,
sans aucune tension, car tout est très, très bien.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 6 Novembre, après adaptation d' ARTivision.


      Dur... Dur, à encaisser, n'est-ce pas...ce langage de philosophie cosmique, du Maître de Findhorn, qui semble expliquer tous, ces fantastiques événements actuels...

       Restons donc ZEN, et ouvrons le bon œil si possible, et puis alors...
"Advienne que pourra, et Qui vivra verra".

     Mais ce, 12 Novembre 2021, bien que nous n'ayons pas encore analysé l'enregistremennt fait au sujet de l'emission de la 5 telle que :


, nous pensons alors, que l'on y parlera tant soit peu, de "la Mer libre du Pôle Nord", si souvent évoquée sur notre site ARTivision, mais, ce n'est pas du tout certain. Donc, nous en parlerons plus tard...      Mais il se trouve, que, ce qui est bien plus valable pour nous, c'est l'émission, qui est venue aprés, que nous ne connaisions pas du tout , et que nous n'avions pas prévu d'enregister.

     Cette émision s'intitule, d'après les l'images précédentes : "C ce soir et ce fait imprèvu, nous montre, une fois encore, que "rien ne se passe par hasard" sur notre site, car ceci va nous offrir l'occasion, une fois de plus, de faire une plongée vertigineuse, dans le contexte des satellites qui pullulent désormais dans dans l'espace terrien :


     De nombreuses sommités, concernant l'espace et même un ancien spationaute, (que nous ne nommons pas volontairement pour ne pas les mettre dans l'embarras), se sont exprimées dans cette émission, et ont débattu sur le thème de l'émission qui était : "Espace : La guerre est déclarée" , et évidemment, on y a fait allusion, au tourisme spatial en sauts de puce, lancé ces temps-ci , par quelques milliardaires audacieux.

     Evidemment ces doctes protagonistes spatiaux, ont évoqué la multitude des satellites et débris spatiaux, qui pullulent désormais au-dessus de nos têtes, et qui ne manqueront pas bientôt de gêner nos observations astronomiques.

     Mais le site ARTivision, attend toujours depuis des lustres, l'explication de ces Messieurs, au problème évoqué, dans de nombreux articles, et présenté dans ce qui suit :

       En effet, c'est le 10 Février 2009, que les Services de Pressede l'époque, nous ont appris, que deux satellites, étaient entrés en collision à 800 km d'altitude, au-dessus de la Sibérie. Le premier fut lancé en 1997 etait la proprièté de la Société américaine de télécommunication Iridium. Le second, nommé Cosmos-2251, fut mis en orbite en 1993 pour le compte de l'armée russe, mais est devenu inactif en 1995, à la suite d'une panne.

      La collision était décrite à l'époque en détail, sur le site :


       Ce qui nous intéresse particulièrement dans cette affaire, c'est la trajectoire suivie par les débris issus de cette collision...

      Notons déjà, avec soin que : "L'impact a éparpillé des fragments de satellites dans différentes orbites se trouvant entre 500 et 1 300 kilomètres de la Terre".

       Il se trouve justement, qu'un jour béni, nous sommes tombés à la renverse, (merci encore à Super Hasard), en découvrant, dans la revue Science&Vie n° 893 de Février 1992, un article évoquant le même sujet, et dont voici le début en page 80 :


       Mais voyons un paragraphe particulier de cet article à la page 49 :

" Quelle est donc l'origine de ces débris? Plus de la moitié proviennent de fusées ou de satellites qui ont explosé accidentellement ou que l'on a délibérément fait exploser à cause d'un mauvais fonctionnement. Le reste est constitué de 102 étages supérieurs de fusée, séparés du satellite après mise en orbite de celui-cl, et de 150 satellites abandonnés. Dans l'espace, on trouve ainsi des objets de tout volume, depuis des capots entiers de fusée jusqu'à des particules de peinture. Selon des données de 1987, 9096 de ces débris évoluent entre 200 et 2 000 km d'altitude, dans les zones de grande circulation, avec des pointes à 600. 1000 et 1500 km.

       La première explosion en orbite fut celle de la fusée américaine Ablestar, le 29 juin 1961, deux heures après son lancement On en a dénombré 1 716 fragments supérieurs au millimètre et 271 supérieurs à 10 cm. La fusée Titan 3C-4, détruite le 15 octobre 1965, semble détenir le record pour les débris de plus de 10 cm, avec le chiffre de 477. Pour les débris supérieurs au millimètre, le record reviendrait à Ariane V16, le 11 novembre 1986, avec 2 330, dont 2 104 seraient encore en orbite à l'heure actuelle.
"

      C'est alors que la revue, nous présente une simulation informatique de l'évolution, 4 ans après en 1989, des orbites des fragments de l'explosion d'un étage supérieur de d'Ariane :


      Nous serions donc, très curieux, de découvrir cette simulation pour 2021 ! Mais ce qui frappe en priorité dans cette figure, c'est que toutes les trajectoires semblent passer tangentiellement à un disque ou à un cylindre, dont le centre serait sur l'axe des pôles de la Terre....Pas un débris ne traverse diamétralement ce disque. C'est donc très bizarre, que tout cela, n'est-ce pas !!.

     Les rationalistes endurcis, selon nous, bien sûr, auront bien du mal, à trouver, une explication, même vaseuse, à cela...

