Lettre-ouverte-a-la-plateforme-LVEA-et-consorts-analogues.html
Consultations pour cet article :
ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
http://artitivision.pagesperso-orange.fr/ (hélas page bloquée au 29/11/2019)

Pour entendre le fond musical de cette page, prière de cliquer ci-dessous :
fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire un clic droit sur le disque du bas

Pour connaitre le code des couleurs, prière d'aller, SVP, à :
Avant-propos.html



Quand ARTivision répond très prosaïquement et aussi ésotériquement à la plateforme qui s'intitule : "La Vérité est Ailleurs", et aux autres plateformes, de même gabarit ...

       Avertissement préliminaire

       Le Webmaster ayant des problèmes de vue et d'audition et de plus comme il tape tous ses textes avec un doigt, soyez SVP assez aimable pour excuser les éventuelles fautes de frappes, qui sont rectifiées souvent à l'improvice, peu de jours après la premiére parution...

       Introduction

       Pour aborder avec audace, cette nouvelle conversation à bâtons rompus, très empirique et pourtant, aussi, particulièrement ésotérique, il est important pour le novice ingénu, qui découvre à peine le site ARTivision.fr (Sigle officiel en couleur et forme), de savoir que ce site est un site très ancien, lancé dès Janvier 1997, et pratiquement unique sur le WEB français, car il utilise un code spécial des couleurs : voir alors la page :
Avant-propos.html. D'autre part, il importe aussi de savoir que les textes placés entre parenthèses, sont très importants, car ils proposent souvent, des pistes de recherches incontournables, pour mieux appréhender, le contexte évoqué.

     Disons aussi, maintenant, que même si , ce novice, est un vrai amateur de la haute Science-Fiction, il est quasi certain, qu'il pourrait tout de même, tomber à la renverse, en découvrant les informations surprenantes, que nous allons soumettre ici, à son attention...et nous l'invitons très aimablement , à s'accrocher solidement, à son siège, avant de poursuivre la lecture de cet article ...car à la hauteur ésotérique, où nous allons circuler, il risque d'y d'avoir pour lui, de très sérieuses turbulences.

     Une bonne entrée en matière, a déjà récemment, été reformulée, dans l'incroyable texte de l'entité nommée : POMAR, et texte republié, le 7 Janvier 2022, dans notre article :Quand-ARTivision.fr-fait-le-Super-Buzz-au-sujet-des-civilisations-disparues-5.html, et texte de POMAR, qui est, pour nous bien sûr, le texte le plus fantastique, qui ait été publié dans le XXe siecle, et cela dès 1962 en Italie.

      Tout ce qui précède, nous invite à redire en passant, que le site ARTivision, est un site "Mystico-Rationaliste",(vocable que vous ne trouverez dans aucun dictionnaire), et qui résume le fait que, rien n'arrive par hasard, sur ce site, qui existe tout à fait, bénévolement, depuis 1997, et cela signifie aussi, que cette plate-forme, intégre pleinement des textes dits transcendants,(totalement refusés, par les pontifes de nos universités) qui nous viennent d'entités dites ascensionnées, comme par exemple : Le Maître de Findhorn, Sananda, Ramtha, Dratzo, SaLuSa, Mikaël, Dorian, Soria, Saint-Germain ...etc...

     Les textes en question pourtant, d'un très haut niveau de connaissance, diffusés sous l'égide de ces Maîtres, ne sont jamais discutés, en public, sur les plateaux des télés qui ont pignon sur rue, et pourtant ces textes, nous invitent à méditer, sur le devenir de cette planète Terre, en très grande mutation.

     Pour ceux qui auraient ici, envie de se tordre de rire, voici un petit échantillon, plutôt significatif (il y en beaucoup d'autres, tout aussi osés) :

     voici donc le début d'une méditation hors-norme, en date du 24 Mai, du Grand Maitre de Findhorn, dont, on nous en dit, bien plus, sur le site :


     Sors de ton petit trou et élargis ta conscience, et réalise
qu'il n'existe pas de limite

Il y a beaucoup de gens qui ne peuvent pas voir plus loin qu'eux-mêmes
ou le groupe ou la communauté où ils vivent.

Ils sont tellement liés par de petites choses mesquines
qu'ils ont de la difficulté à grandir de quelque manière que ce soit.

C'est là que d'immenses changements sont nécessaires,

et au plus vite.

......................... reste coupé .....................................

     Mais, voyons aussi alors, la méditation très significative, du 15 Juin :

     T u détiens un grand pouvoir dans tes mains.
Veille à bien l'utiliser pour le bénéfice du Tout..


Le pouvoir peut être utilisé positivement ou négativement;

la façon dont tu l'utilises dépend uniquement de toi.

Lorsque tu ne veux voir que les meilleurs résultats,
et que tu l'utilises positivement, les événements les plus merveilleux
Lorsque le pouvoir de l'électricité est utilisé de manière positive,
il peut faire tourner d'énormes machines;
il peut éclairer des villes;
il peut faire les choses les plus étonnantes.
Mais s'il est utilisé de la mauvaise manière,

les résultats peuvent être dévastateurs.

Il en est de même avec ce pouvoir spirituel,
qui est encore plus grand.

Il est là, disponible,
mais il doit être utilisé correctement.

A ce moment-là, il ne peut en sortir que du bon,

et tu verras
merveille sur merveille
se déployer en toute perfection.

Les âmes qui sont prêtes et préparées à utiliser correctement ce pouvoir
sont employées, en ce moment, pour participer à l'avènement
du nouveau Ciel et de la nouvelle Terre.


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 15 Juin, après adaptation d'ARTivision.fr .

          Alors Messieurs, les rieurs sous cape, continuez à vous tordre d'hilarité, il ne vous reste que très peu de temps pour cela...

       Le site ARTivision.fr, est donc, ce que l'on peut appeler un CoBDES (Cosmic Background Data Explorer Site) : (Site d'Exploration des Informations de Base, liées au Cosmos). Notez bien la couleur Fuschia relative à la dimension 4 et plus, du Cosmos.

       Cet article est la réponse, que nous devons faire à notre grand ami d'Israël, qui a eu la très géniale idée, de nous transmettre la missive suivante :

, ----- Original Message -----
From: Alain Bonet
To: Fred idylle
Sent: Tuesday, January 17, 2023 3:13 AM
Subject: Fwd: Ce que la NASA nous a caché
IL Y A DES OVNIS ET DES BASES EXTRATERRESTRES SUR LA LUNE AFFIRME UN ANCIEN EMPLOYÉ DE LA NASA ! - YouTube
       Un clin d'oeil aux sceptiques et à ceux qui savent déjà !
Préparons-nous, cette année-ci est l'année des révélations qui remettront en question bien de nos nombreuses croyances....



    Fin du message...

       Notre réponse va se décliner en plusieurs focus. Le premier ayant trait à nos félicitations à la plateforme pour avoir osé aborder le sujet de la Lune qui est habitée, depuis des lustres et qui montre que les humains,(qui n'arrêtent pas de se chamailler, et même de s'entretuer entre eux pour des broutilles), ne sont en fin de compte, actuellement que des minus décérébrés, (il n'en a pas toujours été ainsi), que des entités extérieures, mènent, par le bout du nez, sans qu'ils le savent et ses humains feraient mieux, de s'entendre fratermellement entre eux.

        Le deuxième focus aura trait à une histoire de l'occupation de la Lune très secrète par des puissaces bien terrestes, et affaire totalement occultée par nos gouvernements...

       Les autres focus, seront déterminés en fonction les opportunités, qui s'imposeront.

Genèse de l'affaire :
a) Premier focus révélateur
      Voilà donc la réponse que nous faisons sur le WEB (étant donnée son importance inouie), à l'internaute Alain Bonet, cité ci-dessus :

       Disons pour commencer, un grand Bravo à ce fidèle internaute d'ARTivision.fr , qui nous montre(hélas assez tardivement étant donné que tout se précipite actuellement, et que l'on aurait pu éviter, les massacres actuels, si l'on avait parlé de celà plus tôt) alors que notre site avait mis le pied dans le plat, depuis des lustres, concernant les incongruités découvertes sur notre satellite...La Lune.

       Notre grand ami Alfred Nahon (hélas décédé en 1990), et dont voici une photo personnelle :




avait parfaitement anticipé, tout ce que dit la video du site LVEA en question, concernant des structures artificielles, découvertes sur la Lune, et dont parle, son ouvrage, désormais incontournable intitulé: "La Lune et ses défis à la science", paru aux Editions Mont-Blanc 1973, en Suisse, tel que

  

      Alfred Nahon, présente de plus, à la fin de son ouvrage Le catalogue des Anomalies lunaires, d'après un rapport de la NASA, (près de 570 cas de taches lumineuses brillantes et de changements temporaires nommés pudiquement phénomènes transitoires, par les spécialistes, --- TLP :Transient Lunar Phenomenon--- sur la Lune, allant de 1725 à 1967).

      Autrement dit, ça bouge pourtant beaucoup là-haut... et les médias se taisent lamentablement...

     En effet, sur une vidéo visible sur le site :


     On voit alors parfaitement ces structures très insolites,, que les détracteurs zélés en question oseront une fois de plus, de qualifier, vite fait , d'illusion d'optique sur un relief tout à fait naturel...

  

      Et il y a aussi ces photos venant du site http://www.Banlin.fr, qui furent projetée à l'époque, lors d'une la conférence à Barcelone par Robert DEAN ( présentées aussi par la vidéo de la plateforme LVEA), et alors les médias complices se sont pourtant lamentablement tus


     Cet audacieux Alfred Nahon bien avant la parution de son livre, avait assurément cassé le moule de l'indifférence des moutons médiatiques, dans la revue qu'il dirigeait et qui s'intitulait à l'époque : "Le courrier interplanétaire", où l'on pouvait lire , tiré du n° 5 du 28 Mai 1955, du Courrier Interplanétaire, revue que nous a offerte à l'époque Madame Colette Cyril Lefèvre, telle que :


et en page 3, on trouve cet entrefilet très signifiatif, subrepticement glissé en page 3 :

:


     Donc pour nous, cet entrefilet était déjà une grande avancée, qui sous-entend , ce que l'on n'osait pas avouer à l'époque, à savoir que, que notre Lune, n'avait pas encore livré ses pricipales vérités .

     Mais, le site ARTivision.fr, a désormais, bien d'autres moyens, qui n'existaient pas à l'époque, pour étayer cette thèse :

     Mais, nous avons aussi cette image tirée du n° 48 (date hélas non visible ) :


(Merci à l'internaute béni, qui pourra nous retrouver quelque part, une meilleure image, que celle ci-dessus).

      Ajout significatif : Le 1er Février,, nous avons alors reçu, la superbe missive de notre ami Pat B......... de Belgique :

À : Fred IDYLLE
Objet : RE: Et voici le petit plus très significatif de l'affaire
Envoyé : Mercredi 1 Février 2023 08:34
Cher ami Fred,
     Je suis tombé, par hasard, sur ceci:
, je pense que ça devrait t'intéresser. A très bientôt.
PB.

Et voici l'image présentée sur le site en question :


     Mais, parmi les surprenantes images., de l'ouvrage de l'ami A. Nahon, présentées plus haut, extrayons aussi celle-ci :


     Mais, où donc, se trouve ce cratère Marius sur la Lune ?

     Sur le site de Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marius_(crat%C3%A8re), on découvre :


     Donc apparenment, ce n'est pas le même cratère Marius dont il s'agit, mais d'un autre sans doute plus petit, car aussi d'après Wikipedia, il existe beaucoup d'autres cratères qui portent le même nom Marius :


      Il ne nous reste qu'à trouver, celui qui est traversé diamétralement par une structure en forme de pont. Si vous le trouvez, vous aurez assurément gagné le super Gros lot.

      Mais, notre amie Aurélia, déjà présentée plus haut (http://www.unepetitelumierepourchacun.com ), qui est vraiment une bénie des Dieux, nous a envoyé le 7/01/2015, l'url, de la photo suivante:


, où l'on découvre , oh grand miracle, la même image, plus agrandie, de la page 41 du livre d'Alfred Nahon en question, et cela avec toutes ses importantes caractéristiques :


      Le cratère (de forme cylindrique surprenante.Voir le bout de la flèche rouge), avec son espèce de pont, est bien là, en-dessous du grand cratère. Il ne doit pas être très difficile, de déterminer son nom :


      Des ruines avec de nombreux angles droits, sont également présentes juste à gauche :


      Et même, les deux structures cylindriques très caractérisées, vues plus haut :


      Ah, si l'on pouvait mettre tout cela, en 3D !!!

      Mais poursuivons, notre investigation :



      En attendant, voyez que sur le site :



       On ne voit aucun cratère traversé par un pont...

      De même sur le site :



      On ne voit pas non plus un cratère traversé par un pont...

      De même sur le site , en PDF



      On ne voit pas, un petit pont quelconsue, sur un éventuel cratère de l'image ...

         Bonne chance, dans vos investigations...et merci pour vos braves initiatives, dans cette affaire...

      Et, dans ce même livre, l'ami Alfred Nahon, nous avait aussi présenté une structure très bizarre, découverte par Monsieur Delcorps, à l'époque Directeur du Laboratoire LAET de Liège. Cette structure apparaît sur une photographie prise par le Planétarium de la Haye :

  

      Il est clair que ce bizarre hangar demi-cylindrique, très structuré ayant une tour verticale jouxtant à angle droit , son toit, a très peu de chance d'être l'œuvre de Dame Nature, et seuls les fiers "autruchards", en seront encore convaincus.

      On en demeure néanmoins, bouche bée, à la vue de cela, et pourtant les astronomes et les consorts cosmologistes officiels, n'ont jamais discuté de cela en public, et restent aussi muets, qu'une carpe, qui voit passer devant sa cachette un gros requin affamé.

     On découvre, en plus, dans cet ouvrage, la figure 29 suivante, du cratère Copernic :


     On y voit , au centre du cercle ajouté,clairement , un truc en forme de E, tout à fait insolite, et qui semble être un engin excavateur qui triturer, le sol lunaire,sur le contrefort droit, du cratère Copernic , déjà bien raboté, n'est-ce pas !!!

     Si l'on sait, que ce cratère mesure environ 93km, un calcul élémentaire donne pour la largeur de l'éventuel engin excavateur près de 12,4 km, que nous arrondissons volontier à cause de l'imprécision de nos messures simplement à 12 km.

      Comment donc, se fait-il, qu' un engin ou une structure de près de 12 km, est passé totalement inaperçu dans les colonnes des revues d'astronomie et consorts analogues ? Bien sûr, on nous dira, qu'il s'agit d'une illusion notoire d'optique et que la blancheur du sol, n'est que le reflet de notre soleil, sur un sol composé de roches cristallines A vous de juger ....

     A ce propos, il convient aussi de savoir, que cette image ne saurait être une "fake news" trafiquée , car elle est tirée de l'ouvrage très sérieux intitulé : "The Moon", de l'ouvrage bien scientifique, et publié chez l'Editeur D. Reidel Publication à Dordrecht, en 1969, par le grand astronome et mathématicien tchèque Zdenek KOPAL, qui vivait alors en Angleterre, et c'est le 4/12/2017, que nous avons eu, grand le privilège, de recevoir par internet, ce livre très savant tel que :


       Et, pour ceux qui lisent bien l'anglais, il y a dans cet ouvrage à la page 251, une sublime comparaison, à la même échelle, du cratère Copernic, à deux époques différentes, et avec deux télescopes du moment. A vous de juger, les différences et d'en déduire, les raisons :


       Il est clair que le fameux truc en question :


,gagnerait à être mis, vite fait en 3D par les spécialistes qui en ont les moyens. Hélas personne jusqu'à présent (Cela fait plus de 50 ans qu'est sorti l'ouvrage de l'astronome Kopal Zedenek), n'a eu l'audace élémentaire de le faire...Curieux n'est-ce pas, ce sacré handicap...