     Mais le meilleur de cette affaire de satellites terrestes, s'est passé sur FranceInfo (grand spécialiste devant l' Eternel, de ce que l'on nomme désormais des "fake news", mais organisme télévisuel, qui évite soigneusement de parler, par exemple, de l'affaire des roues de la jeep lunaire sans trace sur le sol, d'Apollo 18 : voir plus haut, le premier volet de cet article ) le lendemain, quand a eu lieu, une conférence de Presse en Français et en anglais, de notre désormais très médiatique spationaute Thomas Pesquet, qui nous avait curieusement, un jour béni, joliment photographiée la petite île de la Guadeloupe, ainsi :

(Mille excuses pour cette photo plutôt voilée, et comme nous ne croyons pas du tout au Hasard aléatoire des penseurs zététiques actuels) , nous espérons qu'un très valeureux mathématicien statisticien, nous fera parvenir un jour, les chances que ce spationaute avait de choisir dès son arrivée là haut, le besoin de photographier l'île de la Guadeloupe, dans la multitude d'iles qui existent sur cette planète...)

     Nous vous dirons aussi en passant que le site ARTivision, est un très vieux site (voir archaïque), et que son Webmaster, aime utiliser dans ses démonstrations de vieux documents rares irrécusables et incontournables, qui mettent souvent, très mal à l'aise, les bien-pensants zététiques et opportunistes...

     De plus, il va rarement sur le Web, pour ne pas fatiguer ses yeux fragiles sur un écran, et ce sont d'aimables internautes, qui lui envoient leurs découvertes, confirmant parfois, , les faits cités, il y a bien longtemps, sur notre site.

     Ce webmaster étudie, les affaires de l'espace, depuis 1960, et voici donc ici, en quelques mots et images, très prosaïques, qui montrent le fait, qu'en ce qui concerne, les informations venant de l'Espace et de la NASA, les intellectuels soi-disant vigilants, se mettent le doigt l'œil, jusqu'au coude, et que les conspirationnistes, sont bien ceux, qui dirigent cette planète, d'une main de fer...

     Il faut donc savoir que le commum des mortels, est très en retard, sur ce qui se passe, dans notre environnement cosmique terrestre, et qu'en très Haut Lieu, on nous cache perfidement des faits inouis, que le polémiste E. Z, actuellement en vogue semble ignorer totalement, ce qui l'empêche, avec beaucoup avec beaucoup d'autres journalistes et commentateurs officiels, d'appréhender, d'une manière tant soit peu significative, les événements surprenants, qui se développent en ce moment, sur cette planéte, en profonde mutation ...

       De plus, comme par hasard (notion scientifique aléatoire, à laquelle nous ne croyons pas du tout), cette impensable super connaissance, est diffusée de la petite ile de la Guadeloupe, depuis 24 ans (en l'an 2021), sur un site nommé ARTivision, se présentant, comme le premier site, d'Archéologie spatiale,  de la région caraibe et du Canada français, et qui est, ce que l'on peut appeler, un CoBDES (Cosmic Background Data Explorer Site)
  : Site d'exploration des informations de base, liées au Cosmos (notez bien la couleur fuchsia relative à la dimension 4 et plus, du Cosmos...

      Les informations qui vont être reproduites ici, sont tout à fait hors normes, et ont été déjà présentées, dans de nombreux articles clefs. Cependant, il convient de bien noter, qu'aucune de ces informations n'a été contredite, par les bien-pensants de la sphère officielle académique ou médiatique. Vous ne trouvez pas cela bizarre ?...

      Notons en passant, que le site ARTivision, (qui est totalement bénévole et sans publicité d'aucune sorte), a de très faibles moyens d'intervention, (pas de possibilité de faire des vidéos, des images en 3D, et de transmettre des messages audios. Merci mille fois à l'internaute béni, qui peut aider dans ce sens), car son Webmaster, ne participe, à aucune manifestation, politique, sociale, économique ou religieuse, de quelque nature que ce soit, (pas de Facebook, ni de Twitter..etc...ni de téléphone portable, chez lui), et il ne diffuse son email, que dans des articles très spéciaux et essentiellement cosmiques, du site en question.

        A propos de l'utilisation systématique de la couleur, sur ce site, il serait bon de rappeler à nos aimables internautes, que le site ARTivision, est d'abord un site scripto-artistique, (le premier du genre sur le Web français), et cela qui signifie qu'il utilise un code personnel, pour les couleurs de l'écriture (en taille et police voir la page : code couleurs), qui sont gratuites sur le Web, sutout pour les smartphones et tablettes (qui en plus peuvent faire varier la taille des carractères), hélas bien sûr, les imprimantes, ne bénéficient pas de cet avantage, mais il existe, des moyens pour tout imprimer en noir et blanc).


        Cela a déboussolé, beaucoup d'internautes habitués à ne voir que du noir, dans l'écriture qu'ils découvraient sur le Web. Cela ne vous rappelle-t-il pas (hors de toute vanité), la vie de Vincent VAN GOGH, le célèbre peintre neerlandais (1853-1890), très critiqué par les traditionalistes de l'époque, et qui est mort dans la misère, et n'a même pas réussi à vendre en son temps, un nombre de tableaux, se comptant, sur les doigts d'une seule main, alors qu'actuellement, un seul de ses tableaux, vaut des millions d'euros.

     Disons maintenant, que même si vous êtes un écrivain chevronné de la littérature de la Science Fiction, vous pourriez tout de même, tomber à la renverse, en découvrant les informations surprenantes, que nous allons soumettre ici, à votre attention...

      Il est alors préférable de, vous accrocher solidement, aux murs de votre environnement, avant de poursuivre la lecture de cet article ...

       Après, cette petite et très importante parenthèse, venons en maintenant à notre Mr Thomas Pesquet, qui a déclaré, en subtance, dans sa conférence de presse, sus-indiquée :

  


  



"L'idée c'est de retourner sur la Lune, et de manière durable"

       Pas besoin n'est-ce pas, d'expliquer à ce spationaute français, d'être plus prudent dans ses déclarations si préremptoires, car, selon nous bien sûr, il est, parfaitement au courant des déboires, qui sont arrivés à partir de Juillet 1969, à Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michaël Collins, qui ont été bel et bien, très choqués, par leur prétendue aventure lunaire, comme nous l'avons montré, dans de très nombreux articles
...