      On en demeure bouche bée, à la vue de cela, et pourtant les astronomes et consorts officiels, n'ont jamais discuté de cela en public et restent aussi muets qu'une carpe, qui voit passer devant sa cachette un gros requin affamé.

Pour ceux qui dans cette affaire fourrer la tête dans le sol comme cela :      Mais pour ceux qui osent encore croire, que le site ARTivision ne raconte que des balivernes, voici en passant, l'avis de l'auteur très éclairé, Patrice Gaston, du livre intitulé "Disparitions Mystérieuses", et paru chez R. Laffont en Janvier 1974, dans la prestigieuse collection "Les énigmes de L'univers" :

    

     Et voici en effet, un bref aperçu de la page 232 :

     " Les savants n'ignorent pas que la Lune est habitée, qu'une activité fantastique s'y déroule depuis des lustres, que parmi les milliers de photos qui ont été prises de son sol, il en est qui sont "la" preuve d'une d'une vie sur le satellite. Mais la NASA se tait. Sans doute attend-elle qu'on lui donne le feu vert pour faire - publiquement - des révélations. Ainsi, la conquête spatiale prendra-t-elle sa véritable dimension..."

     Ce n'est pas, à notre humble avis, la conquête spatiale qui aurait pris une autre dimension, si la NASA avait parlé, mais, c'est toute l'humanité, qui aurait pris un autre visage...sans doute plus fraternel, car certains conflits à revendications militaires, commerciaux, et souvent religieux, n'auraient plus de raison d'être...

     Disons donc aussi Bravo
, à l'Editeur R. LAFFONT, pour avoir osé publier en 74, (cela fait déjà 49 ans, en 2023), une déclaration aussi fracassante, qui pourtant aurait dû inspirer davantage les détractreurs psycho-sociaux et consorts intellectuels blasés, qui continuent ainsi à fourrer la tête sous le sable... ainsi :


...pour ne pas nuire, à leur petit confort intellectuel et social...

     Donc alors, comme disent les anglosaxons restant dans l'expectative, Wait and see !

     Mais, l'histoire n'est pas finie, car Super Hasard, a encore fait des siennes, en nous d'abord faisant découvrir une autre chose inouie, dans l'incontournable n° 559, de la revue Science&Vie d'Avril 1964:


     Nous avons en effet, relu d'abord dans la rubrique L'UNIVERS, un article incroyable pour l'époque , jamais repris ensuite dans ce magazine, et intitulé : " Des lueurs étranges sur la Lune". Voici donc comment se présente le début de cet important article :


      Puis, nous y avons découvert en plus ce schéma :


Les flèches, mises par notre soin, indiquent où apparurent les lumières et leurs dispositions

      Mais, vous pensez bien que les Forces Négatives de l'Ombre, ont tout fait pour neutraliser cette extraordinaire information, et on n'en a plus du tout, entendu parler dans les médias serviles .

     Pour en savoir plus, voir par exemple, notre article : Article-SetV-Avril 1964.html

     
Et à la fin de l'article on truve ce passage extraordinaire de la revue en question :

"...    Tout cela fait penser, soit à une activité interne (tectonique ou volcanique), soit encore à une action calorifique du rayonnement solaire sur le de la Lune, produisant un dégazage des roches après la longue nuit lunaire (il est peut-être significatif à cet égard que les quatre lueurs observées prirent naissance, aussi bien le 29 octobre que le 4 novembre, un peu moins de deux jours après le lever du Soleil sur la région d'Aristarque).

     Rien enfin n'empêche, d'imaginer - mais ici nous tombons quelque peu dans la science-fiction que les taches brillantes apparues aient eu une origine artificielle, témoignant de l'activité d'êtres intelligents à la surface de la Lune.

      La vie n'a certainement pas pu se dévélopper sur notre satellite, mais si une expédition d'astronautes extraterrestres venus des espaces intersidéraux explorait le système solaire , on peut supposer que ces astronautes établieraient une base sur la Lune, ne serait-ce que dans le but d'étudier la Terre à faible distance sans être repérés. Dans un récent article sur les voyages intersidéraux publié dans la revue Planetary and Space Science, le très serieux astrophysicien américain Carl Sagan a froidement envisagé une telle possibilité, qui soulève cependant encore les plus grandes réserves chez la plupart des astronomes...

     Comme on le voit, l'exploration de la Lune, nous réservera sans doute bien des surprises...
"


Fin de l'extrait.

     Comme on le découvre ici, ce dernier passage, de l'article en question, (qui ose parler de Science-Fiction), est pourtant exactement, la conclusion à laquelle est arrivée, le Webmaster d' ARTivision, qui l'avait déjà fait savoir, dans une lettre envoyée au journal France-Antilles, qui fut publiée, dès le 14 Février 1975, (il y a donc 48 ans déjà, de cela, en 2023, mais il y a eu aussi nos lettres du 31 Mai 1976 et du 22 Août 1979), et pour le 14 Février 1075, voici quelques éléments significatifs...restructurés par nos soins :



      Mais à notre article :AstroArcheologie.html , Vous trouverez aussi le début de l'article concernant le Nostra n° 293 :


     Mais pourquoi ne pas placer aussi ici, cet extraordinaire entrefilet du Nostra n°405 du 10 au 16 Janv. 1980 suivant :


      On se demande d'ailleurs, comment il se fait que, nos scientifiques de France et de Navarre (les européens en quelque sorte), qui se disent à l'affût du moindre événement concernant la Lune, n'aient pas tenté, de contacter au moins ces scientifiques M.V. KELDITCH et A.P. VINOGRADOV, soviétiques de l'époque, (s'ils étaient encore vivants ou bien leurs collègues plus jeunes), pour avoir directement accès à un dossier hors normes, dont ARTivision, posséde, bien sûr, certains éléments qui ne circulent pas encore dans le grand public.

     On peut aussi se demander par ailleurs, pourquoi des périodiques,dits haut de gamme, comme "le Monde", "Science&Vie", "Science et Avenir", "La Recherche", ..etc..., n'ont pas publié à l'époque,, (à notre connaissance bien sûr, et nous publierons alors toute information à ce sujet), une seule ligne, sur cette conférence de presse scientifique soviétique.

      Il faut aussi remarquer, que ce genre d'information venant des soviétiques, était chez Nostra, sous le regard scrutateur du savant atomiste, Jacques Bergier, l'homme phénomène, qui était un lecteur rapide hors normes, et cela en plusieurs langues, dont le Français, l'anglais, le russe, l'espagnol, l'hébreu, le tchécoslovaque, le polonais, l'italien et deux ou trois autres langues encore. Donc côté russe, il avait certainement quelques amis fidèles, pouvant lui transmettre, par téléphone, en "temps réel", des données très sensibles.

      En ce qui concerne les photos trafiquées de la NASA dont parle la vidéo de LVEA, en voici une admirable placée sur le site :http://www.hq.nasa.gov/office/pao/History/SP-362/contents.htm :


      Que peuvent donc représenter ces monticules pointus très sombres? Ce ne sont selon nous, que des vulgaires camouflages de structures artificielles dont on voit bien, vers le bas, le début très struturé, et d'ailleurs on voit par ci et par là, de très nombreux blocs à bords orthogonaux, et surtout il y a cette surprenante armature, genre "muraille de Chine", vers laquelle pointent les flèches rouges ? On le saura bien un jour très proche, n'est-ce pas !!

     Mais la plateforme LVEA cassera vraiment la baraque, si ses collaborateurs arrivent à démontrer que l'incroyable photo suivante, a bien été prise par la NASA sur la Lune, (Merci alors à l'internaute béni, qui en déterminera les coordonnées véritables), et alors, cela confirmera entièrement, les révélations hors normes du Maitre Dorian dont nous parlerons dans le prochain focus...


    Par contre, on pourrait un jour sans doute exposer (et nous en avons beaucoup d'autres de même calibre), dans un musée quelconque , le n° N°586, de la revue NOSTRA en date du 1er Sept. 1983, qui a publié avec un grand courage, une de nos lettres, et surtout avec en plus, chose unique à l'époque, la photographie de la "superstructure", du Paris Match 1028 du 18 Janvier 1968 :


     Mais aussi, avec beaucoup de chance, vous pourriez trouver, dans une brocante ou un vide-grenier, ce n° 10 de la revue OCCULTURE d'Octobre 2000, avec un de nos articles, tel que :


     Mais voyons ce qu'on trouve à la première page :


et à la page 5 :


      A vous de juger donc tout cela , documents tangibles à l'appui, ...et à bon entendeur salut !

b) Deuxième focus révélateur

      Alors qu'en, ce jour du 28 Janvier 2023, la doxa journalistique traditionnelle, s'en donne avec frénésie sur l'affaire des prochaines retraites (Les grèves à répétition s'installent alors à profusion), et aussi, l'utilité de la livraison d'armes sophistiquées à l'Ukraine, pour éventuellement neutraliser les effets néfastes d'un conflit européen qui n'a que trop duré, le site ARTivision, affirme de nouveau, que la seule façon de mettre fin à ce conflit stupide, est de montrer que la Lune est occupée depuis des lustres, et que nous ne sommes que des minus pions, manipulés très lunairement parlant... ( Ce conflit stupide n'est pour nous que le résultat de chamailleries dérisoires comme Klaatu, le dit si bien, dans le mythique film "Le jour où la Terre s'arrêta" de Robert Wise et de 1951, dont voici, ci-dessous la version totalement refaite et masterisée :

  

      film hélas en noir et blanc, que les chaines de Télé, évitent obstinément, de présenter dans leur programmations
...

      Pour expliciter clairement, une fois de plus, le caractère suprenant de notre affimation ci-dessus, disons alors, que le novice ingénu, qui débarque à l'improvice, sur notre site, doit alors savoir la signification de l'image suivante, présentée à la volée et surtout sans aucune explication, à 6 mn 17s....par la vidéo de la plateforme LVEA en question :


     Il lui convient donc, de savoir que cette découverte extraordinaire, fut faite en 1973, (avec un coup de chance inouie, par notre ami Michel GIRARD (Hélas décédé le 30/01/2003 aux Sables d'Olonne, voir SVP, l'url, en date du 28/08/1998 :https://artivision.fr/match.html. Merci à l'internaute archi béni, qui nous enverra une petite photo de sa tombe, car cet initié deviendra aussi célèbre, que notre Johnny Hallyday national. Voyez d'ailleurs, les 2 photos, qu'il nous avait offertes, à l'époque :

(Et photos remarquables pour l'époque où on ne parlait pas de "fake news")

      Monsieur Michel Girard, a découvert cette incroyable structure, sur la revue suivante, qui avait à l'époque, ses entrées à la NASA, comme nous le faisons pour notre cuisine:



     Et, comme par hasard, c'est sur cette petite partie de la face cachée que l' on découvre une superstructure phénoménale, placée semble-t-il à, 27° de latitude Nord et 235° de longitude Est.

     Et en page 33, on découvre donc ceci :


     Et voici alors, deux agrandissements élémentaires de la super-structure en question :


     Disons de plus, que avons alors reçu, le 27/05/2010, du Service de Création d'une entreprise spécialisée dans la 3D, la structuration imaginée de l'artefact du Paris Match 1028, qui se présente alors tel que :


     A vous donc de juger, maintenant tout cela et aussi il importe à ce novice, de savoir que, c'est dans le courant du 2ème trimestre 1974, que la revue OURANOS, a publié grâce à notre initiative, la première photographie mondiale , très nette de que nous appellerons désormais "la superstructure du PM n°1028,     Voici alors la couverture de la revue d'Ouranos d'Avril 1974 :

  

     Et voici le texte de présentation :

  

     Bien sûr, certains bien-pensants, vous diront, vite fait, que c'est une simple poussière, qui, à l'époque, se trouvait sur le négatif, car il existe d'autres photos, rien n'apparaît à l'endroit indiqué ... Point à la ligne.

     Analyons, si vous le voulez-bien, en effet maintenant, avec soin, la photo suivante expédiée par la NASA, en 1987, au grand ufologue et ami, Mr Jean Sider :


     Sur cette photo, nous avons inscrit, un petit cercle rouge, correspondant à l'emplacement de la superstructure, découverte sur le Paris Match 1028 du 18 Janvier 1969, cité plus haut :

     Pas besoin de sortir de Polytechnique, pour noter, qu'à l'intérieur de ce cercle rouge, dessiné par nos soins, apparaît une sorte d'auréole caractérisée, qui pourrait être le résultat de l'application, d'une "pastille de camouflage, bien calibrée, sur la photo que nous nommons :nasa1Sider.jpg, et placée juste à l'endroit indiqué :

   

     Cette pastille de camouflage, qui crève les yeux est, on le voit bien, très fine, mais il n'en est pas de même pour le le vulgaire rectangle, et le disque suivants tous les deux bien noirs posé sur les images suivantes :

  

    L'image de gauche concerne pôle nord de Jupiter, et elle est extrait, du n° 266 de la revue Ciel et Espace, de Février 1992, dont la première couverture, est telle que :

(Si possible, ne pas louper ce numero si vous le voyez un jour,
dans un vide-genier ou une brocante, car il faudra bientôt, bien plus,
que son pesant d'or et merci aussi mille fois encore, à l'aimable 'internaute béni ,
qui trouvera la référence officielle de la NASA de cette fantasmagorique photo de gauche )

      Disons, alors que nous n'avons pas trouvé une seule revue française d'astronomie (Merci à l'internaute béni, qui en possède une, de nous le signaler), qui ait relevé le caractère très insolite et surtout anormal de cette incroyable photo de Jupiter, survolé par la sonde Ulysse en Février 1992. A vous de juger, cette incongruité notoire. et de plus cette pastille est placée juste au pôle de Jupiter. Notez bien que sous cette pastille, on voit nettement fuser, des rayonnements lumineux notoires insolites.

     Que fait donc , cette obscure pastille, que depuis plus de 31 ans, (en 2023), que personne n'a osé mettre en exergue, dans un média quelconque ?

    Selon nous, cette affaire de pastille noire de forme géométrique caractérisée, n'a rien à voir bien sûr, avec Jupiter, mais elle est simplement une manipulation informatique, pour "caviarder", le phénomène polaire, souvent mis en evidence, par notre site, et montrant la lumière éclatante, du Soleil Central.

    Quant à la photo de droite, elle a été présentée dans le n° 1046, de la revue Science&vie de Novembre 2004 :


revue, qui nous a sorti sans aucune explication cette incroyable photo de l'Antarctique...(Merci aussi à l'internaute curieux qui trouvera la référence officielle de la NASA de cette incroyable photo)
     Voici d'ailleurs, La légende, qui présente simplement cette photo :

"L'Antarctique est surveillé de prés par Envisat"

    Il va sans dire, que, cette gigantesque pastille noire, qui pose un énorme problème aux astronomes et aux astrophysiciens, n'est pas là par hasard, et qu'une fois encore, elle vise à masquer une chose incroyable qui s'impose à nous au Pôle sud de notre planète, et donc le satellite Envisat, semble bien avoir, quelques trous dans ses mémoires électroniques, d'autant plus que l'on aperçoit aussi des faisceaux très lumineux sous-jacents, s'échapper tout autour du disque noir :


    Apparemment, tout ce qui précède signifie noir sur blanc qu'en très Haut lieu, on nous prend pour des débiles mentaux...