       Mais revenons à notre histoire renversante, des satellites terrestes en question, que ce spationaute Thomas Pesquet, nous évoquera obligatoirement un jour, car il est, bien sûr, dans le lourd secret gardé, à ce sujet en Haut Lieu...

       Chacun sait en effet, que le premier satellite fut lancé par l'URSS, le 4 Octobre 1957, et disons aussi, pour le novice que, comme les débris vus plus haut, et comme les avions commerciaux ou pas, aucun satellite, espion ou non, ne passe exactement au dessus des pôles...

       Des gens, qui se disent cultivés, affirment pourtant encore que certains satellites, survolent allègrement les pôles :

      D'autre part, rappelons ici, qu'ARTivision, a déjà évoqué cette affaire de circulation des satellites aux pôles de la Terre, dans de très nombreux articles, dont :


    En effet, le 14 Nov. 2000, nous avons enregistré sur la Chaîne Tempo, (qui a cessé d'émettre depuis des années dans la Caraïbe), la rediffusion de l'émission bien connue de Frédéric Courant, Jamy Gourmaud et Bernard Gonner,"C'est pas sorcier", consacrée justement aux satellites de la Terre. Mais écoutons textuellement ce que nous disait alors Jamy, au sujet du satellite SPOT, qui orbitait alors à 830 Km de la Terre :

  "Comment le satellite SPOT, peut-il observer toute la Terre, d'autant que lorsqu'il passe au dessus de nos têtes, il ne couvre qu'une bande d'une centaine de Km ? Eh bien d'abord, il faut savoir que SPOT a une orbite polaire, autrement dit, il fait le tour de la Terre en passant par les deux Pôles, et il boucle un tour complet en un peu plus d'une heure et quarante minutes. Seulement comme la Terre tourne, elle aussi autour d'un axe, hé bien d'un tour à l'autre, SPOT ne passe pas au même endroit et peut ainsi couvrir toute la Terre en un peu plus de 26 jours..."

    Nous avons évidemment souligné en rouge, les mots clés de cette déclaration, qui montrent comment on nous induit petit à petit en erreur, en prétendant que les satellites connus, passent par les pôles, et qu'ils balayent ainsi toute la Terre. Il est vrai on le sait bien, que ce genre d'émission, est destiné à la jeunesse, et qu'il ne faut pas lui demander une grande précision. Reste à savoir, cependant, si les protagonistes, eux-mêmes, de cette émission, ont été " initiés" à "cette affaire polaire" , vue plus haut.

  Nous attendons, à ce sujet, vos éventuelles suggestions ... car d'autre part, dès 1992, nous avons eu le privilège de visiter "la Cité des Sciences et l'Industrie" à la Porte de la Villette à Paris, et nous avons été surpris de constater, à la section réservée aux moyens concernant l' étude de la Terre par satellites, que ces derniers ne passaient jamais par les Pôles, mais circulaient, tous à la limite d'un disque précis, entourant chaque Pôle.

    Le Samedi 7 Octobre 2000, en recherchant un ouvrage égaré, nous avons découvert une cassette vidéo, contenant une information remarquable à ce sujet, que nous vous transmettons ci-dessous :

    En effet en 1993, nous avions enregistré une émission de RFO, produite par Jean Yves Casgha et intitulé "Science Frontière" et où Cathy Nivez a fait l'interview dans le cadre du magazine "C'est à dire" d'Ichtiaque RASOOL, alors Directeur de programmes concernant la géosphère et la biosphère à la NASA, professeur à l'époque à Paris, à l'Ecole Normale Supérieure et au Collège de France. Le programme "Global Change", qui revient par an, à environ un milliard de dollars aux USA, et dont s'occupe encore sans doute ce savant, a pour mission la surveillance de la planète Terre et même des autres planètes par des satellites géostationnaires, ou des satellites à défilement, comme par exemple SPOT et NOAA, qui sont capables de repérer des détails détails de 10 à 20 m,... Le film montré à cette occasion, nous présente les trajets de ces satellites à défilement, et nous précise que les trajectoires de ces derniers"ne sont pas tout à fait polaires",termes exacts utilisés, alors qu'on aimerait bien savoir si "ces trajectoires ne sont jamais polaires".

    Toujours est-il que le film, nous présente la Terre, entrain de tourner et le faisceau des trajectoires qui reste "étrangement tangent" au bord d'un "disque polaire d'un diamètre remarquable" (Voir ci-dessous, deux images du film:):

  

     La question, (le spationaute Thomas Pesquet, répondra sans doute un jour si on veut bien lui poser la lui poser), et question qui reste pour l'instant sans réponse, serait de savoir pourquoi, pas un seul de ces satellites, ne traverse diamétralement ce disque polaire, alors qu'il aurait tout intérêt à le faire et que,de plus, sa trajectoire n'est pas soumise, elle, comme pour un avion, aux évaluations d'un altimètre ?

    Mais le 04/01/2011, nous avons aussi trouvé, les images suivantes :

    D'abord sur le site :



    Et puis sur le site :




     Ou encore, sur le site :



    Pas mal, n'est-ce pas !!! cette étrange zone polaire, qui fait fuir les satellites."

    Mais, apportons ici quelques précisions supplémentaires :

     Le 19 Octobre 2012, nous avons reçu, la très intéressante missive suivante :

From: Jean-Philippe.......
Sent: Friday, October 19, 2012 4:50 PM

To: 'Fred IDYLLE'
Subject: RE: Terre creuse et Lune

     Merci pour tes articles Fred, voici une image que tu dois connaître qui est tirée du site :



    Certains diront : «Rien d'étrange du tout dans ces trajectoires, c'est simplement de la mécanique spatiale » voir le site:


???

    Amitiés.
    JPh


     Nous avons déjà bien sûr, remercié vivement Jean-Philippe, pour sa si aimable contribution, aux recherches pointues d' ARTivision.

    D'abord, pour les fortiches en Math, nous ne résistons pas au plaisir d'extraire du site précédent, la formule régissant l'orbite d'un satellite terrestre :


     Mais, nous serions heureux d'apprendre par un spécialiste de l'art des maths, que cette formule, prend bien en compte le fait, que nous montre l'image envoyée par Jean-Philippe, à savoir que les nombreux satellites passant au-dessus de l'Antarctique, restent encore cette fois-ci, tous tangents à un disque, de diamètre bien déterminé.

       Mieux, ce disque semble se juxtaposer étrangement, à un disque bien noir, et concernant la revue bien connue Science&vie de Novembre 2004, numéro 1046, qui n'a on le sait déjà bien, donné aucune explication, concernant le gigantesque disque noir, en question, placé au centre de l'Antarctique :


       Cette image semble bien en correspondance avec celles-là :

  

, que l'on peut encore trouver sur le site :


      A vous donc de juger, toute cette affaire très saugrenue, documents incontournables, à l'appui...

      Mais voici alors, un petit plus, liè toujours à cette affaire de satellites polaires , qui évitent spontanément le Pôle Sud :


et affaire qui était visible, à l'époque sur le remarquable site :


    Pas mal, n'est-ce pas, cette étrange zone polaire, qui rebute invariablement les satellites.

     Mais, ce 17 Novembre 2021, comme on connait bien l'adage qui affirme que : " Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud", nous allons içi reprendre l'affaire très surprenante, du Centre Spatial Européen ESA (Europeen Space Agency) qui en 2013, s'est attaché à cartographier, le mouvement des blocs de glaces de la mer dans la zone arctique .

     Le 8 Février 2013, nous avons reçu d'un aimable internaute nommé Thierry l..., l'invitation à visualiser les données du site suivant :


    Au cas où, cet url ne fontionnerait plus, prière de consulter alors le site :


       Mais voyons en alors quelques bribes ...

      On y trouve alors en premier lieu ceci :



       Puis, un écran développant une importante vidéo, que nous ne savons pas hélas reproduire ici, (toute aide serait alors très appréciée) , et en dessous de la vidéo, apparaît ce texte :



    Texte que nous traduissons grosso modo :

"GlobIce: cartographier le mouvement de la glace de mer.

    14 Mars 2012.


    Un projet financé par l'ESA pour modéliser la dynamique de la glace de mer (banquise arctique) à l'aide de données radar archivées de la mission Envisat et ERS, a publié un premiers jeu de données, applicable pour les hivers arctiques de 2004 à 2011. La cartographie du déplacement des glaces de mer est un élément clé pour la recherche sur le climat.

    La glace de mer influe profondément sur les échanges de chaleur, d'eau et la vitesse acquise des fluides entre l'océan et l'atmosphère, et joue un rôle important dans la convection océanique et la formation des eaux profondes

    Le projet GlobIce qui coute 1.000.000 €, qu et i a débuté en 2005, avec un consortium de huit partenaires dirigés par l'University College London (UCL), mesure le mouvement des glaces de mer pour une utilisation dans la modélisation du climat et de la recherche.

    A l'appui du projet sur le Climat et la cryosphère du Programme Mondial de Recherche, GlobIce valide le flux de la glace de mer et sa la déformation

.     Les images radar, du déplacement de la glace, captées à des intervalles de quelques jours, sont utilisées pour générer un grand nombre d'articles en haute résolution, utiles pour la recherche sur le climat, tels que les cartes marines donnant la vitesse de déplacement de la glace.

    Les produits de GlobIce fournissent de larges données sur la dynamique des glaces de mer de l'Arctique à une echelle de résolution dix fois plus haute que toutes les autres configutations actuellement disponibles, obtenues par satellites.

Sous l'image du glole , on peut lire : La dérive des glaces de mer en l'Arctique.
"

Fin de notre brève traduction.

    Ce qui nous interpelle ici c'est d'abord, le fait que, l'on oublie de parler des icebergs. Il faut croire qu'il n'y en a pas dans le coin. Affaire à suivre...

    Cependant le 28/03/2013, nous sommes tombés sur la page de la revue Le Point, placée à :


    On y voit alors d'abord ceci :


    Puis cela de très important :



     Ah...ah, tout de même, il y a des icebergs qui se détachent du Pôle Nord, et qui diffèrent de ceux venant du Groenland . Mais certains rationalistes endurcis, pour noyer le poisson, diront vite fait : icebergs et blocs de glace de mer, c'est Kif-Kif... c'est blanc bonnet et bonnet blanc. Sauf qu'ils oublient que les icebergs sont faits uniquement d'eau douce...A vous de juger.

    En deuxieme lieu , nous voyons avec un très grand étonnement, que dans cette dérive de blos de glace de mer de la zone arctique en question , ces blocs se déplacent en évitant soigneusement une zone centrale très caractérisée . Voyez cela vous-même, sur les photos suivantes extraites de la vidéo :





    Il est donc très curieux de voir que ces très nombreux blocs de glace , pendant une si longue période, se balladent en évitant d'entrer dans le disque rouge, suivant dessiné par nos soins :


et cela se passe en dépit de la dérive habituelle de la banquise, dont nous avons fait état dans de très nombreux articles. Quelle explication, peut-on donc trouver à ce phénomène bizarre ?

    Mais, cela nous fait aussi nous souvenir de ces images de l' Arctique où des disques noirs, sinon très colorés , y apparaisent comme par magie et ne sont jamais expliqués positivement.