       Donc si cela est passé à l'époque comme une lettre à la poste, et que l'on y a absolument rien vu, on peut facilement imaginer qu'il existe sans aucun doute d'autres camouflages plus subtils qui le confirment..

     Ce discours très étrange, explique aussi que les nombreux mouvements actuels de foules dans diverses parties du monde sont alors les prémices, annonçant l'imminence d'un super déballage cosmique de notre Terre... et aussi tout cela, nous montre que la réalité dépasse de très loin la fiction et bien sûr cela devient un gouffre sans fond, en face de la conception étriquée sur le cosmos de certains scientifiques actuels. Voyez vous-même cet article incroyabledes prétendus penseurs scientifiques modernes, s'expriment tels que :



      Mais dans la même veine psychique, notre site a aussi dans ses précieux dossiers, un texte dont le contenu est analogue, à ce qui précède :



    Cette image, nous montre d'abord la calotte polaire de Mars très en relief
qui brille comme un sou neuf en formant une étrange casquette, alors que la zone tout autour, est dans le noir.Gageons alors le fait que, pour expliquer cela, certains bien-pensants égocentriques, vont carrément mordre la poussière...

     Au bas de l'image, on découvre alors le fait que l' astronome britannique, bien connu, nommé Arthur Eddington, (décédé à Cambridge le 22 novembre 1944 à l'âge de 61 ans), n'avait pas hésité à écrire, (hélas on ne dit pas où et merci à l'internaute béni, qui trouvera cela ...Peut-être dans "The Nature of the Physical World", en 1928). qu'il croyait que "notre humanité pouvait être la seule à contempler les beautés de l'Univers
"

      Mais, bien que cette très illogique affirmation, remonte autour des années 30, il fallait tout de même déjà, une bonne dose d'orgueuil, pour arriver à cette conclusion...Et d'ailleurs la ligne éditoriale,science France-tv&vous, a, sans doute écrit son ridicule texte pour boucher un lamentable trou journalistique, pour oser nous sortir actuellement une semblable ineptie.

     Tout ce qui précède, est à lire vraiment à petites doses, et voila que nous allons maintenant hausser sévèrement, le niveau cosmique de cette conversation et donc (cher internaute touriste, de passage sur ce site), veuillez ici SVP, vous attacher solidement à votre siége, et pour commencer, félicitons ici, la revue Nexus pour son remarquable texte, où elle fait état de l'extraordinaire, affaire Barboto, alors présentée dans de très nombreux articles d'ARTivision, dont celui-là par exemple :


      Mais, revoyons surtout ce passage inouï :

     Début de citation :

     " Mais le mieux pour nous, est de présenter ici à nouveau, l'excellent article paru dans le Nexus, n° 51 de Juillet-Août 2007 (Ne pas le louper si vous l'apercevez dzans une brocante)
:


et surtout, une restructuration du début des deux premières pages, de cet article :



     " Du point de vue chronologique, l'événement qui a déclenché la création du SIV (en italien, Service d'information du Vatican), s'est produit aux États-Unis en Février 1954. Ce fut la rencontre à Muroc Airfield (future Edwards Air Force Base), en Californie, d'une délégation d'aliénigènes (Note du Webmaster: On peut aisément supposer qu'il s'agit là, des Dracos ... et aussi des petits Gris), avec le Président Dwight D. Eisenhower, en présence de l'évêque de Los Angeles, James Francis Mclntyre. La rencontre fut filmée par des militaires, utilisant trois caméras 16 mm, placées en des endroits différents et chargées de pellicules couleur "."

     Fin de citation et voir la suite, dans l'article sus-nommé...

       Disons ici alors, que nous avons démontré, dans de très nombreusx articles, qu'en réalité, l’histoire conventionnelle, a du mal à accepter et digérer des arguments et preuves qui sont des concepts, risquant de troubler l’ordre officiel et prédominant.

      Mais le Temps des Révélations, est bien arrivé; et ARTivision, en est qu'un très modeste artisan ...

      Décidément ne serait-ce pas Pierre Theillard de Chardin, qui avait raison, quand il a dit la phrase suivante :

"A l'échelle du cosmos, seul le fantastique, a des chances d'être vrai".

      D'autre part, le site ARTivision.fr a demontré que, ce que certains appellent ostensiblement "La Verité", est finalement un concept qui, on le sait maintenant, évolue, en fin de compte, en fonction du Temps et des connaissances acquises. Nous insisterons donc plutôt sur l'aspect changeant de ce que l'on croit pouvoir être vrai, et nous allons bien voir ici encore, pourquoi cela !.

      On sait aussi désormais que le site ARTivision.fr, n'est pas un site scientifique. Ce n'est pas du tout non plus, un site complotiste, comme certains détracteurs, à la petite semaine, voudraient bien le croire, et il est clair que son Webmaster, une fois de plus dit, qu'il ne se préoccupe pas du tout du prétendu caractère sérieux, (tout à fait relatif), d'une revue ou d'une chaîne de télé quelconque, car ce qui est sérieux aujourd'hui, peut paraître totalement insignifiant plus tard, et on sait par exemple qu'au début du 20e siècle, des savants ont fait de puissantes démonstrations prouvant que le plus lourd que l'air ne volerait jamais.

      Nul n'a en effet le droit de prétendre, que sa Vérité, est la seule acceptable, et un peu de modestie, de ceux qui nous dirigent, dans ce monde au bord de l'asphyxie,, aurait sans doute éviter, bien des guerres et de drames qui pullulent depuis des lustres...

      L'histoire des Sciences, nous permet de savoir que les scientifiques n'agissent qu'en fonction des informations admises, par leurs mentors universitaires, et si par exemple, on leur apprend que l'énergie du Soleil, est due à des réactions atomiques basées sur le noyau de l'hélium, ils s'en tiendront là, et feront leurs thèses et leurs calculs sur l'équation fondamentale tirant l'énergie de l'hélium. Ils en resteront là, jusqu'à l'apparition d'une nouvelle théorie plus générale(le site ARTivision.fr, a déjà souvent proposé une telle théorie),

     Il n'y a pas en effet, si longtemps avant la découverte de la célèbre formule E=MC² d'Einstein, on admirait "la théorie de la contraction du Soleil", proposée par le savant allemand, Hermann Ludwig von Helmholtz, qui dès 1854, supposait qu'il y avait transformation de l'énergie de gravitation en énergie thermique, et que le Soleil devait se contracter, par simple effet de l'attraction gravitationnelle vers son centre, et produire ainsi de la chaleur, par compression des masses gazeuses.

     Eh bien, on le sait maintenant, cette superbe théorie, n'a vécu que, comme le dit si bien le poète François de Malherbe, " L'espace d'un matin", et celle, que l'on applique actuellement, ne sera pas plus durable...

        Certains bien-pensants incroyants, fervents d'un authentique agnosticisme,(Nous y incluons tous ceux qui veulent déboulonner les statues mythiques de certains endroits, comme par exemple aux Sables d'Olonne et à l'île de Ré) et plutôt adeptes de la technologie moderne la plus débridée, et du principe bien commercial "Otes toi de là, que je m'y mette", diront que "toute religion est l'opium du peuple" et qu'il faut les déraciner au plus vite . Point à la ligne...

          il fut un cependant temps, où, dans nos écoles laïques, où l' on enseignait, la Morale Scolaire, telle que, nous découvrons ce fait, à la page 4, de notre vieil ouvrage de 1946 :


, où l'on trouve, des trésors d'instructions permettant aux humains, de mieux vivre ensemble, et de s'entendre entre eux, mais désormais ce sont certains Maitres dits ascentionnés, qui semblent se charger de la diffusion des vertus de cette solidarité

         Mais, pour mieux aller plus au fond des choses, il aurait été préférable d'abord, pour ces bien-pensants zététiques, de lire, ce que le Maître de Findhorn, a écrit, pour la méditation du 17 Mai :

Toute chose fait partie du Tout .
Lorsque tu t'en rendras pleinement compte
et que tu pourras l'accepter
,
tu ne ressentiras plus jamais la séparation.