    Pour le novice, où le profane, qui découvre le site ARTivision, par cet article, voici alors quelques échantillons tirés de notre article :


    " Puis, sans explication, apparaît la carte du bassin polaire, telle que :


     Mais, chose étonnante, une seconde image est présentée, comme si le caméraman voulait nous dire en douce : "Regardez cela un peu mieux" , mais le narrateur est resté lui, muet comme une carte, à ce sujet :


      Et, bien sûr, aucun des climatologues en question, n'a donné la moindre explication sur ce disque insolite , placé au cœur de la zone arctique.

     A vous de juger, ces surprenantes contingences.

     Cette situation, nous rappelle celle d'un journal télévisé d'Octobre 2006. Voilà de quoi il s'agit :

     En effet, le Mercredi 04/10/06, nous avons eu l'opportunité de regarder le journal télévisé de 19/20 de France 3 retransmis par RFO guadeloupe de l'époque.

    Dans un volet relatif au déréglement climatique de la planète, un interlocuteur patenté a présenté sur un écran vidéo la calotte polaire nord. Mais ce qui nous a frappé d'emblée, c'est qu'il y figurait un super disque noir à peine plus petit que celui que nous avait présenté le Science&Vie de Nov 2004, dont nous reparlerons plus bas et dont voici à droite l'image réduite :

     Hélas nous n'avions pas capté sur DVD ces informations, et nous nous sommes précipités à l'adresse de l'époque:


     Pour retrouver ce volet sur les déréglements climatiques, mais malheureusement, nous n'avions pas le logiciel pour capter les images du film où figurait le disque noir. Le 6/10/06, nous en avons parlé tout à fait par hasard , à notre cousin Patrick, Directeur d'une école de langues, à Basse-Terre, qui nous a alors dit qu'il possédait un logiciel requis et qu'il allait nous envoyer les images en question.

    Merci donc une fois de plus à Super Hasard, et voici donc trois clichés parmi ceux que nous avons reçus :

    


    Que peut-on dire sur ces photos surprenantes ? Nous avions toujours cru que le pôle géographique était symbolisé par un point et non un disque. Sur la photo de gauche relative à l'année 2005, il aurait suffit de placer un petit point noir et tout à côté l'inscription bien visible, (en jaune par exemple), "Pôle Nord". Passons, on nous dira que le disque noir, c'était pour mettre en relief l'inscription. Mais pour 2006 on a carrément oublié de l'inscrire ce qui est plus étonnant. Vite, appelons à notre secours, l'intertnaute fabrice c...., dont nous avons parlé dans notre article :


, et qui nous affirmait sans sourciller: " Eeeet oui, il ne faut pas d'explications, quand il est EVIDENT qu'il s'agit de la limite de la couverture satellitaire..."

    Eh oui bien sûr, comme c'est évident pour tout un chacun, et surtout, on attendait cette fois que l'interlocuteur scientifique de l'émission, nous en dise quelques mots de plus que le Science&Vie de Nov 2004 dont nous reparlerons plus bas. Mais non...rien de plus...C'est l'éclipse totale. Revoyez le disque des images 2 et 3, justement c'est très ressemblant à une éclipse... n'est-ce pas ?

A vous de juger, une fois de plus, tout cela...

      Rappelons aussi au novice que l'après midi du 10/10/08, en recherchant une information dans nos dossiers, nous sommes tombés sur un entrefilet de la revue TOP SECRET n° 33 d'Oct-Nov 2007 :



      D'abord, félicitons vivement notre ami Roch Saüquere, Directeur de la revue Top Secret, pour la belle formule littéraire ("Ils decident de ce que nous devons croire et penser") de la couverture de sa revue, et formule qui s'applique parfaitement au contexte de notre article sur l'illusion, n'est pas ? :

" "Ils"décident de ce que nous devons croire et penser "

      Il nous reste maintenant à nous demander, (concernant, à la page 5 de la revue, l'entrefilet présenté ici sur la droite de la couverture), comment il se fait, que sur l'énorme étendue glacée et toute éclatante de blancheur de l'Arctique , on aperçoive cette insolite pastille noire et qui évidemment n'a jamais été expliquée par les commentateurs du journal télévisé de LCI.

      Mais, si nous agrandissons un peu, ce dique noir, cela nous donne grosso modo ceci :



      On découvre alors qu'au bout de le flèche rouge, mise par nos soins, il y a une faible luminosité qui semble fuser à deux endroits, en-dessous du disque en question. N'y aurait-il pas alors au centre de ce disque quelque chose de bien plus lumineux que l'on cherche à cacher.

      A vous de juger tout cela, documents à l'appui...

       Mais nous voilà arrivés, tout naturellement, au 22 Novembre 2021, (on le sait déjà le 22 est une date fétiche pour notre site), alors que ici en Guadeloupe (aussi appelée l'île d'émeraude), c'est l'insurrection et la contestation, dignes de l'époque du Mai 1968 en métropole, et troubles publics, qui se développent aussi ailleurs sur cette planète, nous affirmons que tout cela, n'est pas du tout, le fruit du hasard, et que la planète entière est sous une influence cosmique régénératrice, exactement comme cela s'est passé, il y plus de 10 000 ans, et situation qui a entrainé la disparition de "la civilisation dite de l'Atlantide", niée par les bien-pensants scientifiques et autres associations culturelles contemporaines qui préfèrent de loin, (malgré les puissants moyens qu'ils ont à leur disposition), ne pas absolument parler par exemple des ruines découvertes en 1969, près de l'ile de Bimini dans les Bahamas, et dont voici, une fois de plus, une modeste configuration, et revoir SVP, le premier volet de cet article :


      Alors que cette affaire, pourrait donner une franche leçon de modestie, aux humains descendant apparemment des lointains rescapés du cataclysme en question, les élites intellectuelles et médiatiques actuelles, préfèrent palabrer sur les élucubrations vaseuses d'une certaine ancienne ministre R.Y, nouvelle fervente du mouvement nommé Workisme, et personne qui ignore hélas, que ses très lointains ancêtres, venaient très probablement de ces furtifs et puissants Olmèques (dont on ignore totalement, comment et pourquoi, ils ont disparu brutalement de cette planète), et dont voici deux modèles très significatifs parmi tant d'autres :


TeteMexicaineMiamiNews47Fevrier2.jpg

ou celle-ci située, près de Veracrux, et qui pèse, près de 18 tonnes...


ou encore:


Résumons alors tout cela de manière plus panoramique :


      La question à 1000 € que devrait se poser cette ancienne ministre, est désormais de savoir comment des êtres qui vivaient normalement en Afrique, (comme le prétend l'ouvrage "They came before Columbus" :

totalement hors de la plaque)
, sont arrivés là, au Mexique, bien avant le commerce appelé pudiquement "le commerce triangulaire", dit aussi esclavagiste ?

      Mais ce jour, le site ARTivision, va assurément remettre les compteurs à zéro, puisque la preuve des révélations présentées plus haut, nous est tombée par le plus grand des hasards de l'émission télévisuelle suivante :


et dont le site de présentation est placé à : https://bam-investigations.com/ , et où il est démontré que tout est à revoir sur le passé de la Terre , et cela en utilisant, un appareillage tout à fait high-tech, des plus moderne qui est désormais au service des chercheurs audacieux

  

     Mais, c'est surtout le grand spécialiste :


, qui va casser la baraque, en nous expliquant par exemple, que le polissage des artefacts trouvés en forme de H à Puma Punku, est d'une extraordinaire finesse, qui s'exprime à quelques millièmes de millimètres ( microns), ce qui est signe d'une maîtrise technologique ultra-sophistiquée (voir aussi à ce sujet, le super article de la revue IKARIS n° 5 d' Oct-Nov. 2018), et c'est sans doute pour cela que les dépisteurs vertueux des "fake news" , comme Franceinfo, se taisent lamentablement au sujet de cette photo lunaire, souvent présentée par notre site :



     Mais, on le sait bien :

"Si la Parole est parfois d'argent, le Silence est lui, souvent d'or"


     l' ancienne, Secrétaire d'état, R.Y, citée plus haut, devrait s'en souvenir tant soit peu...

     Mais, ce 25 Novembre 2021, (alors que la 5e vague du vilain virus Covid 19, et le nouveau mutant nommé "Omicron", sèment la panique chez les Gouvernents), poursuivons notre conversation à batons rompus, en la hissant, à un niveau tout à fait fantastique, pourtant déjà mis en dans de très nombreux articles et niveau qui met en accusation, la conception académique <"ONT COLOR="#FF0000">de la formation des planètes de notre Système Solaire.

     Cette thèse totalement hors norme, (bien qu'elle pouvait être déduite, il y a des lustres, de la brillance des pôles de la planète Mars), a été présentée sur ARTivision, dès Septembre 2000, et a été parfaitement confirmée en 2004 par les curieuses photos de la NASA,, de l'astre nommée Titan le plus gros satellite de Saturne, et en voici l'une des plus significatives:



      On revoit ici, très nettement ( bout de la flèche rouge), la sorte de superbe réverbération, prouvant que la luminosité du disque, vient bien de l'intérieur de l'astre.

      C'est donc ici pour ARTvision, l'occasion, une fois de plus , d'inverser mgisatralement, le sage proverbe antillais, bien connu, tel que :

"Sa I bon pou Zwa, I tou bon pou kanna"

"Ce qui est bon pour les oies, l'est aussi pour les canards"

       Autrement dit :

" Ce qui est valable pour Titan :


  

l'est aussi pour notre Terre
".

       Rappelons aux novices, (qui lisent souvent en diagonales les articles du site), qu'il n'est pas besoin de sortir de Polytechnique, pour découvrir ici, que c'est cet œil surprenant de Titan, extrêmement brillant, de près de 300 km de diamètre, qui nous interpelle ci-dessus, possède clairement en desous de lui, de faibles traces cependant bien visibles, soulignant la présence une sorte réverbération, sur les couches de l'atmosphère de la planète, prouvant ainsi absolument, que cette extrême luminosité, vient bien de l'intérieur de l'astre. (voir le bout de la flèche rouge).

      Mais, comme on le voit sur l'image de droite, le Pôle Nord de Titan est aussi entré dans la danse...

Voilà une audace didactique qui va faire hurler de stupéfaction et de dépit, nos bien-pensants astronomes et leurs consorts intellectuels affiliés très médiatisés, mais le site ARTivision, a dans ses dossiers de très nombreuses preuves irréfutables qui corroborent cette thèse incroyable...

       Nous allons donc, à ce sujet, ce jour, enfoncer davantage le clou, et cela va mettre une fois encore, très mal à l'aise nos zélés bien-pensants zététiques.

     Mais, convient d'abord de savoir que dès 1908 est paru, aux USA, ce livre tout à fait renversant (auquel nous accordons, un très grand crédit, confirmé par les révélations du Maître DORIAN) :

    Voici d'abord, les couvertures du fascicule d'origine de 60 pages, de 1908, nommé The Smoky God :

;

    Et voici aussi, la version des Inspired Novels de 1965, (qui elle, possède de magnifiques illustrations) :

  

     Ou encore, avec une courte explication :


     Le navigateur norvégien, Olaf Jansen, en se dirigeant vers le Nord, avec le sloop de pêche de son père, à une certaine période d'Avril 1829, nous dit ceci :


que nous traduisons, très modestement :

"Devant nous et directement au nord, s'étendait une mer libre."


      Le site ARTvision, a d'ailleurs été, le premier du Web français, à traduire en amateur, l'ouvrage en question, et cela dès le 6 Avril 2001. Cet ouvrage, (selon nous bien sûr), surclasse de très loin, celui de Jules Verne, bien connu : "VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE" (1864) .