Tu ne pourras plus jamais te séparer de cette globalité
parce que c'est le fait de vivre, de mettre en pratique
qui lui donne vie, force et réalité.

Commence dès maintenant à vivre et à mettre en pratique tout ce que tu as appris,
et ne laisse plus ces leçons demeurer en toi
comme des mots vides et sans réalité.

Une graine ne pousse pas tant qu'elle n'a pas été enfouie dans le sol
et qu'on ne lui a pas procuré le bon environnement.

Une âme ne s'étend pas, ni ne grandit, ni ne trouve son expression propre
tant qu'elle ne se trouve pas dans le bon environnement,
entourée d'amour et de compréhension.

Dans ces conditions, il commence à se passer des choses,
et très rapidement des changements surviennent.

L'ancien s'efface dans la lumière du splendide nouveau,
et la croissance et l'expansion de la conscience
peuvent se faire sans aucune restriction.


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 17 Mai, après adaptation d'ARTivision.fr

       Là, on voit déjà, que l'expression de ce Maître, se situe à un autre niveau, non stipulé dans nos écoles, à savoir, qu'il existe bien une matrice cosmique appelée Le Tout et parfois aussi la Source, par ce Grand Maître, et matrice, que nos savants viennent à peine de découvrir, si l'on en juge l'entrefilet suivant :


      Comme on le voit, les recherches précédentes, des Prix Nobel en question, ne peuvent qu'être que les prémices d'une importante découverte, montrant qu'il existe bien une sorte de Matrice Cosmique, que l'on peut appeller aussi simplement, La Nature, et qui relie, entre eux, tous les flux vibratoires des êtres vivants, de cette planète, et peut-être, même aussi, toutes les cellules organiques, de notre Système Solaire

      Disons alors que, cette découverte très importante prouve que la Nature, n'est pas du tout un concept soumis aux tribulations d'un hasard casuel,(fonction mathématique aléatoire), comme on veut nous l'enseigner, dans nos écoles et nos universités.

       Le corolaire très important de tout ce qui précède, est (nous l'avons déjà exprimé dans de nombreux articles), est donc que tout ce qui entraîne, animosité, division, séparation et compétition, au sein de l'espèce humaine, est à proscrire sans retenue. comme le disent ce Maitre de Findhorn et aussi d'autres initiés, comme le sieur George Adamski Point à la ligne...

        Pour changer franchement de braquet dans le niveau cette causerie synthétique, présentons à nouveau cette image incroyable, venant de la Lune (déjà exposée plus haut et jamais montrée par nos télés pourtant si avides de scoops atypiques):

Photo extrordinaire que nous avait envoyée,
il y a des lustres, l'internaute Chantal
.

        Une représentation superbe en 3 D, nous est donnée telle que :


qui nous vient du site ami :


       Il y a aussi, le site du sieur Vladimir Terziski :


et cela fut un temps on pouvait trouver sur Google ce passage :


        Mais c'est surtout notre grande amie Aurélia, dont le surprenant site , est tel que :


qui nous a transmis le Samedi 8 Août 2015, la réponse du Grand Maître Dorian, à la question suivante :

Question : Quand cette exploration cosmique de la Lune, par des humains actuels, a-t-elle commencé ?


Réponse du Maître :

       " Dans les années 1930. vers 1933 et l’apparition de la mystique nazie, avec la jeune femme blonde (MARIA ORSIC) de la société du Vril.


       Un programme secret, initié par les scientifiques Allemands, puis repris par Hitler, concourrait à mettre un véhicule sur orbite, cette tentative a été avortée. Hitler savait que les Hindous, avec leurs vimanas, avaient réussi.
       Les Allemands ont peiné pour reproduire la technologie alien suite au crash d’un ovni en Lombardie dans les années 1930.
       Plusieurs astronefs s’étaient crashés au 19ème siècle, mais celui-ci comprenait des pièces essentielles.
      Les entrepôts militaires des armées allemandes fourmillaient de technologies inattendues récupérées aux quatre coins du monde depuis des décennies.
       Ils n’ont eu d‘autres choix que de pactiser avec les gris, puis les Dracos, à distance. Ils auraient fait des prisonniers gris, et les aliens ont commencé à se manifester. Ils ne voulaient pas que les Allemands puissent maîtriser toute leur technologie.
       Alors ils leur ont procuré des véhicules "amoindris".
       Les aliens, bien sûr, leur ont fait croire que ces véhicules étaient identiques aux leurs, mais ils ne comportaient pas de technologie transdimensionnelle, ne leur permettaient pas d’aller au delà du temps.
       Les aliens ont été sages. Mais ils ont aussi été rusés, ils ont choisi la puissance la moins grande. Ils savaient qu’un conflit éclaterait tôt ou tard avec les Américains et les Russes. Donc, ils se sont livrés à un jeu d’échecs.
       Vers 1938 (?), les Allemands auraient réussi à alunir, avec peine, en suivant les indications des aliens.
       Un contrôle mental a été exercé sur les nazis. Ils n’en savaient rien.
       Les premières explorations de la Lune commencent, avec la découverte de bâtiments abandonnés.

Vision d'Aurélia :Je vois de grandes installations sombres et sinistres. Un petit groupe d’hommes se pose effectivement. Je vois deux vaisseaux proches du type Haunebu 4, peu protégés des radiations. Ils explorent les fondations et les bâtisses en pierre désertes. La plupart des édifices font environ 60 mètres de haut et possèdent des toits vitrés fendus et couverts de poussière grisâtre. C’est sinistre à souhait, on s’est battu en cet endroit.

       Ils font un reportage photographique, puis repartent. Ils s’en reviennent en grand secret et rapportent ce qu’ils ont vu.

       Ensuite, les autorités allemandes décident de construire de nouveaux vaisseaux, bien plus grands, avec de nombreux hommes et du matériel. Cela est repoussé, car ils manquent de crédits. En 1942, après l’invasion de la Pologne, une seconde expédition a lieu.
       Les vaisseaux sont beaucoup plus massifs et envoient des esclaves juifs travailler sur la Lune....
       La suite, vous la connaissez, en particulier, ce qui est arrivé après la Libération. Le travail a continué...
       Des quartiers ont été construits pour les aliens, les nazis, ensuite, ils se sont chargés de tous ces malheureux prisonniers, le but étant de les faire émigrer vers une destination lointaine.
       Donc, pas de traces, difficile de prouver tout cela tant c’est monstrueux...
       Les Dracos, sont habiles et agissent toujours par pions interposés. Demandez-vous pourquoi peu de clichés, de témoignages mentionnent des Dracos, mais presque toujours des gris. Ils n’ont le droit d’effectuer qu’un certain nombre de choses et préfèrent donner des ordres. Les Gris, eux, ne sont pas soumis aux mêmes obligations.
       D’autres essais encourageants ont lieu, avec une finalisation en 1947, par les Américains ... Le véhicule est peu maniable.

       Par les savants de Nuremberg émigrés aux Etats Unis, d’autres recherches sont engagées.
       Question d'Aurélia : Cette exploration spatiale est elle liée à l'affaire d'Adamski ?

       Adamski vient bien après.
       En 1951 a lieu la CECA, communauté du charbon et de l’acier, regroupant les puissances économiques européennes.
       Elles aussi voulaient avoir accès à ces découvertes, cela s’est fait par de l’espionnage au début.
       Adamski, au Mont Palomar, a eu vent de ce qui se passait sur la Lune, par ses contacts avec les Vénusiens.
       Question d'Aurélia : Adamski a posé ces questions : " Comment les Russes avaient-ils gagné cette information concernant, la face cachée de la Lune ? Etait-il possible qu'un Russe eut fait une incursion comme-moi ?"
       Pas un Russe, mais des petits aliens, ceux que vous nommez petits gris, les bases lunaires d’Orion ont été appropriées par les Nazis, puis les Américains, en 1952 (?). Des Américains soigneusement masqués, qui ont pactisé avec le collectif d’Orion, comme on peut le voir sur le drapeau de la NASA qui représente la constellation d’Orion et sur les clichés lunaires Apollo 8, et Clémentine, semblables à ceux des sondes soviétiques.

      

Montage fait en exclusivité par ARTivision.fr,
et il ne reste qu'à faire de même, pour la sonde Clémentine, et surtout pour les sondes russes. Avis aux amateurs
.

Les Dracos étaient les maîtres, les aliens des exécutants, les nazis ou les Américains, peu leur importait, étaient une couverture confortable pour continuer leurs extractions minières.
       Les aliens ne veulent pas que vous les voyiez, alors ils se déguisent. C’est leur faculté à passer inaperçus parmi vous, qui leur a permis de régenter votre monde un si grand nombre d’années. Soyez sûrs que nous, nous chargerons de ceux qui ne veulent pas revenir à la raison.
       S’étant vus chassés de l’Antarctique, qu’ils avaient manqué, les militaires officiels ont rattrapé leur présence dans ces incursions ultrasecrètes de l’homme sur la Lune.
       D’où la campagne photographique mensongère de la NASA ...
      Il fallait que le public sache, cela a été fait à la hâte, et Kennedy, a découvert le pot aux roses.
       Ensuite, il a été assassiné. Il voulait parler au monde, parler de l’ancienneté de la présence humaine dans l’espace, mais aussi du complexe militaro-industriel nazi, complètement illégal, qui s’était étendu silencieusement comme une araignée".

      Fin de citation.

      Dur... Dur, n'est-ce pas à encaisser ...cette affaire de Nazis sur la Lune.

      De plus, il n'y a désormais plus de raison, de ne pas croire les déclarations extraordinaires de Milton William Cooper, (Le lanceur d'alerte le plus osé ; en anglais a whistleblower, dont la vidéo de la plateforme LVEA nous montre une belle photo, et déclarations, faites dans son ouvrage vraiment hors normes : Âmes sensibles s'abstenir) :

  
Cet ouvrage est paru en anglais dès 1989, et en français en 1999.


      Milton William Cooper, a été assassiné, (sans doute par les forces de répression américaines ou autres) le 5 novembre 2001, à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona.

      William Milton Cooper a servi dans la Marine américaine (la NAVY), dans un sous-marin d’abord, puis, il a été affecté sur un pétrolier, et peu après, au Vietnam lors de la guerre. Après quoi, il a été affecté à un travail de côte aux quartiers généraux du Commandeur en chef de la Flotte Pacifique.

      Pour en savoir plus prière SVP, de visiter entre autres choses, l'url suivant:


       Mais ce 29 Janvier 2023, on ne parle à la télé, que des exploits mirobolants du télescope James WEBB, qui nous a montré, des images faramineuses, des confins du Cosmos, et sur le site :


, on découvre, cette magnifique image :


     Mais, nous pensons ici, que ce puissant télescoope James WEBB, serait bien utile, pour résoudre définitivement, l'énigme colossale ayant trait à l'éventuel débarquement en Juillet 1949, de Neil ARMSTRONG et de Buzz ALDRIN sur la Lune, comme on évoque cela, dans cette super présentation:


       Bien que nous ne connaissons pas, les performances de ce télescope, concernant la Lune, il nous semble qu'il pourrait au moins, nous montrer en priorité, assez bien, la zone de la Mer la Tranquilité, où sont descendus ces "Astronautes"?

      Nous avons aussi, souvenance de cet incroyable entrefilet, qui devrait faire réfléchir nos bien-pensants, qui adulent volontier les progrès scientifiques de haut niveau :


      Mais tout cela serait passé, comme une lettre à la Poste, si nous n'avions pas souligné en rouge, ces lignes très significatives, (pour nous bien sûr):


     Nous savions déjà, que le VLT: (Very Large Telescope), , au Chili, avait la possiblilité de voir des objets mesurant près de 10 métres sur la Lune, et que , on pouvait donc, assurément, apercevoir les diverses configurations des LEM (Lunar Excursion Module) de Apollo 11 à Apollo 17, (moins Apollo 13, bien sûr). Or chacun le sait, les Directeurs et ingénieurs des VLT en question, n'ont rien fait pour confirmer cela... Très bizarre que ce comportement, n'est-ce-pas !!!

      Or voilà maintenant, que le CNRS francais (Le Centre National de la Recherche Scientifique), nous affirmait, que désormais grâce à l'instrument nommé Gravity, plus les VLT, on pourrait voir, "une balle de tennis posée sur la Lune".

      Comme cette affirmation est incroyable, n'est-ce pas !!! ? Mais ARTivision.fr, a constaté cette fois-ci encore, que ce fut le silence de la pierre tombale, concernant les photos de la zone d'alunissage, des prétendues expéditions lunaires, de la NASA, de 69 à 72.

c) Troisième focus très révélateur

      Alors qu'en, ce jour du 5 Février 2023,les médias s'acharnent à mettre en relief une affaire banale (mais bien cadrée psychologiquementet diplomatiquemebnt), de ballons chinois en vadrouille en très haute altitude, (dont un sur les USA, que l'armée de l'air US vient de détruire) ART>ivision.fr, poursuit ce jour, ses révélations incontornables, et pourtant éclatantes, que les journalistes médiatisés, préfèrent taire, pour ne pas mettre en accusation la Rédaction, de périodiques qui ont pignon sur rue.

     Nous avons en effet, reçu récemment du Saint-Claudien, Patrick, ( Professeur spécialiste en Anglais et en l'Espagnol), la superbe missive suivante :


De : Cenadi Académie Envoyé : dimanche 29 janvier 2023 12:02 À : Fred IDYLLE
Objet : Re: Voici dès, lors le 2e volet le deuxième volet tout à fait hors normes, (Âmes sensibles s'abstenir) Salut FRED
     Le bonjour depuis les hauteurs de MORNE HOUEL;
Voici un lien sur des structures observées et détectées sur la surface de la lune:
:https://issuu.com/navyufo.org/docs/ulos_ebook_01092009-01a

Patrick jm


      Après avoir survolé quelques images du super site, en question, (qui montre bien, qu'ARTivision.fr, avait vu juste pendant au moins 25 ans, de présence sur le WEB... et tout cela avec pourtant de très faibles moyens), nous avons alors capté (les amis ARTivision.fr, vont vite savoir pourquoi), cette extraordinaire image du site :


      Le cadre de à gauche, en effet ressemble comme deux gouttes d'eau à l'image d'APOLLO 8, que nous montrait en 1968, le PARIS MATCH du 18 Janvier 1968, et image qui était telle que


     Rapprochons ces deux images, tel que l'on ait :

  

      Pas besoin de sortir de Polytechnique, pour s'apercevoir que l'image de droite à une résolution très supérieure à celle du Paris Match 1028 de 1968 et on y voit des détails très impressionnants qui étaient très flous sur Le Paris Match 1028 mais hélas comme par un terrible hasard il manque à la photo de de droite justement la portion qui nous permertrait de voir très nettement la gigantesque super-structure en question visible sur la photo de guauche publiée dans près d'un millon d'exemplaires à l'époque.