      La traduction se trouve à :


       Mais, de nombreux malotrus du WEB, ont recopié carrément notre traduction (en changeant bien sûr quelques petits mots), sans citer une seule fois, le nom d'ARTivison, qui avait mis à l'époque plus d'un mois à effectuer cette traduction aidé, d'un petit logiciel d'époque : Quick Translator, et de 3 dictionnaires :

     Comparez vous-même notre traduction, avec les textes suivants, (dont nous vous fournirons, bien sûr, quelques éléments) :


  

     Ce que ces malotrus ignoraient, c'est que le site ARTivision, est sous l'égide des Maîtres, dont la loi cosmique, pourrait s'énnoncer telle que :

Comme tu donnes, comme tu recevras

et ARTivision ajoute en plus, cet adage :

Comme tu voudras accaparer à ton seul profit, la Force, comme tu la perdras
    Et à bon entendeur ...Salut...

     Et, nous voilà donc, en plein milieu, de cette affaire de La mer libre du Pôle Nord, niée actuellement par nos universités, mais longuement évoquée, par de très nombreux explorateurs des régions polaires, comme les nommés : Le Dr Elisha Kent Kane, le Dr Isaac Israël Hayes, le Comte de Buffon, Daines Barrington, Boiteau, J-p Bellot, Nansen, Greely, Hall, Edward Parry, Ingleflied, Jules Verne, Jules Gay, De Wrangell, etc...

      Mais pour mieux saisir, cette incroyable affaire, voici ce jour, le résumé des propos d' Isaac Israël Hayes, à son arrivée devant cette mer libre de glace au Pôle Nord :


    On trouve alors ceci, aux pages 188 à 189 , de ce super ouvrage :

        " Tout le démontrait : j'avais atteint les rivages du bassin polaire. L'océan dormait à mes pieds.... il m'était donc impossible d'aller plus loin. La crevasse dont j'ai parlé eût déjà suffit pour nous empêcher d'atteindre le nord de la baie; mais, au large, les glaces paraissaient encore en pire état. Plusieurs flaques d'eau s'ouvraient près du littoral, et sur l'une d'elles venait de s'abattre une bandes de "dovekies" ou de guillemots à miroir blanc. En remontant le canal kenedy, j'avais reconnu nombre de leurs stations d'été; cependant j'étais assez surpris de voir les oiseaux eux-mêmes à une époque si peu avancée de la saison. Les mouettes bourgmestres volaient au dessus de nous, se dirigeant vers le nord où elles cherchaient les eaux libres pour leur nourriture et leur demeure... "

    et le 19 Mai 1861:

        " Cette note placée dans une petite fiole apportée tout exprès, fut soigneusement déposée sous le cairn, puis nous poursuivîmes notre route en nous tournant vers le sud; mais je quittais avec répugnance ce lieu qui exerçait sur moi une fascination puissante, et c'est avec des sensations inaccoutumées que je me voyais seul avec mon jeune camarade, dans ces déserts polaires que nul homme civilisé n'avait foulé avant nous. Notre proximité de l'axe du globe, la certitude que de nos pieds, nous touchions une terre placée bien au delà des limites des découvertes précédentes, les pensées qui me traversaient l'esprit en contemplant cette vaste mer ouverte devant nous, l'idée que peut-être ces eaux ceintes de glaces baignent des rivages d'îles lointaines où vivent des êtres humains d'une race inconnue: telles sont les considérations qui semblaient donner je ne sais quoi de mystérieux à l'air que nous respirions...
"

      Fin de citation.

        Tout ce qui est raconté, ci-dessus, est superbement rassemblé, dans une gravure montrant ce fantastique paysage, qui, à juste titre, a suscité beaucoup d'émotion chez Hayes et son compagnon. Voici donc cette gravure sublime, représentant en page 190 bis, cette surprenante Mer libre du Pôle :



    Il nous reste cependant, à bien analyser cette gravure dans ses détails les plus fins, et surtout en ce qui concerne les oiseaux, dont nous parlerons plus bas.

    Et en couleur c'est mieux, grâce à la une petite contribution de notre ami Christian C....... qui réalise d'amirables aquarelles (Aquarelle et voyage):


      Mais tout cela aurait pu être classé dans le domaine de la Science-Fiction, s'il n'y avait pas eu auparavant, (le texte qui suit qui s'interroge au sujet de la mer libre en question), du très grand explorateur, le Dr Elisha Kent Kane, qui fut un officier médecin (28 Février 1820 - 16 Février 1857), de la Marine des USA, et un explorateur polaire du 19 e siècle.

    On sait qu'il publia en 1857, cet ouvrage connu que l'on peut trouver sur le site :



     Et pour les puristes, voici en anglais, le paragraphe surprenant qui nous intéresse :


      Et voici une traduction de cet étrange paragraphe:

      " Il est impossible, en rappelant les faits relatifs à cette découverte,- La neige fondue sur les rochers, les troupes d'oiseaux marins, la végétation augmentant de plus en plus, l'élévation du thermomètre dans l'eau, de ne pas être frappé de la probabilité d'un climat plus doux vers le pôle. Mais signaler les modifications de température au voisinage de la mer libre, ce n'est pas résoudre la question, qui reste sans réponse : Quelle est la cause de la Mer libre ?
"


    Que dire de plus, si ce n'est que l'on découvre, ici, encore une fois, l'incompréhension des observateurs de l'époque, devant ce phénomène hors-norme de la mer libre du pôle.

     Mais, pour les puristes, qui aiment remonter aux sources d'une affaire, voici encore un autre document très significatif à cet égard, et venant du "The New York Times" du 21 Octobre 1871 :



      Donc, juste au début, on découvre que : " le 20 Octobre .- Des Rapports complets de la dernière expédition allemande vers le Pôle Nord ont été publiés. Il y est fait état que l'expédition fut un succès. Une mer polaire fut découverte libre de glace, et grouillant de baleines...".

     Tous ces gens, qui affirment l'existence d'une mer libre de glace , au Pôle Nord, ne peuvent avoir menti, surtout à l'époque, où l'on ne plaisantait pas avec la rigueur morale...

      Disons aussi, que notre grand Maître du fantastique Jules Verne, était parfaitement au courant de cette affaire de la mer libre au Pôle Nord, que nous cachent, si bien, nos gouvernements, et nous en dirons, un peu plus, une prochaine fois ...

      Nous voilà dès lors arrivés au 29 Novembre 2021, et nous allons ce jour, confirmer très concrètement, le fait, que notre maître de la littérature fantastique du XIXe siècle, Jules Verne, connaissait très bien déjà, à son époque, cette affaire étrange de mer libre du Pôle Nord, si perfidement occultée par nos hauts dirigeants...

     En effet, c'est l'aimable l'internaute, Renaud F......, qui nous fait découvrir que Jules Verne, parle clairement de "la Mer libre du Pole" , au chapitre 7, dans son roman : " Le pays des fourrures" , en ces termes :

     " - Croyez-vous, monsieur Hobson, demanda Mrs. Paulina Barnett, que l'homme puisse jamais atteindre le pôle même ?
- Sans aucun doute, madame, répondit Jasper Hobson, l'homme, - ou la femme, ajouta-t-il en souriant. Cependant, il me semble que les moyens employés jusqu'ici par les navigateurs afin de s'élever jusqu'à ce point, auquel se croisent tous les méridiens du globe, doivent être absolument modifiés. On parle de la mer libre que quelques observateurs auraient entrevue. Mais cette mer, dégagée de glaces, si elle existe toutefois, est difficile à atteindre, et nul ne peut assurer, avec preuves à l'appui, qu'elle s'étende jusqu'au pôle. Je pense, d'ailleurs, que la mer libre créerait plutôt une difficulté qu'une facilité aux explorateurs.
"

      Comme vous le voyez, Jules Verne, était parfaitement au courant de cette affaire de mer libre, dont on ne parle jamais dans nos écoles et nos universités.

     D 'ailleurs, à propos de légende (qui signifie ce qui doit être lu), attachée ici, à la cartographie, en voici une très officielle, qui figure dans un livre qui était réservé aux élèves de 6 éme et publié en 1977 par Fernand Nathan :



     Chacun sait en effet, que le texte explicatif figurant en dessous de l'image, est appelé justement une légende. N'est-ce pas ?

     Vous avez bien noté, cependant que cette carte, place le Pôle Nord, en plein dans la zone dite, de la "banquise permanente", (encerclée d'un trait vert pâle) alors que le site ARTvision, prétend démontrer que ce Pôle Nord, se trouve dans une "Mer libre de glace".

        Mais pour les puristes qui aiment trouver les documents de base d'une affaire, étant donnée la multitude de documents présentés ici, ils vont être sans doute alors aux anges, en apprenant que c'est le 31 Mai 2012, que nous avons eu le grand bonheur, de recevoir de l'ami intenaute Phil du Temps de Paris, les 16 pages photocopiées, de l'ouvrage de 1873, d'un certain Jules Gay (qui fut à l'époque, professeur de Physique à Montpellier), et ouvrage intitulé :"La Mer libre du Pôle Nord" :



     Mais From: Phil Du T.....
Sent: Thursday, May 31, 2012 7:09 PM
To: Fred IDYLLE
Subject: De la part de Phil de PARIS !...

          Bonjour de Métropole cher Fred !

     Vous avez écrit :

"Merci d'avance à l'internaute béni, qui pourrait découvrir cet ouvrage quelque part."
     Et bien voilà, l'heure de la bénédiction a sonné ! Le texte va s'étaler sur plusieurs mails pour éviter les lourdeurs risquant d'entraver la correspondance entre nos deux adresses...

          Bonne lecture !

     A bientôt Fred !

     Avec tous mes encouragements et mes vifs remerciements pour votre travail !


     Fin de citation.

     C'est ainsi que, les 16 pages de l'ouvrage, sont arrivées chez nous sous forme d'images, dont nous allons ici vous digitaliser sans crainte certains passages, car cet ouvrage a bien plus de 70 ans, et est donc tombé dans le domaine public.

     Que celui, qui a pu, bien lire, tout ce qui précède, en tire le bienfait, plein d'éclaircissements, qui s'impose, et surtout, le désir latent, d'en savoir plus.

       À suivre...

      Fred IDYLLE.


       Article, mis en page le 23/08/2021, et revu le 24/08/2021, et revu le 25/08/2021, et revu le 28/08/2021, et revu le 01/09/2021, et revu le 10/09/2021, et revu le 10/09/2021, et revu le 12/09/2021, et revu le 14/09/2021, et revu le 17/09/2021, et revu le 22/09/2021, et revu le 24/09/2021, et revu le 24/09/2021 , et revu le 27/09/2021, et revu le 01/10/2021, et revu le 03/10/2021, et revu le 06/10/2021, et revu le 09/10/2021, et revu le 12/10/2021, et revu le 13/10/2021, et revu le 15/10/2021, et revu le 18/10/2021. et revu le 21/10/2021, et revu le 23/10/2021, et revu le 26/10/2021, et revu le 29/10/2021, et revu le 01/11/2021, et revu le 29/10/2021, et revu le 01/11/2021, et revu le 29/10/2021, et revu le 01/11/2021, et revu le 09/11/2021, et revu le 10/11/2021, et revu le 12/11/2021, et revu le 13/11/2021, et revu le 14/11/2021, et revu le 17/11/2021, et revu le 22/11/2021, et revu le 25/11/2021, et revu le 28/11/2021.