(Il serait donc très utile de savoir, quelle est la mission de la NASA qui a capté ce cliché... )

      Tout ce qui précède remet en relief cet adage plutôt plaisant :

"Qui vole un jour un œuf, peut aussi voler un autre jour un bœuf. "

Pas besoin d'expliquer plus avant la symbolique iconographique de cet adage, ce qui va suivre, en est l'illustration plus que significative

         Mais revenons maintenant à des considérations encore plus pragmatiques, et présentons alors les superbes découvertes faites sur la Planète Mars , d'artefacts très insolites , prises par les sondes "Viking" en 1976, et découvertes , qui ont été par la suite caviardées par la NASA, et ses béni-oui-oui de sbires.

      Mais pour avancer tant soit peu, dans cette hallucinante affaire, il serait utile que les intrépides chercheurs, puissent se procurer d'abord, le remarquable fascicule américain, publié dès 1988, et intitulé "Unsusual Mars Surface Features" de Vincent DiPietro, Gregory Molenaar, et Dr John Brandendurg, par Mars Resaearch P.O. Box 284 GLENN DALE , MAYLAND 20769 :


, et où l'on découvre la photo claire et nette n° 76H593/17384 de la région Cydonia sur Mars, faite par une des sondes Viking, le 31 Juillet 1976 :


      Nous ne nous éterniserons pas sur cette affaire de visage, qui a fait couler beaucoup d'encre. Mais agrandissons plutôt un peu, si vous le voulez bien, la portion de l'image située à gauche :



       Le remarquable fascicule précédent, nous apprend en effet, clairement, que c'est sur le plateau de Cydonia sur Mars, que les sondes Vikings 76H593 et 17384, ont filmé en 1976 , ces structures surprenantes :

   Il n'est pas besoin en effet, d'être un cador en architechture officielle, pour relever le caractère tout à fait artificiel de cette structure gigantesque placée au centre de la photo et appelée par certains chercheurs, la "forteresse", et dont l'épaisseur des "murs", formant deux angles droits, dépasse les 300m. Le voisinage fait aussi apparaître une sorte de "pyramide" dont la hauteur dépasse le km. Bien évidemment, les revues spécialisées en astronomie, qui ont pignon sur rue, évitent soigneusement de parler de tout cela.

    Et on sait maintenant que la NASA et son complice un certain Michael Malin (et vous verrez que l'on devrait plutôt le nommer, plus diaboliquement parlant, Michael le Malin), ont trafiqué les photos pour en neutraliser les formes non naturelles. Voir pour cela absolument l'article incontournable de la revue Nexus n° 61 de Mars-Avril 2009 :


    Ces protagonistes pervers ont tout fait, pour maquiller sans scrupules cette admirable image.

       En effet, on a pensé, alors naïvement queMars Global Surveyor placée en orbite autour de Mars le 12 Septembre 1997, et dont les caméras auraient permis, de distinguer parait-il des objets de la taille d'une automobile, allait un jour, lever le terrible doute, qui nous assaille et divise les scientifiques, mais pas la NASA, qui elle sait parfaitement de quoi il s'agit, et camoufle tout.

      Voici d'ailleurs une récapitulation des modifications du visage en question :



       Mais regardez bien en effet le relief très caractérisé en 1976, du petit cratère à gauche en bas, et ce même relief très avachi filmé par Mars Global Surveyor en 1998. Autremendit en 1976, les appareils étaient plus performants qu'en 1998. Donc ici, on voit que la résolution de l'image est inversement proportionnelle au progrès réalisé en matière de photographie spatiale.

       Voici, oh désastre, ce qu'à donné la "Forteresse" en question, aux murs si nets de 300 m de large, et cela d'après le n° 18 de la revue Top Secret page 37, dans un dossier de Nicolas Montigiani :


    Le texte en blanc peu lisible, ci-dessus dit exactement ceci :

" Détail cliché n° 20020413a, sonde Mars Odyssey (13 avril 2002) : contrairement à toute logique, l'insolite structure de forme rectangulaire visible sur l'image Viking 1 n° 35A72 n'est plus visible ici. Comment une image d'une résolution de 19 mètres par pixel peut-elle faire disparaître des éléments visibles sur une autre, plus vieille et de, résolution moindre (47 mètres par pixel) ? C'est le paradoxe de la conquête martienne. À croire que plus les instruments embarquées sont précis, plus la lecture des images devient difficile, le résultat opaque."

      Soyons sérieux, et arrêtons d'agir comme l'autruche, en fourrant la tête sous le sable et en faisant confiance à ces Messieurs de l'Ombre. Chacun sait, qu'à notre époque, il est superbement facile de trafiquer une image avec les procédés informatiques dont on dispose.

    Tout cela est évidemment lié, aux magouilles des organismes souterrains, qui nous manipulent ouvertement. A bon entendeur salut.

      Mais, dans cette affaire scabreuse, le livre que tout chercheur en Astroarchéologie, devrait avoir en sa possession, est assurément le remarquable ouvrage de GUY GRUAIS et de GUY MOUNY, paru en Avril 1997, et intitulé : "Guiseh, au-delà des grands secrets " :

  

, oú ces auteurs nous font part des recherches qu'ils ont effectuées sur près de 500 clichés de la NASA obtenus par le Service d'Imagerie Planétaire de la Faculté d' Orsay-Sud . Des agrandissements de diverses parties du site de Cydonia Mensaé autour des "pyramides" et du "fameux visage" montrent très nettement des alignements, des formes rectangulaires géantes ressemblant à des ruines anciennes de villes. Nous empruntons avec déférence , à ces auteurs le montage suivant très explicite à ce sujet :



       Et de plus, on y voit même une colline circulaire de 2200 m de diamètre à étages possédant un replat tout rond à mi-hauteur mettant bien en relief une coupole supérieure et supportant un gigantesque rectangle de près d'un km de long et le tout connecté à une sorte de rampe d'accès, à bords parfaitement rectilignes, de plus de 900 m. Voyez donc l'image  ci-dessous:


      Et tout cela est intégré dans un cadre géométrique où règnent le nombre d'or et les coudées égyptiennes .

      Ce qui est triste, c'est qu'à cause de ces manigances de la NASA, aucun infographiste qualifié, n'a eu le courage de tenter une reconstitution en 3 D, de cet artefact martien, pourtant si bien structuré, et, où les angles droits figurent à profusion :


    Puis aussi, dans ce domaine, il y a le livre "Le mystère de Mars" de Graham Hancock, Robert Bauval et John Grigsby publié aux Editions du Rocher en Octobre 2000.

    Il y a aussi pour terminer cette affaire, le numéro spécial sur Mars d'Avril 2000 de la revue Science&Vie Junior , page 57
et photo visible sur notre article, placé directement à :


et le nom de la photo est imcydonia1b.jpg . La voici :


    Cependant (et voilà ici comment une revue qui a pignon sur rue, réservée à la jeunesse, fait comme l'autruche) en présentant cette"forteresse" , (placée ici sur la gauche de la photo),
car elle n'a à aucun moment, donné la moindre information, et encore moins, une explication utile, au sujet de cette forteresse, même à titre de curiosité, et seul le prétendu, "visage", a fait l'objet de commentaires de cette revue, sous forme d'illusion d'optique, bien sûr.

    C'est une honte, et un défi inadmissible, à l'esprit humain, que nous montrent ces journalistes soi-disant curieux de nature.

        Mais arrêtons ici, cette causerie du jour, tout en disant que le plus fantastique est encore à venir...

      Que celui, qui a pu, bien lire, tout ce qui précède, en tire le bienfait, plein d'éclaircissements, qui s'impose, et surtout, le désir latent, d'en savoir plus...

       Fred IDYLLE.


     Article, mis en page le 18/01/2023, et revu le 24/01/2023, et revu le 27/01/2023, et revu le 28/01/2023, et revu le 29/01/2023, et revu le 05/02/2023...